Avec une fortune de 3,2 milliard de dollars : Issaad Rebrab, l’homme le plus riche en Algérie

45
355
Issaad Rebrab
Issaad Rebrab

ECONOMIE (Tamurt) – Le magazine Américain Forbes vient d’établir la liste des 50 hommes les plus dans tout le continent Africain. Pour la première fois, le nom d’Issaad Rebrab, enfant prodige de Taguemount Azzouz, région d’Ath Mahmoud, figure parmi les hommes d’affaire les plus riches de ce monde. Sa fortune est estimée à 3,2 milliards de dollars.

« Rebrab est incontestablement le premier Algérien à détenir une fortune supérieure à un milliard de dollars”, indique le Magazine Forbes. Rebrab, connu pour ses investissements diversifiés et osés parfois, est ainsi l’homme le plus riche d’Algérie. Expert inconstable de formation, l’homme le plus riche d’Algérie est issu d’une famille modeste. Il a commencé en 1969 avec un petit atelier dans sa localité avec 9 employés seulement. Aujourd’hui, il est à la tête de plusieurs usines et industries, telles que l’industrie du verre, l’électroménager, la grande distribution et d’autres secteurs, l’agriculture et bientôt dans le tourisme.

« Si on me laisse travailler, je vais éradiquer le chômage dans toute la nord-Afrique et je vais importer de la main-d’œuvre même d’Europe », avait déclaré un jour Rebrab. Celui ci, en dépit de sa richesse et de son influence économique est resté loin des cercles du pouvoir et loin de la politique tout court.

Contrairement aux autres hommes d’affaires, Rebrab est connu aussi pour sa crédibilité et la transparence dans sa gestion des affaires. Les employés de son groupe Cevital sont payés à leur juste valeur. Sa politique d’embauche et d’emploi est basée sur la compétence. Rebrab privilégie aussi les jeunes compétences et universitaires.

Le pouvoir algérien lui mis toujours des bâtons dans les roues. L’affaire de l’usine Michelin Algérie que Cevital dirigeait alors que les autorités algériennes veulent faire valoir leur droit de préemption ! D’ailleurs il n’a pas échappé aux critiques infondées et racistes de Luiza Hanoun, présidente du parti des travailleur, un parti dont le véritable numéro un n’est autre que Saïd Bouteflika.

R.Moussaoui

45 COMMENTS

  1. Une autre preuve qu’il n’ y a aucune marginalisation ou infériorité économique imposée aux Kabyles de la part du pouvoir central, comme prétendent mensongèrement les Makists et indépendantistes montagnards Kabyles. Il n’ y a aucun embargo économiques sur les Kabyles de Kabylie, qui sont bel et bien la partie du peuple Algérien qui a profité le plus et profitent encore de l’Algérie dans tous les domaines. Il existe parmi eux des généraux et hauts officiers dans l’armée Algérienne. 75% des directeurs des grandes entreprises en Algérie et 80 % des cadres de la Sonatrach sont des kabyles voir lien http://www.siwel.info/L-economiste-Belkacem-Boukhrouf-la-Kabylie-possede-d-enormes-potentialites-pour-reussir-son-autonomie_a3092.html. Les grands entrepreneurs et riches d’Algérie sont des Kabyles, Forbes vient de vous le prouver. Et contrairement à beaucoup de régions en Algérie, toutes les routes de la Kabylie sont asphaltées, toutes les maisons aux sommet de Djerdjer ont de l’électricité et du gaz naturel. Et souvent les gens ne paient pas les factures….

    • @ Mohand: Après avoir rayé ton disque et ta haine anti-kabyle sur Kabyle.com et Kabyles.net qui t’a dégagé tu vient sur ce site pour vociférer ta haine de tes maitres, Pour ceux qui ne le reconnaissent pas, cet énergumène c’est ; anonyme, mis el assima, le vrai berbère, mokhtari, Himmler, massinissa; C’est un agent du pouvoir islamiste qui passe son temps à insulter et dénigrer les Kabyles lui le chawi de service !

      • Que cherche le mutant anonyme devenu Mohamed pour mieux tromper son monde .ce serviteur arabisée islamiste qui a renié son identité sa culture sa langue pour se mettre au service du colonisateur arabophone islamique qui a plongé tamazgha dans l extermination de son identité et la spoliation en plus de la confiner dans l’esclavagisme arabophone islamique qui anéanti déjà plus de 20 millions de personnes sans compter tous les sévices des eunuques et la ma traitance..tu ferais mieux chaoui lobotomise de malheur de voir se qu est devenu le palais de koceila contrairement à celui de okba l envahisseur.

        Quant a rRabrab ou autre kabyle ,qu ils en soient riche y tant mieux ,ce n est pas pour autant que tous les kabyles souffrent de la politique raciste du pouvoir colonial arabe.

        Cherche à te libérer chaoui aliéné au lieu de servir les ennemis de kahina qui interdisent même une inscription dans sa langue .

        Que des kabyles soient riches n enlevé rien a la colonisation araboislamique et que des pauvres se comptent par millions.

