Vers une application pure et dure de la charia sur les Kabyles

0
353
salafistes de Bgayet
salafistes de Bgayet

KABYLIE (Tamurt) – En effet, en l’espace de quelques jours, c’est la énième fois que des éléments de la police algérienne ont eu à intervenir pour faire respecter l’article 144 bis 2 du code pénal qui en réalité est un article qui vient annuler tout simplement la liberté de culte garantie par la constitution. Cette police s’est transformée carrément en une police religieuse de lutte contre le vice et la transgression des préceptes de l’islam.

Il y a quelques jours, des policiers d’At Douala (Tizi Ouzou) ont massacré le jeune homme Rebaine Slimane, 36 ans pour avoir étanché sa soiffe et s’être hydraté en cette canicule, puis récemment c’est autour de trois jeunes des Isseurs qui, pour avoir mangé, ont été conduits au commissariat par cette police religieuse et présentés devant le procureur général qui a ordonné leur placement en détention provisoire.

Auparavant une église chrétienne a été la cible de salafistes certainement encouragés par le pouvoir, qui ont tenté sa fermeture par la force si ce n’est l’intervention des habitants de ce village d’Ilmajen. Ces derniers, même s’ils sont musulmans, ont obéi à leur reflexe de tolérance et de respect pour toutes les religions. Ils ont secouru et défendu ces paisibles chrétiens, et ont ainsi évité un affrontement sanglant.

Les militants du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie font également l’objet de poursuites, d’arrestations et d’intimidations constantes de la part de tous les services de la répression du pouvoir.

C’est ainsi que le dernier bastion de la tolérance et de la laïcité en Afrique du Nord risque de disparaitre à jamais.
Le gouvernement provisoire kabyle prend à témoin la communauté internationale et l’appelle à condamner ces pratiques avilissantes, opposées aux principes des droits de l’homme et dangereuses pour la paix et la stabilité dans le pourtour méditerranéen.

Kader Dahdah

Conseiller auprès du président de l’ANAVAD.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here