Conférence de presse de Boussaâd Boudiaf et du sénateur Mohamed Ikherbane : « L’insécurité dans notre région rentre dans le cadre d’un complot ourdi contre la Kabylie »

9
256
Boudiaf
Boudiaf

KABYLIE (Tamurt) – La convention régionale du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) sur ses propositions pour une constitution pérenne prévue pour le 25 de ce mois à Tizi-Wezzu et concerne les wilayas de Tizi-Wezzu et Boumerdès a été hier une occasion pour le président des Bureaux régionaux RCD de Tizi-Wezzu et Boumerdès, Boussaâd Boudiaf et son habituel « complice », le sénateur, Mohamed Ikherbane de tenir un face à face avec la presse.

A l’issue de cette conférence de presse tenue à Tizi-Wezzu, les deux hommes politiques ont pu développer une multitude de points, notamment les raisons d’une nouvelle constitution et la situation politique et sécuritaire qui prévaut en Algérie en général et en Kabylie particulièrement.

C’est Boussâd Boudiaf qui a ouvert le bal en déclarant que son parti « ne peut pas rester indifférent par rapport aux événements qui marquent le pays à l’heure actuelle ». Saisissant explicitement le dossier portant sur la proposition d’une nouvelle constitution, le président des bureaux régionaux RCD de Tizi-Wezzu et Boumerdès a donné des explications sur le choix de l’adjectif « pérenne ». « Comme l’adjectif l’indique, argue le conférencier, le RCD veut une constitution juste et définitive laquelle reflète les aspirations réelles des Algériennes et Algériens ». Boussaâd Boudiaf a indiqué que jusqu’à maintenant, « chaque clan au pouvoir a confectionné sa propre constitution, et ce, en fonction de ses propres intérêts ». S’agissant des « propositions pour une constitution pérenne avril 2013 », le président des bureaux régionaux RCD de Tizi-Wezzu et Boumerdès indiquera qu’elles ont été élaborées par un groupe d’experts. « Il reste maintenant pour la base militante du parti et la société civile de les débattre et de les enrichir, précise le conférencier qui a tenu à préciser que l’implication dans les débats autour de ce sujet concerne aussi les acteurs de la société civile, les universitaires et les intellectuels car il est impératif pour nous d’impliquer tous les segments de la société ».

A ce moment précis, le sénateur Mohamed Ikherbane intervient pour annoncer que « la rencontre de Béjaia a été une réussite. Les résultats ont même été au-delà de nos attentes puisque des éléments extra à notre parti ont pris part aux travaux et ont fait des suggestions ». Me Leïla Hadj-Arab qui a pris place aux côtés des deux principaux conférenciers a précisé que le rendez-vous de Béjaia a été honoré la semaine dernière. « Pour les wilayas d’Alger et Tipasa, annonce-t-elle encore, la convention est prévue pour la journée du 24 de ce mois ». S’agissant des partis politiques, Boussâd Boudiaf a affirmé que les invitations toucheront tous les partis politiques « partageant avec nous les principes républicains, y compris le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie ». Revenant à la situation, sécuritaire notamment, qui prévaut en Kabylie, Boussâd Boudiaf n’ira pas du tout avec le dos de la cuillère pour dénoncer « l’existence d’un complot élaboré depuis longtemps et visant à déstabiliser la Kabylie ». « La délinquance urbaine, les kidnappings, les assassinats et tant d’autres maux sociaux, indique encore le conférencier donnent facilement à penser l’existence d’un complot visant la Kabylie ».
Le président des bureaux régionaux RCD saisira cette occasion pour jeter la pierre dans le camp du Front des Forces Socialistes (FFS) qui « a refusé de prendre part à la session extraordinaire convoquée par le RCD quand celui-ci prenait les rennes de l’APW de Tizi-Wezzu ». « La question est si catastrophique, poursuit le conférencier, que nous 16 élus de l’APW ont saisi le président de l’APW pour une tenue d’une session extraordinaire sur l’insécurité qui prévaut dans notre région ».
Boussâd Boudiaf n’hésitera pas à lire à haute voix le contenu de cette lettre adressée au président de l’APW, Hocine Haroun. Cette missive a été déposée sur bureau du Président d’APW le 10 mai dernier par M. Aït-Aïder. C’est ce qu’a révélé celui-ci qui était présent à cette conférence de presse.

Le Président des bureaux régionaux RCD de Tizi-Wezzu et Boumerdès ne manquera pas de faire recours à la psychologie pour mettre le FFS devant un fait accompli. En effet, Boussâd Boudiaf dira « aujourd’hui, le FFS a évolué sur la question de lutte contre l’insécurité puisqu’il a voté le fonds commun d’aide pour le développement local (FCCL) alors qu’il s’est toujours opposé à cela autrefois ». (Le FCCL est destiné à assurer les salaires des gardes communaux ndlr). Connaissant parfaitement les véritables dessous de la lutte contre le terrorisme et l’insécurité, lé sénateur Mohamed Ikherbane prend la parole pour dire que « nous espérons que « d’autres » n’empêcheront pas le président de l’APW de convoquer cette session extraordinaire ».