    • Mohand est plutôt momoh !! Dis nous plutôt ce qu’a fait cet état tribal en pays kabyle ne serait ce que depuis 1999 !! La route nationale N°24 entre Azzeffoun et Bgayet est unique et ce n’est pas un route communale ! Aucune route en Algérie n’est dans cet état, mempe pas la transsaharienne ! Elle est défectueuse dans plus de 22 endroits ! Voila comment une RN trés importante est asphaltée !! Quand aux cadres kabyles, leurs places sont arrachées que parce qu’ils sont les meilleurs, contrairement aux politiques qui sont toujours recrutés parmi les plus médiocres personnages !! Voila, l’embargo économique est en action depuis les années 70, heureusement que l’immigration est là pour contrer cette action raciste !! Mr Rebrab(qui a travaillé pour en arriver là) ne peut cacher la foret algérienne !!

    • Monsieur l’économiste,s’il n y a pas marginalisation ou infériorité économique imposée aux kabyles,comment expliquez-vous le blocage par le gouvernement de plusieurs parmi les projets que compte planter ce même monsieur(Rebrab)? Parmi ces projets l’extension en mer l’usine de Bougie,l’usine de montage de véhicules lourds Mercedes à Imechdalen,le grand port de Cap Jinet et les usines qui s’en accompagneront(un million d’emplois directs et indirets). Et voilà pour des raisons raciste et régionaliste le gouvernement,via Amar Tou ou toz, voulait lui infliger le transfert de ce projet de CAP JINET à TENES et ce projet tombe à l’eau. Vous n’appelez pas ça un embargo? Le secteur pétrolier que vous évoquez monsieur l’économiste,allez-y voir à Hassi-messaoud combien de de diplômés universitaire qui travaillent comme sous-traitants en attendant de recevoir leurs visas pour l’étranger,et les ingénieurs kabyles expérimentés de la Sonatrach,pour des raisons de marginalisation toujours, partent en retraite anticipée, proportionnelle et même en abandon de poste pour rejoindre le moyen orient,le Canada ou autres pays africains producteurs du pétrole. Vous dites 80% des cadres de la SONATRACH sont des kabyles,si c’était le cas,regardez le récent scandale cette société et les cadres se trouvant au sommet emprisonnés par la suite :le PDG (M’hammed Meziane),les quatres vices présidents(Zenasni,Bumedienne,Rehal et Feghouli) et les directeurs régionaux,il n »y a aucun kabyle. Donc d’où tirez-vous ces 80%? Et

    • Si les 80 % sont des kabyles chawi mdereh,c’est parce que tout simplement, il n y a pas assez de bédouins capables de prendre leur poste..
      LE POUVOIR ARABISTE A BESOIN TOUT SIMPLEMNT D’EUX TOUT POUR SON ARABISATION ET TOUT LE RESTE.

      On veut nous faire croire à une hirondelle kabyle alors que les imposteurs en charge de la vache SONATRACH ,comme boutef le voleur de millards et ses semblables ont planqué et dissilmuler leurs l’argents du peuple sous d’autres prête-noms.Ce n’est pas Meheri qui dira le contraire.Faire toute un tapage sur rabrab alors qu’on oublie nos arabes pauvres avec des puits de pétrole pour se concentrer sur RABRAB le kabyle sans même nous ivrer le premier de la classe avoué milliardaire.
      voilà comme en informe.

      10 millionnaires du Net
      Le magazine américain Forbes vient de publier une liste des « 10 millionnaires du net africains à surveiller de près ».
      Sans surprise, cette liste est essentiellement anglophone avec des représentants majoritairement originaires d’Afrique du Sud, du Nigeria et du Kenya. Cette dominance reflète le poids économique et l’avance prise par ces pays dans le domaine des NTIC bien que, du Sénégal au Cameroun, de nombreuses startups et entreprises du net participent également à la révolution technologique en Afrique.
      Aucun africians du nord ..Ils faudrait peut-être qu’il accentuent les prières pour les détroner un jour .

    • Si les entrepreneurs kabyles sont les plus riches d’algérie ils le doivent à eux même et non a ton état algérien qui a toujours eu leur égard que méfiance, rejet et ostracisme pour ne pas dire racisme tout court. Mais il ne peut pas faire autrement, car si les Kabyles n’étaient pas la pour gérer l’administration algérienne, les grandes entreprises algériennes, l’armée, les partis politiques… qui pourrait le faire à leur place? bien que minoritaires les Kabyles sont majoritairement plus instruits et les plus compétents bien qu’ils soient comme tu le dis des montagnards… Ailleurs comme en france, on les voit de la meme manière, les Kabyles sont bien plus intégrés que les algériens arabisés ou les berbères arabisés comme toi, tant et si bien que ce sont eux qui doivent même prendre en charge les problèmes que vous apportez aux sociétés ou vous êtes incapables de vous adapter. Je ne citerais les noms ils sont pléthores.

