Conférence de Ramdane ACHAB : « La langue kabyle est menacée de disparition, seul son peuple pourra la sauver d’une mort programmée par les Services »

8
292

CULTURE (Tamurt) – Invité du Café Littéraire de Bejaia, Ramdane ACHAB, auteur et éditeur, a fait connaitre la trentaine de publications que comptent ses éditions (ndlr. Éditions Achab) depuis leurs lancements en 2008.

Exposant les différents obstacles rencontrés dans son expérience d’édition, le conférencier accuse le pouvoir de leur mettre des bâtons dans les roues et dénonce l’opaque gestion des subventions accordées par le ministère de la Culture aux éditeurs.
Il poursuit avec les contraintes économiques qui l’empêchent de mener à bien son travail. L’éditeur exhorte les fortunés Kabyles à sponsoriser l’activité, seul moyen de contrer les blocages de l’Etat Algérien.

Les quelques dizaines de personnes dans l’assistance ont débattu des questions d’actualité, c’est-à-dire, l’officialisation de tamazight. Pour l’orateur le tamazight est « chargé » par les néologismes ce qui pousse les élèves à s’en « distancier » dès les premiers cours de berbère. »

Évoquant le printemps berbère, il s’intrigue devant le fait que le « bang de 80 » ait accéléré la revendication identitaire dans les pays nord-africains mais que l’Algérie soit à la traîne! Avant d’ajouter que «ce n’est pas par un simple article, dans la nouvelle constitution, que nous serons un meilleur peuple».

« La langue kabyle est menacée de disparition, seul son peuple pourra la sauver d’une mort programmée par « les Services ». Tout en insistant sur pacification de la lutte,  » aujourd’hui, on en a pas besoin d’un autre bain de sang comme celui du printemps noir 2001/2003-, la Kabylie a besoin d’une pause » dira-t-il.

Après près de 3 heures de débat, le café littéraire s’est clôturé par la vente-dédicace, dans le hall du Théâtre Régional de Bejaia Malek Bouguermouh, de deux auteurs accompagnant l’intervenant.

Ikhtus

8 COMMENTS

  1. Des que la langue Kabyle disparait, c.a.d. mis au rang secondaires, tous ceux qui l’ont comme langue maternelle subiront ce status. Un statut d’Humain de 2nde classe chez les civilise’s et d’esclave pour toujours chez les musulmans – que personne et rien ne pourront changer, des qu’il est acquis. En fait, c’est pire, lacceptation du status transforme la psychologie, et on develope une culture de subalterne, toujours contraint de prouver a son maitre et tout le monde, qu’il est fidel et defenseur de ce status. C’est ca, le complexe de l’aliene’. Le probleme est que c’est inguerrissable – mais prevoyable.

    Il n’y a pas 36 chemin vers la liberte’ – Il faut arreter, changer de direction et foncer a fond dans la bonne. Pour les langues vivantes, cette mort ne peut provenir de la programmation du regime – dont l’auteur n’est autre qu’un kabyle aliene’, du DRS. La mort d’une langue, traditions et culture, c.a.d. d’un Peuple que de celui-ci. Tant que la pratique continue, la survie aussi. Ce dont nous avons besoin pour renverser le cours des choses, et faire fleurir notre existence tient a la prise de conscience que 2 petites pratiques peuvent rensverser le cours de l’histoire d’une maniere definitive:

    1. Il faut la pratiquer

    2. Il faut la proteger et promouvoir.

    Tandis que la protection et promotion depends d’un structure etatique, la survie ne depend que de la pratique, aussi simple que ca.

    Cependant, par pratique en 2013 et au dela, est signifie’ l’usage Oral et Verbal de la langue – Et cela est possible sans trop d’effort – Comme on dit bien, l’appettit vient en mangeant, et il est temps de changer de regime pour les Kabyles: Modifier son mode vie pour les adultes et habituer les petits au nouveau regime.

