Système éducatif algérien : L’industrie du désespoir

36
150
Direction de l'éducation
Direction de l'éducation

« Le système éducatif a pour mission de former des arabo-islamistes à conscience socialiste. »

Ce n’est pas une galéjade mais bien la teneur de l’article 2 de l’Ordonnance 76/35 du 16 avril 1976 relative au système éducatif algérien. Pour lever toute équivoque quant à la marche à suivre, l’article 24 alinéa 4 précise : « acquérir les comportements et les attitudes conformes aux valeurs de l’islam et de la morale socialiste ».
L’enseignement des langues étrangères est toléré dans un seul cadre : « pour leur permettre d’accéder à une simple documentation dans ces langues ».

Universellement, un système éducatif est dédié à la formation des élites dans les sciences, la technologie, les valeurs humaines afin d’en faire des citoyens compétents et responsables, à même d’assurer le présent et le futur des nations. Mais en Algérie, sans ambages, on décrète que le système éducatif doit former des divisions d’hallucinés en devenir de zombies ou de kamikazes. Il est évident que les concepteurs d’une telle politique éducative et culturelle d’un pays n’ont aucun sens de l’intérêt public et ne méritent en aucune façon d’être des commis de l’état. Quant à ceux qui l’ont signée et promulguée et qui se croient hommes d’état, l’histoire les juge déjà comme des criminels.

Ce qui parait de prime abord pour un être normalement constitué comme une stupidité intégrale et une hérésie académique pour un pays, continue de sévir dans l’école algérienne depuis maintenant 35 ans.
Mais durant tout ce temps, malgré la chute vertigineuse et aveuglante du niveau scolaire à tous les paliers, malgré la déshérence de cohortes de diplômés inemployables parce que sans aucune formation sérieuse et malgré les conséquences tragiques sur la jeunesse qui s’immole ici ou préfère se suicider en mer, le plus loin possible du pays, cette usine de malheur continue de sévir avec le même personnel qui se transmute entre les ministères de l’éducation et de l’enseignement supérieur avec la même assiduité criminelle.

Le résultat est là ! Brutal et sans appel lorsque des charretées de jeunes algériens noyés sont renvoyés par le ressac sur les rives nord et sud de la méditerranée. Lorsque des diplômés de l’enseignement supérieur ne sont même pas capables de rédiger par eux-mêmes leurs propres CV. Le seul effort intellectuel qui vaille à leurs yeux est de pouvoir rédiger correctement la demande de visa d’étude et la lettre de motivation, au besoin en se faisant aider par des aînés, pour partir et ne plus jamais revenir au pays.

Voici venu le temps des comptes d’un système d’embrigadement appelé pompeusement système éducatif qui a sapé deux générations et ruiné tout espoir chez la jeunesse algérienne.

En 2000 j’ai adressé un rapport au président de la CNRSE – Commission Nationale Pour la Réforme du Système Éducatif – en tant que rapporteur de la s/commission « nouveau système ». En introduction, j’avais écrit :
– vu que les propositions constructives butent sur les appétits des gens du sérail, responsables de cette situation et qui n’ont d’autre objectif que de concocter des fiches techniques des postes qu’ils convoitent ;
– vu que lesdits postes sont vitaux pour toute velléité de changement ;
alors je vous dis, M. le président, que le système d’embrigadement actuel est un système qui engendre des conflits endogènes et exogènes. Un système qui mène vers un suicide collectif, un système qui inhibe tout savoir et l’enseignement de notre histoire riche d’un cumul de valeurs et de moralité inestimable…

Devant un tel constat, la Kabylie s’arroge le droit de sauvegarder sa jeunesse et de construire par elle-même son avenir. Ce droit est naturel et inaliénable. Naturellement, ce droit concerne tous les peuples d’Algérie, mais s’il y a ceux qui se complaisent de cette situation, ce n’est nulle raison de brider les autres par un nivellement par le bas. C’est particulièrement vrai dans le cas de la Kabylie où la langue, la culture, l’histoire, les coutumes et la pratique religieuse encadrée par une praxis laïque sont des constantes millénaires. En effet, le paganisme, judaïsme, le christianisme, l’islam ont traversé la Kabylie sans travestir son âme ni altérer le bon sens et la tolérance de son peuple.

Il est patent que le système éducatif algérien actuel est une machine d’embrigadement dominée par l’idéologie arabo-islamique au détriment des langues autochtones qu’il contribue à détruire jusqu’à leur effacement total. La nation kabyle refuse cette fatalité.

Le MAK est l’expression politique de ce refus net et sans retour. L’une des préoccupations majeures de son gouvernement est la construction d’une école laïque, performante et ouverte sur l’universel dans la Kabylie autonome. Une université d’où sortiront des postulants à la post-graduation qui n’auront pas à perdre 1 ou 2 années de mise à niveau dans les universités étrangères pour commencer enfin leur cycle de formation comme c’est le cas actuellement.

