En campagne électorale en dents de scie : Le RCD démarre en "chapeau de roue"

7
209
RCD
RCD

KABYLIE (Tamurt) – Les candidats du RCD, à leur tête, M. Boussaâd Boudiaf, président des Bureaux régionaux de Tizi-Ouzou et Boumerdès, et le sénateur Mohamed Ikherbane et non moins premier responsable de la campagne électorale, ont remonté la rue jouxtant la maison de la culture pour suivre ensuite le boulevard Houari Boumediène jusqu’à l’ex-cinéma le Mondial pour tourner juste après à gauche. La prospection humaine arriva au Rond Point pour le contourner dans le sens giratoire et redescendre le boulevard Abane Ramdane.

Une fois arrivés au carrefour le Djurdjura, les manifestants le contournèrent également pour ensuite rentrer à nouveau dans le siège de leur parti. Durant toute leur marche, les manifestants alternaient les anciens antiennes kabyles et les slogans propres au RCD tels que « Assa Azekka, le RCD Yella Yella », « la Kabylie n’est à vendre ni à hypothéquer ! », (« …) ».

De retour au point de départ de la manifestation, M. Boussad Boudiaf a déclaré à l’intention de Tamurt.info que « si nous avons improvisé cette marche, tout d’abord c’est pour marquer notre différence avec les autres. Ensuite, c’est notre façon à nous de prouver que nous sommes libres. Oui, nous l’avons faite et que ça en déplaise à ceux qui ne sont pas avec nous ! ». (« Cheh, Ihouayagh/ !», a dit plus exactement M. Boussaâd Boudiaf. Cette expression kabyle ne peut être traduisible avec fidélité dans une autre langue que l’arabe dialectal algérien. Quant à la portée politique de manifestation, elle vaut son pesant d’or et certainement, les stratèges du RCD l’ont improvisée car, ont sûrement pensé, une petite « rébellion » plairait aux citoyens.

S’agissant de la rencontre, son début a été marqué par une intervention remarquée du président des bureaux régionaux de Tizi-Ouzou et Boumerdès. L’homme, fort habitué au verbe, a carrément harangué l’assistance qui, d’ailleurs était très nombreuse. « Nous sommes bel et bien la première force politique dans la région », a crié d’emblée M. Boudiaf pour ajouter aussitôt : « Ce qui était fait était extraordinaire. Ce qui reste à faire cependant est le plus difficile ». Pour l’orateur fera comprendre à l’assistance que ce n’est pas tant « l’arrivée aux postes de commande qui est difficile mais de pouvoir y demeurer ».

En ce qui le concerne, le sénateur Mohamed Ikherbane expliquera les raisons qui ont poussé le parti à ne pas parrainer de listes dites « indépendantes » ou mettre sur les listes des candidats qui ne sont pas militants du parti. « Nous avons refusé de faire du racolage », a-t-il déclaré avec véhémence. « Car, a-t-il insisté en faisant recours à la métaphore, si nous étions intéressés par le remplissage, nous aurions présenté des listes dans 68 communes ». (La wilaya de Tizi-Ouzou compte seulement 67 communes).

Le premier responsable de la campagne électorale du RCD a, lui aussi, usé de tout son savoir oral pour stimuler mentalement les candidats de son parti. Le second volet de l’intervention aussi bien de M. Boudiaf que du sénateur Ikherbane a été centré sur des données portant sur le technique et sur la stratégie à adopter lors de leur campagne séduire l’électorat.

Saïd Tissegouine

7 COMMENTS

  1. Le ciel de Kabylie m’en sera témoin, ceux qui font la honte de la Kabylie, qui ont vendu leur âme, disparaîtront plus vite qu’ils ne sont arrivé.
    Mr samedi s’est retiré juste à temps pour laisser la honte aux autres.
    Votez mais dites-nous le nombre de voix, oui les voix de votre honte, une fois de plus quelques miettes que votre ami boutef vous fera payer.

    ULAC LVOT ULAC !
    ULAC SMAH ULAC !

  2. le bleu ( la droite a la Francaise » RCD « ) le blanc ( invisibilité du pouvoir ) le rouge ( la rose de la gauche a la francaise »FFS ») ! RCD Pouvoir FFS et biensur le plus des new borns de ces géants « UDS MPA…ect , cette explication veut dire kelk chose ( drapeau francais)

  3. Quelle honte de voir des ikercunen puants enterrer leurs têtes avec des chah yahwayagh!

    C’est a Abizar qu’on a enterrer la queue d’un boeuf en espérant le voir repousser comme un oignon!

    Dans cette histoire, le boeuf est la democratie, et la queue est le RCD!

    A bas le colonialisme maffieux et assassin franco-arabe!

    Vive la Kabylie independante!

  4. RCD , FFS,FLN,RND,UDS,MPA…………………..ect , ils sont tous les mêmes .

    Nihilism is a very important concept. Both Heidegger and Nietzsche spend quite a bit of time on the question of nihilism because they see it as central to our worldview. It is particularly important given the disasters of the twentieth century like World War I, II and the Cold War. It was an extremely ideological century with nihilistic opposites fighting it out on a global scale. All of this just to show that Nietzsche was on to something when he focused on nihilism as the core phenomena within our worldview.

    Given all this emphasis on the Question of the nature of nihilism and its integral relation to our worldview, then to ask what is next after nihilism assumes that there is something, after nihilism, which is probably not the case within the dominant western worldview. There are many reasons why nihilism is not going away, and one of them is that nihilism and emergence are duals of each other, and what seems to happen in our worldview is the intensification of emergence and the intensification of Nihilism. These go hand in hand. So one answer to this question is that what is next after nihilism is an emergent event and then a deeper form of nihilism. Nihilism is the lost of meaning, anomie, and so it is the opposite of the production of meaning. The best account of nihilism is that of Stanley Rosen. {{He explains that Nihilism is when you are caught up in a struggle between two sides (democrats and republicans) and then you realize they are both the same}} (i.e. it is really incumbents that rule, regardless of party). It is the realization that what we were involved in and cared about so much was really worthless and meaningless. To misquote Bateson {{nihilism is when there is a difference that makes no difference}}. If you cannot draw a non-nihilistic distinction then there is no way to produce meaning because all meaning would merely evaporate if there were no well grounded distinctions to base them on. Nihilism ends when there is an Emergent Event, that clears the nihilistic background that is necessary to recognize an emergent event. But after that clearing in Being,{{ then nihilistic noise starts to accrete again and strangely even though we thought things couldn’t get any worse the nihilism intensifies and things get even worse the next time around as we wait for an emergent novum to save us from the darkness of meaninglessness}}

  5. les representant du pouvoir assasin en kabylie a savoir le rcd et le ffs sont en mission achever la kabylie rebelle.

  6. cah yehwaya& ur nett voti ara.ikavaren am kunwi ar ay tt-kksen leqdder d lherma &ef tmurt leqvayel ur n uklal.amek t sikkidem idmawen n wen &er lemri ssveh,ur zri& ara!amek t ttwalim iman nwen ma ar at illim ger asen?axater ixus kkan a wen selsen tiqunddyar akken akkun cebbhen.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here