    Il n’y a pas de miracles, l’alphabet s’apprend des la jeunesse et le vocabulaire et la grammaire en grandissant. Oui, il suffit de ces 3 elements pour devenir fluent en Kabyle.
    1. connaitre l’alphabet latin
    2. comprendre quelques regles de grammaires
    3. enrichir son vocabulaire, en pratiquant.

    La preuve: J’ai un copain Libanais, qui m’a un jour surpris avec un Azul ! Naturellement, les algeriens vous l’offre des le moment ou vous vous definissez a eux comme Kabyle, ou Amazigh tout simplement.

    Certes, notre langue a du retard, comme tant d’autres; mais etre humble mais clair dans l’identite’, ne m’a recolte’ que respect de tous ceux que j’ai cotoye’, d’a travers le monde. La regle est aussi simple qu’honnete – Je ne peut reconnaitre quiconque qui ne me reconnait pas, et je suis suffisemment vieux pour dire aux jeunes, que se manquer de respect soi-meme, en s’eclipsant, ne fait que convier/dire aux autres de vous traiter tels, c.a.d. des inferieurs, des sous-humains.

    Pire, des que vous commencez a mentir sur des choses elementaires, la confiance et le respect disparaissent, et il est tres probable qu’on ne vous le dira meme-pas, car apres, un tel avoeu demande un minimum de confiance… Cela commence avec ses enfants-meme a qui ca inflige des blocages et nevroses a vie.

    Jusqu’a relativement recemment, les Anglais etaient les cibles preferre’es des scandinaves, des francais et des normands. Partant d’un vocabulaire pas plus de 300 termes, et une grammaire ridumentaire, les Anglais se sont reconstruits, et en quelques siecles, n’ont d’orgueuil que leur langue, pratique’e partout. Aujourd’hui, l’Anglais fait usage de 1300 mots, dont seulement 300 sont authentiquement les leurs.

    • Azul d’usafu a Vusad,

      Dans l’ensemble je suis d’accord, mais de grâce cessons de dire alphabet ceci ou celà, l’alphabet est Amaeigh / Kabyle point.

      Quand au soit disant retatd prit par notre langue c’est à mons avis un faux problème, notre langue s’est enrichie de néologismes à foison exp

      tafagt =avion
      tazeghra = voiture
      tisemaqqalin lunettes
      tazzigt’isegbas adrénaline
      takwerya bactérie
      bactériophage mecc-tikwerya
      chélonien akud n’iferghas
      calligraphie izzli n’tira
      asfregh bbw’akud anachronisme
      aliocentrique alemmas-ennidhen etc ….

      Seul un Etat garant d’institutions pourra ainsi péréniser notre langue.

      Tanemmirt

      AGWZUL

  2. Azul akkwit s-umata,

    , ,La langue « Kabyle » ou langue Berbère « Tamazight » des Kabylies ?? Faisons bien attention, de ne pas nous tromper dans nos revendications.

    Le « Kabyle » n’est autre que du Tamazight fortement altéré par les inombrables emprunts faits à la langue arabe.

    Autant je partage l’impérieuse necessité d »un Etat Kabyle, autant je ne puis concéder de brader le « Tamazight » pour quelque motifs que ce soit, le « Tamzight », malgré toutes les tentatives machiavéliques en vue de sa disparition, est plus vivant que jamais.

    Et je ne vais pas m’étendre sur le vocabulaire originel qui existe toujours en Kabylie, même s’il est fortement concurencé par des doublons emprunts à l’arabe.

    Il appartiendra à l’ETAT KABYLE d’enseigner le TAMAZIGHT, de créer des institutions (académie, centre de recherche etc) et de subventionner des éditions pouvants élaborer des dictionnaires etc..

    L’ETAT sera garant de la pédagogie (tamsughrit) enseignée dans les écoles.

    « Akken ad nazzdh ar zdat issefkk ad nesselmed tamsughrit tatrart, d’Aghlan id -d’amasay n-temsughrit aggi, ad yilli asgim izzilen i w arrac ttaracin, imi tarwa nnegh tenurez tafat!! »

    Tanemirt.