      Le problème n’est pas tant de savoir si les Kabyles sont ou ne sont pas empêchés de réussir dans ton bled mikey, le problème c’est que de plus en plus de Kabyles dont je fais partie en ont marre de vivre avec des boulets comme vous qui nous skotchez dans le sous développement et la misère mentale, intellectuelle, économique, sociale, politique…. Une Kabylie autonome voire indépendante sera davantage bénéfique au peuple kabyle qu’une Kabylie sous tutelle d’un régime algérien arabo islamiste qui a montré au cours de ce demi siècle sont incompétence et c’est tout le combat du MAK/GPK comme c’est le combat de tous les autonomiste en Espagne, Belgique, Canada…. qui veulent que leur compatriote s’en sortent au lieu de végéter dans un magma étatique ou les énergies sont concentrés sur les opposition ethnique, religieuse, culturelles… au lieu de se concentrer à prendre part à la compétition mondiale de plus en plus violente.

      Au final on voit bien que c’est l’algérie qui a besoin de la Kabylie et non l’inverse, car croit moi si un jour je n’étais plus algérien et n’étais que Kabyle je m’en porterais pas moins bien, je crois même que je m’en porterais bien mieux!

      • Il y en a qui disent que je mens à propos de l’information  » 75% des directeurs des grandes entreprises en Algérie et 80 % des cadres de la Sonatrach sont des kabyles « , alors, qu’ils sachent que je l’ai prise de l’agence de presse Kabyle Siwel. Si c’en est un mensonge, ça ne vient pas de moi, mais de la première et unique agence d’information Kabyle Siwel. Le lien siwel de la susdite information est: http://www.siwel.info/L-economiste-Belkacem-Boukhrouf-la-Kabylie-possede-d-enormes-potentialites-pour-reussir-son-autonomie_a3092.html
        Ensuite, si beaucoup de Kabyles de Kabylie ont réussi économiquement et sont bien instruits, ceci démontre sans aucune ambiguïté que l’état Algérien, depuis l’indépendance, leur a donné la chance et qu’il n’est point raciste ou régionaliste comme prétendent mensongèrement les MAKists et les indépendantistes villageois de Kabylie. Il aurait pu leur mettre les bâtons dans les roues ou les empêcher d’être instruits.

      • Kabyle reste toujours kabyle vous aimiez les français les homme riches rabrab habite à hydra et à Paris C est pas tizi toi misérable tu reste misérable toi et ta kabylie pauvre imbécile

    • Rabrab a été lancé les Généraux Ayyat et Belkheir. Sans l’aval des Généraux, il ne serait pas ainsi. Ce sont les Généraux qui font la pluie et le beau temps dans le bled foutu et arnaqué ! Rien qu’avoir le/son journal  » Liberté,  » véritable  » organe de propagande « , on décèle tout de suite qu’il était lié à la sinistre Sécurité militaire depuis longtemps. Liberté est fondé sur ordre du Général Ayyat, le patron de la dite Police secrète  » gestapiste  » à cette période, avec l’aval du Parrain Belkheir, dans le sillage de l’instigation du RCD par ce Clan fort à l’époque (Belkheir-Ayyat-Khediri-etc, arrimé à la SM) pour neutraliser la Kabylie (tractations secrète de Belkheir, Sadi, Ait Larbi) à El Mouradia, le 6 Octobre 1988) .pour neutraliser la Kabylie, casser le trio MCB – LADDH – FFS….

      Rabrab doit beaucoup aux Généraux de la SM-DRS….ces mafieus sanguinaires et milliardaires qui tiennent les renes du Pouvoir réel !

    • Ce qui a forge l esprit kabyle c`est les montagnes elle même quelle habitent. Ils ne sont pas premier comme seulement entrepreneurs, maïs comme maquisards ,écrivains, sportifs…etc. La dynamique kabyle est derrière tous les grand changement politiques, économiques, culturels et sociales. Si seulement toutes les autres régions d`Algérie été comme la Kabylie La poignée de séparatistes ne représentent que eux même; les kabyles ne céderont pas un pouce de l `Algérie bien aimée et trop chère pour nos martyrs. merci

    • les kabyles sont les seul a profitè de l’algerie une region qui ne produit rien du tous et qui est au contraire la region la plus riche d’algerie contrairement a l’ouest d’algerie qui nouri toute une nation est qui reste pauvre malgre tout toute les grand responsable algerien sont kabyl pourtant c ‘est une realitè que tout le monde connais en algerie. vive l’italie

  2. Si ses employés étaient payés à leur juste valeur on aurait pas eu ce mouvement social qui a touché ses unités de production à Bougie en avril – mai 2012. Une grève bien entendu étouffée dans l’œuf avec la complicité des pouvoirs publics.

    Jugez par vous même à travers les arcicles qui suivent:

    1er article:

    « Aujourd’hui, nous exigeons l’installation d’un syndicat en bonne et due forme pour mieux nous défendre en dépit des menaces et autres représailles qu’on nous réserve. »

    L’usine Cevital de Béjaïa a été secouée hier par un mouvement de grève illimitée des travailleurs, le deuxième mouvement du genre que connaît ce groupe depuis le début de l’année en cours. Ils étaient plus de 300 travailleurs à afficher leur mécontentement suite aux « fausses promesses » avancées par la direction générale il y a quelques mois.

    La contestation, déclenchée soudainement hier matin, gagne en ampleur par l’adhésion progressive des travailleurs. Interrogé sur les raisons qui ont déclenché ce mouvement de colère, une fois de plus, l’un des grévistes nous répond : « On nous a eus quelque part par naïveté et surtout par confiance.