Le philosophe anglais du 17ème siècle, John Locke disait : « Je crois pouvoir dire que les neuf-dixièmes des hommes que nous connaissons, sont ce qu’ils sont, bons ou mauvais, utiles ou nuisibles, par l’effet de leur éducation ».
On ne peut qu’admettre la véracité et la pertinence de cette assertion. Mais manifestement, elle n’a, en aucun cas, inspiré les pouvoirs algériens successifs qui ont choisi de livrer l’école à l’arabo-intégrisme en échange de la latitude à disposer tranquillement de la rente du pays.

La Kabylie qui n’a construit aucun donjon pour un roi ni aucune geôle pour un prisonnier aspire à édifier enfin pour son peuple, sur son territoire, les bases de son épanouissement scientifique et culturel, condition première de son essor économique, actuellement cadenassé par un pouvoir raciste qui lui confisque même un financement destiné à l’environnement octroyé par le PNUD.

C’est son droit et sa volonté et nul ne sera capable de les contrarier.

36 COMMENTS

  1. Le constat est que ce que l’on nomme « Algérie » est un échec sur toute la ligne et en particulier dans le domaine de l’instruction publique où l’on ne forme que des zombies arabo-musulmans bien dociles au pouvoir en place. De cet Etat colonialiste algérois il n’y a rien à espérer sinon sa disparition. En ce qui concerne la Kabylie notre ministre de la Langue kabyle devra rédiger de vrais réformes afin que les futures générations puissent être prêts le moment pour prendre les destinés de notre peuple en main. Dans une Kabylie indépendante l’instruction publique devra être une des priorités de nos gouvernements.

    Saga des Gémeaux

  2. Le constat est que ce que l’on nomme « Algérie » est un échec sur toute la ligne et en particulier dans le domaine de l’instruction publique où l’on ne forme que des zombies arabo-musulmans bien dociles au pouvoir en place. De cet Etat colonialiste algérois il n’y a rien à espérer sinon sa disparition. En ce qui concerne la Kabylie notre ministre de la Langue kabyle devra rédiger de vrais réformes afin que les futures générations puissent être prêts le moment pour prendre les destinés de notre peuple en main. Dans une Kabylie indépendante l’instruction publique devra être une des priorités de nos gouvernements.

    Saga des Gémeaux

  3. Le systeme deseducatif du regime colonial arabo-barbare d’Alger forme des anes avec de grands oreilles pour capter l’ignorance, un grand trou de cul fasciste qui fait TOZ cinq fois par jour, et des dents terroristes!

  4. Le systeme deseducatif du regime colonial arabo-barbare d’Alger forme des anes avec de grands oreilles pour capter l’ignorance, un grand trou de cul fasciste qui fait TOZ cinq fois par jour, et des dents terroristes!

  5. Y a dine rebbi, comme vous avez raison, il se trouve que même siroter quelque bières et en s’assumant en tant que Nationaliste Kabyle, les dénigrements et les mauvaises langues s’errent ; pour dire que les bars sont infestés par l’Esprit Bédouin-Kabylouche-Islamo et la meilleur, Il se métamorphose en indics!

    A lires El Watan et consœurs sur cette fameuse marche du 12 février, on soupçonnerait un certain engouement, émancipation de la société dite « Algéroise » et encore, certain «militants» du RCD sont embourbés, imbibés par les écrits de ces titres et le discours du Doc et des Doctours, même si la réalité au quotidien, les rencontres avec les gens du quartier contredit cet enthousiasme sociétal.

    Est-il juste de dire qu’il existe une impulsion Islamiste, échafaudé par la « propagande » Panarabiste (En-nahar, E-chourrouq, El-jazirra) dont nos « Algérianistes-démocrates » feignent d’ignorer.

    Sauver le régime ou l’Algérie ? Quelle Algérie ? Sauvons ce qui reste de la Kabylie et puis, naturellement tout rentrera dans l’ordre des choses. Voilà ce que je dis à mes frères du RCD mais ils me rétorquent qu’il est hors de question de leurs laisser le pétrole, gaz et blabla !

    Pourquoi notre Doc et son alter égo, Da l’ho qui maîtrise 7 langues et qui vit dans un pays « montagneux » d’une superficie de 41 290 km2, ne reconnaissent pas Politiquement l’entité de la KABYLIE ?

    A gma, je vais te dire une chose, peut être « instinctivement parlant », malgré toute la pub que lui font les journaux dits « Indépendants » et en dépit de son positionnement contraste, j’ai peur que notre Psy sombrera, déguerpira comme un certain Messali El Hadj.

    Le mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie n’est qu’un processus naturel des mouvements libérateurs de notre peuple (de 1926 à 2001, en passant par l’Académie Berbère) et le Gouvernement Provisoire Kabyle n’est que l’aboutissement de la guerre d’anéantissement, d’épuration de notre Langue, Culture et Identité Kabyle, Amaziɣ et au-delà, de la Tamazɣa, que nous fait subir, chaque jour que Dieu fait, le Colonialisme et le Lobby Arabe.

    Sadi n’a pas la dimension et encore moins le discernement d’un génie tel que ABANE Ramdane pour féconder sa « Régionalisation Modulable » sauf « dans le gamète Arabo-islamique ».

