lundi, septembre 26, 2022

Daily Archives: Août 30, 2013

Quel avenir pour la chanson engagée kabyle ?

CULTURE (Tamurt) - Depuis la disparition tragique du chantre de l’amazighité Matoub Lounes, la jeunesse kabyle est orpheline de héraut. Généreux, combatif et anticipant sur les événements, aucun artiste n’a osé, comme lui, dire haut et fort ce que cette jeunesse pensait tout bas. Nul autre chanteur, mieux que lui, n’a su stigmatiser et traduire ses frustrations et ses aspirations. Du coup cette jeunesse s’est reconnu en lui. C’était ce que l’on nommait la génération Matoub Lounes.

Orages et intempéries en Kabylie : 1 mort et 5 blessés à Tizi-Ouzou

KABYLIE (Tamurt) - Les intempéries inhabituelles ont causé d’énormes dégâts à Tizi Wezzu avant-hier soir et hier. Un mort a été enregistré dans la localité de Draâ El Mizane, 50 Km au sud de Tizi Wezzu. La victime, un aviculteur, a été atteinte mortellement par une plaque métallique emportée par les vents violents. Agée de 29 ans, la victime a rendu son âme au cours de son évacuation vers l’hôpital Krim Belkacem de la ville de Draâ El Mizane.

Lettre de l’Association des victimes du Printemps Noir Amazigh de 2001 : Justice pour les victimes du Printemps Noir

Les événements du Printemps Noir de 2001ont laissé 126 martyrs et des milliers de blessés. Une tragédie dans laquelle un important arsenal militaire a été utilisé. Cependant, aucune procédure judiciaire sérieuse n’a été entreprise afin d’introduire en justice les responsables qui ont donné l’ordre d’utiliser des balles réelles contre les manifestants. Ce refus affiché par les autorités de faire comparaître devant les tribunaux les responsables du massacre des manifestants en 2001, demeure le point noir de l’Etat Algérien depuis cette date fatidique de 2001 à nos jours.

Lettre de l'Association des victimes du Printemps Noir Amazigh de 2001 : Justice pour les victimes du Printemps Noir

Les événements du Printemps Noir de 2001ont laissé 126 martyrs et des milliers de blessés. Une tragédie dans laquelle un important arsenal militaire a été utilisé. Cependant, aucune procédure judiciaire sérieuse n’a été entreprise afin d’introduire en justice les responsables qui ont donné l’ordre d’utiliser des balles réelles contre les manifestants. Ce refus affiché par les autorités de faire comparaître devant les tribunaux les responsables du massacre des manifestants en 2001, demeure le point noir de l’Etat Algérien depuis cette date fatidique de 2001 à nos jours.

Bougie : Détournement et corruption à grande échelle

BGAYET (Tamurt) - Soixante millions de centimes est le trou financier découvert par le maire de Tinebdar dans la gestion du carburant par son chef de parc. C’est du moins le montant avancé par ce dernier lors de la réunion du conseil consultatif élargi aux citoyens qu’il avait convoqué pour informer la population des agissements de ses collaborateurs.

Bgayet : Détournement et corruption à grande échelle

BGAYET (Tamurt) - Soixante millions de centimes est le trou financier découvert par le maire de Tinebdar dans la gestion du carburant par son chef de parc. C’est du moins le montant avancé par ce dernier lors de la réunion du conseil consultatif élargi aux citoyens qu’il avait convoqué pour informer la population des agissements de ses collaborateurs.
- Advertisment -

Most Read