    Aujourd’hui, nous exigeons l’installation d’un syndicat en bonne et due forme pour mieux nous défendre en dépit des menaces et autres représailles qu’on nous réserve étant donné que ce n’est pas la totalité de l’effectif qui est en grève », affirme ce travailleurs parlant sous l’anonymat par peur de représailles.

    Un autre ouvrier accuse le groupe Cevital de « fraudeur » en matière d’application des lois relative à la grille des salaires : « Hormis les 5% accordés suite à notre grève, rien n’est encore venu malgré les promesses avancées. Nous constatons même du favoritisme dans l’octroi de primes et autres augmentations. Nous exigeons tout simplement une grille des salaires et des primes à la hauteur de nos aspirations et des richesses qu’on crée pour cette société. »

    Au lendemain de la première grève, les ouvriers du groupe Cévital et l’opinion publique se demandaient si Isaad Rebrab, le patron du groupe allait répondre à leurs doléances, s’il allait accepter l’installation d’un syndicat et s’il allait tenir aussi ses promesses. La réponse est désormais trouvée : « Rebrab n’a pas tenu ses promesses » disent les travailleurs à l’unisson.

    Les « fausses promesses avancées »étaient faites juste pour « asphyxier la première contestation », ajoutent les travailleurs grévistes de ce groupe qui détient 60% du marché national en plus de ces intentions affichées d’investir le marché maghrébin et africain.

    En dépit d’un mouvement de grève largement suivi au début de l’année, qui a alerté l’opinion publique locale nationale, voire même internationale, les revendications transmises et négociées avec les délégués mandatés par les travailleurs ne semblent pas trouver d’écho auprès du président-directeur général dudit groupe.

    Pourtant, il a promis de répondre entièrement aux points inscrits sur la plate- forme de revendications des travailleurs. Il était acquis, comme nous l’avions déja rapporté, que l’immédiateté de la réaction du patron du groupe, qui avait d’où dépêché illico presto sur les lieux du piquet de grève son fils, Salim Rebrab, avait beaucoup plus étouffé le mouvement de grève que réglé les véritables problèmes posés par les travailleurs.

    Sinon comment expliquer ce rebondissement et ce retour à la contestation au sujet des mêmes questions posées il y a de cela des mois ? En somme, même si l’ampleur de la grève n’est pas la même relativement au premier mouvement de protestation, il n’en demeure pas moins qu’elle a sérieusement secoué ce complexe agroalimentaire.

    Dépourvus d’un conseil syndicat depuis la création du groupe en 1998, les travailleurs du groupe Cévital relevant du complexe agroalimentaire de Béjaïa se disent « privés de leur droit le plus fondamental », à savoir, celui relatif à l’exercice syndical par l’installation d’un conseil syndical pour mieux s’organiser, à même de faire entendre leurs revendications et défendre leurs droits auprès de leur administration relativement à la loi 90-14 régissant l’exercice du droit syndical.
    ————-
    2ème article
    ————–
    Comité de solidarité avec les travailleurs licenciés de Cévital en grève de la faim
    mercredi 9 mai 2012
    Le comité de solidarité a appelé à un nouveau rassemblement le mercredi 9 mai 2012 à midi devant le siège de Cévital de Béjaïa en solidarité aux 16 travailleurs en grève de la faim pour avoir été arbitrairement licenciés.
    Le comité de solidarité exige la réintégration des travailleurs licenciés.
    Il interpelle :
    les pouvoirs publics pour qu’ils interviennent pour le dénouement de cette crise grave mettant en péril la vie de ces travailleurs ;
    le groupe Cévital pour qu’il prenne toutes ses responsabilités quant à non-assistance à personne en danger.
    Les dirigeants de Cévital ont maintenu leur décision de licenciement. Ils refusent de tenir compte du rassemblement des travailleurs, étudiants et chômeurs.
    —————–
    3ème article
    ———
    Message de soutien du SNAPEST aux 17 travailleurs en grève de la faim du groupe Cévital (Béjaïa)
    mercredi 9 mai 2012

    Chers camarades permettez nous, au nom de la solidarité syndicale,

    D’apprécier la justesse de votre lutte dure et ferme, et de vous informer que nous suivons avec beaucoup d’intérêt votre magistrale mobilisation de grève continue, malgré les chantages et les licenciements.

    img276|center>

    Les syndicats doivent avoir plus de considération de la part des pouvoirs publics et des propriétaires de ces usines, Et la prise en charge de vos demandes doivent répondre aux attentes et aux aspirations des travailleurs et contre toute clochardisation de vos conditions de travail et le maintient d un salaire décent.et le droit a la création de section syndicale.

    Votre combat sera aussi le notre ! Nous sommes particulièrement préoccupés par cette situation alarmante.

    Nous apportons notre soutien aux syndicalistes dans leur lutte exemplaire pour le droit à une vie décente. .

