Ligne ferroviaire Tizi-Ouzou – Oued-Aïssi – Amar Tou a fait le voyage inaugural cet après-midi du dimanche

2
387
Train Alger-Tizi Ouzou
Train Alger-Tizi Ouzou

Le ministre algérien des transports, M. Amar Tou, a fait le voyage inaugural de la ligne ferroviaire Tizi-Ouzou –Oued-Aïssi ce au cours de cet après-midi du 31 mai 2010. Pour des raisons non encore connues, le ministre et l’importante délégation l’accompagnant le voyage a commencé à partir de Tadmaït jusqu’à la 2e station de Oued-Aïssi, sise en face du siège de l’ENIEM. Pour rallier ce dernier point se situant à 14 km de Tizi-Ouzou, le train roulant à la vitesse d’un galop moyen d’un cheval a marqué les arrêts de Draâ-Ben-Khedda, El-Kaf Naâdja, Oued-Aissi Université et, enfin, l’arrêt final. Notons d’emblée que ce projet date de 20 ans.

Il y a eu plusieurs polémiques sur cette fameuse extension ferroviaire de Tizi-Ouzou jusqu’à Oued-Aïssi. Le projet, plusieurs fois reporté, a fait même, à tort ou raison, l’objet d’une considération politique.

À titre de rappel, l’APW de Tizi-Ouzou, agissant sous les couleurs du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), a pris le dossier dès 1990, mais a pour des raisons qui demeurent jusqu’à ce jour obscures a été mis sous les boisseaux.

En 1998, la même instance élue, mais cette fois-là sous les couleurs du Front des Forces socialistes (FFS), a réussi à déterrer le dossier. Cependant, ce n’est presque qu’au début de l’année suivante (2005) que les travaux ont commencé. En somme, les hauts dirigeants algériens n’ont pas de quoi être fiers en matière de la concrétisation de projets s’inscrivant dans le cadre du développement économique.

D’ailleurs, beaucoup reste à faire concernant la ligne Oued-Aïssi- Tizi-Ouzou-Alger. Rien que le tronçon Tizi-Ouzou Oued-Aïssi, le décompte général définitif (DGD) ne sera fait que dans un mois. C’est ce qu’a déclaré un cadre de la société en charge des travaux à notre intention en requérant l’anonymat. Par ailleurs, l’électrification de la ligne Thénia (Tizi-Nath-Aïcha) – Tizi-Ouzou n’est pas encore électrifiée.

La station de Tadmaït, détruite, endommagée sérieusement par le séisme du 21 mai 2003 et classée sous le signe rouge doit être entièrement détruite pour être refaite. Le principe est acquis, mais les travaux n’ont pas encore démarré.

En ce qui est des ouvrages d’art, beaucoup reste encore à faire pour ne pas dire que les travaux dans ce créneau viennent à peine de commencer. Il va sans dire que ce sont les travaux d’Hercules qui attendent les entreprises en charge de ces travaux.

En effet, il s’agit de réaliser 08 viaducs d’une longueur totale de 4 434 mètres, 02 tunnels de 1580 et 825 mètres, 24 ponts de rails et routes, 07 croisements de conduite d’eau et 04 murs de soutènement. Concernant justement l’un des tunnels prévus à l’entrée de Tadmaït, deux bulldozers seulement sont à pied d’œuvre.

Cependant, comme c’est de coutume chez les responsables algériens, notamment les régionaux, pour noyer le poisson dans l’eau, ils ont su conjuguer les verbes au futur. Effectivement, une fois tous les travaux terminés le voyageur pourra rallier la capitale à partir de Tizi-Ouzou en un laps de temps de 65 minutes. Et en sus de cela, 14 navettes par jour pour assurer la liaison Tizi-Ouzou-Alger à raison de 7.000 voyageurs. Mais cela reste encore à l’état prévisionnel.

Cependant, le commun des mortels peut dire que la ligne ferroviaire tant convoitée par les autorités régionales et les Kabyles ne relève plus de l’utopie.

Said Tissegouine

2 COMMENTS

  1. Ce projet comme tout autre projet suit la meme logique algeriennaiste – Cette idee d’elus locaux est un tour de magie et croyez-moi qu’il imorte peu de quel « parti » le et les guignols qui animent les cubes en betons dits bureaux, proviennet. Ces gens n’ont aucun pouvoir – donc aucune representativite’ des personnes qui votent, et franchement voter dans un systeme pareil revient de la naivete ou stupidite’. Il faut tout de meme jeter un coup d’oeil a comment les choses sont code’es.

