Ils réclament, entre autres, la délocalisation de la décharge publique – Les citoyens d’Adekar reviennent à la charge

1
126

ADEKAR (TAMURT) – Cette action, la troisième en l’espace d’une dizaine de jour, a été initiée par le collectif d’association et les comités de village pour réclamer un «plan de développement conséquent de la localité».

Les deux premiers mouvements de protestation n’ayant pas eu d’écho chez les autorités concernées, qui ont préféré faire la sourde oreille comme d’habitude, les habitants de cette région ont décidé de revenir à la charge en exigeant la présence du premier magistrat de Bougie.

L’aménagement du centre urbain, le revêtement des routes, la construction d’une école primaire, le raccordement au réseau de gaz naturel, la délocalisation de la décharge publique et plus d’équité dans la distribution des logements sociaux, sont les principales revendications des protestataires qui menacent de recourir à la fermeture de la Route nationale liant Bougie à Tizi-Ouzou, si les pouvoirs publics n’interviennent pas pour trouver une solution à leurs problèmes.

Par ailleurs, au chef lieu de Bougie, ce sont les habitants de Tala Merkha et Targa Ouzemour qui ont procédé ce matin, à leur tour, à la fermeture de la route au niveau du quartier Roussel, à proximité du Stade de l’unité maghrébine pour exiger un meilleur cadre de vie dans leurs localités.

Ils réclament un réseau d’AEP et le revêtement des routes. Une action de protestation qui a fortement perturbé la circulation automobile sur cet axe routier.

1 COMMENT

  1. Azul, le problème n’est pas dans la décharge publique comme vous présenté la situation, mais il demeure plus grave, du fait qu’il vient de l’élu lui-même{{ HAMOUR IDIR}} que la population d’Adekar a regretté d’avoir élu, une personne qui s’avère un corrumpu de première catégoirie sans aucune dignité. On dit même qu’il est un fils d’un {{Harki}} comme celui ayant regné à {{Akfadou}} et bien d’autres qui sont revenus pour sacrifier la population de la kabylie après que leurs péres ont servi l’armée coloniale et ont fait ravage dans la région, vraiment c’est regretable pour nous les citoyens d’adekar de laisser cette homme ou de cautionner dans les futures élections ce genre de personne pour accéder à la présidence de notre chère commune. Hamour Idir mènent une politique très grave, celle de déviser pour régner. Il est entrain de créer une haine entre les villagoies d’Adekar et de Taourirt Ighil en favorisant son village Helafa {{(je vous invitent à voir sur terrain ce qu’il a fait pour son village}}?). Ce hamou wali de bejaia ne recevra jamais les habitants d’Adekar vu que ce corrumpu à travers le chef de daira, gendarmerie nationale et certains vermines de la région, ont faussé toutes les nobles doléances de la population, de peur d’être dévoloiler et mis à NU {{(verifie la liste de 80 logements vraiment la passe-droit est très flagrant)}}, vérifié la gestion de l’APC – TRES CATASTROPHIQUE – L’auteur de cette article Meziane Tiziwar (qui n’est pas un digne journaliste, d’ailleurs il se cache pour mentir et fausser la situation comme HAMOUR Idir), n’a pas dégné même de lire la déclaration contenant la plate de revendications des citoyens. Alors laissez-nous combattre seule avec dignité et clarté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here