    Nous vous réitérons notre soutient indéfectible pour votre noble combat

    Salutations syndicales très distinguées

    Alger le 08.05.2012

    Pour le bureau national,

    Meriane Meziane

    Coordinateur national du Snapest Algérie

    ——————-
    4ème article
    —————
    Cevital ou le règne de l’arbitraire patronal chez un « capitaine d’industrie » fort du soutien du pouvoir
    samedi 28 avril 2012

    Le patron de l’huilerie Cevital de Béjaïa a décidé de frapper fort pour briser le mouvement revendicatif des travailleurs qui a pris naissance depuis le début de l’année. 17 parmi les 500 travailleurs qui ont observé la grève du 1er avril ont été licenciés.

    Sélectionnés pour l’exemple, comme on réprime une mutinerie, à défaut de pouvoir renvoyer tout le monde ! Considérés comme des perturbateurs, coupables, selon la direction, d’avoir « bloqué l’accès au complexe avec de graves menaces et intimidations aux autres employés qui avaient refusé de les suivre », ils ont été punis. La guillotine du règlement intérieur a immédiatement fonctionné. Une commission de discipline aux ordres a validé les décisions du patron. Sur les 27 travailleurs jugés, 10 ont été pardonnés, histoire de diviser les grévistes et de créer l’illusion d’un jugement impartial.

    Le crime des travailleurs sanctionnés est d’avoir voulu sauvegarder le pain de leurs enfants en tentant simplement d’empêcher les briseurs de grève manipulés par le patron de casser l’unité des travailleurs.

    Pas de discussion, on accepte les bas salaires et les mauvaises conditions de travail, sinon « barra » !

    Ce ne sont pas les chômeurs qui manquent devant les portes de Cevital. Le pouvoir de la bourgeoisie a bien fait les choses. Il refuse d’investir dans la relance industrielle une partie des 180 milliards de dollars qu’il a placés dans les banques étrangères parce que cela lui permet de maintenir artificiellement un taux de chômage élevé. Cela fait les affaires des exploiteurs qui peuvent jeter à la rue tout travailleur qui ose réclamer ses droits.

    Le patron de Cevital invoque à l’appui de sa décision la loi 90/11 qui régit les conflits sociaux. Les travailleurs font remarquer à juste titre qu’il n’en applique que les articles qui l’arrangent, c’est-à-dire les articles répressifs. Il ne se prive pas de bafouer systématiquement les droits reconnus dans cette même loi. Syndicat interdit à Cevital ! Pas même l’UGTA ! De toutes les façons, la centrale du pouvoir qui trahit tous les jours les travailleurs, ne va pas rompre le pacte de collaboration de classe quelle a signé avec le patronat au nom de la « paix sociale ».

    Les 17 travailleurs n’avaient plus d’autre solution que de faire une grève de la faim depuis mardi 24 avril pour obtenir l’annulation de leur licenciement. Ils se sont installés devant la porte de l’usine. C’est cette action spectaculaire que le patron n’a pas supportée.

    Il a dont été amené à chercher à se justifier à travers son journal « Liberté », pour discréditer l’action des travailleurs, accusant les « mouchaouichine » de priver la population d’un produit alimentaire de base. Si l’huile Cevital traitée à la soude caustique vient à disparaître des étals des épiciers, ne cherchez pas la cause dans l’entêtement de Rebrab à briser les travailleurs. Cherchez-la dans les cartons sur lesquels se sont couchés les grévistes de la faim. Bon prince, Rebrab fait mine de concéder aux travailleurs licenciés un droit de recours. Mais les travailleurs ne sont pas dupes. C’est une façon de leur faire admettre la légalité de la mesure arbitraire.

    Des journaux privés, certainement actionnés par le patron de Liberté se sont décidés enfin à en parler, en évitant cependant de le froisser. Jusque-là un seul journal avait fait état de cette grève, l’Expression, dont le propriétaire a profité de cette occasion pour régler un compte vieux de 20 ans avec Rebrab, auquel il était associé dans le capital de Liberté. Les journaux privés sont terrorisés par la perspective de perdre de juteuses pages de publicité. Rebrab, que la libéralisation a enrichi grâce à ses amis haut placés, contrôle en effet de nombreuses filiales spécialisées dans l’import, notamment de véhicules et de bus, filiales pourvoyeuses de cette fameuse pub qui fait la fortune des actionnaires de la presse privée. Sa force de frappe financière grassement nourrie à la mamelle de l’Etat en tétanise plus d’un. De toutes les façons, même sans ces subsides, les journaux privés se mettent rarement du côté des travailleurs quand ils sont en conflit avec les patrons.

    Le mécontentement des travailleurs s’explique. Les profits en hausse continue empochés par Rebrab ont fini par les indigner. Lors de la grève du 18 janvier, la direction de Cevital avait réussi à embobiner les travailleurs par de fausses promesses de révision des salaires et de négociation sur toutes les questions posées. En échange de quoi la grève avait été suspendue. Mais il n’y eut pas de révision, en dehors d’une augmentation d’un montant ridicule : à peine 5%, soit beaucoup moins que l’inflation cumulée sur de nombreuses années. En parallèle, ce répit a été exploité par la direction pour ficher les « meneurs » et mettre en place un système de fliquage et d’intimidation de l’ensemble des travailleurs, à l’image des fameux Bureaux de sécurité préventive installés par le régime de Chadli dans les années 1980 dans les entreprises publiques avec l’objectif de paralyser de peur les travailleurs. Le patron de Cevital se croit fort des louanges obséquieuses que lui a tressées récemment le chef du gouvernement.

