La wilaya lui a suspendu toute subvention – Le croissant rouge de Tizi-Ouzou au creux de la vague

1
120

Les plus démunis sont toujours les victimes des conflits qui opposent des organisations humanitaires. Ces dernières sont censées protéger et venir en aide aux couches sociales défavorisées qui n’ont aucun autre moyen pour se prendre en charge surtout en ce mois de ramadan. C’est pendant ce mois que les âmes charitables mettent, le plus, la main à la poche pour aider les associations humanitaires.

Cependant, le croissant rouge est miné par des querelles internes au grand dam des nécessiteux qui comptent sur ces comités pour leur donner un brin d’espoir en ces journées de charité.

Le président du comité local du croissant rouge de Tizi-Ouzou accuse celui du comité de wilaya de détournement et d’exercice dans l’illégalité. Ces querelles ne profitent à personne sauf à pénaliser les pauvres malheureux. Ces derniers n’ont pas eu droit aux aides de la direction de l’action social qui ne veut pas se mêler du conflit du croissant rouge même quand il a suspendu plusieurs de ses actions.

Resultat : le restaurant du cœur est fermé, dix jours avant la fin du mois de Ramadan, les campagnes de circoncision organisées chaque année pour les enfants nécessiteux sont annulées.

Quand la gestion des aides aux pauvres s’érige au centre des conflit entre les personnes et l’administration, la situation des plus démunis s’exacerbe au point où même le couffin des pauvres atterrit ailleurs qu’entre les mains des nécessiteux.
Les bienfaiteurs commencent à perdre confiance dans les personnes en charge des actions de bienfaisance en Kabylie.

De Tizi-Ouzou, Kamel. S,.info

1 COMMENT

  1. Nos fréres et soeurs kabyles de confession chrétienne doivent installer en kabylie des annexes de LA CROIX ROUGE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here