Norvège : Gel d’un financement saoudien pour la construction d’une mosquée dans l’Arctique

26
349

NORVÈGE (Tamurt) – Un projet de construction de la mosquée la plus au Nord de la planète a été gelé après que la Norvège ait refusé d’accepter un financement provenant d’un donateur saoudien. Le gouvernement norvégien a invoqué lundi le manque de liberté religieuse, notamment le droit de construire des églises ou des synagogues dans le pays natal du donateur, l’Arabie saoudite.

« Il serait paradoxal et contre nature d’approuver un financement provenant d’un pays où la liberté religieuse n’existe pas », a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ragnhild Imerslund.

Le projet de mosquée de Tromsoe, une ville dans le cercle polaire arctique, est financé en partie par un don de l’homme d’affaires saoudien Hamad al-Gamas, qui a promis 20 millions de couronnes (2,5 millions d’euros) pour le projet selon les médias norvégiens.

« Le donateur a posé comme condition la délivrance par les autorités norvégiennes d’un agrément écrit » a annoncé un porte-parole de l’organisation de construction de la mosquée a la chaine NRK.

« En l’absence de cette approbation, il est naturel que le projet soit suspendu » a-t-elle dit.

Plus tôt cette année, le gouvernement a refusé d’approuver la construction d’une autre mosquée dans la capitale Oslo pour les mêmes raisons.

La Norvège a informé l’Arabie saoudite de la décision le mois dernier, selon Mme Imerslund.

26 COMMENTS

  1. Tout à fait d’accord avec les Norvegiens, il faut qu’il y ait réciprocité dans ce domaine, y a t-il des églises ou des synagogues en Arabie Saoudite, non ! Alors pas de mosquée en Norvège ! Voilà qu’il veulent faire chier les pingouins maintenant !

  2. Tout à fait d’accord avec les Norvegiens, il faut qu’il y ait réciprocité dans ce domaine, y a t-il des églises ou des synagogues en Arabie Saoudite, non ! Alors pas de mosquée en Norvège ! Voilà qu’il veulent faire chier les pingouins maintenant !

  3. It is the right decision. What’s good for the muslims is not good for others. Who is going to pray in the north pole unless they will use this mosque as tool for propaganda and spreading their ideology. This will drive away the remaining bears and penguins.
    All European countries should apply the principle of reciprocity till the muslims regimes will allow the freedom of creeds and conscience.

  4. It is the right decision. What’s good for the muslims is not good for others. Who is going to pray in the north pole unless they will use this mosque as tool for propaganda and spreading their ideology. This will drive away the remaining bears and penguins.
    All European countries should apply the principle of reciprocity till the muslims regimes will allow the freedom of creeds and conscience.

  5. J’espère que c’est une prise de conscience de ces occidentaux . Je note que la Norvege n’a pas besoin du pétrole de ce royaume ,très riche mais sous développé ,je dirais même moyenâgeux !. Est ce que ce fait a joué pour cette décision lucide et somme toute logique ?,je souhaite que non .

  6. J’espère que c’est une prise de conscience de ces occidentaux . Je note que la Norvege n’a pas besoin du pétrole de ce royaume ,très riche mais sous développé ,je dirais même moyenâgeux !. Est ce que ce fait a joué pour cette décision lucide et somme toute logique ?,je souhaite que non .

  7. Bientôt les fous d’allah voudront une mosquée sur la lune pour contaminer le cosmos en attendant l’univers..

    c’est incroyable cette imposture religieuse qui veut régenter l’humain et polluer les points les plus improbables de l’univers..

    Heureusement pour l’humanité ils n’ont pas le savoir..

  8. s’ils ont des couilles et surtout de la cervelle ces mahomechiens n’ont qu’à l’aide de leur seule intelligence, et de la science infuse contenue au sein de leur livre à abrutir a savoir leur cor âne, construire une fusée, l’arracher de l’attraction terrestre, puis chargés de matériaux de construction bâtir une mosquée sur la lune ou sur mars.

  9. s’ils ont des couilles et surtout de la cervelle ces mahomechiens n’ont qu’à l’aide de leur seule intelligence, et de la science infuse contenue au sein de leur livre à abrutir a savoir leur cor âne, construire une fusée, l’arracher de l’attraction terrestre, puis chargés de matériaux de construction bâtir une mosquée sur la lune ou sur mars.

