Il a été dégagé du Secrétariat Général du FLN – Le « Hassan Tourabi algérien » et la vache à lait

3
112

Ayant été au centre d’un mouvement de redressement au sein du parti, mouvement lancé par une autre caste de dinosaures aussi indécrottables les uns que les autres, Belkhadem qui a bataillé jusqu’à la dernière minute, a perdu lors du vote du comité central du parti, hier, par quatre voix seulement (160 contre 156). Si ses adversaires ont crié victoire, eux qui veulent prendre quelques jours pour passer à la désignation d’un autre secrétaire général, Belkhadem, rompu aux calculs du système qui l’a nourri, tente depuis ce matin de saisir une faille et de revenir par la grande porte, tout victorieux. C’est l’entourloupette qui a été toute préparé au cas où. La pratique démocratique peut avoir un autre visage. Elle peut, dans sa conception algérienne, s’opposer à sa conception « Platonienne » dans sa République. C’est le cas, comme nous sommes dans une république bananière où l’éthique politique n’obéit qu’aux ordres de l’argent, souvent sale, aux magouilles, aux coups bas, à l’intrigue, à la désinvolte et à l’esbroufe.

Belkhadem, semble donc être plus rusé qu ses adversaires. Ayant été laissée ouverte, la session du comité central devait et pouvait donc se poursuivre aujourd’hui. Cela n’a pas échappé à ce Hassan Tourabi transnational. Il tient depuis ce vendredi matin, bien qu’il ait été « déchu » hier, une réunion en présence d’un huissier de justice à Sidi Fredj (ouest d’Alger), en présence des ses partisans. La poursuite des travaux, se veut, selon les observateurs, comme une nouvelle tentative de procéder à une élection d’un nouveau SG du parti, et partant prendre ses adversaires de court. Il a d’ailleurs, proposé la mise en place d’une commission paritaire composée six membres afin « d’élire un nouveau Secrétaire Général d’ici demain ». Ses adversaires, quant à eux, s’opposent à l’ouverture des candidatures.

2014, fait saliver. Ceux qui se voient dans des costumes de présidentiables se comptent par paquets de dix. Cela ne fait que commencer et le champs et ouvert : tous le coups sont permis.


Rédaction Tamurt.info

3 COMMENTS

  1. {Evincé de son parti aprés avoir fait son boulout l´islamisation acharné de la société, méme la kabylie qui a résisté les années 90 à l´emprise de la vague islamiste qui a connu l´ensemble algerien n´est pas epargné par ce prédateur dangereux de l´islamisme politique. Il ´s est y arrivé aussi de mettre ses pates sur la constitution de 1996 qui limite l´exercice présidentiel en deux années renouvlable en cas de victoire du vote, pour y parvenir, ce vieux activiste du parti unique a trouvé une formule magique, pour reprendre ses dires « la constitution n´est pas le manuel du couran c´est-a-dire n´est pas un livre l´education islamiste de la première années scolaire donc il faut la bricolée que cela déplaise aux autres. Il a signé avec les doits de ses pieds un mandat à vie cher pour boutflika, spécialisé aussi dans l´art de la manipulation des urnes, le comportement rituel du parti unique oblige!}

    • But people very good occasions are turning into unusual goals now. We hit our to start with billion mark in 1800 at which time the Industrial Revolution kicked in.
      [additional info->http://catharinecolangelo5.manifo.com/blog/a-comprehensive-detail-about-the-ozone-generators]

    • c est trop d honneur pour un fossoyeur de la republique ——- il ne mérite que le douer ou la mechtas qui l a enfanté ——– wouine rak ya boumedienne ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here