mardi, août 16, 2022

Daily Archives: Oct 14, 2012

Traque des criminels en Suisse : la confédération se donne les moyens nécessaires

Pour bien mener sa mission contre l’impunité, « le Ministère public de la Confédération dispose d’un centre de compétences comprenant plusieurs collaborateurs permanents, qui pourra désormais traquer plus efficacement les criminels internationaux », a rapporté le bulletin d’information de TRIAL (TRack imunity always).

La RN 12 et le siège de la daïra de Tizi Rached fermés

Les habitants de Timezguida, dans la localité de Tizi Rached, à l’est ont procédé ce dimanche matin à la fermeture de la...

6 mois de prison avec sursis et 20 000 Da d’amende pour le DG de TV 4 Amazigh

Laissé en délibéré, le tribunal de Sidi Mhamed, à Alger, a finalement rendu ce matin son verdict dans l’affaire de harcèlements sexuels pour laquelle était poursuivi, Said Lamrani, Le DG de TV 4 Amazigh.

Mauritanie : tentative d’assassinat contre le président Mohamed Ould Abdelaziz

Le président de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz, a été touché par balles, cette nuit, au nord de Nouakchott, alors qu’il se rendait dans...

Il insulte et menace un gréviste de la faim à Sidi Aïch : Grave dérapage d’un député du FFS

BGAYET (Tamurt) - Des témoins rapportent de graves déclarations faites au gréviste par le « député ». En effet, ce dernier, soucieux sans doute de plaire aux maîtres du moment, a lors de l’entrevue qu’il a eu avec Moussi une fois arrivé sur place, et accompagné des membres de la section FFS de la localité, réitéré les propositions faites par le chef de daïra de Sidi Aich au gréviste. « Le chef de daïra a donné un appartement à ton frère, et tu dois accepter cette proposition sinon tu crèves ici », a déclaré le député du FFS à l’adresse du gréviste. Kamel Moussi a expliqué que l'appartement en question appartient plutôt à son frère. Il a ajouté que la relation entre lui et son frère étant détériorée, il ne peut habiter dans un même appartement.

Festival international de poésie 2012 – Salima Aït Mohamed: La mémoire de la guerre entre violence et espérance

Salima Aït Mohamed, journaliste, écrivain, poète, conférencière et calligraphe kabyle, est née un certain 30 avril à Ath Eurvah, dans l’actuelle commune d'Iboudrarène, en haute Kabylie. Elle est connue pour son combat infaillible pour la liberté d’expression. Elle consacre la plupart de son temps à sa langue maternelle, la langue Amazigh, et les caractères Tifingah.
- Advertisment -

Most Read