mardi, juillet 5, 2022

Daily Archives: Sep 3, 2012

Démission collective de 25 militants du FFS dont 3 élus à Ouadhias (Tizi Ouzou) : Sale temps pour le FFS

TIZI WEZZU (Tamurt) - On pourra lire dans le document en question, outre la dénonciation de la participation aux élections législatives du 10 mai dernier et le « parachutage » de certains noms cités nommément et aujourd’hui députés dont le tête de liste Rachid Halet, cette « sentence » qui en dit long sur les pratiques au sein du parti. « Aux questionnements politiques, pertinents et légitimes des militants, le secrétariat national adopte une politique tyrannique faite de menaces, de manœuvres et de sanctions ». L’exemple est vite donné par les signataires du document. Lors de l‘AG de la section de Ouadhias tenue le 13 juillet dernier, le fédéral, écrivent-ils dans la déclaration, avait tenu des propos jugés « graves ». « Le militant n’a pas le droit de contester les décisions du parti, il doit obéir » ou encore « le militant n’a pas le droit de demander pourquoi le parti a changé de couleur. Il doit seulement obéir » et « tous les militants qui refusent d’exécuter seront radiés ». Tels sont, entre autres, les propos reprochés par les démissionnaires frondeurs qui considèrent que la situation de marasme organique que vit le FFS a généré un autisme viscéral au sein de la direction.
- Advertisment -

Most Read