Hommage à Nacer Babouche : Nacer Babouche n'est plus

10
445
Nacer Babouche
Nacer Babouche

HOMMAGE (Tamurt) – La grande famille des enfants des martyrs est en deuil. Cette affliction est causée par un des siens, en l’occurrence Nacer Babouche. Ce militant de la démocratie de l’avant-garde est décédé dans la nuit du 1er au 2 mai au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Tizi-Ouzou.

Feu Nacer Babouche a su et pu résister au barrage contre-révolutionnaire dressé par le pouvoir contre les forces de la liberté, mais a été vaincu par la maladie qu’il traînait en lui depuis très longtemps.

Le défunt, très connu des milieux militants de la démocratie, après sa participation active pour la reconnaissance de l’identité amazighe dont l’éclatement a eu lieu le 20 avril 1980, a poursuivi son combat au sein de l’association des enfants des martyrs créée en 1984 et dénommée Tighri.

Comme d’habitude, « les dignitaires du régime » et les tenants de l’arabo-islamisme ont répliqué par une répression des plus féroces. En faisant dans la subornation la plus sournoise, le pouvoir a envoyé des dizaines de personnes parmi lesquelles figurait justement le défunt dans les différents pénitenciers sis sur le territoire algérien. Après avoir purgé sa peine au même titre que ses autres codétenus, Nacer Babouche a retrouvé les siens. Sans se laisser intimider, il a essayé de retrouver un cadre susceptible de lui permettre de continuer son combat. Il est mort sans voir le peuple kabyle vivre sa victoire.

N’est-ce pas que cela nous fait penser à la célèbre complainte du petit cheval blanc (poème de Paul Fort et chanté merveilleusement par Georges Brassens après l’avoir mis en musique).

10 COMMENTS

  1. je viens de faire le tour de tout les journaux nos sites en dehors de ferhat et tamurt.infopersonne n en parle a mon ami nacer repose en paix nous irons tous sous l olivier dans le grand palais du silence ton ami ali nouali

  2. je viens de faire le tour de tout les journaux nos sites en dehors de ferhat et tamurt.infopersonne n en parle a mon ami nacer repose en paix nous irons tous sous l olivier dans le grand palais du silence ton ami ali nouali

  3. Qu’il repose en paix Dda Nacer !
    Quand est-ce que le peuple kabyle arrêtera enfin de compter ses héros morts ?
    Il fallait les honorer de leur vivant !
    Pour que les jeunes apprennent le sacrifice de ces valeureux Kabyles
    Qu’il faut en prendre graine, de ceux-là et non des xobzistes et autres KDS

  4. Qu’il repose en paix Dda Nacer !
    Quand est-ce que le peuple kabyle arrêtera enfin de compter ses héros morts ?
    Il fallait les honorer de leur vivant !
    Pour que les jeunes apprennent le sacrifice de ces valeureux Kabyles
    Qu’il faut en prendre graine, de ceux-là et non des xobzistes et autres KDS

  5. Azul a S.T.

    D’abord idirhem rebbi argaz-agi imuten. Tamut-nagh t’tsru fellas, nekni netsru fellas.

    S.T. pouvez-vous svp nous faire un papier assez riche sur son parcours pour le garder dans la bibliotheque reservee aux personalites kabyles.

    Merci atas atas,

    Au plaisir de vous lire,

  6. Azul a S.T.

    D’abord idirhem rebbi argaz-agi imuten. Tamut-nagh t’tsru fellas, nekni netsru fellas.

    S.T. pouvez-vous svp nous faire un papier assez riche sur son parcours pour le garder dans la bibliotheque reservee aux personalites kabyles.

    Merci atas atas,

    Au plaisir de vous lire,

  7. {{Pour Nacer Babouche que je ne connaissais pas}}, qu’il repose en paix.

    {{Complainte du petit cheval blanc}}

    -Le petit cheval dans le mauvais temps,
    -Qu’il avait donc du courage!
    -C’était un petit cheval blanc,
    -Tous derrière et lui devant.

    -Il n’y avait jamais de beau temps
    -Dans ce pauvre paysage,
    -Il n’y avait jamais de printemps,
    -Ni derrière, ni devant.

    -Mais toujours il était content,
    -Menant les gars du village,
    -A travers la pluie noire des champs,
    -Tous derrière et lui devant.

    -Sa voiture allait poursuivant
    -Sa belle petite queue sauvage.
    -C’est alors qu’il était content,
    -Eux derrière et lui devant.

    -Mais un jour, dans le mauvais temps,
    -Un jour qu’il était si sage,
    -Il est mort par un éclair blanc,
    -Tous derrière et lui devant.

    -Il est mort sans voir le beau temps,
    -Qu’il avait donc du courage!
    -Il est mort sans voir le printemps
    -Ni derrière, ni devant.

    {{Paul FORT}}

  8. {{Pour Nacer Babouche que je ne connaissais pas}}, qu’il repose en paix.

    {{Complainte du petit cheval blanc}}

    -Le petit cheval dans le mauvais temps,
    -Qu’il avait donc du courage!
    -C’était un petit cheval blanc,
    -Tous derrière et lui devant.

    -Il n’y avait jamais de beau temps
    -Dans ce pauvre paysage,
    -Il n’y avait jamais de printemps,
    -Ni derrière, ni devant.

    -Mais toujours il était content,
    -Menant les gars du village,
    -A travers la pluie noire des champs,
    -Tous derrière et lui devant.

    -Sa voiture allait poursuivant
    -Sa belle petite queue sauvage.
    -C’est alors qu’il était content,
    -Eux derrière et lui devant.

    -Mais un jour, dans le mauvais temps,
    -Un jour qu’il était si sage,
    -Il est mort par un éclair blanc,
    -Tous derrière et lui devant.

    -Il est mort sans voir le beau temps,
    -Qu’il avait donc du courage!
    -Il est mort sans voir le printemps
    -Ni derrière, ni devant.

    {{Paul FORT}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here