    Ces « instances », personnes ou tout simplement bidules, ne font qu’etablir des listes des besoins, qu’ils constatent par le fait d’etre sur place. Quand ils font semblent de travailler, en fait il ne font que se battre sur quoi inserrer dans cette liste. C’est ansi que les « doleances » de certains groupes sont achemine’es a des « responsables de partis politiques » – Ceux-la requierent un activisme politique et parfois plus… Ceci est donc au niveau local, ou la commune. De meme en est-il pour la configuration suivante « la Daira » – et le tout fini a la Wilaya. La aussi, il y a une pseudo activite’ dite de travail, mais en fait qui ne consiste qu’a identfier les les besoins, les projets y corresponsant et quelles alliegeances s’y inscrivent – Cela est soumis au Wali, ou le lieutenant du parrain sur place. Le lieutenant(Wali) a ses directives, et ne compile en dossier que les projets qui rentrent dans la perspective de la vue du Parrain(berzidnane) de la dite wilaya.

    Chez le parrain, chaque wilaya a une equipe de travail et une de supervision qui elle a une une vue regionale, car messieurs dames, ce pseudo pays n’est qu’un petit group de regions (4 ou 5), chacune divisee en miettes de telle sorte a maximiser le controle.

    Assumons qu’il y a une pseudo regle d’egalite’ qui attribue un budget par personne, et d’ou les budgets sont tire’s. Le budget de la Kabylie est ainsi determine’. Commenc alors la decision d’attribution. Le nain/parrain ayant etabli son agenda pour la region, il a aussi une serie d’initiatives pour l’execution. Semblant de republique obligeant, la 1ere responsabilite’ du barzidane est donc la SECURITE’ NATIONALE suivi du developement. Dans la Secirite’ Nationale la Kabylie represente la 1ere menace, c.a.d. les Kabyles veulent decider eux-memes de leur destine’e, en contre-courant d’allah, de mahamat, de la khalif boutermika. Ces infidels barbares ont donc besoin de plus d’education, et de protection de l’infiltration de la « main etrangere. » – Tous les projets doivent par consequent repondre a cette imperative.

    Le conseil de gouvernement porte en la distribution des projets retenues de chez les walis et des comptes rendus. Les deficits enregistre’s en Kabylie requierent alors la multiplication d’efforts dans les domaines d’education arabo-islamiste et le renforcement de la securite’. Ailleurs, c’est en general le chomage. Les genis des « partis politiques » viennent alors a la sauvegarde, ils sont charge’s de comprendre l’imperative du nain, et de passer cela a lers squads de dits elus locaux, en contre-partie d’avantages qu’ils tireront de ceux qui implementeront ces projets.c.a.d. « tu me surfacture sur un projet a ait irathen, et tu octoies un local et une license a un des mes supporters a Boghni – Lui fera la contribution au coffre du parti » –
    Puis le Wali recoit sa liste ainsi que les ministes par secteurs. Puis il y a les geneurs… Ceux-la qui construisent des preuves logiques pour demontrer les priorie’s et autres necessite’s primordiales a celles retenues d’en haut. A ceux-la il y a plusieurs facons d’agir. La 1ere est de trouver moyen de les convertir, les ecarter gentillement ou de leur creer des problemes, depuis la menace legale jusqu’a la menace sur la vie, ou l’assassinat. D’autre part, pour barrer chemin aux regles, il y a la gouvernance par DECRET Ministeriel, ou Presidentiel. En d’autre terme le veto sur ls opinions et priorite’s etabis par les elus locaux.

    Cela, cette confiscation de l’autorite’ du maire ou d l’assemble’e communale, c.a.d. consolidation de tous les pouvoirs est ce que le nain a fait de ses 10 ans au pouvoir. Cela concerne autant les Kabyles que le reste. Les conflits qui en ont result’e de meme nature partout d’ailleurs proviennent de cela – Ils ne different que dans la nature des enjeux. Pour les autres algeriens, il n’y a probleme que quand le probleme est de nature materiel (le ventre), et pour les Kabyles il faut rajouter ceux de la liberte’ et atteintes sur les personnes individuellement et collectivement, sur les plans materiel et moral.

    Etant de moral differente du nain, a cause de de la difference de valeurs (contrairement aux autres alkhariens), la dose du conflit est donc double en Kabylie!

    La solution:

    Faire diminuer le chomage chez les autres zombies, en les envoyant TRAVAILLER en Kabylie, comme SOLDATS, FLICS, OU ENSEIGANTS(dela morale et de la langue du savoir, l’arabe).

    Deployer les KDS, pour precher l’Algerianisme(deja defini arabo-musulman), et y depecher les Amar Tou, les figures du regime, pour de la publicite’ et contredire ceux qui denoncent le regime.

