L’ex chef d’état-major de l’ANP, le général Mohamed Lamari n’est plus

15
226

ALGÉRIE (Tamurt) – Feu général Mohamed Lamari a embrassé une carrière militaire dès son très jeune âge. Montant les grades,l’un après l’autre, il se retrouva en 1993 chef d’état-major de l’ANP. Une fois à ce poste aussi sensible que très important, le défunt a commencé a faire des déclarations politiques aussi maladroites que répétitives.

Il visait surtout le président de la république, M. Abdelaziz Bouteflika. « Nous avons choisi le candidat le moins mauvais », a déclaré à la presse le défunt général à propos du choix porté par l’armée sur la personne d’Abdelaziz Bouteflika en 1999.

Une telle bourde ne devait pas du tout être commise par un homme d’un tel rang. En effet, il avait confirmé que c’était toujours l’armée qui choisissait les chefs d’Etat. Et comme Abdelaziz Bouteflika était loin d’être l’homme qu’on prend par les oreilles, il a décidé de laver l’affront. En fin stratège, il a manoeuvré de sorte à écarter l’homme qui l’a « rabaissé » vis-à-vis du peuple algérien et de l’opinion internationale. Oui, officiellement feu général Mohamed Lamari a démissionné de son poste.

Cependant, dans la réalité c’est M. Abdelaziz Bouteflika qui l’a mis à la touche. Pour ce faire, il a réussi à réunir autour de lui certains généraux qu’il a jugé « bons et fidèles » à l’image de l’actuel chef d’état-major de l’ANP, le général Saalah Gaïd. Il reste enfin à savoir si le défunt général Mohamed Lamari a servi avec amour et loyauté son pays. Là, les avis sont partagés.

Said Tissegouine

15 COMMENTS

  1. C’est vrai qu’il s’est trompé en disant « Nous avons choisi le candidat le moins mauvais ». En réalité, ils ont, coopté le pire candidat d’entre tous.

    Mais en fait pendant que j’y pense, ils n’ont rien choisi du tout. Je suis convaincu que le canasson Bouteflika avait simplement été choisi et imposé par les monarchies «arabes» du golf avec pour mission de ré-arabiser et ré-islamiser cette contrée hostile qu’est l’Algérie. mais surtout, soumettre ce peuple rebelle que sont les Kabyles.

  2. Cette taupe de degaulle a les mains rouges .
    Il est complice du khabit de bouteflika et zerhouni de la mort des 126 jeunes et 5000 bléssés en kabylie.

    Nous attendons impatiemment la mort du délinquant , haineux, raciste , corrompu ennemi de la kabylie bouterkhissa.

    Nous fêterons ça au champagne !

  3. «{il reste enfin à savoir si le défunt général Mohamed Lamari a servi avec amour et loyauté son pays.}»

    De mieux en mieux…

    Vous faites même «les oraisons funèbres» à la mémoires de scélérats tueurs de kabyles !…

    ce serait à s’arracher les cheveux si on y croyait encore.

    que ce gros tas pourrisse en paix (la paix des asticots)

  4. moi , je souhaite qu une prison pour des morts comme ce traitre et criminelle soit creer, il doive pas echaper a la justice humaine meme apres des ciecles et meme pour les genocidaire francais et europeen et ca concerne toute l afrique. parceque ces criminelles croix echaper au jugement apres la mort.

  5. Nous sommes tous heureux que l’un des gros sacs de merde du régime izzaniste vient de mourir pour pourrir au fond de la terre! Heureusement que ces gros sacs de merde sont biodégradables!

    Bon débarras et au suivant, espérant que le prochain sera le colon assassin Boutef, le représentant de ces sacs de merde qui n’a jamais été président de personne, même pas de lui-même!

  6. Ce transfuge (tardif )de l’armée française fait partie du fameux mafieux cabinet noir qui a pris l’Algérie en otage pour en faire d’elle une république bananiere. Cet ours était un froid tueur qui éliminait tous ceux qui se mettaient en travers de son chemin . Boudiaf a essayé de le mettre sur la touche, nous connaissons le résultat…
    Cherif Messaidia, Bachir Boumaaza, Larbi Belkhir, Smain Lamari, Abdelhamid Mehri, Mohamed Lamari qui s’accrochaient au pouvoir sont morts de vieillesse…luxe dont n’ont pu jouir Amirouche, Si Elhouas, Abane. krim. Boudiaf. Heureusement que l’Histoire jettera les uns dans ses poubelles et glorifiera les autres.

  7. Aprés smail lamari, larbi el khabith et lamari Med , c qui le prochain?
    Ils vont tous crevés les batards de Degaule…
    Félécitations a tous….