    Mille excuses de cette expressivité !

    Fraternellement !

  6. Y a dine rebbi, comme vous avez raison, il se trouve que même siroter quelque bières et en s’assumant en tant que Nationaliste Kabyle, les dénigrements et les mauvaises langues s’errent ; pour dire que les bars sont infestés par l’Esprit Bédouin-Kabylouche-Islamo et la meilleur, Il se métamorphose en indics!

    A lires El Watan et consœurs sur cette fameuse marche du 12 février, on soupçonnerait un certain engouement, émancipation de la société dite « Algéroise » et encore, certain «militants» du RCD sont embourbés, imbibés par les écrits de ces titres et le discours du Doc et des Doctours, même si la réalité au quotidien, les rencontres avec les gens du quartier contredit cet enthousiasme sociétal.

    Est-il juste de dire qu’il existe une impulsion Islamiste, échafaudé par la « propagande » Panarabiste (En-nahar, E-chourrouq, El-jazirra) dont nos « Algérianistes-démocrates » feignent d’ignorer.

    Sauver le régime ou l’Algérie ? Quelle Algérie ? Sauvons ce qui reste de la Kabylie et puis, naturellement tout rentrera dans l’ordre des choses. Voilà ce que je dis à mes frères du RCD mais ils me rétorquent qu’il est hors de question de leurs laisser le pétrole, gaz et blabla !

    Pourquoi notre Doc et son alter égo, Da l’ho qui maîtrise 7 langues et qui vit dans un pays « montagneux » d’une superficie de 41 290 km2, ne reconnaissent pas Politiquement l’entité de la KABYLIE ?

    A gma, je vais te dire une chose, peut être « instinctivement parlant », malgré toute la pub que lui font les journaux dits « Indépendants » et en dépit de son positionnement contraste, j’ai peur que notre Psy sombrera, déguerpira comme un certain Messali El Hadj.

    Le mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie n’est qu’un processus naturel des mouvements libérateurs de notre peuple (de 1926 à 2001, en passant par l’Académie Berbère) et le Gouvernement Provisoire Kabyle n’est que l’aboutissement de la guerre d’anéantissement, d’épuration de notre Langue, Culture et Identité Kabyle, Amaziɣ et au-delà, de la Tamazɣa, que nous fait subir, chaque jour que Dieu fait, le Colonialisme et le Lobby Arabe.

    Sadi n’a pas la dimension et encore moins le discernement d’un génie tel que ABANE Ramdane pour féconder sa « Régionalisation Modulable » sauf « dans le gamète Arabo-islamique ».

    Mille excuses de cette expressivité !

    Fraternellement !

  7. La persistance du gouvernement algérien à maintenir un système éducatif, dont les concepteurs sont mus par des d’intentions criminelles, est confortée par une certaine bienveillance « internationale ».
    En effet, le discours qui consiste à dire que les régimes arabes (dont celui de l’Algérie) sont un remparts contre le terrorisme islamiste est une pure arnaque. Il en découle que ces régimes bénéficient d’aide matérielle ou de soutien politique devant les instances internationales pouyr justifier leurs exactions. L’exception que constitue la Tunisie de Bouguiba et dans une moindre mesure, de Ben Ali, explique la réussite de sa révolution démocratique menée par une jeunesse formée dans une école la plus conforme aux principes et aux usages universels.
    Dans le cas de l’Algérie, ce sont le système éducatif, les média lourds, le discours officiels, les références identitaires fallacieuses qui créent et entretiennent l’intégrisme islamiste, matrice du terrorisme. Le pourvoir algérien, instruit par le mentor égyptien, considère, à juste titre, qu’une société rétrograde, sans élites éclairées, anti-occidentale de préférence, est la meilleure garantie de son maintient au pouvoir et d’un soutien… occidental. La montée au créneau des islamistes djihadistes pour contester les pouvoirs, prévisible et prévue, est le moment choisis par celui-ci pour décréter les restrictions sur les libertés sous prétexte de lutte antiterroriste.
    L’examen de la « mutation » des programmes scolaires (suite aux orientations du décret cité dans votre article) et des discours des média et des officiels en Algérie à partir des années 1970, montre une relation de cause à effet avec la déchéance des sociétés algériennes, jadis tournées vers l’avenir, typiquement nord-africaines, vers une immense confrérie rétrograde, afghanisée. Les voix discordantes dans ce goulag ont été étouffées par cette machine broyeuse que constituent le marteau de l’état totalitaire et l’enclume de sa progéniture islamiste terroriste.
    Les pays occidentaux sont en parfaite connaissance de cette réalité et laissent faire tant qu’ils détiennent le monopole sur l’exploitation des matières premières dans ce soi-disant monde arabe. Les rancoeurs de l’époque coloniale étant soldées depuis des décennies, rien n’indique que des pouvoirs démocratiques dans ces pays y mettraient à mal les intérêts occidentaux. Par ailleurs, le malheur de ces peuples est totalement identifié comme étant lié à la corruption, à la tyrannie et à la cupidité qu’à autre chose.
    L’irruption de la Chine sur le marché des grands consommateurs des matières premières est, à mon sens, un argument de taille pour que l’Occident soutiennent les courants démocratiques en Afrique du Nord et au Moyen Orient. Quoiqu’on dise, l’Occident incarne mieux que quiconque la liberté à laquelle aspirent les peuples de la région.

