La Kabylie en mouvement

13
83

CONTRIBUTION (Tamurt) – À l’initiative du MAK, une convergence de forces politiques kabyles se met en mouvement.
L’amorce a été faite lors de la Convention Nationale Kabyle (CNK) organisée les 1 et 2 avril 2011, à l’issue de laquelle a été annoncée l’organisation d’un Congrès National Kabyle dédié au plus grand rassemblement possible des forces kabyles.

La célébration du 31ème anniversaire du Printemps kabyle a confirmé cette tendance avec une présence remarquée dans la procession du 20 Avril, de plusieurs personnalités de différents bords qui ont pris part à cette marche unitaire.

Le MAK se réjouit de ce précieux renfort d’hommes politiques avisés dont l’engagement pour le projet d’autonomie de la Kabylie est de notoriété publique.

Il était temps de poser concrètement les premières pierres de ce rassemblement, vœu devenu litanie d’un demi-siècle.

L’offensive antikabyle du pouvoir par ses médias, les raids meurtriers des services de sécurité, les kidnappings, l’asphyxie économique organisée, la ghettoïsation par la confiscation des moyens de transport, ont fini par stopper net l’onirisme des adeptes de l’Algérie “une et indivisible” et rendre raison à l’option autonomiste, seule solution pour la sauvegarde de la nation kabyle avec tous ses attributs de souveraineté.

Nombre d’observateurs d’ici et de l’étranger se sont demandé pourquoi la vague d’insurrections d’Afrique du Nord n’a pas pris en Algérie.
Il y a la manne pétrolière qui pourvoie généreusement à réduire les effervescences sporadiques liées aux revendications d’ordre social. Mais c’est dû surtout à cette fausseté épistolaire de république “une et indivisible”, démentie dans les faits par la volonté du régime qui s’est employé depuis toujours à présenter la Kabylie et les Kabyles comme l’ennemi intérieur dont il faut se méfier et au besoin réprimer.

Et dans les faits, il y a le peuple kabyle et l’Algérie. Pour preuve, les actions tentées en dehors de la Kabylie par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), taxée de “kabyle”, ont été partout et systématiquement contrées physiquement par la police mais aussi par des slogans antikabyles de la part d’énergumènes encouragés par des policiers en civil.

Historiquement, il y a en Algérie des variétés irréductibles des populations locales. Mais à aucun moment elles n’ont été le souci de ceux qui détiennent les armes et résolus à briser par la force toute contestation de leur propre choix. Bien au contraire, ils ont tout fait pour les exacerber.

Sans doute faudra-t-il encore plus d’efforts pour créer une résultante positive des forces politiques kabyles. Mais le mouvement enclenché, c’est la détermination des acteurs qui fera le reste.

À côté de cette impulsion salvatrice, il y a toujours quelques francs-tireurs qui s’amusent à jouer les rabat-joie.
Comme ce journaliste d’origine kabyle qui travaille pour un quotidien français, qui se rappelle à fréquence d’anniversaire de Mathusalem, au souvenir de ses contemporains survivants, par un jet d’encre où il s’en prend invariablement à tous les mouvements politiques kabyles en vue de les discréditer.

Contre le MAK il a écrit, citons : “ l’idée est déjà plombée par le discours approximatif des dirigeants de ce mouvement qui tombent parfois dans la surenchère indépendantiste. Avec la proclamation, en juin 2010 à Paris, d’un «gouvernement provisoire kabyle» en exil qui navigue à vue, sans ancrage dans le terroir, le MAK suscite la méfiance des militants les plus actifs ”.

Depuis le début de l’année, le MAK a organisé des dizaines d’actions sur le terrain entre marches, caravanes, meetings, conférences. Hormis une brève cohabitation lors des sit-in de soutien pour les citoyens chrétiens d’Asqif (Michelet) et Larvεa n At Yiraten, nous ne l’avons jamais vu couvrir une seule de ces manifestations.

Il allègue “une surenchère indépendantiste” de notre part. Ce qui est absolument faux. Mais nous n’allons pas lui intenter de procès.
Aux dernières nouvelles, les militants autonomistes les plus actifs sont dans le MAK ou en sont sympathisants. Nous l’invitons aimablement à respecter la déontologie de sa profession et rendre compte de cette réalité.

