Victime d’une géopolitique de loi de la jungle : L’Azawad face à son destin

11
165

AZAWAD (Tamurt) – Pourtant, le monde entier sait aujourd’hui que l’existence et la présence des troupes arabistes-islamistes-terroristes sur nos terres démocratiques, laïques et humanistes amazighes est l’œuvre des Etats criminels imposés et soutenus par la France, tel que l’Algérie! La gourmandise de la France néo-coloniale ne semble vouloir connaitre aucune limite ! Ce dangereux défaut lui a complètement fait perdre la tête, jusqu’à aller à l’encontre même de toutes les valeurs civilisationnelles défendues par son peuple.

Le monde a besoin de changement, un changement qui permettrait d’assurer tous les droits humains des peuples de ce monde, y compris les peuples amazighs qui aspirent légitimement à prendre leur destin en main. Ce n’est pas en reproduisant et en perpétuant une géopolitique reptilienne, désuète et barbare léguée par des aïeux néandertaliens qu’on va répondre aux besoins de l’humanité en matière de paix, de justice, de développement et de bien-être. La loi de la jungle dont s’inspirent les puissances de ce monde empêche l’humanité de sortir de la barbarie.

La globalisation doit rimer avec civilisation, dont les fondements principaux sont la liberté, l’égalité, la laïcité, la démocratie, la sécurité, la justice et la paix. La barbarie prédatrice qui permet au plus forts de terroriser et d’enterrer vivant les plus faibles doit urgemment être banni de notre monde.

Pour cesser de mettre l’avenir de l’humanité en péril, il est du devoir de chaque individu et de chaque peuple civilisés de notre planète de s’insurger contre toute politique ou géopolitique criminelle visant l’oppression, l’esclavage, l’exploitation et l’extermination des peuples innocents, pacifiques et sans défense, comme les peuples amazighs.

Paul Rassinier dans son livre, Les Responsables de la seconde guerre mondiale (Nouvelles éditions latines, Paris, 1967, p.100), a bien raison de dire que « lorsque ceux qui sont chargés de faire respecter la loi sont les premiers à la violer, ou lorsqu’il n’y a pas d’organisme qui puisse les obliger à la respecter, c’est la loi de la jungle, chacun fait ce qu’il veut et les plus forts triomphent. » D’où le devoir urgent de l’ONU de se ressaisir pour se mettre au service des peuples humanistes et pacifiques qui nourrissent la civilisation, et non au service des Etats prédateurs inhumains qui perpétuent la barbarie!

Izemrasen N.M.

11 COMMENTS

  1. Intelligence Online, which first reported about the French drone deployment, has reported that France has contracted Luxembourg-based CAE Aviation to monitor parts of north Mali and western Niger. A CAE Aviation executive didn’t respond to phone messages and an e-mail from the AP seeking comment.

    The United States has already expanded its Mali-related intelligence effort with satellite and spy flights over the north to track and map the rebels, U.S. officials have said.

    The CIA is believed to use armed drones in places such as Pakistan and Yemen. The top-secret program is especially controversial in Pakistan, where residents view it as an affront to their sovereignty and contend that the drones frequently kill civilians, not just militants. France’s military is not believed to have any armed drones.

  2. Mobilisation des Twaregs dans tout l´azawed , s´il veut bien savoir qu´il ya d´autres twaregs ailleurs que le nord du Mali souffrant la même revendication et déscriminations surtout la question de l´Areva et la protection des génocidaires par un asile humanitaire , donc koi serre ces attaques de la tyranique libyeen ?? bcp de victimes et génocides afin de brader les indigènes en contre partie de leur sources naturelle , sure et certain que le mali bradera les twaregs contre le source naturelle , mais c injuste .

  3. Azul

    la meilleur solution pour cette situation , libérez l´Azawad entre la terreur islamiste ainsi empêcher l´ingérance étrangère dans le territoire Azawad , formant une troupe de 3000 hommes du territoire
    autochtones d´Azawad large ( Mali , Niger, Algerie,tchad ,Libye , Mauritanie . Maroc ) , remplacera cette idéologie d´une force ingérante dans la zone économique du billet économique de l´Afrique de l´Ouest ( Ceadao ) .
    cette troupe connaisse bien la région et le terrain que d´importer des inconnus basé sur l´idéologie économique pro-néo-colonisatrice .

  4. ERREUR: Ce n’est pas le destin de l’AZAWAD et des TOUAREGS, mais LE NOTRE AUSSI ! Cela etabli un precedant. A QUOI SERVENT 10 millions de Kabylosh ??? Il faut s’immobiliser et faire du bruit !

  5. L’Egypte approuve « totalement » la position de l’Algérie vis-à-vis de la situation dans le nord du Mali, a déclaré, mardi 23 octobre à Alger, le ministre des affaires étrangères égyptien, Mohamed Kamel Amr, qui a précisé rejeter « les mouvements séparatistes au Mali », lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien, Mourad Medelci.

