Les Algériens et la question kabyle

16
197
L'Algérie dans l'impasse
L'Algérie dans l'impasse

CONTRIBUTION (Tamurt) – En effet, depuis le mouvement national, le seul point de convergence entre nationalistes, islahistes et assimilationnistes est l’arabité de l’Algérie. Inutile de rappeler que pour Messali, l’histoire de l’Afrique du Nord commence avec l’invasion arabe : les fameuses foutouhates. Pour les Ulémas, auteurs du fameux slogan « l’Algérie est ma patrie, l’Islam est ma religion et l’arabe est ma langue », « les Kabyles ne seront considérés Algériens que lors qu’ils cesseront de parler leur jargon [entendre la langue Kabyle] qui écorche les oreilles ». Même Ferhat Abbas, le plus modéré et le plus moderniste d’entre tous, reprendra quelques années plus tard dans sa nuit coloniale, la thèse de son éternel adversaire en écrivant, presque mot à mot, que l’Histoire de l’Algérie commence au VIIe siècle… c’est-à-dire avec l’invasion arabe.

J’ai beau chercher quel pourrait être le point commun entre un Boudiaf et un Boumediene, entre un Malek ou un Madani; je ne trouve rien à part l’hostilité ou, dans le meilleur des cas, la méfiance envers tout ce qui est kabyle. Tous ceux qui, à un moment ou un autre, ont eu entre les mains les rennes du pouvoir ou ont été dans l’opposition partagent le même le rejet du Kabyle. L’antikabylisme est la seule constante de la nation (algérienne) qui arrive à fédérer l’ensemble des politiciens algériens.

Certains ne cessent de nous rabâcher depuis un demi siècle qu’il nous suffit juste de changer le système ou de système pour que les choses aillent au mieux. A entendre ces gens là, les Algériens sont tous victimes d’une hypnose collective et seraient devenus des automates ne réagissant qu’aux pulsions du boitier de commande détenu par le pouvoir.

Algériens, veuillez excuser ceux des nôtres qui doutent encore de vous. Qui doutent de votre nationalisme arabe, de votre engagement pour vos idéaux. Veuillez pardonner à ces gens incultes qui ne savent pas que vous êtes prêts à mourir, mais aussi à tuer pour votre arabité et votre islamité. Je vous prie de rappeler à ces messieurs que vos ancêtres ont bâtis des civilisations et en ont détruit d’autres. Rappelez-leurs que les Arabes depuis leurs origines ont construit de fastueuses cités et démoli d’autres.

Expliquez leur, une bonne fois pour toutes, que ce n’est pas par faiblesse d’esprit ou par indigence intellectuelle que leurs discours vous sont étrangers. Crevez « leur ballon de baudruche » à ces vaniteux qui s’enorgueillissent d’être les détenteurs de la Vérité absolue. Clouez le bec, je vous prie, à ces gens qui se s’échinent depuis des décennies et qui essayent de vous inculquer des dogmes et des valeurs comme si vous n’aviez pas vos propres références.

Faites comprendre enfin à ces pathétiques Doctes qui ne cessent de vous, de nous, répéter depuis plus d’un siècle que non seulement l’Algérie, mais toute l’Afrique du Nord est d’origine amazighe. Qu’ils sachent que comme bien même ils auront raison, l’identité ne se fonde pas uniquement sur l’histoire mais aussi et surtout sur le vécu et le sentiment présent. Rappelez-leur que vous vous sentez arabe, parfois plus que les princes d’Arabie. Rappelez-leur que le plus grand affront que vous ont fait les Égyptiens lors de l’épisode de la coupe du monde est de remettre en cause votre arabité.

Il faudrait que ces gens sachent définitivement que vous êtes prêts à affronter toutes les privations et toutes les humiliations, pourvu que l’on ne touche pas à la langue arabe. La langue par laquelle Dieu s’adressa au prophète. Apprenez-leur que vous faites vôtre, cette déclaration des Uléma que la langue arabe est une femme libre qui n’acceptera jamais de seconde épouse pour son mari.

Enfin j’implore votre indulgence envers l’ignorance de ces gens qui vous prennent pour des ignorants. Car en définitive, ils n’ont rien compris, ni à l’Algérie, ni à la question Kabyle.

