Ils devaient couvrir le Festival du film amazigh à Adhrar N’Fussa : Le pouvoir refuse aux journalistes et aux artistes Kabyles de se rendre en Libye

29
233

ALGÉRIE (Tamurt) – Les journalistes et les artistes ont tout préparé. Ils ont eu leurs visas d’entrée en Libye et ils ont décidé de se rendre à Tripoli mardi matin.

Les rasions de ce refus sont ignorées pour le moment. Mais ce n’est pas la peine de se poser des questions. La réponse est claire. Le pouvoir centrale d’Alger, dirigé par le redoutable clan régionaliste et raciste de Oudjda voue une haine indescriptible pour tout ce qui lié à la culture amazigh. Il a peur de voir cette langue reconnue officiellement en Libye comme c’est le cas au Maroc. L’autre raison n’est autre que la position d’Alger contre le soulèvement des Libyens contre le tyran Kadafi qui a passé plus de 42 ans au pouvoir et qui a dirigé le pays d’une main de fer. Les décideurs d’Alger soutenaient le dictateur au lieu du peuple avant que Bouteflika ne reconnaisse le CNT comme représentant légitime du peuple Libyen.

Alger, depuis la chute de l’ancien régime, limite ses relations et contacts avec la Libye. Sa dernière décision d’interdire à des journalistes et des artistes de prendre part à un festival du film renseigne sur la vraie nature de nos dirigeants, eux qui ne cessent de glorifier la fraternité entre les peuples du Maghreb. Tous ces discours ne sont que de la démagogie voir de l’hypocrisie, du trompe-l’œil.
Après la fermeture des frontières avec le Maroc, son désaccord avec la Libye et son opposition à l’indépendance de l’Azawad au sud, l’Algérie est isolée diplomatiquement sur le plan régional et international.

Durant le règne du dictateur Kadhafi, les Amazighs ont été persécutés et leur culture et langue était interdites, à l’mage des autres dictatures de l’Afrique du Nord.

Izem Irath

29 COMMENTS

  1. Le ministre de l’intérieur a raison. il a des preuves que ces Kabyles berbéristes anti Algérie et anti -Islam ont des liens avec le MAK, Ferhat Mehenni, Tamurt.info, Kabyles.com et Kabyle.net. Puis, ils vont être manipulés (ils le sont déjà par les services secrets Français et marocains) par les Lybiens qui veulent exporter leur « revolution » en Algérie, comme ils la font maintenant en Syrie.
    Enfin, les gens du clan de Oujda, des Zénètes Chawis, Tlemceniens, des Kotams du Nord Constantinois, sont plus berbères et plus Algériens que les Kabyles qui n’ont appartenu à l’Algérie qu’à partir du dixième siècle AD, après l’immigration, en Algérie, de leurs ancêtres bédouins , à peaux très foncées, les Izennaguenes, du désert de la Mauritanie et du Sahara occidental actuels. Ils sont arrivés en Algérie quelques dizaines d’années avant les Bani Hillal.

  2. L’article ne dit pas comment ils ont été empêché vue qu’ils ont déjà leur visas pour la Libye .
    Si c’est par exemple à l’embarquement avec interdiction de quitter le territoire cela devient très grave.
    Quant à toi Dahmane ,ta récitation est incomplète,tu devrais revoir tes maitres pour de plus amples corrections.

  3. Tamsalt-a n uṣenṣeb n Tmaziɣt deg Libya tsekker-asen-d aẓemmum i yiɛeṛbuben n udabu n Lezzayer . Sebba-nni i nniqal ttafen-tt-id « ulac anda tella Tmaziɣit d tunṣibt » tura tekkes : imuṛṛikiyen ṛzan asalu . Ihi tura aṣenṣeb n Tmaziɣt ur tt-id-tadren ara ukkw, wwten fell-as nneḥ.
    Ma d Tmaziɣt ad tan tettmettat di tsusmi ,ula di Tmurt Leqbayel : taɣuri drusi-tt maḍi, yernu ɣef akken i d-qqaren tikwal dacu n uselmed dacu liḥla. Tiliẓri n Tmaziɣt ( TV4) d tikellax : d asɛerreb s Tmaziɣt i d iswi-ines ! ulac iɣmisen, tira txuṣ. Tuget n imaziɣen, am izerman, teddun ɣef iɛebbaḍ-nsen ; ur d-cliɛen ara deg tutlayt tayemmat-nsen. Ula d arraw-nsen iṭuṭaḥen i werɛad wwḍen akken ad kecmen s aɣerbaz sselmaden-asen taɛrabt neɣ tafrasist .Ma d imeɣnasen n Tmaziɣt wa yenza, wa yennejla, wa yemmut, wa yebra i ṭṭbel deg aman. Ihi nteddu ɣer nnger. Ad teḍru i tutlayt-nneɣ am weslem-nni irran di tbellart mebla ma ttbidel-as aman : cwiṭ, cwiṭ alamma yemmut.
    Ad aɣ-yergem umezruy, ad aɣ-nekṛent tisuta i d-iteddun.

  4. Mais c’est quoi ce pleurnichage bordel de merde? Comment ce ministre peut-il les empêcher du moment qu’ils ont eu leur visas d’entrée en Lybie? Ils n’ont qu’à passer par un autre pays et voilà!!!! via la tunisie par exemple.
    Quand est-ce allons-nous arrêter de pleurnicher sur n’importe quoi?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here