    L’Algérie privilégie une solution négociée au Mali voisin tout en n’excluant pas une intervention militaire qui, selon elle, doit être exclusivement africaine. Jeudi, le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal avait réaffirmé que la position d’Alger sur le Mali était « très claire », insistant sur le fait qu’Alger demeurait attaché au principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays. « Nous pensons qu’il est fondamentalement utile d’aider et de conforter le gouvernement [malien] pour qu’il puisse recouvrir son intégrité territoriale », avait-il ajouté, notant que la position d’Alger prenait notamment en compte la lutte contre le terrorisme et les narcotrafiquants

  6. ils ont réussit d´accablé l´attentat de Benghazi ayant une relation direct avec le Nord du Mali , donne la raison suit la logique des Malins ,ils ont injectés leur virus aux dirigeants US de croire aux déments et la force monstrieuse coloniale , les pauvres Américains manoeuvrés au bout de la raison et revenche sur la mort des diplomates Americains donc une assiette bien préparé par le block francophone de la colonie , donc comme un torréro sur la scène mais le jeu sera meme le MNLA sera dont l´embarras malgrés ils sont démocrates et laics tomberont dans leur jeux d´echecs, USA croyait à ce jour qu´il aura une démocratie dans ces pays ou l´alternative politique n´existe pas ! étouffé , bafoué par une domination par une politique Arabo-musulmane baathiste , la vrais opposition démocrate déscriminé et marginaliser par l´institution neo colonisatrice .
    Note cette opération se recyle et meme la copie du génocide Bosniaque guidé et tompé par la force de paix d´ONU sous l´ordre sous un ordre d´officier ( des années 90  » ), donnant les avantages sur les terrains les serbes .

    {{LA VERSION NEO-COLONISATRICES :}}

    près des semaines d’efforts diplomatiques, notamment de la part de la France, l’Algérie convient désormais que le déploiement de troupes étrangères dans le nord du Mali pourrait être nécessaire. Elle refuse toutefois de le soutenir directement.
    « Au bout du compte, nous ne nous opposerons pas à une intervention militaire au Mali tant que des troupes étrangères ne stationnent pas sur notre territoire », a-t-on dit de source algérienne informée des discussions sur le Mali.
    Un haut diplomate français a confirmé : « L’Algérie accepte désormais le principe d’une intervention militaire, ce qui n’était pas le cas auparavant. »
    Selon ce diplomate, Alger a changé de position à la suite de la réunion du Groupe de soutien et de suivi sur le Mali ayant rassemblé divers acteurs régionaux et internationaux le 19 octobre à Bamako.
    {{VISITE DE CLINTON À ALGER}}
    Une source au ministère français de la Défense a fait état d’un accord « tacite » et a ajouté que Paris n’en attendait pas davantage d’Alger.
    L’Algérie continue d’insister sur la recherche d’une solution diplomatique à la crise malienne.
    A Washington, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a exprimé son inquiétude quant à la présence d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Mali. Il a insisté sur la nécessité de collaborer avec les pays de la région pour tenter de résoudre cette crise.
    « Ils conviennent tous que nous sommes confrontés là-bas à la même menace en provenance d’Aqmi », a dit Leon Panetta, jugeant que toute intervention militaire devait être conçue et exécutée « sur une base régionale ».

    {{LA VERSION VICTIMEUSE D´UNE ALLIANCE TROMPEUSE ,SOUS LA PRESSION D´UNE REVANCHE ET IMPLICATION DANS CETTE DÉMARCHE MONTRIEUSE .}}

    Panetta provided no details on what the U.S. would be willing to do, and officials say no final decisions have been made. But senior Defense Department leaders have been in France for the recent meetings on the matter, including assistant defense secretary Michael Sheehan and deputy assistant secretary Amanda Dory. U.S. Assistant Secretary of State for African Affairs Johnnie Carson was also at the Paris talks, which began on Monday.
    A senior U.S. diplomat said there is very little appetite in the U.S. to intervene in Mali without the express agreement of the Malian government and as part of a strategy laid out by ECOWAS, the alliance of West Africa nations.
    Officials are discussing plans for an African-led military offensive against al-Qaida-linked militants in northern Mali. U.S. Gen. Carter Ham, head of U.S. Africa Command, has said the U.S. would not put boots on the ground there, but would be able to provide other assistance, including intelligence gathering and other support.
    There are only about a dozen members of a U.S. military team in Mali as part of the normal embassy staff and security.
    {{Officials have linked al-Qaida in the Islamic Maghreb to the attack at the U.S. Consulate in Benghazi. AQIM’s leaders are known to be largely in northern Mali, operating out of safe havens there.}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here