Ils réclament le paiement des heures supplémentaires – Les travailleurs de la voirie et les chauffeurs de la mairie de Tizi Rached en grève

0
109

Plus de 50 ouvriers chargés du ramassage des ordures ménagères et une dizaine de chauffeurs de bus scolaires de la municipalité de Tizi Rached, 10 km à l’est de Tizi-Ouzou, sont en grève illimitée depuis hier. Les grévistes réclament principalement leurs salaires de plusieurs mois qui ne sont pas versés à ce jour.

Ils dénoncent aussi leur exploitation par la mairie. Les éboueurs et les chauffeurs de bus travaillent plus de 8 heures par jour, assurent les services durant les jours fériés et même parfois le week-end, mais aucune heure supplémentaire n’est payée. Ce qui a suscité la colère de ces fonctionnaires est le mépris affiché par le maire envers eux. Il a tout bonnement refusé d’écouter leurs revendications.

Au deuxième jour de grève, le maire de Tizi Rached, Nacer Hocine, n’a pas trouvé mieux à dire à la radio que cette grève est « illégale ». Au lieu d’écouter et d’essayer de rassurer ses fonctionnaires le maire a préféré enfoncer le clou. Ce même maire n’a pas hésité pourtant à aller à la maison de la Culture de Tizi-Ouzou, le mois passé, afin de recevoir le prix de la ville la plus propre à Tizi-Ouzou ! Un prix qui a honoré toute la région grâce aux efforts des pauvres éboueurs qui sont employés avec des salaires symboliques. Ils ont décidé d’ailleurs de maintenir leur grève jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications.

Farid M.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here