  10. enfin il y a des europeens qui se reveillent de leur long someille.
    ceci s’appelle tout simplement la reciprocité en matiere de culte.

  11. enfin il y a des europeens qui se reveillent de leur long someille.
    ceci s’appelle tout simplement la reciprocité en matiere de culte.

  12. Connerie!

    L’arabie ne va pas financer, oui.
    Mais la mosquée sera construite, avec l’argent des associations proche de l’Arabie. Ces meme associations seront financé par ….la Norvège.

    Ce ministre des AE norvégien est un malin de grande classe.

  13. Le gouvernement norvégien a eu l’honneur de refuser la construction d’une mosquée financée par un saoudien, tant que son pays interdira la construction d’églises, synagogues et autres lieux de cultes non-musulman. Grâce à cette décision, la Norvège fait honneur à l’Europe et envoie un signe fort en direction des non-musulmans opprimés dans ce pays. Autre chose encore : le refus norvégien permettra aux pingouins de ne pas subir les cris des muslims.

    Saga des Gémeaux

  14. Le gouvernement norvégien a eu l’honneur de refuser la construction d’une mosquée financée par un saoudien, tant que son pays interdira la construction d’églises, synagogues et autres lieux de cultes non-musulman. Grâce à cette décision, la Norvège fait honneur à l’Europe et envoie un signe fort en direction des non-musulmans opprimés dans ce pays. Autre chose encore : le refus norvégien permettra aux pingouins de ne pas subir les cris des muslims.

    Saga des Gémeaux

  15. Comme si les khorothos vous avez attendu…
    La plus petite mosquée se trouve au pôle Nord, côté territoire Canadien, et à été inaugurée !!!
    Pauvres de nous !
    [Lien vers l’article : Arctique : la petite mosquée des inuits->http://www.kabyles.net/Arctique-la-petite-mosquee-des.html]

  16. Comme si les khorothos vous avez attendu…
    La plus petite mosquée se trouve au pôle Nord, côté territoire Canadien, et à été inaugurée !!!
    Pauvres de nous !
    [Lien vers l’article : Arctique : la petite mosquée des inuits->http://www.kabyles.net/Arctique-la-petite-mosquee-des.html]

  17. C’est facile d’avoir de beaux principe puisque ,gràce à ses gisements en mer du Nord,la Norvège ne dépend pas de ces théocraties pour le pétrole.

    Vous en connaissez,vous, beaucoup de pays occidentaux qui dépendent de ces dictature islamiques pour le pétrole et osent la ramener sur le domaine de la religion islamique?

    Les principent s’arrêtent toujours où commencent les intérêts matériels!

    C’est donc un non-évènement.

  18. Pourquoi existe-t-il l’islamophobie et non {{la christianophobie}} quand en voit comme les chrétiens sont massacrés par les états arabomusulmans qui entretiennent la haine et la mort comme l’Égypte l’iran l’Algérie et d’autres pays?

    {{Bruckner dans Libé : l’invention de l’«islamophobie»}}

    Par Melba le 26 novembre 2010

    Nous assistons à la fabrication planétaire d’un nouveau délit d’opinion, analogue à ce qui se faisait jadis dans l’Union soviétique contre les ennemis du peuple.
    {{
    Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme.
    Cette création, digne des propagandes totalitaires, entretient une confusion délibérée entre une religion, système de piété spécifique, et les fidèles de toutes origines qui y adhèrent.}}
    Or une confession n’est pas une race, pas plus que ne l’est une idéologie séculière : l’islam, comme le christianisme, est révéré par des Arabes, des Africains, des Asiatiques, des Européens, de même que des hommes de tous pays sont ou ont été marxistes, libéraux, anarchistes.