    Une grève dans Cevital fait trembler toute la bourgeoisie qui se serre les coudes de peur de la contagion. Les ouvriers employés par le secteur privé sont exploités comme des forçats. Leurs salaires ne bougent pratiquement pas, chez leurs camarades du secteur économique public non plus, alors que le coût de la vie flambe sans arrêt. Les salariés de la fonction publique ont bénéficié d’augmentations de salaire mais pas les ouvriers de la production.

    La grève est suivie avec espoir par de larges secteurs de travailleurs au sein desquels la colère monte chaque jour un peu plus.

    Khaled Safi 26.04.12
    —————–
    N’en parlons même pas de la conspiration mafieuse autour de la casse du secteur public de la sidérurgie au milieu des années 1990 (en pleine décennie noire) dont les initiateurs étaient au pouvoir (Ouyahia en était le chef de file). I.Rabrab n’était pas très loin (profilor) pour l’importation de rond à béton irradié qui provenait d’Ukraine (Le pays de Tchernobyl) et vendu à un prix défiant toute concurrence dans le seul but de pousser les responsables de la sidérurgie à casser le prix et mettre leur entreprise en faillite et pour que Ouyahia, Hamid Temmar (dit demmar – le démolisseur) sous la houlette de leur chef – Bouteflika- à offrir la sidérurgie algérienne au prédateur Mittal (le démolisseur de la sidérurgie française de Florange – Gandrange dans les années 2006 -2008 -2012).

    Ou l’on fait oeuvre de journaliste et donc de bien s’informer pour pouvoir mettre en ligne un article sur un personnage. Ou bien il faut assumer sa fonction de quelqu’un qui fait de la publicité au profit du personnage Rebrab.

    • Lhandicape 1er des algeriens est cette mentalite’ a penser que tout le monde a droit de foutre le nez dans les affaires des autres – Ca s’appele de la promiscuite’ ! C’est son affaire PRIVEE – Si ces gens ne servent ces besoins, c.a.d ceux de son business, dont seul lui peut decider, je ne vois pas pourquoi, il doit maintenir, des gens a payer, pour qu’ils passent leur temps a se reunir. Si lesreunions syndicales ont une valeur, alors il n’y a qu’a les exporter !!! etdevenez tous riches !!!

      {{L’argent n’est rien d’autre qu’une valeur, d’un produit, servvice ou savoir – rien de plus !}}

      {{ {Il faut absolument, que les Kabyles enregistrent cela et que la culture l’integre – Bientot, il n’y aura plus de petrole pour subventionner tout ce que les Kabyles consomment, depuis le transport jusqu’a bouffe, les basquettes, le telephone, etc… Vaut mieux etre PRET ! – Quand aux autres (algeriens) je n’ai rien a cirer…} }}

    • Lhandicape 1er des algeriens est cette mentalite’ a penser que tout le monde a droit de foutre le nez dans les affaires des autres – Ca s’appele de la promiscuite’ ! C’est son affaire PRIVEE – Si ces gens ne servent ces besoins, c.a.d ceux de son business, dont seul lui peut decider, je ne vois pas pourquoi, il doit maintenir, des gens a payer, pour qu’ils passent leur temps a se reunir. Si lesreunions syndicales ont une valeur, alors il n’y a qu’a les exporter !!! etdevenez tous riches !!!

      {{L’argent n’est rien d’autre qu’une MESURE de la valeur, d’un produit, servvice ou savoir – rien de plus !}}

      {{ {Il faut absolument, que les Kabyles enregistrent cela et que la culture l’integre – Bientot, il n’y aura plus de petrole pour subventionner tout ce que les Kabyles consomment, depuis le transport jusqu’a bouffe, les basquettes, le telephone, etc… Vaut mieux etre PRET ! – Quand aux autres (algeriens) je n’ai rien a cirer…} }}

      • Le jour où il misera son argent et pas celui des banques ALGÉRIENNES il pourra faire ce qu’il veut.Heureusement qu’il y n’aura jamais d’etat kabyle car avec des mentalités comme la tienne on va crever la dalle!
        N’oubliez pas également le rond à béton radioactif importé d’Ukraine par ce grand homme  »des affaires »,qui a fait des milliers de morts à Boumerdés.Et SVP ne me dites pas qu’il n ‘y a eu que des morts arabes car beaucoup de kabyles ont trouvé la mort à Boumerdés en 2003.

        • Décidément vous ne savez même pas rougir !! L’argent des banques algériennes, d’après toi, ne doit être réservé qu’aux corrompus et aux rapaces égyptiens , qataris et autres virus du moyen orient !! Va y renseigne toi ce qu’a ramené Sawiris et cpnie et avec quel argent ils sont en train de saigner ce pays de toutes les trahisons !! Pour ton information, Mr Rebrab n’a jamais importé quoi que ce soit d’Ukraine ! Les morts de Boumerdés ou d’ailleurs sont inscrits sur le compte de ceux qui ont ruiné ce pays !! Plus vite on se détachera de ces boulets algériens, plus vite on se rapprochera des peuples libres !!