  8. La persistance du gouvernement algérien à maintenir un système éducatif, dont les concepteurs sont mus par des d’intentions criminelles, est confortée par une certaine bienveillance « internationale ».
    En effet, le discours qui consiste à dire que les régimes arabes (dont celui de l’Algérie) sont un remparts contre le terrorisme islamiste est une pure arnaque. Il en découle que ces régimes bénéficient d’aide matérielle ou de soutien politique devant les instances internationales pouyr justifier leurs exactions. L’exception que constitue la Tunisie de Bouguiba et dans une moindre mesure, de Ben Ali, explique la réussite de sa révolution démocratique menée par une jeunesse formée dans une école la plus conforme aux principes et aux usages universels.
    Dans le cas de l’Algérie, ce sont le système éducatif, les média lourds, le discours officiels, les références identitaires fallacieuses qui créent et entretiennent l’intégrisme islamiste, matrice du terrorisme. Le pourvoir algérien, instruit par le mentor égyptien, considère, à juste titre, qu’une société rétrograde, sans élites éclairées, anti-occidentale de préférence, est la meilleure garantie de son maintient au pouvoir et d’un soutien… occidental. La montée au créneau des islamistes djihadistes pour contester les pouvoirs, prévisible et prévue, est le moment choisis par celui-ci pour décréter les restrictions sur les libertés sous prétexte de lutte antiterroriste.
    L’examen de la « mutation » des programmes scolaires (suite aux orientations du décret cité dans votre article) et des discours des média et des officiels en Algérie à partir des années 1970, montre une relation de cause à effet avec la déchéance des sociétés algériennes, jadis tournées vers l’avenir, typiquement nord-africaines, vers une immense confrérie rétrograde, afghanisée. Les voix discordantes dans ce goulag ont été étouffées par cette machine broyeuse que constituent le marteau de l’état totalitaire et l’enclume de sa progéniture islamiste terroriste.
    Les pays occidentaux sont en parfaite connaissance de cette réalité et laissent faire tant qu’ils détiennent le monopole sur l’exploitation des matières premières dans ce soi-disant monde arabe. Les rancoeurs de l’époque coloniale étant soldées depuis des décennies, rien n’indique que des pouvoirs démocratiques dans ces pays y mettraient à mal les intérêts occidentaux. Par ailleurs, le malheur de ces peuples est totalement identifié comme étant lié à la corruption, à la tyrannie et à la cupidité qu’à autre chose.
    L’irruption de la Chine sur le marché des grands consommateurs des matières premières est, à mon sens, un argument de taille pour que l’Occident soutiennent les courants démocratiques en Afrique du Nord et au Moyen Orient. Quoiqu’on dise, l’Occident incarne mieux que quiconque la liberté à laquelle aspirent les peuples de la région.

  9. De plus en plus de gens prennent aujourd’hui conscience que l’école algérienne est à l’origine de notre débâcle morale et spirituelle, de nos désespoirs, du brouillage de notre histoire et de notre identité. Cette même école oeuvre à l’effacement du souvenir nos ancêtres quand elle ne les insulte pas. Cette école qui glorifie nos ennemis, leurs ancêtres, leurs faits abjectes qu’elle dépeint en exploits héroiques. Je confierai mes enfants au diable, plutôt qu’a ce lieu de débauchage…
    Je comprend les kabyles formatés à l’école algérienne et au discours pollué ambiant, politique, religieux. Ces concitoyens qui se disent kabyles mais qui acceptent telle quelle cette Algérie qui les renie par ses actes et dans ses textes les plus officiels !!! Je leur demande seulement de réfléchir sur ce qui les a conduit à oublier le credo de nos grand-pères et arrière grand-pères, serment vieux de quelques millénaires. Je leur demande de réfléchir à l’avant et à l’après pollution de l’école algérienne. Je leur suggère de parler avec les ainés qui n’ont pas été débauchés par cette école pour se ressourcer aux valeurs de la Kabylie pluri-millénaire. Je leur demande de s’enquérir sur la Kabylie auprès des kabyles, auprès de ses poètes, de ses imusnawen, en puisant dans ses références sacrées se trouvant en Kabylie… et non à l’école et dans les média de la haine de l’Algérie. Notre respect de nous même grandira par le respect que nous aurons aux esprits protecteurs de notre pays, par l’attitude respectueuse qu’ils nous dictent envers les êtres et les choses, envers la nature qui nous nourrit, envers les demeures familiales qui nous abritent et nous protègent, envers le village, les iarchiwen, envers nos villes. Faisons attention à ne pas être leurrés par l’opulence rendue possible par le vol des richesses de nos frères touaregs, zénètes et mozabites (pétrole, gaz, matériaux précieux, etc…). Je les prie de bien méditer le fait que de tout temps, ce sont les dardjophones qui viennent solliciter notre aide. Cela c’était du temps ou la richesse se faisait par le travail honnête, par la sueur du front. C’était du temps ou la Kabylie, assiégée par la terreur turcque, trouvait assez de ressources pour porter assistance à nos voisins. C’était il y a pas si longtemps.

