Il a été sanctionné arbitrairement par la LNF, Djamel Menad, le bouc émissaire

12
238

ALGERIE (Tamurt) – La star du football Kabyle des années 1980 et 1990, devenu entraîneur ces derniers temps, est victime d’une décision raciste de la part des responsables du football algérien.
Il vient d’être sévèrement et arbitrairement sanctionné par la Ligue nationale de Football (LNF), suite au refus des joueurs du club algérois, MCA, d’aller récupérer leurs médailles suite à leur défaite lors de la finale de la coupe d’Algérie devant l’autre club algérois, l’USMA.

Tout le monde sait que cette décision a été prise par les responsables du MCA et certains joueurs pour protester contre l’arbitrage. La mission de Menad s’est terminée au coup de sifflet final de la rencontre. Djamel Menad ne badine jamais avec la discipline.

L’an dernier également, il a perdu la coupe d’Algérie avec le CRB, mais il ne s’est pas manifesté de la sorte et avait salué la victoire de l’adversaire. C’est plutôt le président Ghrib qui a pris cette décision peu fair-play dans le domaine sportif. C’est lui le président et en dehors du terrain, seul le président décide pas l’entraineur. Les responsables du MCA eux-mêmes ont sanctionné Djamel Menad en résiliant son contrat.

Cette sanction est beaucoup plus motivée par les origines kabyles de Menad qui, lui-même, revendique à chaque occasion son appartenance dont il est fier. Les personnes qui l’ont sanctionné savent bien ce qu’elles font. Les responsables de la FAF ont donc fait d’une pierre, deux coups. Ils ne l’ont pas seulement éloigné des terrains durant une année et cassé son dynamisme, mais ils l’ont ainsi privé de prendre les rênes de l’équipe nationale.
Le meilleur buteur de la CAN 1990 est le mieux placé pour prendre ce poste. Sa réussite fulgurante a suscité la jalousie mais également le racisme des responsables du football algérien.

Raouraoua n’a jamais pardonné à Djamel Menad lorsqu’il avait refusé de soutenir Bouteflika lors des élections présidentielles. La star kabyle est restée apolitique et surtout honnête au moment où d’autres joueurs ont étalé au grand jour leur concupiscence. Il est parmi les rares anciens joueurs de l’équipe nationale algérienne qui sont restés honnêtes.

Les reproches des responsables de la LNF à Menad, est d’avoir ébruité l’affaire de dopage des anciens joueurs de l’équipe nationale lors du mondial 1982 en Espagne. Pratiquement tous les joueurs qui ont pris part à cette compétition planétaire ont enfanté par la suite des enfants handicapés. Le journal Tamurt enquête sur ce sujet, dont la presse algérienne est sommée de taire, et dévoilera certaines informations inédites.

Youva Ifrawen

12 COMMENTS

  1. Djamal Menad est peut-être un kabyle par son origine (At Vumehdi – Wasif) mais il est loin d’être un fervent défenseur de la kabylité.

    Avec 4 autres anciens joueurs de la JSK (Fergani, Sadmi, Médane, Saïb), il a effectué dernièrement une visite d’allégeance au Ministre de la religion Ghoulamallah qui est un raciste antikabyle notoire.

    Arrêtez de prendre vos désirs pour des réalités. C’est cette propension que vous avez à encenser tout ce qui est kabyle sans un regard critique et objectif.

    Car ne l’oublions jamais : Hannachi, Ouyahia, Oubélaid, Kasdi Merbah, Kharoubi, Sidi Saïd, etc. etc. sont aussi kabyles … par origine.

    Origine qu’ils oublient dès qu’il s’agit pour eux de se remplir les poches, y compris par le reniement de cette origine.

    • Merci pour nous eclaircir meiux sur cette histoire. N’es pas Kabyle qui le veut. De nos jours il faut le demontrer sur le terrain. Des gens nes kabyles sont aujoud hui des ennemis jures de la Kabylie par leurs actions ou leurs inerties

    • Un peu d’eclaircissement est necessaire, surtout envers un ami de jeunesse, car contrairement a lui, qui a grandi a Bouzareah, j’ai appris a marchi, au sommet du Djurdjura. J’ai partage’ {la table} avel Djamel au lycee McClay une annee entiere et la classe des annees durant. Djamel est Kabyle et il ne l’a jamais nie’. Comme tous les jeunes Kabyles ne’s apres l’independance a Alger, il pratiquait la dardja a l’aise, trainait quotidiennement son petit sac blue avec ses chaussures de foot et les couleurs du club d’el-biar. Au lycee donc, il etait a l’aise dans le charabia algerois, contrairement a moi qui tombais comme d’une autre planete – Pour vous dire, que le Peuple, la culture et le pays Kabyles ne sont pas Algeriens.

      Tout jeune, encore Cadet, il revait de jouer dans un club Algerois, mais affichait ses emotions au club Kabyle la JET a l’epoque – comme une identite’, qu’il a du recevoir au sein de la famille. J’ai revu Djamel a Tizi ou j’etais etudiant et lui stagiaire et joueur-stagiaire a la Jet. Il y a de cela plus de 30 ans. Djamel a reconnecte’ avec ses origines Kabyles, meme si handicape’ par la langue, que j’espere a fini par recuperer.

