Décès de la parturiente à Sbihi Tassadit – Rassemblement devant la cours de justice de Tizi-Ouzou

0
163
Clinque Sbihi, Tizi Ouzou
Clinque Sbihi, Tizi Ouzou

Comme prévu, des centaines de personnes ont repondu à l’appel des habitants des quartiers de la ville de Tizi-Ouzou pour dénoncer « l’abattoir » de la clinique Sbihi Tassadit, une structure sanitaire spécialisée pourtant dans la chirurgie obstétrique.

Un rassemblement a été organisé ce matin devant la cour de justice de la ville de Tizi-Ouzou pour réclamer l’entière vérité sur le décès de la jeune femme, H. DJ, âgée de 32 ans, juste au moment d’accoucher à la clinique Sbihi. Les proches de la victime ont accusé directement le personnel médicale de négligence ce qui a entrainé la mort de la parturiente. Selon l’un des proches de la victime, d’autres femmes présentes le jour du décès, sont prêtes à témoigner que les infirmières de la clinique Sbihi ont refusé de porter assistance à la victime qui criait de toutes ses forces. L’une des infirmières aurait même insulté et proféré des obscénités à la jeune parturiente de quartier Sud-Ouest de la ville de Tizi-Ouzou. Un enregistrement par un téléphone portable est entre les mains des parents de la victime, ajoute notre source.

Les manifestants ce matin ont scandé à tue-tête des slogans contre les responsables de la santé à Tizi-Ouzou. La corruption, le favoritisme et les négligences qui gangrènent ce secteur névralgiques ont provoqué l’ire de la population d Tizi-Ouzou. Le cas de la clinique Sbihi n’est pas singulier. Toutes les structures sanitaires de Tizi-Ouzou sont pointées de doigt par les citoyens.

Nassim N.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here