KABYLIE, le 3 août 2011

Azru

13 COMMENTS

  1. Pourquoi vous vous attaquez à un journaliste qui n’a écrit que ce qu’il a constaté. Je suis militant du MAK au Canada, et je suis profondément indépendantiste. Il a parlé du manque d’ancrage du mouvement en Kabylie, il n’avait pas tort. En avril 2011, après un séjour deg tmurt, j’ai envoyé un document intitulé: Etat des lieux du MAK en Kabylie à Mr Ferhat, Abid, Ziani et quelques autres militants actifs. Le papier en question rapporte l’ancrage du MAK en Kabylie qui est presque inexistant. Aucune réponse, fuite en avant.
    D. L

  2. Pourquoi vous vous attaquez à un journaliste qui n’a écrit que ce qu’il a constaté. Je suis militant du MAK au Canada, et je suis profondément indépendantiste. Il a parlé du manque d’ancrage du mouvement en Kabylie, il n’avait pas tort. En avril 2011, après un séjour deg tmurt, j’ai envoyé un document intitulé: Etat des lieux du MAK en Kabylie à Mr Ferhat, Abid, Ziani et quelques autres militants actifs. Le papier en question rapporte l’ancrage du MAK en Kabylie qui est presque inexistant. Aucune réponse, fuite en avant.
    D. L

  3. pour lui donner plus de credit à son papier ses maitres du drs auxquels ils obeit au doit et à l’oeil, lui ont fait simuler une pseudo arestation pour une soit disant une plainte enscienne.

  4. Maksen,je suis également militant du MAK au Canada et précisément a Montreal.La cellule du MAK est active et nous sommes en phase de construction. Malgré les difficultés et les aleas relatifs au rythme de vie canadiens la plupart des militants font ce qui est de leur possible pour redonner espoir a notre communauté et surtout éviter l’enlisement dans le moule maghrebin qu’on veut nous imposer.Je souhaite vivement que tu prenne contact avec les militants et venir assister a nos renions.Tu pourra exposer tes points de vue en toute liberté.Sache bien que sans l’immigration ni le MAK ni le GPK ne pourront aller de l’avant .L’organisation ne peut se faire qu’a l’etranger et si nous parviendront a ceci ,l’adhesion des masses en Kabylie se fera sans se prier.

  5. Maksen,je suis également militant du MAK au Canada et précisément a Montreal.La cellule du MAK est active et nous sommes en phase de construction. Malgré les difficultés et les aleas relatifs au rythme de vie canadiens la plupart des militants font ce qui est de leur possible pour redonner espoir a notre communauté et surtout éviter l’enlisement dans le moule maghrebin qu’on veut nous imposer.Je souhaite vivement que tu prenne contact avec les militants et venir assister a nos renions.Tu pourra exposer tes points de vue en toute liberté.Sache bien que sans l’immigration ni le MAK ni le GPK ne pourront aller de l’avant .L’organisation ne peut se faire qu’a l’etranger et si nous parviendront a ceci ,l’adhesion des masses en Kabylie se fera sans se prier.

  6. Nous y sommes ! Vous vivez au Canada, vous faites en avril 2011 une virée « deg tmurt » de quelques jours et vous vous faites une opinion sur l’ancrage du MAK : presque inexistant.

    Un peu comme ce journaliste que les militants kabyles n’ont jamais vu couvrir les actions du Mouvement, à l’exception de la marche du 20 avril.

    Il y a d’autres Kabyles venus du Canada comme vous, qui ont pris part aux actions du MAK sur le terrain. Leurs constats sont bien différents du vôtre.

    Question : quel est l’intérêt pour un pigiste à minorer l’envergure d’un mouvement politique de Kabylie à partir de son écran d’ordinateur et quel est l’intérêt d’un « profond indépendantiste » kabyle du Canada à lui donner raison ?

  7. et moi je suis la reine d’Angleterre et je suis profondément royaliste et j’ai fait un tour « deg tmurt » on va dire en Mai !!! tu peux vérifier la véracité de ça ?
    juste pour vous dire a itmaten que n’importe qui peut se faire passer pour n’importe quoi derrière un écran donc faut relativiser tout ce que vous lisez, c’est une guerre d’usure que nous menons faut pas l’oublier ils se feront passer pour des kabyles si besoin et essayeront de saper le morale.
    je suis pas militant pas encore je suis un simple citoyen kabyle et kabyle avant tout qui croit profondément en la nécessité du divorce avec Alger qu’il soit partiel (autonomie) ou total (indépendance)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here