« Mais c’est quoi la question kabyle? » diront certains. Pour reprendre Russel AE, un nationaliste Irlandais, je dirais que la question kabyle est cette volonté du peuple Kabyle d’être libre. Pourquoi désire t-il la liberté ? C’est parce qu’il se sent en possession d’un génie propre qui se manifeste sous forme d’une société, d’une civilisation, possédant sa propre culture, ses sciences et ses arts distinctifs. Vous n’êtes pas Algériens diront d’autres, interrogateurs. A supposer que vous nous ayez considérés comme tel à un moment ou à un autre avec nos différences et nos spécificités. Je répondrais par l’affirmative. En réalité, bien avant l’indépendance, pour être Algériens, il nous était demandé de renoncer à notre kabylité.

Depuis l’indépendance nous sommes des citoyens entièrement à part dans ce pays que nous avons libéré. A nos yeux, l’Algérie s’est substituée à la France dans nos villes et nos villages. Quant tous ceux qui représentent la loi, sont arabophones ou feignent de l’être (juge, procureur, gendarme, policier…), quand l’autorité me parle avec une langue qui n’est pas la mienne, quant mes papiers sont écrits en langue étrangère, si ce n’est pas du colonialisme, je me demande ce que c’est. Dans chaque crête de Kabylie, dans chaque carrefour de mon beau pays, ils placent un campement de gendarmes et de militaires. Même au temps les plus sanglants du terrorisme, nous n’avons pas vu autant d’hommes vert sur le sol Kabyle. Si ce n’est pas une occupation militaire, je me demande ce que c’est !

Le malentendu entre l’Algérie et la Kabylie eut lieu en 1949 lors de la crise dite berbériste où les partisans de l’Algérie arabo-musulmane s’opposèrent dans le sang à ceux de l’Algérie algérienne, la rupture est faite en 1963 avec la révolte du FFS, le divorce est consommé en 2001 lors du printemps noir.

Indépendante jusqu’à 1871, la Kabylie fait le choix de s’allier avec les Algériens dans une union sacrée pour bouter les français non seulement hors de l’Algérie, mais de toute l’Afrique du Nord. Depuis la fondation de l’ENA jusqu’à la libération du pays, les Kabyles se sont engagés avec passion au point de s’oublier en tant que peuple. Nous avons, même, été choqués et offusqués d’entendre et de lire l’expression « peuple Kabyle », nous nous sommes empressés de répliquer qu’en Algérie, il n’existe qu’un seul peuple, les Algériens.

Égarés que nous sommes par un nationalisme qui n’a plus raison d’être, nous nous considérons Algériens alors que ceux que nous désirons comme compatriotes n’ont manifesté aucune sympathie envers nous, bien au contraire ! Après avoir survécu aux balles explosives et l’atonie des Algériens, nous nous sommes remis à nous poser des questions auxquelles nous ne pourrions trouver de réponse sans reconsidérer une à une les étapes franchies, par nous, depuis au moins cinquante années. Il est évident que toutes les luttes émancipatrices que nous avons menées depuis l’indépendance ne sont en fait que les manifestations inconscientes de l’irrédentisme Kabyle.

Nous disons alors au Monde, oui, nous sommes Algériens mais avant tout nous sommes des Kabyles. Peuple premier de la terre d’Algérie.

Aujourd’hui, si nous voulons survivre en tant que peuple et en tant que nation, notre salut ne peut venir que de notre autodétermination.

Muh Taheccat, cadre du MAK

16 COMMENTS

  1. D awal d wawal! Lemmer di nesâa mezzugh d cituh n nnif…
    A mon avis, meme cette idée de nationalisme algérien n’est qu’un petit voile derisoire pour dissimuler tant bien que mal l’immensité de notre lacheté; elle nous permet de nous rassurer de notre incapacité à prendre nos responsabilités…
    L’enrichissement personnel (que l’on sait pourtant qu’il courre autant les rues que ceux qui gagnent au loto) en est l’autre raison que l’on veut comme remede à notre traitre abdication de ces derniers temps…
    Je ne dis pas aux gens de s’abandonner, mais plutot de ne pas abandonner le serment du 20 avril et les âmes de ceux qui nous ont violemment contraints à quitter cette triste vie de Kabyles…

  2. Azul IMAZIGHEN,
    Sincérement vous nous fatigués avec vos histoires.
    Arretez de chercher l’union avec des gens araboislamistes qui nous haissent « car nous au moins nous avons une histoire ».
    Je suis AFRICAIN DU NORD, AMAZIGH d’origine KABYLE c’est tout le reste c’est que de la connerie.
    La solution l’AUTONOMIE pour notre belle KABYLIE

  3. Ce n’est qu’une question de jours maintenant pour vous livrer en exclusivité le texte de démission de Ziani. En attendant je vous livre une information chaude.
    Savez vous que l »une des pions dont se servaient Bouaziz Ait Chebib et Moh Taheccat (du temps ou ce dernier était dans les bonnes grâces de Ferhat) pour manipuler les étudiants et draguer les étudiantes: FARID de Bouira est en risque de passé quelque temps en prison pour……devinez……vol de portable a Alger.