    Jusqu’à preuve du contraire, on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer. Se méfier de l’islam comme on a pu en d’autres temps se méfier du catholicisme, juger inquiétant son prosélytisme agressif, sa prétention à la vérité unique, son penchant sacrificiel, c’est manifester un sentiment qu’on estimera légitime ou absurde, ce n’est pas faire preuve de racisme. Faut-il parler de «libéralophobie» ou de «socialistophobie» parce qu’on est contre le règne du marché ou la redistribution des richesses ? Ou faut-il rétablir le délit de blasphème, aboli en 1791 par la Révolution, comme le réclame chaque année l’Organisation de la conférence islamique ainsi qu’en France, en 2006, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, soucieux de punir tout ce qui bafoue ou calomnie «les sentiments religieux d’une communauté ou d’un Etat quel qu’il soit».
    Le pari des sociétés ouvertes, c’est de concilier la coexistence pacifique des grandes croyances avec le droit à la libre expression. La liberté de culte est garantie et la liberté de critiquer les cultes également. Les Français, échaudés par des siècles de domination cléricale, souhaitent un affichage discret des croyances. Réclamer des droits séparés pour telle ou telle communauté, imposer de strictes limites à l’examen des dogmes nous ramènerait directement à l’Ancien Régime.

    {{Le terme d’islamophobie remplit plusieurs fonctions}}{{ : nier pour mieux la légitimer la réalité d’une offensive intégriste en Europe, attaquer la laïcité en l’assimilant à un nouveau fondamentalisme.
    Mais surtout faire taire les musulmans qui osent remettre le Coran en cause, en appellent à l’égalité entre les sexes, au droit à l’apostasie et aspirent à pratiquer paisiblement leur foi sans subir le diktat de doctrinaires ou de barbus.}}
    Il faut donc stigmatiser ces jeunes filles qui refusent le voile, souhaitent marcher sans honte, tête nue, dans la rue, foudroyer ces Français, ces Allemands, ces Anglais d’origine maghrébine, turque, africaine, algérienne qui réclament le droit à l’indifférence religieuse, le droit de ne pas croire en Dieu, de ne pas jeûner pendant le ramadan. Il faut les désigner, ces renégats, à la vindicte de leurs coreligionnaires, les faire taire pour bloquer tout espoir d’une mutation chez les fidèles du Prophète (en France et de façon révélatrice, c’est un «Collectif contre l’islamophobie» qui soutient juridiquement les femmes verbalisées pour port du voile intégral).
    {{
    Nous assistons à la fabrication planétaire d’un nouveau délit d’opinion}}, analogue à ce qui se faisait jadis dans l’Union soviétique contre les ennemis du peuple. Et ce avec l’onction des médias et des pouvoirs publics. Notre président lui-même, jamais en retard d’une bourde, n’a-t-il pas comparé l’islamophobie à l’antisémitisme ? L’erreur est tragique : le racisme s’attaque aux personnes en tant qu’elles sont coupables d’être ce qu’elles sont, le Noir, l’Arabe, le Juif, le Blanc.

    L’esprit critique, à l’inverse, porte sur les vérités révélées, les écritures toujours susceptibles d’exégèses, de transformations. Cette confusion a pour objet de déplacer la question religieuse du plan intellectuel au plan pénal, toute objection ou moquerie étant passible de poursuites.

    Quant aux profanations de tombes, de lieux de culte, si elles relèvent évidemment des tribunaux, elles touchent dans leur immense majorité en France les cimetières ou églises chrétiennes (1).

    On s’en veut de le rappeler : {{de tous les monothéismes,}{{} c’est le christianisme qui est aujourd’hui le plus persécuté dans le monde, surtout dans les pays musulmans, Algérie, Irak, Egypte entre autres.}}
    Il est plus facile d{{’être musulman à Londres, New York ou Paris}} que protestant, catholique au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord.
    {{
    Mais le vocable de «christianophobie» n}}e prend pas et c’est heureux.
    Imagine-t-on la Saint-Barthélemy condamnée par nos ancêtres sous l’angle de la discrimination plutôt que du fanatisme religieux ?

    Il est des mots qui contribuent à infecter la langue, à en obscurcir le sens. «Islamophobie» fait partie de ces termes à bannir d’urgence du vocabulaire.

    Source : Libération

  19. Pourquoi existe-t-il l’islamophobie et non {{la christianophobie}} quand en voit comme les chrétiens sont massacrés par les états arabomusulmans qui entretiennent la haine et la mort comme l’Égypte l’iran l’Algérie et d’autres pays?