  8. « Mort dans son lit », disait/dit-on du Maréchal Franco. Ainsi va de Med Lamari. L’expression inscrite ainsi dans l’histoire fait allusion au passé criminel et sanguinaire du dictateur, et le fait qu’il n’a pas répondu devant la justice pour toutes les horreurs et les atrocités de la Guerre civile.
    Med Lamari était un «éradicateur» qui s’en cachait pas. Avec ses pairs il était à la manœuvre durant les « années de sang » et de plomb, et faisait partie des Chevaliers de l’Apocalypse qui avaient ensanglanté l’Algérie au prétexte de la lutte contre le terrorisme islamiste qu’ils ont fait naitre, manipulé, orienté, stimulé , tant on connait maintenant que les chefs terroristes désignés n’étaient autres que des Agents télécommandés, comme El Para, Layada, Zitouni, Mazrag, et les sigles OJAL, MIA, GIA, GPSP, AQMI correspondent à des «groupes armés de l’armée» crées de toutes pièces par les Maitres de la Gestapo locale, la violence étant leur «terrain de prédilection», l’ arme favorite Police secrète d’Etat. Bref.
    Lamari était aussi un ex-serviteur zélé de l’Armée française, comme bon nombre des «décideurs réels» , Nezzar, Touati, Guenaizia, Ghézail et autres Généraux–du DRS et de l’Etat-major (les deux leviers puissants du Pouvoir militaire)–.demeurés toujours fidèles à la Puissance coloniale et collaborationniste, toujours liés aux ses Officines , lesquelles officines sont encore travaillées par la « mentalité de guerre froide » contre l’Afrique, l’Amérique latine , le Tiers-monde en général… Ces Généraux n’ont pas combattu pour l’indépendance, ils ont eu l’Algérie « gratuitement », et s’en fichaient de tout, méprisent et haïssent la population civile, indigène disent leurs maitres, exactement comme les colons, les militaires français, ils sont dans leurs peaux, leurs pas. Ils n’ont jamais hésité à reproduire et pratiquer les « méthodes coloniales », celles d’Aussaresses, Bigeard, Challe et Massu : la torture généralisée, les ratissages dans le montagnes, les massacres, les assassinats politiques et autres crimes de guerre et crimes contre l’humanité…
    Lamari, après Bellheir et l’autre Lamari, trois grands criminels sanguinaires, et la Dictature continue ! Les Hommes partent ou changent, mais le « Régime militaro-mafieux » demeure, car il s’est érigé et forgé depuis 50 ans déjà, c’est un « système », un « mouvement d’intérêt communs » selon la formule wébérienne, liés par une solidarité, des allégeances, des filiations parentales, des affaires, des relations de tous genres….et le partage des milliards de dollars, une immense rente financière issue du pétrole, du gaz, des mines de fer et autres richesses accaparés et spoliés par ces prédateurs et rapaces….soutenus par les faux-opposants et pseudo-démocrates, les extrémistes de tous bord, et celui de la France qui donne le « là » et organise l’appui de l’Europe au Pouvoir dictatorial criminel….

  9. Des Etats arabes sur une terre amazighe, cela s’appelle du colonialisme!

    L’armée terroriste et coloniale de l’Etat arabiste et islamiste anti-amazigh d’Alger doit être dissoute pour permettre aux peuples amazighs d’Algérie de récupérer leurs terres, leurs identités, leurs langues, leurs cultures séculières et démocratiques, ainsi que leurs libertés et leurs souverainetés. Un Etat arabe sur une terre amazighe et contre les Amazighs, cela s’appelle du colonialisme oppressif!

    L’armée coloniale algérienne doit quitter le pays touareg et le pays kabyle le plutôt possible! Cette armée d’occupation est non seulement la seule source d’insécurité en Algérie amazigh, mais aussi la seule menace terroriste en Tamazgha.

    Cette armée barbare a toujours fait et continue de faire en sorte de garder les peuples amazighs de Tamazgha sous le joug colonial, oppressif et terroriste du mythe arabo-islamiste.

    -Ce commentaire m’a été inspiré par l’article suivant ou l’armée officielle algérienne (ANP) s’attaque soi-disant a sa branche armée clandestine (AQMI):

    « Violent accrochage aux frontières algéro-maliennes

    Par Le Matin DZ/RFI |

    Depuis la rébellion du CNT contre Kadhafi, les patrouilles algériennes se sont renforcées dans le Sahara.

    Un accrochage entre des gardes frontières algériens et des islamistes armés a eu lieu, lundi, près de la frontière avec le Mali, aux abords de la localité de Tinzaouten.

    Quatre islamistes armés et un soldat auraient été tués par les forces de sécurité algériennes. L’accrochage a eu lieu dans un contexte tendu, celui du nord du Mali. Cet affrontement armé aurait eu lieu à Kadouni, près de Tinzaouten, ville algérienne non loin de la frontière. Ce que l’on sait, c’est qu’une patrouille des gardes-frontières a tenté d’intercepter des hommes armés circulant à bord de deux véhicules tout-terrain. Selon la presse algérienne, les islamistes tentaient d’acheminer des armes vers les maquis islamistes algériens. On ne sait pas s’il y a des prisonniers : le bilan annoncé est de quatre islamistes et d’un soldat tués. Impossible de savoir non plus qui sont précisément ces hommes armés. On parle de trafiquants, de jihadistes.

    Il est rare qu’il y ait des accrochages au sol dans cette zone avec l’armée algérienne. En général, il s’agit plutôt de poursuites, voire d’interventions de l’aviation algérienne. Cela a été le cas notamment à la frontière libyenne pour stopper des convois. Depuis la guerre en Libye, l’Algérie a renforcé ses contrôles et multiplié le nombre de garde-frontières, ce que savent forcément les hommes qui circulent dans la zone.

    De l’autre côté de la frontière, au nord du Mali, la situation est toujours tendue à Tessalit. Des renforts de l’armée malienne seraient proches de la ville. Les rebelles du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) disent toujours encercler cette localité. Mais ce qui se passe sur place, comme dans d’autres villes du nord du Mali actuellement, est toujours difficile à vérifier de source indépendante.

    Avec RFI –[Source->http://www.lematindz.net/news/7343-violent-accrochage-aux-frontieres-algero-maliennes.html]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here