"Monsieur Lazhar" avec Fellag dans le rôle principal nominé aux oscars

18
168
Monsieur Lazhar de M. Fellag
Monsieur Lazhar de M. Fellag

CULTURE (Tamurt) – « Monsieur Lazhar », le film canadien où le comédien Kabyle Fellag campe le rôle principal, est nominé aux oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Le film du réalisateur canadien, Philippe Falardeau raconte l’histoire d’un immigrant algérien récemment arrivé à Montréal et qui est embauché afin de remplacer une enseignante qui s’est suicidée en classe.

Dans la même catégorie de cette soirée des oscars qui se déroulera le 26 février prochain, quatre films ont été nominé. Bullhead de Michael R. Roskam (Belgique), Footnote de Joseph Cedar (Israel), In Darkness de Agnieszka Holland (Pologne) et Une séparation d’Asghar Farhadi (Iran)

A noter que ce quatrième long métrage du réalisateur canadien, a fait l’objet de plusieurs récompenses ces derniers moi. Il a entre autres remporté le prix du meilleur film canadien au Festival international du film de Toronto, le Prix spécial du jury au Festival International du Film Francophone de Namur, de même que le Variety Piazza Grande Award et le Prix du public UBS au Festival du film de Locarno.

Rappelons que l’humoriste, écrivain et acteur kabyle de notoriété internationale avait déjà séjourné au canada entre 1978 et 1981 où il vivait de petits emplois avant de se lancer définitivement dans la réalisation de ses projets artistiques. Après son retour en Algérie en 1985 et son passage par le théâtre national algérien ou il était engagé comme metteur en scène, il crée son premier spectacle en 1987 « Les aventures de Tchop ». Suivent trois autres spectacles, Cocktail Khorotov et SOS Labès et Un bateau pour l’Australie. Avec un franc parler auquel les algériens n’étaient pas habitués et une grande finesse, il traite des frustrations de la jeunesse, des rapport entre l’homme et la femme et des abus du pouvoir algérien.

La montée de la violence en Algérie le contraint à s’exiler en France, où il crée en 1997 un spectacle en français, Djurdjurassique Bled, qui lui vaut le prix du Syndicat de la critique 1997-1998, en tant que révélation théâtrale de l’année. Dans ce spectacle, il raconte en différentes étapes l’histoire de son pays natal, ses angoisses, ses folies et l’humanité de son peuple.
Il enchaine en 2001 avec Rue des petites daurades, Le Syndrome de la page 12, Le Dernier Chameau, Tous les Algériens sont des mécaniciens en 2008 et en 2011 avec Petits chocs des civilisations.

Après plusieurs rôle au cinéma, il tien le rôle principal dans « Monsieur Lazhar », un film qui a raflé plusieurs récompenses et qui est nominé à la 84ème soirée des oscars.

18 COMMENTS

  1. Pour vu qu’on le fasse pas passer pour un « arabe » ou un « moghrabi »* (noraf parlant arabe de rue et se defini comme un arabe). Il faut nous defaire de cette étiquette que les Occidentaux nous collent depuis la colonisation à ce jour. Si les moghrabi veulent etre et devenir des Arabes, nous nous restons kabyles, restons des Amazighs jusqu’à la fin des temps ! {{ID Imazighen ilevda, alamma d assmi tenger dunnit !}}

  2. Bonjour,

    Si vous voulez féliciter Fellag en tant qu’acteur, : oui je suis d’accord
    mais le présenter en tant que kabyle : non.
    Avec cette façon de présenter les choses, vous confirmez le fait que certains acceptent toujours de rester (inconsciemment peut-être) les larbins des Zarabes nord africains.
    Décidemment, vous voulez faire feu de tous bois.

    Tanemmirt.

  3. Avant tout je voudrais dire que je souhaite sincèrement que Fellag décroche un oscar.
    Cela étant dit, je remarque que dans les spectacles que j’ai vu de lui, Fellag apparait parfois comme «Kabyle» (sans doute à cause de son accent qui le trahit), mais le plus souvent il joue l’«arabe» (il pense peut-être gagner ainsi un public «plus» large). Grand bien lui fasse. Ce n’est pas mon affaire.
    Il n’en reste pas moins que c’est à lui de se définir (et de choisir éventuellement son camp) et non à Mr Amnay Ait Ifilkou.
    Personnellement, j’aimerais beaucoup que Fellag mette davantage en avant sa Kabylité, car c’est pour lui, le moment idéal pour mettre en valeur l’héritage de ses parents.

  4. Pour ne pas avoir à supporter les souffrances de la dignité, Fellag s’est laissé mettre la vaseline Allah importée de l’Arabie Saoudite pour devenir un anegerien arabo-islamiste de Madame Fransa!

  5. J’ai eu l’occasion de voir le film au cinéma Beuabien, il est super…c’est vrai que c’est pas un chez d’oeuvre mais Fellag a reussi conquérir le coeur des québecois par son professionnalisme.
    Le film lui même est trés simple mais plein d’émotions coté québecois et de mauvais souvenir coté algerien.
    Les québecois que je connais et qui ont vu le film ils m’ont tous dit que Fellag a bien joué…en passant ils n’ont jamais nommé Mohamed Fellag…..juste Fellag.
    Fellag n’a jamais nié sa kabylité, il parle souvent en algerois dans ses spectacles , parce qu’il a vecu a alger, en plus il veut toucher la majorité des algeriens.
    Fellag doit-il seulement jouer en kabyle?
    doit il jouer seuleemnt en arabe ou en français?
    C’est à lui de voir…

  6. Azul IMAZIGHEN,
    Encore un kds et ce n’est pas le dernier, va rejoindre tes potes du ffsrcd.
    Ah ces anegerois qui parlent arabe par honte et peur de parler leur langue maternelle TAMAZIGHT.
    Comme disait notre cher frére Matoub Lounes  » Si tu oublie TAMAZIGHT, tu oublie les personnes qui t’ont mis au monde »
    Chacun sa race, sa langue……..ULAC SMAH ULAC.
    Restons LIBRE, restons AMAZIGH.

  7. vous tirez sur tout ce qui bouge !!
    nous les kabyles on n’aime jamais quelqu’un de chez nous !!
    siwa 3azrayen iwnilaqen , peut être lui vous allez l’aimer!!
    on restera le dernier peuple au monde tant qu’on continue à éteindre toute lumière qui jaillit de chez nous.
    imelmi ara necvu ledjnass !!

  8. encore une fois ;fellag est a la hauteur de son aura.depuis tchop il ne fait que s’elever …notez qu’il se rapproche geographiquement de hollywood .. les kabyles sont universalistes depuis la nuit des temps ..nous sommes fier de lui

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here