Bougie – Les mouvements de protestation se multiplient

2
87

Les mouvements de protestations continuent à se multiplier à Bougie. C’est ainsi que les habitants de deux lotissements à Adekkar, à l’est de Bougie, ont procédé ce Dimanche à la fermeture du siège de la Daïra pour exiger des travaux de viabilisation de leurs quartiers.

À Leqser (El Kseur), 25KM du chef lieu de Bougie, ce sont les travailleurs d’une société de gardiennage privée, exerçants comme agents de sécurité à la cité universitaire de Berchiche, qui ont bloqué la N12 reliant Bougie à Tizi-Ouzou et à Bouira pour demander les arriérés de salaires impayés depuis 6 mois. Une action qu’ils ont entamée depuis trois jours et qu’ils continuent à maintenir encore, même si leurs revendications ont déjà été exprimées au début du mois par la fermeture du même axe routier, sans qu’elles trouvent écho auprès des responsables concernés.

A Tichy, ce sont les habitants d’Ait Amrous et Tizi Ahmed, deux localités qui surplombent la ville, qui ont procédé aujourd’hui à la fermeture des sièges de l’apc et de la Daira de Tichy pour réclamer de l’eau, qui ne coule pas dans les robinets depuis quelques mois.

Par ailleurs, la semaine passée, ce sont les habitants du quartier de Louasta dans la Daira de Souk El Tenine qui ont fermé le siège de l’Apc pendant quatre jours de suite, pour protester contre le refus des autorités locales de procéder à l’implantation d’un stade de proximité dans leur localité, sur un terrain vierge. La raison de ce refus selon le premier magistrat de la commune, qui a proposé l’implantation de ce stade sur une autre assiette de terrain, est que le terrain en question appartient à un particulier.

2 COMMENTS

  1. Azzul
    Ces protestations expriment des préoccupations légitimes. Mais, il faut dire que ceci n’inquiète guère le régime. Il cède sur un coup, il refuse sur un autre tout en créant d’autres problèmes encore plus grave, etc…
    Ce que le régime craint, c’est un mouvement au niveau de toute la Kabylie ou de l’Algérie; un mouvement structuré, avec des objectifs définis, intransigeant.,
    Notre plus grand échec ces dernière années était le mouvement d’Iârchiwen. Par son organisation au niveau de toute la Kabylie, il était à même d’imposer un rapport de force favorable. C’est un mouvement d’envergure à organiser une désobéissance civile à l’ordre quasi colonial algérien. Hélas, le hic est qu’à un moment donné, il a commencé à parler au nom des algériens qui ne lui ont rien demandé. Est-ce parce qu’il était infiltré ? A quel moment ? Je n’en sais rien…

  2. Ces revoltes sont la consequence du colonialisme raciste, terroriste, tyrannique et genocidaire du regime antikabyle et antiamazigh arabo-musulman d’Alger.

    – [AIT HAMOUDA, depute au sein de l’assemblee coloniale franco-arabo-musulmane, l’explique bien dans son intervention révoltante:->http://www.youtube.com/watch?v=dmAYioElTKQ&NR=1]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here