    {{Bruckner dans Libé : l’invention de l’«islamophobie»}}

    Par Melba le 26 novembre 2010

    Nous assistons à la fabrication planétaire d’un nouveau délit d’opinion, analogue à ce qui se faisait jadis dans l’Union soviétique contre les ennemis du peuple.
    {{
    Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme.
    Cette création, digne des propagandes totalitaires, entretient une confusion délibérée entre une religion, système de piété spécifique, et les fidèles de toutes origines qui y adhèrent.}}
    Or une confession n’est pas une race, pas plus que ne l’est une idéologie séculière : l’islam, comme le christianisme, est révéré par des Arabes, des Africains, des Asiatiques, des Européens, de même que des hommes de tous pays sont ou ont été marxistes, libéraux, anarchistes.

    Jusqu’à preuve du contraire, on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer. Se méfier de l’islam comme on a pu en d’autres temps se méfier du catholicisme, juger inquiétant son prosélytisme agressif, sa prétention à la vérité unique, son penchant sacrificiel, c’est manifester un sentiment qu’on estimera légitime ou absurde, ce n’est pas faire preuve de racisme. Faut-il parler de «libéralophobie» ou de «socialistophobie» parce qu’on est contre le règne du marché ou la redistribution des richesses ? Ou faut-il rétablir le délit de blasphème, aboli en 1791 par la Révolution, comme le réclame chaque année l’Organisation de la conférence islamique ainsi qu’en France, en 2006, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, soucieux de punir tout ce qui bafoue ou calomnie «les sentiments religieux d’une communauté ou d’un Etat quel qu’il soit».
    Le pari des sociétés ouvertes, c’est de concilier la coexistence pacifique des grandes croyances avec le droit à la libre expression. La liberté de culte est garantie et la liberté de critiquer les cultes également. Les Français, échaudés par des siècles de domination cléricale, souhaitent un affichage discret des croyances. Réclamer des droits séparés pour telle ou telle communauté, imposer de strictes limites à l’examen des dogmes nous ramènerait directement à l’Ancien Régime.

    {{Le terme d’islamophobie remplit plusieurs fonctions}}{{ : nier pour mieux la légitimer la réalité d’une offensive intégriste en Europe, attaquer la laïcité en l’assimilant à un nouveau fondamentalisme.
    Mais surtout faire taire les musulmans qui osent remettre le Coran en cause, en appellent à l’égalité entre les sexes, au droit à l’apostasie et aspirent à pratiquer paisiblement leur foi sans subir le diktat de doctrinaires ou de barbus.}}
    Il faut donc stigmatiser ces jeunes filles qui refusent le voile, souhaitent marcher sans honte, tête nue, dans la rue, foudroyer ces Français, ces Allemands, ces Anglais d’origine maghrébine, turque, africaine, algérienne qui réclament le droit à l’indifférence religieuse, le droit de ne pas croire en Dieu, de ne pas jeûner pendant le ramadan. Il faut les désigner, ces renégats, à la vindicte de leurs coreligionnaires, les faire taire pour bloquer tout espoir d’une mutation chez les fidèles du Prophète (en France et de façon révélatrice, c’est un «Collectif contre l’islamophobie» qui soutient juridiquement les femmes verbalisées pour port du voile intégral).
    {{
    Nous assistons à la fabrication planétaire d’un nouveau délit d’opinion}}, analogue à ce qui se faisait jadis dans l’Union soviétique contre les ennemis du peuple. Et ce avec l’onction des médias et des pouvoirs publics. Notre président lui-même, jamais en retard d’une bourde, n’a-t-il pas comparé l’islamophobie à l’antisémitisme ? L’erreur est tragique : le racisme s’attaque aux personnes en tant qu’elles sont coupables d’être ce qu’elles sont, le Noir, l’Arabe, le Juif, le Blanc.

    L’esprit critique, à l’inverse, porte sur les vérités révélées, les écritures toujours susceptibles d’exégèses, de transformations. Cette confusion a pour objet de déplacer la question religieuse du plan intellectuel au plan pénal, toute objection ou moquerie étant passible de poursuites.

    Quant aux profanations de tombes, de lieux de culte, si elles relèvent évidemment des tribunaux, elles touchent dans leur immense majorité en France les cimetières ou églises chrétiennes (1).

    On s’en veut de le rappeler : {{de tous les monothéismes,}{{} c’est le christianisme qui est aujourd’hui le plus persécuté dans le monde, surtout dans les pays musulmans, Algérie, Irak, Egypte entre autres.}}
    Il est plus facile d{{’être musulman à Londres, New York ou Paris}} que protestant, catholique au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord.
    {{
    Mais le vocable de «christianophobie» n}}e prend pas et c’est heureux.
    Imagine-t-on la Saint-Barthélemy condamnée par nos ancêtres sous l’angle de la discrimination plutôt que du fanatisme religieux ?