  10. De plus en plus de gens prennent aujourd’hui conscience que l’école algérienne est à l’origine de notre débâcle morale et spirituelle, de nos désespoirs, du brouillage de notre histoire et de notre identité. Cette même école oeuvre à l’effacement du souvenir nos ancêtres quand elle ne les insulte pas. Cette école qui glorifie nos ennemis, leurs ancêtres, leurs faits abjectes qu’elle dépeint en exploits héroiques. Je confierai mes enfants au diable, plutôt qu’a ce lieu de débauchage…
    Je comprend les kabyles formatés à l’école algérienne et au discours pollué ambiant, politique, religieux. Ces concitoyens qui se disent kabyles mais qui acceptent telle quelle cette Algérie qui les renie par ses actes et dans ses textes les plus officiels !!! Je leur demande seulement de réfléchir sur ce qui les a conduit à oublier le credo de nos grand-pères et arrière grand-pères, serment vieux de quelques millénaires. Je leur demande de réfléchir à l’avant et à l’après pollution de l’école algérienne. Je leur suggère de parler avec les ainés qui n’ont pas été débauchés par cette école pour se ressourcer aux valeurs de la Kabylie pluri-millénaire. Je leur demande de s’enquérir sur la Kabylie auprès des kabyles, auprès de ses poètes, de ses imusnawen, en puisant dans ses références sacrées se trouvant en Kabylie… et non à l’école et dans les média de la haine de l’Algérie. Notre respect de nous même grandira par le respect que nous aurons aux esprits protecteurs de notre pays, par l’attitude respectueuse qu’ils nous dictent envers les êtres et les choses, envers la nature qui nous nourrit, envers les demeures familiales qui nous abritent et nous protègent, envers le village, les iarchiwen, envers nos villes. Faisons attention à ne pas être leurrés par l’opulence rendue possible par le vol des richesses de nos frères touaregs, zénètes et mozabites (pétrole, gaz, matériaux précieux, etc…). Je les prie de bien méditer le fait que de tout temps, ce sont les dardjophones qui viennent solliciter notre aide. Cela c’était du temps ou la richesse se faisait par le travail honnête, par la sueur du front. C’était du temps ou la Kabylie, assiégée par la terreur turcque, trouvait assez de ressources pour porter assistance à nos voisins. C’était il y a pas si longtemps.

  11. N’avez-vous pas aussi remarque que les regimes imperialistes arabo-islamo-nazis qui colonisent l’Afrique du Nord berbere ont transfere leurs cellules terroristes, qu’ils ont creees et sponsorisent, au sein des nations amazighes d’Algerie— la Kabylie, le pays touareg, les Aures, les Chenouis etc… pour les ruiner et garantir leur extermination definitive ! Tout cela est fait grace a Alqaida qui n’est rien d’autre que le bras terroriste arme des etats coloniaux arabo-nazis en Tamazgha Centrale qui ont le soutien des Americains et des Francais (de l’Occident hypocrite et criminel en general et des pillards allaho-nazis du Moyen Orient en particulier) pour mener a terme leur genocide antiamazigh en Afrique du Nord !

  12. N’avez-vous pas aussi remarque que les regimes imperialistes arabo-islamo-nazis qui colonisent l’Afrique du Nord berbere ont transfere leurs cellules terroristes, qu’ils ont creees et sponsorisent, au sein des nations amazighes d’Algerie— la Kabylie, le pays touareg, les Aures, les Chenouis etc… pour les ruiner et garantir leur extermination definitive ! Tout cela est fait grace a Alqaida qui n’est rien d’autre que le bras terroriste arme des etats coloniaux arabo-nazis en Tamazgha Centrale qui ont le soutien des Americains et des Francais (de l’Occident hypocrite et criminel en general et des pillards allaho-nazis du Moyen Orient en particulier) pour mener a terme leur genocide antiamazigh en Afrique du Nord !

  13. Les quelques Kabyles qui acceptent et defendent le colonialisme arabo-islamo-nazi en Kabylie et dans le reste de l’Algerie amazighe portent un nom: Ils s’appellent les KHROZBYLES!

  14. En ce qui concerne nos deux « algérianistes » que sont le Aït-Ahmed et Saïd Sadi, il est trop tard pour les guérir de cette maladie mentale nommée « algérianisme ». Ils sont tellement obnubilés par cette création coloniale nommée « Algérie » que toute réflexion de leur part sur le destin de la nation kabyle (qui ne peut qu’être que l’indépendance) ne leur viendrait même pas à l’esprit. En ce qui concerne Abane Ramdane je ne verserai aucune sur son sort. Pourquoi? Tout simplement que cet homme que l’on considère comme un grand homme pour avoir participé au Congrès de la Soummam de 1956, a approuvé que Messali Hadj puisse neutraliser les vrais patriotes qui se battaient pour une « Algérie » amazigh. Ce monsieur ne mérite pas que l’on puisse l’honorer comme tel. En tant qu’indépendantiste kabyle je ne peux accepter que des hommes tels que lui ou Krim Belkacem puissent perdre leur énergie dans une chimère coloniale française qui depuis 1962/2912 ait prit le relai du colonialisme français.