        • Mais justement mon cher – C’est le regime corrompu d’alger, qui achete ses armesen Ukraine qui le conditionnent, pour renforcer les entreprises publiques Ukraniennes justement !

          Mais, il y a aussi, le fait que l’argent en question depose’ aupres des banques du regime qui monopolise l’activite’ financiere, est son argent et celui de ses investisseurs . . .

          Avec une administration Kabyle, liberale

          – Les entrepreneurs ne subiront pas des pressions de corruptions, mais d’efficacite ! et qui dit efficacite’, dit gagnant-gagnant !

          – Avec une gestion corrompue, on abouti a la devalorisation des bonnes competances, pour installer des responsables plut fute’s dans le syndicalisme, les reunions a ne plus en finir, etc. comme disait Matoub – une assemble’e generale chaque semaine a la mosque’e – les specialistes de conspiracy, qui n’ont rien a avoir l’art et la science, de l’entrprise ou sa gestion !

          – Il ne faut trop t’identifier a ces syndicalistes, parce que tu as subit – J’en ai subit aussi avant de creer ms societe’ tout simplement ! Que cherchent a VALORISER leur Savndicalistes: Leur savoir et effort ou leur temps ?et presence a parloter? La est tout la question !
          Tu n’a qu’a te mettre dans les chaussures d’un entrepreneur:
          Il empreinte de l’argent pour produire et servir ses clients, et il embauche des gens pour l’aider a realiser son projet. Il en a la responsabilite’: Il prend les risques et encaisse les benefices ! C’est simple !

          Mais c’est plus facile de prendre les risques et de payer dans tous les sens, quand l’argent provient du sous-terre (rente). Ce que pratique ce regime et qui arrive a sa fin. C’est ces reflexes qu’il faut banir de la Kabylie justement, pour justement construire et laisser derriere un reseau d’entreprises multiples aux generations futures – le petrole, etc. c’est fini !

          Un autre example: Un mouton fourni suffisemment de nutrition a une une famille de 4 pour une annee. La culture Arabo-Islamique dit qu’il faut tout avaler en une journe’e, et la tradition Kabyle, dit autrement.
          Le choix est ainsi clair dans tous les aspects de la vie humaine ! C’est tout une culture ! et justement, je te laisse avec ceci:

          {{La chose economique est avant tout politique, et la chose politique est avant tout culturelle !}}

          • Et que disent les CHAOUI, algeriens aussi je l’espere dans ton esprit raciste. Ensuite, tu ferais bien d’approfondir tes études car tu massacres la langue de Molière. Elargi un peu tes horizons et n’implique pas dans tes errements la majorité des valeureux kabyles. Lorsqu’on lit certains commentaires, on se demande pourquoi l’homme nait-il avec un cerveau.

        • L’importateur du rond à béton irradié venu d’Ukraine a été dénoncé publiquement lors du procès Sider au tribunal d’ANNABA,c’était le général Betchine via sa société CIRTA-COM à qui la justice algérienne n’a rien pu faire. Donc n’essayez pas de reprocher gratuitement par soupçon ou par complexe des choses imaginées à un créateur de richesse. Expliquez-moi seulement comment la zone de Bellara a été cédée gratuitement au qataris sans déposer un moindre dossier, alors CEVITAL était la première ou l’unique à répondre à l’appel d’offre.

          • Elle a été cédée de la même façon que l’a été l’eau minérale  »Lalla Khedidja » à Rebrab.Enquêtez un peu sur ces affaires là vous en apprendrez davantage ,de même sur le foncier en Kabylie surtout à Tizi-ouzou et vous serez édifiés sur le degré de  »probité » du kabyle et de son » sens des affaires ».Allez chiche qu’on commence et la souveraineté de la Kabylie arrivera viiiiiiiiiiiite!
            PS:si le journal ne me censure pas demain je commece à vous donner les noms ,prénoms,les numéros d’actes ,les dates d’acquisition etc…VOUS SEREZ IVRES SANS UNE GOUTTE D
            ‘ALCOOL!

        • c estbien de faire des affaires de gagner beaucoup d argent mais au moins que vos produits soient de bonne qualite j ai change ma cuisiniere tte heureuse surtout que ce n est donne j aurai mieux fait de garder l ancienne une fois le four allume impossible de toucher les boutons voir meme la cuisiniere le vendeur nous a dit que c est un four a chaleur tournante c faux je crois comme tout homme d affaire c l argent qui compte la qualite et surtout la securite ca viendra apres

  3. je ne crois pas que rabrab est aussi riche que les généraux qui ont et continue de dilapider le pays depuis 1962, les kleptocrates et ploutocrates algeriens sont bien les hommes les plus riches d’Afrique devant les sud africains .

    • Pourquoi pas? Vous caraignez la la fin du monopole du pétrole? Encore plus j’aimerait bien que d’autres comme lui deviennent membres du gouvernement pour mettre fin à cette misère générée par cette urine de pétrole via la mafia de l’import-import.

    • Tout a fait Presidentiable, en effet !

      Le minimum a exiger, c’est de savoir, preparer, verifier, exposer et defendre: un budget realiste et un bilan !

