Suite aux sorties médiatiques de Ben Bella et Ben Aicha, le MAK fustige les démons de l’arabisme

21
184
Ben Bella sur Aldjazira
Ben Bella sur Aldjazira

KABYLIE (Tamurt) – Pour M. Bouaziz Ait Chebib; « chaque jour nous enregistrons de nouvelles adhésions et la sympathie que nous témoigne nos concitoyens ne cesse de s’agrandir ». Les deux responsables du MAK ont saisi cette occasion pour rappeler les positions de leur mouvement par rapport à certaines questions d’actualités:

Par rapport aux Kidnappings qui sévissent au pays des Kabyles, le courage et la mobilisation populaire sont salués et le soutien du mouvement aux familles de personnes enlevées demeure plus que jamais indéfectible. « Le succès de la grève de dimanche n’est rien d’autre que l’expression du nnif kabyle devant les dures épreuves ». D’un autre coté, les services de sécurité ont démontré par leur silence une indifférence criminelle et complice. Encore une fois, la Kabylie ne peut compter que sur la mobilisation citoyenne pour libérer ses enfants kidnappés.

Quant aux ridicules commérages de Ben Bella qui tente de se présenter comme le pionnier du nationalisme algérien, les deux responsables du MAK ont rappelé à l’assistance que « l’Histoire nous apprend que Ben Bella est le premier harki algérien. Il a collaboré avec la France coloniale dès son arrestation en 1950 suite à la découverte et au démantèlement de l’Organisation Secrète, OS. « Ben Bella est trop mal placé pour parler de nationalisme algérien, lui qui est allé, sous injonction du président égyptien, Djamel Abdenacer, jusqu’à annexer l’Algérie indépendante à la République Arabe Unie».

Entièrement sous l’influence de Djamel Abdenacer et propulsé par la France pour sa médiocrité, Ben Bella a trouvé dans l’arabisme sa foi et dans la haine du kabyle sa raison d’être et d’exister sur la scène politique.

« Comment ose-t-il reprocher à des personnalités kabyles d’être kabyles plus qu’algériens alors que lui-même et ses semblables se définissent comme arabes et se considèrent comme tels avant d’être algériens ».

Les deux responsables du MAK ont rappelé que leur mouvement avait dénoncé en son temps avec vigueur l’attribution de l’université de Tizi Wuzzu (Tizi Ouzou) à Ben Bella du titre de Dr Honoris causa. « Il n’est pas trop tard pour les responsables de cet établissement de réparer leur faute historique afin de rendre justice aux martyrs de 1963 en retirant à ce démon anti-kabyle le titre qu’elle lui a indignement décerné ».

Et d’ajouter que « C’est la Kabylie qui a enfanté l’Algérie. De ce fait, nous sommes, nous les kabyles les seuls et uniques dépositaires de l’algérianité que les Ben Bella, Ben Aicha et congénères ont bradé pour une chimère Oumma Arabia ».

Ils ont aussi rappelé les regrets du « douctour Ben Aicha » qui dans son fort intérieur reproche à son idole Zoheir, l’assassin de Diyhia, de ne pas avoir anéantie la race de Reine.

Ils se sont aussi demandés les raisons qui ont poussé Ben Aicha à s’attaquer à Dda Mouloud Mammeri qui disait que : « nous sommes kabyles et algériens et ces deux choses vont très bien ensemble ». Les deux conférenciers souhaitent vivement que les propos de cet illustre inconnu ne servent qu’à réveiller les Kabyles encore endormis car crédules.

Le projet de la révision constitutionnelle est aussi passé au crible par les deux responsables du MAK : « Cette énième parade du régime pour se perpétuer est, pour nous, vide de sens. Ce projet est nul et non avenue, dès lors qu’il n’est pas question de reconnaître au peuple kabyle son droit à un statut de large autonomie ».

Ils ont aussi souligné qu’encore une fois, le particularisme s’est exprimé à travers le RCD et le FFS qui ont boycotté les consultations menées par le régime avec les acteurs politiques en prévision de la « révision constitutionnelle. Le MSP a déclaré : « le RCD et le FFS doivent participer au dialogue pour éviter la division du pays ». Kabylité quand tu nous tiens. Vivement que nos deux partis politiques reviennent sur la terre kabyle.

Amghid Ilelli

21 COMMENTS

  1. Oui! Que nos deux partis politiques reviennent sur la terre kabyle! Car seule l’union sera la garante de la victoire kabyle. Pour le moment, conscients de notre désunion, les tenants de l’arabo-islamisme font les fanfarons, tant ils se croient invulnérables sous la protection de la nation arabe. Or, cette mascarade, qui a tenu par la violence, est aujourd’hui déjouée.

  2. à quand l’alliance entre tous les enfants de la Kabylie?

    si les allemands ont fait l’alliance avec les Français etc… pourquoi les Kabyles sont toujours rancuniers ?

    LE RCD , LE FFS ,LE MAK ,LAAROUCHE ,LE MCB….

    pour gagner contre les autres il faut l’union.