    Saga des Gémeaux

  15. La fin de toutes les tyrannies dans le pseudomonde arabe reside dans l’alliance strategique entre les differentes sectes juives historiques qui ont crees le judaisme, le christianisme et l’islam! La paix dans le monde reside aussi dans cette entente judeo-juive! Si tous les juifs arrivent a se reconcillier c’est le monde entier qui va se reconcilier avec lui-meme! Car ce sont eux qui ont divise le monde et ce sont eux qui peuvent l’unir! P.S. Les arabo-musulmans ne sont rien d’autre que la chair a canon juive! Mais les masses arabo-islamo-zombies ignorent toujours cette verite!

  16. La fin de toutes les tyrannies dans le pseudomonde arabe reside dans l’alliance strategique entre les differentes sectes juives historiques qui ont crees le judaisme, le christianisme et l’islam! La paix dans le monde reside aussi dans cette entente judeo-juive! Si tous les juifs arrivent a se reconcillier c’est le monde entier qui va se reconcilier avec lui-meme! Car ce sont eux qui ont divise le monde et ce sont eux qui peuvent l’unir! P.S. Les arabo-musulmans ne sont rien d’autre que la chair a canon juive! Mais les masses arabo-islamo-zombies ignorent toujours cette verite!

  17. {{Vive la Nation Kabyle libre et autonome!}}

    Le peuple americain, les peuples europeens, les forces autochtones laiques, antiesclavagistes et antizanislamistes du pseudo-monde arabe ainsi que la France antineocoloniale sont invites a s’allier au peuple kabyle a travers son gouvernement democratique et laique le GPK pour demanteler le regime colonial et terroriste arabo-barbare d’Alger qui colonise, pille, tyrannise et extermine tous les peuples amazighes qui composent l’Algerie !Aucune ideologie maffio-satannique ne doit primer sur la liberte et les droits humains des peuples amazighs d’Algerie dont fait partie la nation kabyle qui constitue le berceau de l’humanisme seculier et democratique dont s’inspire toute la planete aujourd’hui pour assurer la paix, la justice, et la dignite de l’Homme !L’humanite humaniste doit prevaloir sur tous les diabolismes barbares herites des temps ou l’Homme etait encore un reptile sanguinaire !Vive l’Algerie amazighe libre, et vive la nation kabyle libre et autonome !

    {{Vive la Nation Kabyle libre et autonome!}}

  18. {{Vive la Nation Kabyle libre et autonome!}}

    Le peuple americain, les peuples europeens, les forces autochtones laiques, antiesclavagistes et antizanislamistes du pseudo-monde arabe ainsi que la France antineocoloniale sont invites a s’allier au peuple kabyle a travers son gouvernement democratique et laique le GPK pour demanteler le regime colonial et terroriste arabo-barbare d’Alger qui colonise, pille, tyrannise et extermine tous les peuples amazighes qui composent l’Algerie !Aucune ideologie maffio-satannique ne doit primer sur la liberte et les droits humains des peuples amazighs d’Algerie dont fait partie la nation kabyle qui constitue le berceau de l’humanisme seculier et democratique dont s’inspire toute la planete aujourd’hui pour assurer la paix, la justice, et la dignite de l’Homme !L’humanite humaniste doit prevaloir sur tous les diabolismes barbares herites des temps ou l’Homme etait encore un reptile sanguinaire !Vive l’Algerie amazighe libre, et vive la nation kabyle libre et autonome !

    {{Vive la Nation Kabyle libre et autonome!}}

  19. Un neurologue berbero-arabophone de Blida me disait en 1999 que « vous les Kabyles etes devenus commes des cigales qui ne font que chanter mais qui n’ont aucune reconnaissance de la part du pouvoir »! Oui la langue kabyle est reduite au meme plan que la langue des cigales; chanter en Kabyle c’est bon mais l’utiliser officiellement le colonialisme arabo-nazi des ennemis de l’Algerie amazighe (bousouf, boumedienne, bouteflika, benbella, etc.) ont toujours dit non!!!!!!!!!!!!!! Pour votre info: Le clan d’Oujda est compose de sympatisants de la secte d’apostats juifs qui a cree l’islam, allah, et mahomet!

    Vive la nation kabyle libre!!!!!!!!!!!!!!!!!