  4. Tu écris que « Nous disons alors au Monde, oui, nous sommes Algériens. ……. » Désolé mais c’est toi uniquement qui te sens anegerien, Moi je n’ai jamais été anegerien et je ne le serai jamais, quitte a mourir, car être algerien pour un kabyle c’est mourir . « Algerien » est une identité coloniale bâtarde issue de la barbarie des zombies arabo-allaho-izzanistes qu’on nomme musulmans.

    Définition d’un musulman: Un être vulnérable, pauvre et sans cervelle qui passe son temps a emmerder le créateur et toute la création!

  5. Tout le monde sait que c’est bien Allah qui étrangle le peuple kabyle, ainsi que tous les peuples amazighs d’Anegerie et d’ailleurs.

    Apres toutes les barbaries du passé, le féodalisme, l’esclavage, le colonialisme, le nazisme, le communisme, le Mohametisme continue encore de servir la tyrannie en ce 21eme siècle en privant beaucoup de peuples de leur liberté et leur existence.

    A quand la pondaison d’Allah après sa condamnation a mort en Tamazgha ?

    Quand Allah sera mort, les Algériens n’auront plus aucune raison de tourner le dos a leur identité amazighe ou de haïr le peuple kabyle!

  6.  » Azul fellawen,

    Tous les Algériens et Algériennes devraient adhérer au MAK, c’est le seul mouvement qui propose une voie de salut au pays. Sans ça, je crains un scénario à la Yougoslave!!! »

    [Nasser Hamoudi->http://www.lematindz.net/news/7557-rejet-des-legislatives-le-mak-appelle-a-une-marche-nationale-ce-20-avril.html]

  7. Le nationalisme algérien des kabyles s’est dilué, au bout de 50 ans, d’une pseudo indépendance, d’une politique sadique et anti kabyle ! Je préfère parler maintenant de nationalisme berbère ou kabyle, je ne vois pas en quoi, un nationalisme au bénéfice des autres et pour la cause de ceux qui ne nous ont jamais témoigné la moindre sympathie ou compassion, peut tenter encore quelqu’un !! Vivent, la Kabylie, rien que la Kabylie et le peuple kabyle ! Après on avisera !!

  8. azul

    je suis d’accord avec ce que vous avez ecris,mais juste quand j’ai vu « nation algerienne »;là je peux rejeter toute votre reflexion. parce que avec ce terme de nation algerienne ,vous parlez de quelque chose qui n’a pas d’existance mais juste une utopie.

    oui la nation kabyle est une realité palpable par chaque kabyle qu’il soit riche ou pauvre,qu’il soit jeune ou vieux.qu’il soit illetré ou intellectuel.

    Pour ceux qui ont la jalousie comme ait ahmed en refusant d’accepter la notion du peuple kabyle et la notion de la nation kabyle qu’ils restent et suivent l’utopie de leur chef. »d’ailleurs ce chef est entré dans une pensée utopique depuis la fin de la guerre d’algerie et ce sont ses freres arabes( tacriht n wullis )qui le lui rappelle a chaque fois ».