    Il est des mots qui contribuent à infecter la langue, à en obscurcir le sens. «Islamophobie» fait partie de ces termes à bannir d’urgence du vocabulaire.

    Source : Libération

  20. Que faut-il comprendre de cette pseudo-etrange decouverte a Teheran?

    En fait, il s’agit la d’une preuve irrefutable que l’Akhnatonisme pharaonique paien est non seulement Judaique et Chretien mais aussi islamique.

    Akhnaton le Pharaon paien esclavagiste et totalitaire, Grand-Pere des monotheistes et Pere de Moise le monoteiste, est a l’origine de toutes les impostures religieuses monotheistes (le Judaisme, le Christianisme et l’islam) qui sont rien d’autre de trois versions d’une meme ideologie Akhnato-Moisite, esclavagiste, trompeuse, mensongere, hypocrite, et criminelle. .

    Vive Bouddha le sage humaniste qui incarne l’esprit kabyle. le seul brave savant antique qui n’a pas voulu etre un imposteur, un menteur, un hypocrite et un imposteur.

    J’affirme que Dieu n’a jamais eu de messagers, n’a jamais parler a aucune bestiole humaine, et n’a jamais voulu priver les Hommes de leurs libertes et leurs droits naturals humains ou animaux–lui qui les a crees libres comme tout le reste de ses creatures.

    Lisez pour voir ou en est encore toute l’humanite ignorante volontairement a cause de son esprit malade, sadique et masochiste en meme temps!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Vive l’esprit kabyle, qui est reste profondement rationnel, divin, et humaniste, et a bas toutes les impostures et tous les imposteurs dictateurs ou terroristes des trois tromperies universelles sponsorisees par DES ETATS SATANIQUES ANTIHUMAINS!!!!!!!!

    ——————————-

    [Téhéran découvre une étoile de David dans son aéroport->http://www.lefigaro.fr/hightech/2010/12/01/01007-20101201ARTFIG00534-teheran-decouvre-une-etoile-de-david-dans-son-aeroport.php]

    Mots clés : Google Maps, Téhéran, Iran, Iran Air

    Par Benjamin Ferran

    L’étoile de David figure au centre du quartier général de la compagnie nationale Iran Air.
    L’étoile de David figure au centre du quartier général de la compagnie nationale Iran Air.
    Le symbole du judaïsme est visible sur le toit d’un immeuble de la compagnie nationale Iran Air. Il a été découvert grâce à Google Maps.

    Depuis plus de trente ans, les avions qui se posent à l’aéroport international de Téhéran survolent un des symboles du judaïsme. Ce week-end, des médias iraniens ont découvert qu’une étoile de David figure sur le toit du quartier général de la compagnie nationale Iran Air. Sur les photos aériennes de Google Maps, l’étoile d’une dizaine de mètres apparaît clairement au centre de ce bâtiment, situé en plein cœur de l’aéroport Mehrabad.

    La présence de cette étoile de David sur un immeuble iranien a une explication historique, ont rapporté des médias iraniens, ce qui suggère que la réalisation est délibérée. L’immeuble d’Iran Air aurait été conçu avant la révolution islamique de 1979 par des architectes israéliens, à une époque où le régime du Shah d’Iran collaborait avec Israël, et ne menaçait pas l’État hébreu de destruction. Israël vendait alors des armes à l’Iran et des vols reliaient régulièrement Téhéran et Tel Aviv, rappelle le Jerusalem Post.

    Ce vestige architectural prend aujourd’hui une toute autre signification. «Il est intéressant de remarquer que trente-deux ans après le succès de la révolution [islamique], cette étoile symbole du sionisme n’a pas encore été retirée de cet immeuble», a réagi un site iranien d’information local cité par Yedioth Ahronoth, le quotidien le plus lu d’Israël. Des appels ont été lancés pour faire retirer l’étoile, rapporte encore le journal.

    Dans le monde, les images de Google Maps ont conduit à d’autres découvertes polémiques et à des imbroglios diplomatiques. Il y a peu, une frontière mal tracée a causé un incident entre le Costa-Rica et le Nicaragua. En Iran, des croix gammées avaient déjà été repérées dans le jardin d’une université de Bandar Abbas. Le cas le plus fameux reste celui d’un immeuble de la Navy qui, vu de haut, a aussi la forme d’une croix gammée.

