Session extraordinaire de l’APW de Tizi-Ouzou : Les travaux ont commencé sur fond de polémique et d’esclandre

14
215
APW Tizi Ouzou
APW Tizi Ouzou

TIZI-OUZOU (Tamurt) – En effet, à peine l’écoute de l’hymne national algérien et l’observation d’une minute de silence à la mémoire des victimes de violence de l’Afrique du Nord terminées, voilà que le groupe FFS déclenche les hostilités.

Tout a commencé lorsque le président de l’institution élue, M. Mahfoud Belabbès, a demandé à l’assistance si quelqu’un désirait ajouter un point supplémentaire à l’ordre du jour qu’il a lu quelques instants plutôt, lequel est composé de quatre points, à savoir la situation et les perspectives concernant les zones industrielles d’activité, les zones d’expansion et les sites touristiques, la situation sur l’étude « caractérisation et délimitation du massif montagneux du Djurdjura » et, enfin, le divers.

Profitant de cette occasion, le groupe du Front des Forces Socialistes (FFS) a voulu faire lire par un des siens une déclaration pour dénoncer le non respect des règles régissant l’adoption du budget primitif (B.P) voté lors de la précédente session. Au début, le président de l’APW a essayé de faire comprendre à l’élu du FFS devant lire la déclaration que la lecture de celle-ci ne constituait pas un point de l’ordre du jour et que, par conséquent, il pourrait la lire plus tard, soit une fois que l’ordre du jour de la session aura été définitivement retenu. L’élu du FFS a insisté pour lire d’abord son document.

De son côté, M. Mahfoud Belabbès, de sa voix calme, a dit qu’il fallait respecter le règlement. A un moment donné, l’élu du FFS a entamé sa lecture en dépit des tentatives de rappel à l’ordre du président de l’institution élue. Ayant constaté que l’autorité du Président de l’APW n’était pas respectée, un autre élu se lève et prend à partie l’élu du FFS qui lisait la déclaration. A ce moment, comme un seul homme, les 15 membres constituant le groupe du FFS se lèvent de leurs sièges et engagent une altercation verbale. Un véritable esclandre, appuyée par des gestes, s’en suivit. Et c’est en pleine confusion que le groupe FFS quitta la salle des débats. Pendant ce temps, le wali et les membres de son exécutif se tiennent tranquilles et semblent même amusés par la scène. En tout cas, ce genre de situation est courant à Tizi-Ouzou.

<img1090|center>
Photo montrant le groupe du FFS qui quitte la salle.

Une fois dehors, les éléments du FFS se pressent de faire des photocopies à leur déclaration pour les distribuer à la presse. Sur quoi repose la protestation du groupe FFS ? « Lors du vote du budget primitif, les règles du jeu n’ont pas été respectées car le règlement stipule que le B.P en question devait être étudié et adopté chapitre par chapitre alors que cette assemblée a décidé de l’adopter globalement », nous dit un membre de ce groupe contestataire. Et d’ajouter : « Même, les députés du Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) ont agi de la même façon que nous ». Se voulant plus explicite, notre interlocuteur nous dit que « lorsqu’ils (députés du RCD) ont constaté que les règles du jeu n’étaient pas respectées, ils ont décidé de geler leurs activités au parlement ». S’agissant de cette déclaration en question, la voici dans son intégralité : « Nous élus FFS à l’APW de Tizi-Ouzou tenons à dénoncer :

I) L’adoption du budget primitif 2011, acte entouré d’un silence complice de l’administration qui par le fait, enfreint la loi 90/09 en permettant l’adoption du dit budget de façon globale en violation de la législation en vigueur, cela, malgré notre interpellation de la majorité à l’APW ainsi que du wali, séance tenante et à travers deux courriers auxquels il est opposé un silence méprisant, faisant fi de toute éthique politique et du devoir souverain de veiller à l’exécution des lois notamment, l’article 95 du code de wilaya.

II) La situation socio-économique et politico-éthique de notre wilaya, est une situation qui fait peur. Chaque jour apporte son lot d’anarchie. L’émeute cadence la vie de la cité alors que l’APW propose un débat sur les pôles d’excellence. Est-ce décent de parler de pôles d’excellence quand la situation est au pôle du désordre ? Il va de soi qu’il n’est pas question pour les élus du FFS d’assister à la session tant qu’ils ne sont pas rétablis dans leur droit. Pour ces différentes raisons, nous prenons l’honorable assistance à témoin et j’invite mes camarades élus de quitter séance tenante l’hémicycle ».

Cette déclaration est signée du chef de groupe FFS à l’APW, M. Mohammed Msella. A noter que le groupe FFS s’attendait à ce que sa voix ne soit pas entendue puisque cette déclaration a été rédigée bien avant son arrivée à l’hémicycle. En tout, seul le groupe FFS semble ne pas cautionner le principe du vote du budget primitif d’une façon globale. En effet, un élu du Front de Libération Nationale (FLN) a déclaré à notre intention qu’« en ce qui nous concerne, nous ne pouvons pas revenir sur des décisions que nous avons déjà prises ». Concernant le groupe du Rassemblement National Démocratique (RND), c’est motus. D’ailleurs, pas un d’eux n’a quitté son siège au moment où le groupe FFS se précipita dehors, contrairement aux autres groupes.