    Helas, le Peuple Kabyle est sur un autre orbite, pas celui du ventre, mais de la morale politicienne, c.a.d. comme identifie’ plus haut: La divergence dans les valeurs. Ces valuers qui font la culture qui a son tour acouche de memes valeurs. Les leurs sont orientales, et les notres occidentales. Celles-ci sont sont issues de plusieurs millenaires d’histoire, et des concepts qui en ont evolue’s.
    Quand les religions orientales chacune a son tour sont arrive’es en occident, elles se sont heurte’ a l’autre valeur: La liberte’.
    La Liberte’ engendre la decentralisaton du CULTE et du POUVOIR POLITIQUE.
    c.a.d. la separation de la religion et du politique d’une part(secularisme), et la decentralisation des pouvoirs politiques, c.a.d. Auto-Gouvernance.

    Le combat pour l’implementation de ces conceptes et principes, qui sont les fondements de la CULTURE OCCIDENTALE, a bel et bien pris place chez nous, et a produit le Secularisme dont le decree revient a un Pape Numide (Aghiles) ou Gelacius, ce qui a evolue’ ce qui a libere’ le champs pour une evolution en Democratie, en liberant la conscience de l’individu pour le guider vers les imperatifs de sa personne, et sqa communaute’ immediate, c.a.d. auto-determination. Les regroupements en forme d’Etats et pays qui en suivirent se sont produits avec l’imperatif de l’auto-preservation. Donc dictes par la similarite’ clturelle(valeurs, traditions et croyances) et territoriale. Helas le khalif d’Alger a d’autres IMPERATIFS que celle de l’Afrique du nord, d’ou il fait decouler tant son agenda ainsi que la methode d’implementation centralise’e – Que beaucoup qualifient faussement de socialiste/communiste, alors qu’elle est religieuse – et encore, la pire des religions – Une religion repressive. La repression des valeurs et cultures des uns pour imposer celles d’autres pour des raisons religieuse ou autres est la definition meme du FACHISME. Cet adjectif de cette religion a ete identifie’ il y a bien longtemps. Partout ou il n’a pas ete confronte’ et battu, les flammes continuent de bruler et le sous-develpement a gogo !

  2. Ce projet comme tout autre projet suit la meme logique algeriennaiste – Cette idee d’elus locaux est un tour de magie et croyez-moi qu’il imorte peu de quel « parti » le et les guignols qui animent les cubes en betons dits bureaux, proviennet. Ces gens n’ont aucun pouvoir – donc aucune representativite’ des personnes qui votent, et franchement voter dans un systeme pareil revient de la naivete ou stupidite’. Il faut tout de meme jeter un coup d’oeil a comment les choses sont code’es.

    Ces « instances », personnes ou tout simplement bidules, ne font qu’etablir des listes des besoins, qu’ils constatent par le fait d’etre sur place. Quand ils font semblent de travailler, en fait il ne font que se battre sur quoi inserrer dans cette liste. C’est ansi que les « doleances » de certains groupes sont achemine’es a des « responsables de partis politiques » – Ceux-la requierent un activisme politique et parfois plus… Ceci est donc au niveau local, ou la commune. De meme en est-il pour la configuration suivante « la Daira » – et le tout fini a la Wilaya. La aussi, il y a une pseudo activite’ dite de travail, mais en fait qui ne consiste qu’a identfier les les besoins, les projets y corresponsant et quelles alliegeances s’y inscrivent – Cela est soumis au Wali, ou le lieutenant du parrain sur place. Le lieutenant(Wali) a ses directives, et ne compile en dossier que les projets qui rentrent dans la perspective de la vue du Parrain(berzidnane) de la dite wilaya.

    Chez le parrain, chaque wilaya a une equipe de travail et une de supervision qui elle a une une vue regionale, car messieurs dames, ce pseudo pays n’est qu’un petit group de regions (4 ou 5), chacune divisee en miettes de telle sorte a maximiser le controle.

    Assumons qu’il y a une pseudo regle d’egalite’ qui attribue un budget par personne, et d’ou les budgets sont tire’s. Le budget de la Kabylie est ainsi determine’. Commenc alors la decision d’attribution. Le nain/parrain ayant etabli son agenda pour la region, il a aussi une serie d’initiatives pour l’execution. Semblant de republique obligeant, la 1ere responsabilite’ du barzidane est donc la SECURITE’ NATIONALE suivi du developement. Dans la Secirite’ Nationale la Kabylie represente la 1ere menace, c.a.d. les Kabyles veulent decider eux-memes de leur destine’e, en contre-courant d’allah, de mahamat, de la khalif boutermika. Ces infidels barbares ont donc besoin de plus d’education, et de protection de l’infiltration de la « main etrangere. » – Tous les projets doivent par consequent repondre a cette imperative.

