lundi, février 6, 2023

Daily Archives: Août 5, 2013

Nouvel allié politique du RCD : Le Hamas appelle l’Etat à réagir contre les non-jeûneurs

ALGÉRIE (Tamurt) - Les islamsites n’arrivent pas à « digérer » le succès de l’action des Kabyles de Samedi dernier. Après Ali Benhadj qui a appelé au meurtre des athées et des laïcs, c’est au tour du parti du Hamas qui n’a pas résisté plus longtemps sans déverser son venin contre les « démocrates et les laïcs Kabyles».

Appel des salafistes à la rupture du jeûne sur la place Matoub Lounès : Les Imams kabyles de Tizi-Ouzou appellent les fidèles à ne...

TIZI WEZZU (Tamurt) - Les salafistes mènent une campagne contre les non-jeuneurs depuis la dernière action de 03 aout dernier où plus de 2 000 Kabyles ont rompu le jeûne en plein jour à Tizi Wezzu et à Vgayet.

Des citoyens de la Kabylie répondent à Ali Benhadj : « Les non-jeûneurs ne sont pas des terroristes »

SOCIÉTÉ (Tamurt) - La venue d'Ali Benhadj au lendemain de l'action des non jeûneurs dans la ville de Tizi Wezzu n'a pas été apprécié par les initiateurs de l'action de samedi dernier contre l'inquisition où un déjeuner public a été organisé par des centaines de personnes au carrefour baptisé au nom du grand chanteur kabyle Matoub Lounès.

Des citoyens de la Kabylie répondent à Ali Benhadj : "Les non-jeûneurs ne sont pas des terroristes"

SOCIÉTÉ (Tamurt) - La venue d'Ali Benhadj au lendemain de l'action des non jeûneurs dans la ville de Tizi Wezzu n'a pas été apprécié par les initiateurs de l'action de samedi dernier contre l'inquisition où un déjeuner public a été organisé par des centaines de personnes au carrefour baptisé au nom du grand chanteur kabyle Matoub Lounès.

Agouni Gueghrane – Conférence-débat du Professeur Rachid At Ali Uqasi

Bien plus, Rachid At Ali Uqasi n’y a pas allé avec le dos de la cuillère à l’égard des abuseurs des haut-parleurs qui exploitent des plages de prières pour diffuser leurs archaïsmes dyatribique salafistes et wahabbistes à pleins décibels des heurs pendant les Taraouih Ramadhannesques en dépit et au mépris des valeurs de laïcité ; de la liberté de conscience et du respect de la société kabyle qui a toujours refusée les hégémonismes des Religions et privilégiant les règles du vivre-ensemble dans la paix et la démocratie des siècles durant.

Ali Benhadj sur la place Matoub Lounes à Tizi-Ouzou ou le sacrilège des islmistes

TIZI WEZZU (Tamurt) - Ali Benhadj, accompagné de son fils et de l’un de ses proches, s'est rendu ce dimanche 4 août sur la place Matoub Lounes en Kabylie où a eu lieu, avant hier, le rassemblement des non-jeûneurs« contre l'inquisition » et pour « la liberté de conscience ».

Selon les services de la protection civile : 1550 arbres fruitiers incendiés en Kabylie en 48 heures

SOCIÉTÉ (Tamurt) - Les feux de forêts détruisent encore notre patrimoine forestier. Un communiqué de presse des services de la protection civile rendu hier matin a annoncé que plus de 50 feux de forêts ont été signalés ces dernières 48 heures.

Soulèvement de la population Kabyle contre l’intolérance : Aokas dit non à l’intolérance et à l’arrogance

BGAYET (Tamurt) - Ce qui s’est passé en Kabylie tranche définitivement avec une époque. Cela s’apparente à une révolution. En Plus de la ville de Tizi Wezzu où des centaines de personnes avaient participé au rassemblement à la placette Matoub Lounès, des centaines d’autres personnes éprises de liberté et de démocratie se sont rassemblées à Aokas, Bgayet.

Soulèvement de la population Kabyle contre l’intolérance : Aokas dit non à l’intolérance et à l'arrogance

BGAYET (Tamurt) - Ce qui s’est passé en Kabylie tranche définitivement avec une époque. Cela s’apparente à une révolution. En Plus de la ville de Tizi Wezzu où des centaines de personnes avaient participé au rassemblement à la placette Matoub Lounès, des centaines d’autres personnes éprises de liberté et de démocratie se sont rassemblées à Aokas, Bgayet.

La mobilisation continue – L’affaire de la maison de jeunes FARID U ZADI

A rappeler que le mouvement est né suite à la tentative des officiels avec la complicité des élus au niveau local de substituer Farid Zadi que portait le nom de la maison de jeunes depuis 1990 par un militant de la cause national.
- Advertisment -

Most Read