  3. Est il logique de passer toute une vie , DES annees et DES decennies a supplier le RCD et le FFS pour faire l’ union avec Les autres Kabyles ?
    Laissons ait Ahmed et Sadi avec leurs fond de commerce comme DES coquilles vides !!
    Les Kabyles doivent vraiment s’inspirer DES autres grands peuples qui ont triompher et elargir leur esprit de leur Bon sens !!
    Que choisir: la disparition et la depersonalization totale du notre peuple en tant identite Or faire l’union avant que cela soit trop tard ???

    Et si on serre nos rangs, nos energies collectives avec le MAK ?

    Il s’agit de notre survie A Yatmaten ?

  4. AZUL fellawen mara , ils faut choisirent une place à vgayet ou tizi , pour fairent une tante permanente où avec tour de rôle chaque commune passe deux jours et deux nuit jusque à la satisfaction de nous revendication .L’autonomie
    – et les débat sur place avec les cadres et les intellects les solutions vont gairent .

  5. Je ne sais pas si c’est dans ma tête seulement …mais j’ai toujours relevé un amalgame chez mes frères de sang et concitoyens « berbères » et « kabyles » :anti- arabisme = anti- islam…!
    Or personne ne peut ignorer l’apport et le bénéfice de cette religion sur nos coutumes, nos douars, notre tadjmaat…..
    Et , à mon humble avis ce point mérite d’être clarifié par tous ceux qui appellent à l’union des Amazighs!!!

  6. Ben belle son pouvoir n´a duré que que trois ans(62-65), il a été renversé par l´armée des frontières à sa tete boumadien et l´actuel Brésident(bouteflika). Par son age avancé, ses déclarations nostalgique sont pour but de la quête de reconaissance avant de mourire dans l´anonymat, c´est le cas aussi de son amis ait ahmed et leurs semblable, certe ils ont marqués l´histoire mais inconsciemment.

  7. Dans les têtes des gens dans toute l’Afrique du Nord,: etre musulman c’est être arabe. Cela a été longtemps entretenue par l’ancienne puissance coloniale et ensuite par le pouvoir qui l’a remplacé en 62. Vous avez tous entendu les amazighophones se dire « nekwni s waaraven ou hna laareb) ». Un Arabophone s’il le dit, c’est logique mais un Amazigh?
    Tout simplement parceque : Mrs Jacques Uker..ur et Mme Corinne Uxuz…dh, leurs collégues de travail leur avaient dit que c’est aini et depuis 1830 à ce jour. En France aujourd’hui, combien de français font une distinction entre la religion et l’ethnie arabe? Pour eux : tous les musulmans sont des arabes et vis versa. Il n y a qu’en Orient où ses deux chose sont clarifiées. Un Libanais dira qu’il est Arabe mais n’accepteras pas d’être musulman. Un kabyle accepte l’islam et accepte d’être arabe. Pourquoi ? Parceque ont leur a fait croire qu’il ne peut y avoir l’un sans l’autre. Quand à ces ordures du clan d’Oujda, il le font sciemment car c’est de notre disparition qu’ils ont programmé depuis 62. Un Arabe ne peut pas se sentir superieur au kabyle ci celui ci restera kabyle. Mais s’il s’assimile à l’arabe, c’est bingo! Plus de rival et le pays devient une province annexée à l’Arabis Saoudite definitivement. La structure mentale des Arabisés est completement destructuré. Ils sont des atta dés menteaux même s’ils ont fait des grandes ecoles. Regarder les paroles de Boutef, de Ben Bella, de Ben haïcha, vous avez la réponse. Même les Kabyles arabophones ont le même cerveau, la même destructuration mentale. Epargnez vos enfants de ce créole arabe et vous serez sauvés de l’abime arabo-muzulman qui nous attend.

  8. Azul
    Att walim merra d acu xedmen izukar imaafan asmi illa urumi. Asmi i ffegh ufrasis, wwin-d amasri akken agh sebghen am nutni d izukar. Bdan si 62 kkaten akken an ughal yakk am nutni an qqar: « gulu-li, gulu-lal, gali-gulu, gutlu, gutli, galala, haw-haw, haww lik, hawhawlium, atg. S tegbliwt am taggi i bghan an ssawal. Zik asmi mectuhegh, cfigh-d illa yiwen iasekri d Aarav ar ghurnegh de lekka. Ass nni d netta ig aussen af tcikant. Ibda lla yettghenni s tegnawit-is iqqar as: « yali yagulu, yali ya ben Aami… » Imaren nekwni neddatt degs neqqar as: « Ahya ay Aarav asemmam ! » Netta ittrehhil-d fellagh bac agh sexlaa. Nekwni imir an erwel akk-a kra a d-nughal an tteddu fellas : ay aarav asemmam…

    {{« Les bourgeois, les Oulémas et les communistes qui fut favorable au projet de Blum Violette en 1936, se retrouve 26 ans plus tard derrière un autre projet « assimilationniste » égyptiens parrainé cette fois par Nasser-Ben Bella .}}

    {*(voir la question berbère dans le mouvement national de 1926/1980. par Amar Ouerdane. p.122)}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here