lundi, février 6, 2023

Daily Archives: Août 3, 2013

Pour dire non au diktat des salafistesSit In des militants des libertés et de la démocratie à Aokas

Samedi matin, dès dix heures, les citoyens épris de liberté et militants des droits de l'homme commençaient à affluer à la placette se trouvant...

Les citoyens de Bougie marchent pour la liberté de conscience et contre l’inquisition

BGAYET (Tamurt) - C’est vers 10 h du matin, en ce samedi 03 aout 2013, que des personnes venues des quatre coins de Bgayet commencent à se rassembler devant la poste de la ville d’Aokas. Ce rassemblement auquel avaient appelé des citoyens épris de justice et de liberté de conscience, avait pour objectif de dénoncer toute forme d’injustice, de mépris, d’intolérance et contre l’inquisition pratiquée systématiquement par le pouvoir arabo-islamo-coloniale d’Alger.

Des centaines de personnes ont pris leurs sandwichs à Tizi Wezzu : La Kabylie brise le mur de la peur !

SOCIÉTÉ (Tamurt) - C’est un pas de géant vers la liberté que le peuple Kabyle vient de franchir en l'espace de moins d’une heure. des centaines de personnes, en effet, ont répondu favorablement à l’appel pour un déjeuner républicain et contre l’inquisition, tenu ce matin à la capitale du Djurdjura. 11 heures, la place de l’olivier était déjà noire de monde. Des grappes de personnes, vieilles, jeunes, hommes et femmes convergent vers le lieu de rendez-vous. Bouteilles d’eau dans la main et des sandwichs. L’action s’est déroulée dans le calme. Tout le monde a mangé et a bu « au vu et au su de tout le monde". Le moment était historique. « C’est la chute du mur de la peur. Le peuple Kabyle retrouve enfin sa liberté. C'est hautement symbolique. Vive Imazghen », scande à tue-tête un vieux d’Ath Waguenoun. Les drapeaux amazigh ornaient le lieu et le rassemblement grossissait au fil des minutes. Les caméras et les appareils photos ont fait leur travail de mémoriser l’évènement.

L’environnement se dégrade en Kabylie – La ville de Tizi-Wezzu croule sous les ordures

Dans la Nouvelle ville comme le quartier de la Tour et la Cité des 2000 logements, des montagnes de déchets ménagers sont visibles quotidiennement au grand dam des résidents qui doivent supporter l’odeur nauséabonde de cet état de fait qui constitue un moyen privilégie aux bestioles et autres insectes qui trouvent leurs terrain de prédilection dans ces dépotoirs.
- Advertisment -

Most Read