Amizour : Cinq associations montent au créneau

0
197
Amizour
Amizour

BGAYET (Tamurt) – « L’état des lieux au niveau de nos villages est des plus catastrophique. Nos populations vivent le calvaire dans l’indifférence totale à cause de la démission des autorités locales, à leur tête le P/APC.

Au cours des différentes séances de travail, tenues avec ce dernier, en date du 14 octobre 2010 et 11 octobre 2011, sanctionnées par des PV et portaient sur les points suivants : Le gaz de ville, nos villages restent exclus de tout programme, le centre de soins et l’agence postale ( travaux finalisés depuis une année, mais toujours non opérationnelles), le transport, nos enfant sont scolarisés dans un CEM éloigné de nos villages, l’alimentation en eau potable, le revêtement en béton bitumeux des pistes, c’est le bourbier, PPDRI (Assainissement et réfection des fontaines publiques) et l’éclairage public, c’est le noir total  » avant de continuer « les autorités ne se contentent que de dresser les PV…sans lendemains, de fausses promesses pour noyer les problèmes…

Une posture purement électoraliste. Jusque-là, aucun engagement pris par l’exécutif n’a été concrétisé et les problèmes restent posés. Pourtant, nous avons privilégié la voie du dialogue dans le respect des procédures et des démarches administratives. Nous avons fait preuve de beaucoup de patience de responsabilité, de retenue et de lucidité.

« Aujourd’hui, nous avons non seulement des droit, mais aussi et surtout le devoir moral de nous battre pour des conditions de vie dignes. Notre détermination et notre mobilisation pacifique doivent être à la hauteur du mépris des autorités à notre égard. Qu’elles assument entièrement les conséquences qui découleraient de notre ras-le-bol « . Aujourd’hui, les habitants des cinq villages ne demandent que leurs droits les plus élémentaires. Ils sont déterminés et ne lâcherons pas prise jusqu’à la satisfaction effective de leurs doléances.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here