A la question de savoir pourquoi est-ce que la Kabylie serait si ciblée par un complot et qui serait traduit par l’insécurité, Boussâd Boudiaf répondra : « Parce que la Kabylie a toujours refusé la soumission et nous sommes un miroir qui les (les détenteurs du pouvoir ndlr) à leur illégitimité ».

Notons enfin que la convention nationale du RCD aura probablement lieu, selon le sénateur Mohamed Ikherbane, le 29 juin de l’année en cours. « La date de ce rendez-vous serait changée en cas d’un éventuel imprévu », précise encore l’intervenant.

Addenda : le lieu devant abriter les travaux de la convention pour les wilayas de Tizi-Wezzu et Boumerdès n’est autre que le lycée sis à l’ex-Marché de gros. Il sera attendu 400 à 450 participants. « Khalida Toumi n’a pas voulu mettre à notre disposition l’espace du théâtre Kateb Yacine de Tizi-Ouzou », a affirmé Boussâd Boudiaf .

Saïd Tissegouine

9 COMMENTS

  1. Au regard de ce qu’on a pu lire à propos de la proposition d’une « constitution pérenne » du RCD, nombre d’observateurs notent que le volet laïcité a été traité à la légère alors qu’il est déterminant du futur des peuples d’Algérie.

    Ce parti, longtemps considéré comme le porte-flambeau du modernisme par une position radicale au sujet de la place de la religion, a fait des reculades au fil du temps au point où certains de ses élus, parmi lesquels son ancien président qui défendait « l’islam de ses ancêtres » et le sénateur Ikherbane, qui a sustenté par sa présence la zaoui Sidi Mansour qui se trouve dans sa région natale.

    Espérons que cette fois, le RCD ne sera pas timoré par rapport à la question et ne proposera pas une supercherie par dessus la jambe pour justifier le statu quo de l’emprise mortelle de l’islam sur la nation.

  2. Le chameau voie la boss de son frère , il oublie que lui aussi que sa boss est plus grande , et ses boss qui servent à tenir les outilles des Arabes sur notre chère sol Kabyle pour nous exterminer . S.V.P laissez nous tranquille vous êtes un cauchemar pire que le F.F.S , incroyable ils parlaient de l’algerie , de la constitution , des idées nouvelles de l’islam AH DES VRAIS NATIONALISTES , vous avez pourris la nature des Kabyles , ALLEZ voir un peut les ZAOUIYATTE pour se soigner avec ces BOUCHOURS .

  3. le R.C.D est le seul parti politique national à produire de la littérature politique périodiquement et régulièrement dans un pays où règne outrageusement de la médiocrité galopante et burlesque.
    cette médiocrité entretenue par le clan arabo-slafiste de Bouteflika toute honte bue.
    je tiens à faire ce rappel: le R.C.D aura le pouvoir incessamment en Algérie.
    il n’y a que , l’intrigue, la conspiration, la trahison qui peuvent nuire à la progression de ce parti algérien. pour cela il doit bien choisir ses alliés et ne pas lésiner à les capitaliser, car les arabo-salafistes ont choisi de s’rallier au diable du quatar, et les démocraties chrétiennes européennes, entendre les gauches françaises espagnoles italiennes et allemandes.

    quand à l’insecurité en kabylie, mais aussi dans toute l’Algérie, ce n’est qu’un volet parmi une gamme de complots contre la berberie ourdi par les démocraties chrétiennes et exécutés par le quatar, pays terroriste.
    quand l’imminent changement parviendra, nous fermerons l’ambassade du quatar à Alger et nous ouvrirons celles de l’azawad et d’israel.

    • Le RCD est au pouvoir depuis sa création. Il était chargé de former l’élite du pouvoir(KHALIDA,OULD ALI,BENYOUNES etc). La deuxième mission était de briser les mouvements de masse( MCB,archs etc..) et contrecarrer les actions d’envergure telle la marche du 25 JANVIER 90 où il a essuyé un grand coup de gueule,et via les médias publics il a réussi le coup contre la grève du cartable94-95. Un coup qui a hypothéqué l’avenir de la KABYLIE et la cause identitaire. Maintenant ça serait le tour du MAK.

    • Pourquoi n’a-il pas invité ALI BENHADJ avec qui il a fait la marche de la CNCD à ALGER? Pourquoi n’a-t-il pas invité DJABALLAH avec qui il a échangé signatures lors des dernières présidentielles. Mais on se demande..

  4. DIEU MERCI LES KABYLES COMMENCENT A DIRE LA VERITE AU PUBLIQUE UNIVERSEL!

    VIVE LA KABYLIE DIGNE, LIBRE ET INDEPENDANTE!

  5. Je me demande seulement pourquoi ce site TAMURT est allergique à l’ancien maitre de SAID SADI,HOCINE AIT AHMED. Comment aspire-t-on à la démocratie en commençant par pratiquer la censure. Je me demande. Vous m’avez censuré des dizaines d’interventions et je ne douterai même pour d’autres intervenants.

  6. Nevertheless, it is really not just constrained to h2o injury. Nowadays a human being can not even believe about dwelling with out contemporary devices.
    [check this out->http://instablogg.com/bSxzVOQ]

  7. For my Grandmother gradual can be the environment of decision. Virtually, the term ‘hybrid’ usually means a crossover or integration of two programs or parts.
    [our website->http://ozon1993.blog.fc2.com]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here