Le Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA) a saisi les rapporteurs spéciaux des Nations unies

1
63

Suite à la dernière interdiction faite par les autorités algériennes aux militants des droits de l’homme de quitter le territoire, afin de participer au Forum social mondial à Tunis, le Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA) a saisi les rapporteurs spéciaux des Nations Unies et de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples, lit-on dans une déclaration de la CFDA.

«Hacène Ferhati, membre de l’association SOS disparus, a tenté à plusieurs reprises de se rendre au Forum social mondial, une nouvelle fois par voie terrestre au poste de Souk Ahras et deux fois à l’aéroport international d’Alger d’où il a voulu prendre un avion pour Tunis. A chaque fois, M. Ferhati a été refoulé par la police des frontières, sans qu’une explication valable ne lui ait été fournie», précise la déclaration du CFDA rendue publique hier.

«Le CFDA demande notamment leur intervention auprès des autorités algériennes afin qu’elles lèvent immédiatement l’interdiction de quitter le territoire conformément au Pacte international des droits civils et politiques (PIDCP) et à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples», est-il mentionné.

Par ailleurs, le Front des forces socialistes (FFS), dont des députés assistent aux travaux du Forum social mondial, a dénoncé cette interdiction, qui est, selon les députés du FFS une « nouvelle atteinte flagrante et inadmissible à la liberté de circulation», estimant que les autorités algériennes se sont « d’ores et déjà distinguées par une attitude d’un autre âge, en interdisant à des dizaines de jeunes Algériennes et Algériens la possibilité de se joindre à ce Forum de la dignité».
Pour rappel les députés du FFS se sont opposés au niveau de l’aéroport à l’interdiction dont a été victime Hacène Ferhati.

Juba A.

1 COMMENT

  1. C’est Allah le colonisateur tyrannique, raciste, Arabiste, intolérant, liberticide et sanguinaire qui est derrière leur disparation et tout le terrorisme colonial arabe sur notre terre amazighe.

    Allah déteste les Amazighs qu’il colonise, oppresse, transforme en arabes et assassine depuis des siècles !

    Allah a détruit nos sociétés, nos peuples, a pillé nos ressources, souillé notre terre, transformé notre paradis terrestre en enfer tout en promettant un paradis pour les cadavres de ses victimes esclaves après la mort !

    Réveillez-vous a yakraren !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here