    Le conseil de gouvernement porte en la distribution des projets retenues de chez les walis et des comptes rendus. Les deficits enregistre’s en Kabylie requierent alors la multiplication d’efforts dans les domaines d’education arabo-islamiste et le renforcement de la securite’. Ailleurs, c’est en general le chomage. Les genis des « partis politiques » viennent alors a la sauvegarde, ils sont charge’s de comprendre l’imperative du nain, et de passer cela a lers squads de dits elus locaux, en contre-partie d’avantages qu’ils tireront de ceux qui implementeront ces projets.c.a.d. « tu me surfacture sur un projet a ait irathen, et tu octoies un local et une license a un des mes supporters a Boghni – Lui fera la contribution au coffre du parti » –
    Puis le Wali recoit sa liste ainsi que les ministes par secteurs. Puis il y a les geneurs… Ceux-la qui construisent des preuves logiques pour demontrer les priorie’s et autres necessite’s primordiales a celles retenues d’en haut. A ceux-la il y a plusieurs facons d’agir. La 1ere est de trouver moyen de les convertir, les ecarter gentillement ou de leur creer des problemes, depuis la menace legale jusqu’a la menace sur la vie, ou l’assassinat. D’autre part, pour barrer chemin aux regles, il y a la gouvernance par DECRET Ministeriel, ou Presidentiel. En d’autre terme le veto sur ls opinions et priorite’s etabis par les elus locaux.

    Cela, cette confiscation de l’autorite’ du maire ou d l’assemble’e communale, c.a.d. consolidation de tous les pouvoirs est ce que le nain a fait de ses 10 ans au pouvoir. Cela concerne autant les Kabyles que le reste. Les conflits qui en ont result’e de meme nature partout d’ailleurs proviennent de cela – Ils ne different que dans la nature des enjeux. Pour les autres algeriens, il n’y a probleme que quand le probleme est de nature materiel (le ventre), et pour les Kabyles il faut rajouter ceux de la liberte’ et atteintes sur les personnes individuellement et collectivement, sur les plans materiel et moral.

    Etant de moral differente du nain, a cause de de la difference de valeurs (contrairement aux autres alkhariens), la dose du conflit est donc double en Kabylie!

    La solution:

    Faire diminuer le chomage chez les autres zombies, en les envoyant TRAVAILLER en Kabylie, comme SOLDATS, FLICS, OU ENSEIGANTS(dela morale et de la langue du savoir, l’arabe).

    Deployer les KDS, pour precher l’Algerianisme(deja defini arabo-musulman), et y depecher les Amar Tou, les figures du regime, pour de la publicite’ et contredire ceux qui denoncent le regime.

    Helas, le Peuple Kabyle est sur un autre orbite, pas celui du ventre, mais de la morale politicienne, c.a.d. comme identifie’ plus haut: La divergence dans les valeurs. Ces valuers qui font la culture qui a son tour acouche de memes valeurs. Les leurs sont orientales, et les notres occidentales. Celles-ci sont sont issues de plusieurs millenaires d’histoire, et des concepts qui en ont evolue’s.
    Quand les religions orientales chacune a son tour sont arrive’es en occident, elles se sont heurte’ a l’autre valeur: La liberte’.
    La Liberte’ engendre la decentralisaton du CULTE et du POUVOIR POLITIQUE.
    c.a.d. la separation de la religion et du politique d’une part(secularisme), et la decentralisation des pouvoirs politiques, c.a.d. Auto-Gouvernance.

    Le combat pour l’implementation de ces conceptes et principes, qui sont les fondements de la CULTURE OCCIDENTALE, a bel et bien pris place chez nous, et a produit le Secularisme dont le decree revient a un Pape Numide (Aghiles) ou Gelacius, ce qui a evolue’ ce qui a libere’ le champs pour une evolution en Democratie, en liberant la conscience de l’individu pour le guider vers les imperatifs de sa personne, et sqa communaute’ immediate, c.a.d. auto-determination. Les regroupements en forme d’Etats et pays qui en suivirent se sont produits avec l’imperatif de l’auto-preservation. Donc dictes par la similarite’ clturelle(valeurs, traditions et croyances) et territoriale. Helas le khalif d’Alger a d’autres IMPERATIFS que celle de l’Afrique du nord, d’ou il fait decouler tant son agenda ainsi que la methode d’implementation centralise’e – Que beaucoup qualifient faussement de socialiste/communiste, alors qu’elle est religieuse – et encore, la pire des religions – Une religion repressive. La repression des valeurs et cultures des uns pour imposer celles d’autres pour des raisons religieuse ou autres est la definition meme du FACHISME. Cet adjectif de cette religion a ete identifie’ il y a bien longtemps. Partout ou il n’a pas ete confronte’ et battu, les flammes continuent de bruler et le sous-develpement a gogo !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here