  20. Un neurologue berbero-arabophone de Blida me disait en 1999 que « vous les Kabyles etes devenus commes des cigales qui ne font que chanter mais qui n’ont aucune reconnaissance de la part du pouvoir »! Oui la langue kabyle est reduite au meme plan que la langue des cigales; chanter en Kabyle c’est bon mais l’utiliser officiellement le colonialisme arabo-nazi des ennemis de l’Algerie amazighe (bousouf, boumedienne, bouteflika, benbella, etc.) ont toujours dit non!!!!!!!!!!!!!! Pour votre info: Le clan d’Oujda est compose de sympatisants de la secte d’apostats juifs qui a cree l’islam, allah, et mahomet!

    Vive la nation kabyle libre!!!!!!!!!!!!!!!!!

  21. L’état du système éducatif algérien est connu,les dégâts résultant de l’arabisation et de cette gouvernance sadique,se comptent en milliers de mort et par un avenir bouché,pour plusieurs générations !. Cette langue imposée,aux algériens et aux populations berbères,en général et aux kabyles en particulier,ne peut mener que vers l’inculture , l’aliénation et le sous développement ,il ne peut pas en être autrement . L’arabo-islamisme est morbide à tous les algériens et aux berbères,en particulier !. Ce n’est pas la peine de continuer dans cette voie ,sans issue,ce que nous racontent nos gosses,chaque jour que dieu fait est hallucinant pour tout esprit rationnel . Oui à l’autonomie ou à tout système pouvant assurer ,à nous Kabyles,notre émancipation de ce colonialisme ,qui ne dit pas son nom .

  22. L’état du système éducatif algérien est connu,les dégâts résultant de l’arabisation et de cette gouvernance sadique,se comptent en milliers de mort et par un avenir bouché,pour plusieurs générations !. Cette langue imposée,aux algériens et aux populations berbères,en général et aux kabyles en particulier,ne peut mener que vers l’inculture , l’aliénation et le sous développement ,il ne peut pas en être autrement . L’arabo-islamisme est morbide à tous les algériens et aux berbères,en particulier !. Ce n’est pas la peine de continuer dans cette voie ,sans issue,ce que nous racontent nos gosses,chaque jour que dieu fait est hallucinant pour tout esprit rationnel . Oui à l’autonomie ou à tout système pouvant assurer ,à nous Kabyles,notre émancipation de ce colonialisme ,qui ne dit pas son nom .

  23. une question . devrons nous reconetre le courage des abrutis? les moudjahidine et moudjahidates nous ettoufent, les resulta sont nule pour la kabylie et sant hante ils cherchent a ce qu ils soient reconnus par les generation apres la gerre, j ai souflet a un moment donner cet atitude a mon pere qui a reconnu qu ils ete naif mais souvent c est la france qui a pouser les gens a prendre les armes.
    iqars uyadid naghyan waman, fad yangha a rawis

  24. C’est dingue, mais sans blague, quel honneur reste-t-il a un homme, dont on confisque ses terres, ses enfants et sa femme? RIEN.

    Il fut un temps ou le potentiel economique etait constemment expose’ sur kabyle.com, et d’autres forums, avant la naissance tamurt.info. Puis rien. Cet argument de survit materielle est bien reel pas seulement chez les Kabyles, mais bien d’autres. Il est temps de le reprendre et d’eclaircir a tous les Kabyles, que le petrole est absolute, voue’ a disparaitre de l’equation economique partout – Celui-ci prit sa valeur grace a une autre comodite’ rarement mise en valeur, LA MATIERE GRISE, suivie de 3 elements, l’eau, la terre et l’air. Les Suisses et tant d’autres relativement petites Nations, comme la notre sont au top du classement modial quand a la qualite’ de la vie, sans petrole, gaz ou tout autre matiere premiere qu’une bonne terre, de l’eau et un environnement agreable, decore’s de cultures aussi intelligeantes qu’agreables.

    Les verite’s ne disparaissent jamais, comme cette notion d’economie, qui n’est autre que ceci: La densite’ de l’activite’ economique – qui est directement liee donc, au taux d’echanges commerciaux entre individus. Pour etre inclus dans un tel echange ,il faut avant tout etre fonctionnel: En bonne sante’ physique et psychologique, et biensur dot’e d’un savoir. Notre Kabylie ne souffre que du manque de ce savoir – pas que la tete Kabyle en soit incapable, mais n’est pas libre de disposer de son esprit.

    Ce regime vole notre eau, detruit notre environnement et abrutit les tetes de nos enfants. Ce Sadi dooc, fait bien reference a l’algerie comme « terre d’islam » – Son oncle, car lien de sang exist reellement, a bien ete forme’ en Egypte entre 54 et 62. Leur combat est le meme: la course a la chaise du sultan, comme reve’ par le nabot napoleon.

    Il n’y a qu’un chemin vers un future descent a nos enfants, liberer l’ecole Kabyle, en prenant controle totale de la vie qui s’y deroule, a commencer par une securite’ locale infaillible, et un curruculum scolaire intelligeant. Ces deux autorite’s nous sont confisque’es, par un regime colonial illegitime, qu’il faut se debarasser. Notre gouvernement existe, il nous appartient de le renforcer et le controller.

    Vive la Kabylie libre et prospere, et ses vaillants enfants.

