Afin d’installer une décharge publique – Déforestation de 18 hectares à Mizrana : on massacre la forêt

4
186

KABYLIE (Tamurt) – Décidément le pouvoir central d’Alger veut en finir avec les forêts en Kabylie. Dame nature est plus que jamais menacée. La forêt de Mizrana, poumon de toute la Kabylie maritime risque d’être complètement effacée de la carte. Un projet d’installation d’un centre d’enfouissement Technique (CET) est en cours en plein cœur de cette forêt. Les travaux qui viendront à bout de plus de 18 hectares, avec l’aval du ministère de l’environnement et la direction des forêts de Tizi-Ouzou, ont été déjà entamés.

Un « troupeau » de bulldozers est sur place. Ils ronflent 16 heures par jour. Les travaux ont été accélérés, avant qu’un mouvement de protestation ne voit le jour. Des espaces énormes disparaissent à vue d’œil. Un impressionnant dispositif militaire veille au grain. Il assure la sécurité des lieux. Des chars et des blindés cernent la zone. « On dirait qu’ils vont construire une centrale nucléaire », ironise un habitant d’Afir N’ Dellys.

L’existence de cette forêt ou même l’armée française n’a jamais pu y pénétrer durant la guerre de libération nationale est remise en cause. Des semi-remorques et des camions de gros tonnage son acheminés au quotidien dans la région, selon des habitants de Mizrana qui ne savent plus quoi faire. C’est un crime écologique commis par les autorités officielles. Une forêt sensée être protégée fait l’objet d’une déforestation afin d’implanter une décharge publique ! Le projet est qualifié de diabolique par la population locale.

La population veut empêcher les travaux par la force

De leur côté, les villageois de Mizrana et de Dellys se sont regroupés au sein d’une coordination afin de s’opposer à ce projet. Ils comptent même empêcher les travaux. « On croyait qu’il s’agissait d’une opération militaire, ce n’est qu’après avoir vu une entreprise privée à l’intérieure de la forêt qu’on s’est rendu compte qu’il s’agit de la réalisation d’un centre d’enfouissement technique. Personne ne nous a avertis avant. Mais on ne se laissera pas faire. Nous avons décidé d’empêcher ce projet par tous les moyens possible. L’usage de la force n’est pas à écarter », nous dira un habitant de Tala Taghrast.

Syfax N’Ath Wezguen

4 COMMENTS

  1. Et oui, n’etait-ce pas ici-meme qu’il y a quelques mois unarticle rapportait les aventures bouteflikienne-Qataries en helicoptere, a la recherche de territoires a occuper – pour y planter des hotels et casinos, et sans le dire biensur, des bordels de toute sorte?

  2. Bande de criminels vas. Detruire une foret est un crime. L’ALgerie a des millions de km carres au Sud
    completement inhabite ou elle aurait pu creer des centres d’enfouissement pour toutes les ordures algeriennes. Mias helas, on prefere detruire le peu de foretes et terres arables que le pays a. Les gens qui controllent notre Tamazgha n’ont rien dans la tete. Helas.

  3. Créer un centre d’enfouissement au mépris de toute une forêt ,ce serait de la poudre aux yeux ou secret de polychinelle. Qu’on sache bien que l’argent facile et sale aujourd’hui il se fait toujours avec des prétextes fabriqués de toute pièce. Et les mafias du bois qui de nos jours gagnent plus que les mafias du pétrole,et via ceci notre mafia trouve la grande aubaine pour déforester MIZRANA sous prétexte de centre d’enfouissement. Ceci n’est juste que pour encaisser des milliards d’une manière légalisée , et évidemment en parallèle avec la stratégie de l’état établie pour appauvrir la KABYLIE. Et ils savent bien que tous les esprits sont pression et tension et que les yeux ne sont pas fermés et les gens ne sont pas mollassons.

    • Je suis choqué car j’ai effectué 2 années de service militaire à Dellys entre 1958 et 1960, je suis resté nostalgique, jamais je n’aie oublié ce beau pays et ses habitants. La Mizrana nous l’avons pénétré , je me souviens des grands chênes lièges , des maquis, des pentes escarpées….la route côtière qui nous menait à Tixirt. Cette forêt est tellement dense et sauvage qu’elle était déjà le repère des rebelles.
      En qualité de métropolitain originaire d’ Alsace je trouve que ces évenements sont un immense gachi, Dellys et Tixirt devraient être exploités touristiquement et commercialement.
      50 ans après je m’informe régulièrement de ce qui se passe à Dellys et suis peiné de sa triste destinée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here