En dernier, soulignons que les 47 siège que compte l’APW de Tizi-Ouzou sont occupés comme suite : RCD : 16 sièges, FFS :1I5, FLN : 10 et le RND : 06. Autrement dit, même en quittant l’hémicycle, le groupe du FFS ne pouvait pas empêcher la poursuite des travaux ,car le quorum le permettait.

14 COMMENTS

  1. Lamentable comportement !,décidément les seuls ennemis du FFS sont le RCD et récemment le MAK ,ahlil!. En attendant la Kabylie n’a pas fini de manger son pain noir ! ,on continue encore dans la politique politicienne qui n’apporte strictement rien à la population . Le wali doit se marrer drôlement en voyant ces comportement enfantins et fratricides ! ; les kabyles qui savaient se faire respecter ,se donnent en spectacles pour des considérations purement electoralistes , croyant révolutionner la terre entière . Il y a de quoi rester bourré, au moins un jour sur deux ! .

  2. Lamentable comportement !,décidément les seuls ennemis du FFS sont le RCD et récemment le MAK ,ahlil!. En attendant la Kabylie n’a pas fini de manger son pain noir ! ,on continue encore dans la politique politicienne qui n’apporte strictement rien à la population . Le wali doit se marrer drôlement en voyant ces comportement enfantins et fratricides ! ; les kabyles qui savaient se faire respecter ,se donnent en spectacles pour des considérations purement electoralistes , croyant révolutionner la terre entière . Il y a de quoi rester bourré, au moins un jour sur deux ! .

  3. bien fait pour notre gueule ,nous sommes des incapables .les kabyles ont perdus le sens de l’honneurs et de bravoure . malédiction sur nous .

  4. bien fait pour notre gueule ,nous sommes des incapables .les kabyles ont perdus le sens de l’honneurs et de bravoure . malédiction sur nous .

  5. De grace, cessez de jouer les « ceux-ci sont les gentils, ceux là sont les méchants ». Sur quoi vous basez-vous pour prendre position ? On sait bien que le contraire peut se produire, et vice versa, alors…
    Le fond du problème, c’est que, l’APW héritière directe des assemblées départementales, tout comme les APC sont les héritières des communes mixtes et ne sont pas du tout un cadre propice à l’expression de la volonté populaire. Avec, d’abord, ce fonctionnaire intouchable, représentant les « services », ce fonctionnement tombé de la planète mars, etc… Qui a créé les APW, qui a désigné ceux qui les ont créé, qui a défini leur mode d’élection, leurs prérogatives, leurs règles de fonctionnements ? Pas les kabyles, ni les algériens d’ailleurs.
    Tous ces « élus » donnent plutôt le spectacles de ces gladiateurs de l’époque romaine qu’on jette comme ça dans l’arène, et qui vont devoir s’étriper pour survivre, pour le plaisir des sanguinaires qui regardent le spectacle. Voila à quoi en sont réduits nos représentants. En prenant partie dans ce simulacre de démocratie, vous participez pleinement à la parodie.

  6. Juste une question sans importance pour certain(s):
    -dans quelle(s) langue(s) se déroule(nt) les débats et quel(s) graphie(s) sont rédigés les documents? C’est peut-être sans intérêts!
    Dans une communauté d’individus, il est juste de pratiquer un langage commun.

    Je rappelle l’arabe est langue de….

  7. Juste une question sans importance pour certain(s):
    -dans quelle(s) langue(s) se déroule(nt) les débats et quel(s) graphie(s) sont rédigés les documents? C’est peut-être sans intérêts!
    Dans une communauté d’individus, il est juste de pratiquer un langage commun.

    Je rappelle l’arabe est langue de….

  8. Le personnel politique de ces 2 partis(FFS-RCD) si proches du pouvoir étatique et si loin de l’identité et du peuple kabyle ,se résume à ceci : Ils sont les chiens de garde du pouvoir de Bouteflika et du DRS en Kabylie . Bien entendu ils prennent leur part de la rente pour service rendu .
    La kabylie sera toujours leur fonds de commerce ,et eux comme des maquignons politiques .Bien entendu ils seront toujours hostiles à toute unification des rangs des Kabyles ,c’est ce que leur dicte leur maître d’El mouradia mais aussi du DRS

    A bon entendeur,salut et Azul !
    Koceila.