  25. C’est dingue, mais sans blague, quel honneur reste-t-il a un homme, dont on confisque ses terres, ses enfants et sa femme? RIEN.

    Il fut un temps ou le potentiel economique etait constemment expose’ sur kabyle.com, et d’autres forums, avant la naissance tamurt.info. Puis rien. Cet argument de survit materielle est bien reel pas seulement chez les Kabyles, mais bien d’autres. Il est temps de le reprendre et d’eclaircir a tous les Kabyles, que le petrole est absolute, voue’ a disparaitre de l’equation economique partout – Celui-ci prit sa valeur grace a une autre comodite’ rarement mise en valeur, LA MATIERE GRISE, suivie de 3 elements, l’eau, la terre et l’air. Les Suisses et tant d’autres relativement petites Nations, comme la notre sont au top du classement modial quand a la qualite’ de la vie, sans petrole, gaz ou tout autre matiere premiere qu’une bonne terre, de l’eau et un environnement agreable, decore’s de cultures aussi intelligeantes qu’agreables.

    Les verite’s ne disparaissent jamais, comme cette notion d’economie, qui n’est autre que ceci: La densite’ de l’activite’ economique – qui est directement liee donc, au taux d’echanges commerciaux entre individus. Pour etre inclus dans un tel echange ,il faut avant tout etre fonctionnel: En bonne sante’ physique et psychologique, et biensur dot’e d’un savoir. Notre Kabylie ne souffre que du manque de ce savoir – pas que la tete Kabyle en soit incapable, mais n’est pas libre de disposer de son esprit.

    Ce regime vole notre eau, detruit notre environnement et abrutit les tetes de nos enfants. Ce Sadi dooc, fait bien reference a l’algerie comme « terre d’islam » – Son oncle, car lien de sang exist reellement, a bien ete forme’ en Egypte entre 54 et 62. Leur combat est le meme: la course a la chaise du sultan, comme reve’ par le nabot napoleon.

    Il n’y a qu’un chemin vers un future descent a nos enfants, liberer l’ecole Kabyle, en prenant controle totale de la vie qui s’y deroule, a commencer par une securite’ locale infaillible, et un curruculum scolaire intelligeant. Ces deux autorite’s nous sont confisque’es, par un regime colonial illegitime, qu’il faut se debarasser. Notre gouvernement existe, il nous appartient de le renforcer et le controller.

    Vive la Kabylie libre et prospere, et ses vaillants enfants.

  26. Merci frontalier et à tous les intervenants pour votre contribution. Avec vous l’espoir pour une kabylie libre et prospère est permis. Coordonnons nos forces, nos énergies, et renforçons nos acquis, mak-gpk inclus.

  27. Comme vous avez raison, Saga des Gemeaux.

    Tellement obnubilés que Saïd Sadi, dans son bouquin sur Amirouche n’a pas résisté à lancer une pique contre la cause autonomiste qui, selon lui, est une  » aventure, antichambre de l’impasse sécessionniste ».

    Obnubilé jusqu’à l’aveuglement puisqu’il dit en substance que Abane, le rassembleur par excellence a été étranglé par ses feux frères en 1957. Krim, étranglé aussi en 1970 en Allemagne. Amirouche, vendu à l’armée française par le MALG, tous des Kabyles, tous imbus de nationalisme jusqu’à l’étouffement.

    Il sait tout ça. Il le dit dans les meetings, il l’écrit dans les bouquins. Il sait aussi qu’aussi bien pour la marche de son parti du 22 janvier que celle du 12 février, Alger a été interdite aux Kabyles. Mais il persiste à jouer au nationaliste tout en dénonçant l’antikabylisme du régime.

    Et aujourd’hui, en marge de la marche d’Alger, il a goulûment sauté sur le micro de France 2 pour donner ses impressions en arabe. Ce faisant, il use de mépris pour tous les Kabyles qui ont répondu à son appel et qui étaient la grosse majorité des marcheurs.

    Dayen içça lekwaghed-is. La Kabylie le sait un peu plus aujourd’hui.

  28. arretez de regarder les autre chacun ces conviction et sa vie vous etes pire que des juifs et dailleurs j’ai entendu que vous negociez avec eux, je suis kabyle et je vous le dis vous allez pas reussir.

  29. arretez de regarder les autre chacun ces conviction et sa vie vous etes pire que des juifs et dailleurs j’ai entendu que vous negociez avec eux, je suis kabyle et je vous le dis vous allez pas reussir.

  30. Xlifa dit qu’il est kabyle mais il dénigre les juifs inconsciemment alors qu’ils ne lui ont jamais rien fait de mal.

    Xlifa est donc un exemple de ces zombies fabriqués par l’école algérienne. Il ne le sait pas.

    En vantant le respect des convictions de chacun, il oublie sa propre responsabilité dans le domaine.
    Il dit que  » vous négociez avec eux ».

    En supposant que c’est vrai, on demande à cet énergumène de nous dire avec qui il faut négocier dans la mesure où même ses frères algériens rejettent les Kabyles, comme ils l’ont fait à Alger lors de la marche de la CNCD du 12 février.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here