Aokas / Pour protester contre les décisions du Maire – Les habitants de Tala Khaled ferment la RN 9

1
102

Ils étaient une cinquantaine de citoyens de la localité de tala Khaled à avoir bloqué, très tôt, dans la matinée du mercredi, la RN 9 à la circulation. Ces derniers étaient au bord de l’explosion tellement ils n’arrivaient pas à accepter la décision unilatérale du maire, d’accorder une autorisation à un particulier, d’ériger un hangar de stockage sur une aire attenant à l’arrêt de bus du quartier.

Ce site, un terrain vague laissé à l’abandon par la fameuse agence foncière de la wilaya de Bougie, a été attribué par l’édile communal à une « connaissance » pour y ériger un dépôt de stockage de boissons non alcoolisées à titre précaire et révocable. Bizarre !

Comme il est de coutume aujourd’hui en Algérie, toute construction précaire est synonyme d’accord par l’administration à une réalisation légale qui se conformera à long terme. Pour éviter que le commerçant concerné ne soit ciblé par les habitants de ce quartier, les protestataires ont revendiqué moult choses, telles que le gaz de ville, la réhabilitation de la route et surtout l’implantation du centre d’enfouissement technique intercommunal chez eux.

Un citoyen de ce village a été très direct en avançant le fait que le commerçant, objet de la protestation, a déjà des antécédents en la matière. Il dira que ce dernier qui avait contracté, il y a quelques années de cela, une location d’un hangar, à titre de sous-location, auprès d’un particulier a utilisé ses connaissances auprès des élus locaux pour s’en accaparer de celui-ci. Cette jurisprudence a pesé lourd dans la décision du comité de quartier de décider de cette ultime action.

Ce n’est qu’aux environs de midi que le chef de daïra et le maire ont pu convaincre les protestataires de rouvrir la route en contrepartie de promesses d’annulation de la décision d’attribution. D’ailleurs, les travaux d’aménagement réalisés par ce commençant ont été détruits sur le champ par ce dernier et ses acolytes.

Amaynut

1 COMMENT

  1. Les habitants de tala khaled sont illicites et etrangers a la commune et ils osent dire des choses sur un aokasien ce monsieur a demande l’apc lui a accorde donc c pas la fin du monde. Notre kabylie a besoin de ses enfants mais elle n’a pas besoin des laiches bottes de tala khaled manipules par l’etat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here