  9. azul axel , je suis tout-à-fait d’accord avec toi , certains disent que le ffs et le rcd travaillent beaucoup pour la kabylie , a mon avis ils ont jamais cesser de la detruire , la kabylie ne vivra que par sont autonomie , de toute facon , tu es du ffs tu es kabyle separatiste et tu es du rcd c’est pareil alors pourquoi pas l’autonomie et vivent les separatistes , akkit ina din uqavac

  10. azul axel , je suis tout-à-fait d’accord avec toi , certains disent que le ffs et le rcd travaillent beaucoup pour la kabylie , a mon avis ils ont jamais cesser de la detruire , la kabylie ne vivra que par sont autonomie , de toute facon , tu es du ffs tu es kabyle separatiste et tu es du rcd c’est pareil alors pourquoi pas l’autonomie et vivent les separatistes , akkit ina din uqavac

  11. Petite précision: c’est la soeur de l’ancien joueur de la JSK Driss El-Kolli (une call-girl de luxe) qui était la maitresse du chef du FLN de l’epoque messadia; cette famille est d’origine marocaine et ne parle pas un mot de kabyle.
    Quant a dire que les hammoutene ont défendu Tizi-Ouzou c’est bien mal connaître l’histoire de la ville et faire offense aux villages environnants. Toutes ces familles qui sont souvent ensemble dans la communauté de Tizi Ouzou communément appelée « les ZediMoh » pour aller à la conquête de la mairie de Tizi contre les prétendants venus des villages de la commune (tels ces « Barbares descendus de leur montagne ») sont insignifiantes sur le plan économique, culturel et scientifique. Ces familles pour la plus part d’origine étrangère refusent de parler le kabyle magré leur présence dans la ville depuis plusieurs siecles. Des familles comme les hammoutène, d’origine kabyle, ont été complétement phagocytées et ne se considèrent plus comme kabyles; ils s’adressent aux autres en leur disant « Vous autres Kabyles, … »
    Elles doivent leur émergence à la politique de sape menée par le pouvoir d’Alger et aux querelles intestines entre le FFS et le RDC (qui ont failli offrir la ville au FIS lors des municipales de 1990)

    Ayant vécu toute mon enfance à tizi au milieu de ceux qu’on appel zdimouh, je peux confirmer que la majorité ne parlent pas et ne veulent pas parler le Kabyle, je connais personnellement plusieurs menbres de la famille Kolli, je ne les ai jamais entendu prononcer un mot en Kabyle.

    Ils sont tous symphatisants FLN à l’époque, connaissant leur caractère, je ne pense nullement qu’ils ai participé à la guerre de libération, peut être quelques membres de la famille Hamoutène, quand aux autres, en bon Français on les appelle les profiteurs du systèmes, un peu comme des hyènes, ils attendent que le lion tue la proie et s’en emparent.

    Lors d’un passage à Tizi, j’ai appris qu’un ancien voisin etait devenu un incontournable à la mairie de tizi-ouzou, à part qu’il n’a même pas fini son école primaire, il est reconnu pour être un arnaqueur et voleur hors rang, il est millliadaire.
    naguib kolli est le frére de driss kolli

  12. Petite précision: c’est la soeur de l’ancien joueur de la JSK Driss El-Kolli (une call-girl de luxe) qui était la maitresse du chef du FLN de l’epoque messadia; cette famille est d’origine marocaine et ne parle pas un mot de kabyle.
    Quant a dire que les hammoutene ont défendu Tizi-Ouzou c’est bien mal connaître l’histoire de la ville et faire offense aux villages environnants. Toutes ces familles qui sont souvent ensemble dans la communauté de Tizi Ouzou communément appelée « les ZediMoh » pour aller à la conquête de la mairie de Tizi contre les prétendants venus des villages de la commune (tels ces « Barbares descendus de leur montagne ») sont insignifiantes sur le plan économique, culturel et scientifique. Ces familles pour la plus part d’origine étrangère refusent de parler le kabyle magré leur présence dans la ville depuis plusieurs siecles. Des familles comme les hammoutène, d’origine kabyle, ont été complétement phagocytées et ne se considèrent plus comme kabyles; ils s’adressent aux autres en leur disant « Vous autres Kabyles, … »
    Elles doivent leur émergence à la politique de sape menée par le pouvoir d’Alger et aux querelles intestines entre le FFS et le RDC (qui ont failli offrir la ville au FIS lors des municipales de 1990)

    Ayant vécu toute mon enfance à tizi au milieu de ceux qu’on appel zdimouh, je peux confirmer que la majorité ne parlent pas et ne veulent pas parler le Kabyle, je connais personnellement plusieurs menbres de la famille Kolli, je ne les ai jamais entendu prononcer un mot en Kabyle.

    Ils sont tous symphatisants FLN à l’époque, connaissant leur caractère, je ne pense nullement qu’ils ai participé à la guerre de libération, peut être quelques membres de la famille Hamoutène, quand aux autres, en bon Français on les appelle les profiteurs du systèmes, un peu comme des hyènes, ils attendent que le lion tue la proie et s’en emparent.

    Lors d’un passage à Tizi, j’ai appris qu’un ancien voisin etait devenu un incontournable à la mairie de tizi-ouzou, à part qu’il n’a même pas fini son école primaire, il est reconnu pour être un arnaqueur et voleur hors rang, il est millliadaire.
    naguib kolli est le frére de driss kolli

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here