Bougie – Deux mouvements de protestation pour réclamer de l’eau

1
263

Les mouvements de protestation se poursuivent et se multiplient à Bougie. Ainsi, après la fermeture de la RN9 hier par les citoyens d’Aokas pour réclamer la fermeture d’une décharge publique et l’amélioration du cadre de vie, ce sont les habitants des localités de Ahmam et Aqitoun à Amizour qui ont procédé, aujourd’hui Lundi, à la fermeture du siège d’Apc pour réclamer de l’eau. Un problème qu’ils endurent depuis longtemps mais qui n’a pas eu de solution de la part des autorités concernées.

Même action de protestation dans la commune de Oued Ghir, où les citoyens du village d’Amaadhane exigent l’achèvement des travaux d’un réseau d’AEP (Alimentation en eau potable) dans les plus brefs délais. Un projet qui selon eux, a accusé un retard considérable.

Meziane T

1 COMMENT

  1. Azzul
    L’Etat algérien ne pourra éternellement régenter tout de derrière les bureaux climatisés d’Alger. C’est antidémocratique et inefficace. Le wali, les chef de Daira et les secrétaires généraux des mairies sont les symboles même des pouvoirs non élus, désignés par d’Alger, mais qui ont des pouvoirs illimités sur la vie locale. Ils viennenet de loin (pareil pour toutes les régions d’ailleurs) pour nous dicter des choix purement domestiques.
    Ceci sans parler de la gendarmerie qui n’est pas mise sous l’autorité des maires, qui sont eux, dépouillés de tous leurs pouvoirs. C’est pourtant la fiscalité locale, du registre de commerce au pétrole, qui nourrit le gros appareil de l’état algérien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here