      Fondamentalement, Djamel est un enfant du petit peuple algerien, autant tout comme moi, du peuple Kabyle. Contrairement a moi – Mes aine’s etaient les compagnons de Ferhat, Said Saadi, et l’elite intellectuelle Kabyle, majoritairement instuite par les ecoles des Peres Blancs, alors que Djamel grandissait sous l’influence du chaab d’Alger. Pour cela je remercie mes parents qui m’ont laisse’ derriere, en Kabylie, apres l’independance.

      Ce qu’on vit a cet age-la, est ce qui formate a jamais le charactere des gens.

      Honnetete’: Comme adolescent et jeune homme, Djamel etait honnete et ne s’est jamais identifie’ a la nomenclotura militaire d’Alger. Il avait un sens typiquement populaire de ce qui est juste contrairement a moi, qui rejetais tout ce qui rattache’ a l’Arabe ou a la religion qui en provient. Dans le sens de la justice sociale, je le verrais defenseur de la cause Kabyle, sans probleme – Mais, je ne saurais me prononcer quand a l’ideologie, car le khraChmaBellah que vous citez n’est qu’un serviteur de l’ideologie allahiste. Djamel faisait le Ramadan et je ne l’ai JAMAIS fait, meme pas pour une heure – Personne de ma famille non-plus ou de leurs amis de Kabylie.

      Je ne negligerais pas qu’il se soit mis a defendre aveuglemment l’Islam contre l’Islamisme, comme s’y perdent a le faire beaucoup de Kabyles aveugles – comme seul moyen de reponse a la terreur des annees 90s. La est la sources des problemes et difficulte’s des Kabyles, l’assimilation comme moyen de defense contre l’agression Arabiste du regime baathiste d’Alger. C’est une reaction intestinale et emotionnelle, qu’il faut cependant combattre et rejeter, point-barre’. En resume’,

      S’il s’est repris, alors il faut l’aider a se retrouver, mais s’il a avale’ la pillule alhienne, alors il est enrage’, il faut l’oublier, tout comme le zidane de mes 3. Je doute que Djamel soit tombe’ aussi bas – Son refus de support de bouteflika est a saluer ! Quand aux corrompus corrupteurs d’Alger, il sont ce qu’ils sont, des morts vivants, tenir en mettre en quarantaine et tenir en guarde.

    • Je ne pense pas que Menad a été sanctionné à cause de ses origines Kabyle. Je pense plutôt qu’il l’a été pour son comportement anti sportif. Ayant suivi son parcours footballistique et sa carrière d’entraineur je pense que Djamel manque de formation et il n’a pas su tirer profit de son association avec l’entraineur Allemand Shleisinger je crois, il y a quelques années. Avec les derniers développements et cette finale qui m’a confirmé que Manad a été un bon foot balleur, un entraineur moyen et un mauvais éducateur

      • djamal menad merite bien cette sanction pas parce que il est kabyle puis moi je me doute de sa kabylite ce que il a fai est un acte grave ya el khaoua .

    • tu as raison,c’est que nous avons la mémoire courte,nous volons au secours de n’importe qui sans nous soucier de qui il est .

      • djamel menad c’est un vrait homme meme a la mort de lounes le 28/06/2013 il etait present a beni douala a l’enterement

    • Je crois que votre discussion est stérile. Il faut un baromètre pour savoir qui est plus kabyle que l’autre ?
      Arrêtez ces trucs bidons qui ne font qu’eloigner un kabyle de l’autre. Menad est un kabyle et pas un 15,5 comme vous aimez appeler les kabyles d’Alger.
      Comme le disait bien Si Ahcene bambino, les vrais kabyles sont ceux qui vivent en dehors de la kabylie. Amirouche, asyaafu tennis, vivait à Oued Fodha à Chlef chez son oncle, non?
      Arrêtez svp vos critiques inutiles.

  2. quelle connerie ce site.
    vous faites rire ceux que vous combattez zaama.
    Menad sanctionné parce qu’il est kabyle, laissez-moi rire.
    vous salissez un projet noble qui est l’autonomie de la Kabylie par vos élucubrations

  3. Azul!
    Je ne pense pas que Menad a été sanctionné à cause de ses origines kabyles….Djamel fut un excellent joueur dont le comportement est parfois douteux. souvenez-vous lors de la coupe arabe qui se déroulait en arabie saoudite les années 90 ou la JSK a atteint les quarts de finale , Menad a reçu un carton rouge parce qu’il commis un geste antisportif envers l’arbitre. Menad a une courbe emotionnelle trés élevée lors des situations difficiles. Quant à nier sa responsabilité par rapport aux joueurs du MCA , je ne suis pas tout a fait d’accord, il est entraîneur, il doit se faire respecter et appliquer la discipline, ce qui n’est pas le cas dans cette affaire.
    Un entraineur doit être doté d’un leadership et avoir de l’influence sur les joueurs.
    tanmirt

  4. Merci pour cet article qui m’a fait bien rire…A ce niveau là, ce n ‘est pas du talent, mais celà doit être dans les gênes…

    L’entraineur est le premier responsable de l’équipe, et il a suivit les joueurs dans les vestiaires, sans revenir seul ou en groupe…

    Ce monsieur n’est pas digne de l’épopée que vous mettez en avant…Donc arrêtez avec les origines, cet homme fait honte à lui même avant tout…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here