  21. Que faut-il comprendre de cette pseudo-etrange decouverte a Teheran?

    En fait, il s’agit la d’une preuve irrefutable que l’Akhnatonisme pharaonique paien est non seulement Judaique et Chretien mais aussi islamique.

    Akhnaton le Pharaon paien esclavagiste et totalitaire, Grand-Pere des monotheistes et Pere de Moise le monoteiste, est a l’origine de toutes les impostures religieuses monotheistes (le Judaisme, le Christianisme et l’islam) qui sont rien d’autre de trois versions d’une meme ideologie Akhnato-Moisite, esclavagiste, trompeuse, mensongere, hypocrite, et criminelle. .

    Vive Bouddha le sage humaniste qui incarne l’esprit kabyle. le seul brave savant antique qui n’a pas voulu etre un imposteur, un menteur, un hypocrite et un imposteur.

    J’affirme que Dieu n’a jamais eu de messagers, n’a jamais parler a aucune bestiole humaine, et n’a jamais voulu priver les Hommes de leurs libertes et leurs droits naturals humains ou animaux–lui qui les a crees libres comme tout le reste de ses creatures.

    Lisez pour voir ou en est encore toute l’humanite ignorante volontairement a cause de son esprit malade, sadique et masochiste en meme temps!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Vive l’esprit kabyle, qui est reste profondement rationnel, divin, et humaniste, et a bas toutes les impostures et tous les imposteurs dictateurs ou terroristes des trois tromperies universelles sponsorisees par DES ETATS SATANIQUES ANTIHUMAINS!!!!!!!!

    ——————————-

    [Téhéran découvre une étoile de David dans son aéroport->http://www.lefigaro.fr/hightech/2010/12/01/01007-20101201ARTFIG00534-teheran-decouvre-une-etoile-de-david-dans-son-aeroport.php]

    Mots clés : Google Maps, Téhéran, Iran, Iran Air

    Par Benjamin Ferran

    L’étoile de David figure au centre du quartier général de la compagnie nationale Iran Air.
    L’étoile de David figure au centre du quartier général de la compagnie nationale Iran Air.
    Le symbole du judaïsme est visible sur le toit d’un immeuble de la compagnie nationale Iran Air. Il a été découvert grâce à Google Maps.

    Depuis plus de trente ans, les avions qui se posent à l’aéroport international de Téhéran survolent un des symboles du judaïsme. Ce week-end, des médias iraniens ont découvert qu’une étoile de David figure sur le toit du quartier général de la compagnie nationale Iran Air. Sur les photos aériennes de Google Maps, l’étoile d’une dizaine de mètres apparaît clairement au centre de ce bâtiment, situé en plein cœur de l’aéroport Mehrabad.

    La présence de cette étoile de David sur un immeuble iranien a une explication historique, ont rapporté des médias iraniens, ce qui suggère que la réalisation est délibérée. L’immeuble d’Iran Air aurait été conçu avant la révolution islamique de 1979 par des architectes israéliens, à une époque où le régime du Shah d’Iran collaborait avec Israël, et ne menaçait pas l’État hébreu de destruction. Israël vendait alors des armes à l’Iran et des vols reliaient régulièrement Téhéran et Tel Aviv, rappelle le Jerusalem Post.

    Ce vestige architectural prend aujourd’hui une toute autre signification. «Il est intéressant de remarquer que trente-deux ans après le succès de la révolution [islamique], cette étoile symbole du sionisme n’a pas encore été retirée de cet immeuble», a réagi un site iranien d’information local cité par Yedioth Ahronoth, le quotidien le plus lu d’Israël. Des appels ont été lancés pour faire retirer l’étoile, rapporte encore le journal.

    Dans le monde, les images de Google Maps ont conduit à d’autres découvertes polémiques et à des imbroglios diplomatiques. Il y a peu, une frontière mal tracée a causé un incident entre le Costa-Rica et le Nicaragua. En Iran, des croix gammées avaient déjà été repérées dans le jardin d’une université de Bandar Abbas. Le cas le plus fameux reste celui d’un immeuble de la Navy qui, vu de haut, a aussi la forme d’une croix gammée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here