  9. Azul
    Mes amis, ce qu’on devrait comprendre, c’est que le jour ou le monde deviendra entièrement musulman, l’histoire s’arrêtera. Cette assertion n’a rien d’une citation biblique ou coranique mais un constat rationnel.
    C’est quoi la fin de l’histoire ?
    C’est la fin des antagonismes (inhérents à tout système naturel, dont les sociétés humaines) au sein d’une même société et entre des société et des peuples différents. Ce but étant atteint, ce serait un peu la mare qui ne reçoit plus d’eau (ne se renouvelle pas) et n’en perd pas non plus (ne se transforme donc pas). Vous voyez ce que ça donne, une mare fermée, à la place des poissons ? Des crapauds avec des cornes.
    Le but ultime de l’islam est la fin de l’histoire; vous imaginez la monstruosité. Une chose par ailleurs inatteignable La preuve en est que, comme tout phénomène humain, naturel, le fétichisme qui est l’islam naquit, s’est développé puis périclite et mourra. L’islam et l’arabisme n’échappent donc pas aux lois naturelles qui régissent les sociétés humaines.
    Mais dans ses convulsions finales, étant d’essence impérialiste, expansionniste, l’arabe musulman qu’est l’algérien ne peut déroger à sa structure mentale et ne peut donc voir en le kabyle, en la Kabylie (dans un premier temps, avant de repasser Gibraltar et de franchir Ténérée) qu’un objetif de conquête.
    Je ne suis pas surpris qu’un Ferhat Abbas, un Rédha Malik, un Boudiaf, pour ne parler que des « progressistes » parmi les arabistes, se méfient (dans le meilleur des cas) du kabyle quand ils ne voient pas en lui un horizon à conquérir pour atteindre la fin de l’histoire.
    Ceci étant une réalité pour nous depuis quatorze siècles. On a juste tendance à l’oublier un peu depuis un moment. Le problème n’est donc pas de savoir quelle est l’attitude du l’arabe musulman envers nous. Son objectif n’a pas changé et ne changera pas d’un iota. Le souci se situe au niveau du manque de conscience de certains des nôtres, de la mémoire qui fléchit chez certains, du sermon oublié, non renouvelé, de cette habitude de voir nos dieux pénates pénates sans qu’on tourne la terre sur la tête. Le souci, le plus grand souci aujourd’hui, se situe au niveau de l’école : peut-on envoyer nos enfants à l’école de l’ennemi et garder notre dignité ? Moi je dis catégoriquement non.
    Durant l’antiquité, Rome obligeait ses ennemis vaincus à lui livrer quelques centaines d’enfants de rang royal pour qu’il servant d’otages, mais surtout pour qu’il soient élevés à la romaine, pour qu’ils voient en l’ennemie une amie; de l’endoctrinement, de l’école algérienne avant l’école alfgérienne. Vingt siècles plus tard. les bougres de kabyles envoient de leur propre grès leurs enfants se faire endoctriner dans l’école de la République de « hacha wid id isellen ». Les bougres de kabyles qui respectent plus que tout le savoir, croient encore aujourd’hui qu’il y a du savoir dans l’école du crime algérienne. Voila notre plus grand défi aujourd’hui.

  10. « A South Alladjddoud »-Ö Berbères de Tamazgha !! ne serriez vous pas Dignes de cet inestimable héritage
    pour lequel vos alleux se sont sacrifies au prix de leurs vies et tout ce qui leur a été cher pour qu’à nos jours ENCORE sous vos yeux vos ANCÊTRES REMUENT « POUR VOUS » CIELS ET TERRES et STAGNANT TOUS MOUVEMENTS DES SOCIÉTÉS DE POUVOIRS »JUSQU’À CE QUE « le Peuple Berbère soit reconnu en tant que Nation a part ENTIÈRE au Sein de l’intégralité de la GRANDE TAMAZGHA du NORD de l’AFRIQUE.
    A l’heure ou TOUS CES BOULEVERSEMENTS QUE VOUS POUVEZ REMARQUER SANS ISSUS !!! CAR DÉSORMAIS LA SEULE ISSUE QUI REDONNERA DU MOUVEMENT AU CHEMINEMENT DU MONDE CIVILISÉ SERA LA RECONNAISSANCE DE LA VÉRITÉ SUR CETTE RÉGION d’AFRIQUE DU NORD !
    -LA GRANDE TAMAZGHA D’AFRIQUE DU NORD NE DEVIENDRA JAMAIS L’U. M. A –
    -il n’y aura pas de MONDIALISATION POSITIVE, RÉUSSIE,BÉNÉFIQUE POUR TOUS SI LA TAMAZGHA ,LE PEUPLE BERBÈRE,CETTE GRANDE NATION D’AFRIQUE DU NORD N’EST PAS INTÉGRÉE AUX NATIONS MONDIALE!! « TANT QUE LA NATION BERBÈRE EST BLOQUÉE,LE MONDE SERA BLOQUER!.
    -Ö HÉRITIERS DES ANCÊTRES BERBÈRES DITES QU’A CHAQUE PEUPLE EST ATTRIBUER UN TERRITOIRE ET QUE LA GRANDE TAMAZGHA RESTERA LE TERRITOIRE DES IMAZIGHEN NOTRE NATION!!
    -Ö ENFANTS IMAZIGHEN DE TAMAZGHA ALLEZ VERS VOTRE PATRIE UN AVENIR MERVEILLEUX EST DEVANT VOUS;le Monde des *ATTAIS ne sera qu’une « étape Mauvais souvenir de Tamazgha »
    -Ö ENFANTS DE TAMAZGHA NE RESTEZ PAS INERTES, L’HEURE EST AU TRAVAIL,NE PARTICIPEZ A AUCUNE ACTION DES *ATTAIS!! VAQUEZ A VOS PROPRES ACTIONS ET ALLEZ REPRENDRE LES CLÉS DE NOTRE PATRIE LA GRANDE TAMAZGHA!!. « A South Alladjddoud »