    AGWZUL

  3. Certains parmi ses propres enfants se sont mis a la remplacer par un patois des bidonvilles d Alger. Ajouter a cela toutes perte de repaires par gnous déracinés d es villes khorotisés. Ils se réfugient derrière le rideau du religieux de la religion des arabes . Nos compatriotes bâtardises d Alger sont nos propres ennemis qui se sont ralliés a l’ennemi arabe pour l’aider a nous détruire en s appuyant sur le dogme des bédouins d Arabie. Vous n’avez qu’a les observer partout comme ils sont abrutis, aliénés, coranique et empruntant volontiers des termes arabe comme les salalekum, sahakum, labas alikum, hamdullahi, safira allah , galala, galalou, gouloul, goulala, taratata tatabatata…

  4. Azul
    Il faut commencer par notre élite qui préfère parler et écrire en gaulois. Nos K.D.S préfèrent eux mélanger tamazight et l’arabe. Ceux là vous les verrez sur T.v 4. On dirai qu’ils le font exprès comme pour plaire a leurs bourreaux

    • le kabyle en tant que langue n’est qu »un fonds de commerce et ses pseudo défenseurs n’œuvre en fait que contre l’islam et l’arabe
      le kabyle n’a de sens pour eux que s’il est attelé à la civilisation occidentale y a qu »à voir ses pov’ brobro s’efforcer de singer leur maitres.

      Vous avez défiguré la kabylie terre des braves vous avez dénudé vos femmes vos montagnes sont jonchées de cannettes de bières et de bouteilles de vins, la prostitution est dans vos murs, vos ames ont été asservis vous n’êtes que des moutons bêlant à tue tête, vous n’ allez pas tarder à œuvrer à introduire au nom des droits de l’homme et de la laicité l’homosexualité, l’adultère car vos maitres veillentt à vous transformer en zombies vecteurs de leurs maladies
      C’est le sort d’incultes à qui on a fait croire qu’ils ont une civilisation quelle civilisation civilisation oumouzzour
      lla fadhma oumerri Arezki lvachir cheikh aheddad mokrani amirouche voyez ce peuple pour lequel vous vous êtes sacrifiés
      akni khzou rebbi a yir l qum

  5. moi je dirai que les kabyles ont honte et sont faible de personnalité .comment expliquer qu’a tizi ouzou on parle plus arabe langue soit disant pour ce donner de l’importance .notre langue kabyle je lui donne au max 10 ans et elle disparaitra pour le bonheur des arabes et non pas du pouvoir .dans ce pouvoir il y’a des kabyles aussi mais qui préfère remplir les poches au ditrèment de la langue de leurs parents .rester amazighe car l’invasion des arabes continue

  6. Permettez-moi de signaler que sur le site même de Tamurt la page francophone est la plus consultée et la plus commentée, il faut être honnête. Un deuxième exemple est celui Berbère Télévision; la majorité des intervenants y prennent spontanément la parole en français alosr qu’ils sont supposés s’adresser à un publics amazighophone, y compris feu Mohamed Arkoun au tout début de la création de cette chaine. Un troisième exemple est celui du fameux journal Izuran qui était vraiment bien et qui avait mis la clé sous le paillasson faute de lecteurs donc d’acheteurs. Alors de grâce arrêtez le discours victimaire, comme quoi c’est le pouvoir qui nous dépossède de notre langue. Lorsque cette langue était spontanément utilisée par ses locuteurs elle avait résisté tous les conquérants mais dès lors qu’elle est devenue un moyen politique -le RCD et le FFS l’ont ont grande partie dévorée et jeté ses restes après qu’ils ont constaté qu’elles ne leur rapporte rien- hé bien ses locuteurs s’en détournent. Une langue se confirme dans la sphère officielle quand elle est parlée spontanément par les gens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here