  11. Nous autres kabyles , nous sommes peut être les inventeurs de la démocratie , et le fonctionnement de la chose publique dans nos villages n’a rien a envier aux plus illustres assemblées a travers le monde : Dans une tadjmait , tout citoyen avait droit a la parole , riche ,pauvre,religieux ou athée ( pas les femmes malheureusement…mais ceci est une autre histoire ) et c’est ainsi que le kabyle a survécu dans l’honneur et la liberté en milieu rude et impitoyable, cela a donné un peuple rude et indomptable et un tantinet égoïste .
    Nous sommes un grand peuple et nous l’avons démontré … hors de Kabylie . a nous maintenant de démontrer que nous sommes capables de prendre notre destin en main .
    Nous servirons de locomotive a la malheureuse Afrique du nord gangrenée et corrompue par l’arabisme et l’islamisme .

  12. A Muh, vous devriez songer a changer de prénom. Apres un moment de réflexion, je crois pouvoir dire que vous n’avez pas su expliquer la maladie des Algériens qui n’accepteront de retourner a leur racines amazighes qu’après la fin du colonialisme arabe en Algérie.

    Pourquoi? Comment? L’arabité et l’islamité sont, en effet, un asile pour tous les lâches et les sous-hommes d’Algérie qui n’ont pas le courage de revendiquer ou d’imposer leur identité, leur histoire et leur culture amazighes sur la terre de leurs ancêtres amazighs.

    Ou si vous voulez, l’arabité et l’islamité ne sont plus qu’un voile usé utilisé par tous les sous-hommes d’Algérie, qui n’ont pas le courage de défendre leur terre amazighe contre l’occupant arabe, pour cacher leur grande lâcheté héréditaire!

    En plus clair, l’arabité et l’islamité en Algérie ne représentent que l’identité de tous les traîtres amazighes a leur terre et a leurs ancêtres amazighes!

    Conclusion: Les pseudo-Arabes et pseudo-musulmans d’Algérie ne sont que des lâches traîtres amazighs au service du colonialisme arabe!!!!!!!!!!!

    Vive la Kabylie indépendante!!!!!!!!

  13. Enfin une analyse réaliste, lucide et surtout qui fait mal. Elle fait mal car elle nous ramène à notre dure réalité, à notre état, comme peuple endormi, qui consiste à accompagner les peuples qui avancent simplement en existant sur terre. D imwunas!

    Ce qui frappe également en lisant ce papier, est le fait de réaliser tout à coup que pour nous, les Kabyles, vivre sous la domination d’un autre peuple ne semble pas nous déranger outre mesure. Nos enfants apprennent l’arabe et l’Islam à l’école au lieu d’apprendre le kabyle, la morale et les codes de notre ancienne civilisation. La justice, l’information et tous les autres aspects de la vie nous viennent dans une langue étrangère. Intéressant, non? Maca, xas akka i tella tagnitt, ur nugi tt-nugi ara. Ahbuh!

    Nos parents et grand-parents ont fait la révolution « algérienne » pour s’affranchir de la France. Pour ce faire, ils ont fait une « alliance » avec les Arabes d’Algérie. Est-ce une alliance stratégique? Une alliance « fraternelle » puisque les Arabes algériens sont considérés par les Kabyles comme des Imazighen malgré eux? À chacun de faire sa lecture de l’Histoire mais une chose est certaine, c’est ce nos parents et grand-parents se sont rangés du côté des vaincus dès l’échec cuisant de 63. Soit. Qu’allons-nous faire maintenant de notre avenir comme citoyens kabyles sachant que nous ne sommes pas tout à fait au même pied d’égalité que les Algériens? L’Histoire nous le dira.

  14. (« Mais c’est quoi la question kabyle ? » diront certains).
    Moi je dirais que ce qui ne savent pas qu’est-ce que c’est « la question kabyle » ou qui font semblant de ne pas le savoir, ce sont ces personnes, instruites ou pas, qui veulent cacher le soleil avec un tamis! Helas pour la mediocratie, cette opinion moyenne, qui fonctionne en recherchant l’homogénéité au détriment de la diversité !!

    C’est de la mauvaise graine !!!

    Racid si tmurt n Valencia (Autonome), Spanyul.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here