  4. C’est faut , et c’est une honte de présente Rebrab dans un seul ongle , a t-il un jour vue ce Rebrab donner un coup de main à un détenus on prend à titre d’exemple Smail Mejbar , A t il un jour fait un dont pou la famille les deux fille de haroun bon bref aux association amazighs ou le M.A.K , POUR NOUS LES GRANDS ce n’est pas ses gens là qui fonts les dons pour construire des Mosquées un peut partout en kabylie , notre société est construite horizontal et jamais vertical comme il est le cas aujourd’hui avec ses allier des généraux , import import et encore import , on trouve jamais des signes politique , drapeaux kabyles les appellations kabyles comme le font nos BERGERS LIBRE dans cette Montagne de Djurjura QUI lisent pas d’ailleurs ses magasines qui détruise notre société kabyles ,( il était une fois le kabyle l’homme le plus courageux des hommes et c’est les arabes qui nous disait ça pour nous faire dormir ) on avait les plus riches les plus diplômé ex et on est les dernier de ce monde . oui on est les dernier , HORS JE VOUS DONNE RAISON C’EST RABRAB EST UN ARABE là c’est autre chose il n’a pas de dette vers MATOUB ? MEJBAR , HAROUN , ex et les 127 Martyrs ? tannemert

  5. Il est kabyle, il n’a pas volé sa richesse, as yernu rebi !! Mais j’éspére qu’il dirigera un peu de sa richesse en kabylie !!

    • Il habite à hydra et il parle en français il fait travailler les kabyle parce que vous êtes des bosseurs ni plus ni moin il n a même pas voulu financer la jsk

  6. Azul IMAZIGHEN,
    Cher Mas Isad,
    Injecté un peu de votre argent dans le développement de Tamazight « Arerbaz, Adlis.. » voir dans la Création de notre État Amazigh Kabyle.
    Soyez fier d’être Amazigh si vous l’êtes encore.

  7. Très persuadé qu’avec ce monsieur seul,la kabylie aura aisément son sort confortable. Voilà maintenant tous les projets qu’il compte réaliser en kabylie sont déjà transférés en Tunisie,en Cote d’ivoire,en Tanzanie..et ceci après que le pouvoir d’Alger refuse de lui délivrer agrément bien sûr pour des raisons racistes et régionalistes. Et l’exemple le plus récent c’est cette usine Michelin qu’il voulait tranférer à Cap jinet pour tripler ou quadrupler la production et l’emploi et subitement le pouvoir lui a inventé l’histoire qu’il a appelé « droit de préemption ». Mais le perdant c’est toujours nous.

  8. Rebrab devrait regarder du côté de la Kabylie, celle qui lui a donné un nom a travers son térritoire, sa culture, sa mére et son pére. Car sans elle, il serait un quelconque personnage. L’honnêteté serait qu’il lorgne foncièrement de son côté pour montrer sa reconnaissance…Sinon, cela s’appelera de l’ingratitude. « Bonne renommée, vaut mieux qu’une ceinture d’orée » dit l’adage.

  9. J’aimerai bien voir ceux là qui critiquent les créateurs de richesse, d’emploi et de paix aller récupérer d’abord leur fiscalité qui part à ALGER,SETIF et CONSTANTINE,leurs projets économiques détournés par l’état pour les remplacer par les mosquées,les prisons,les brigades..ect
    Et je suis très persuadé que la majorité de ces « critiqueurs » ont un profit direct ou indirect avec la recette du pétrole.Ils sont entre autres des importateurs exonérés des taxes douanières,entrepreneurs de grands projets preneurs de marchés au gré à gré,auteurs d’évasions fiscales ou autre.
    Pour bannir les investisseurs de la kabylie,le pouvoir a créé le blocage administratif et…et l’étouffement des routes locaes,c’est à dire l’embouteillage.
    Il a fallu un soulèvement en Tunisie et en Egypte pour qu’un petit minimum soit laché(encore on ne sait rien), pénétrante de Bougie,dédoublement de l’axe Tizi-ouzou-Azzazga,pénétrante Tizi-Tuvirets et quant à aux axes qui prennent d’ALGER vers les villes de KABYLIE n’étaient assouplis que bêtement par l’autoroute est-ouest.

  10. Certes, Cet homme est riche, tant mieux pour lui car il ag gagné son argent grâce à son esprit entrepreneuriat !
    Par contre, je ne suis pas certain qu’il est le plus riche de l’Algérie car il y aurait des gens qui sont l’ombre plus riches que lui , par la dilapidation des richesses de l’Algérie

    • Les Ali’s baba leur argent est dans les grotes des alpes suis
      Etd Europe
      Si non rabrab a ete declare car il Peut facilement donné de preuves de ses bien la traçabilité je veux dire! Par contre les chawi à êtes toujours dans les armée depuis les phéniciens pour du
      Pain , les dernier sont les armée frico arabodaridjophone algérien Qu il leur a fait un orgasme au point de chercher à griffer le mûre kabyle

  11. Les routes en Kabylie sont au Moyen age. Je suis parti cet ete vers Ifri. La route est dans un piteux etat avec des trous partout surout quand vous retournez vers Bou Zeguene! Quel « Hommage » a ce lieu historique, mais alors aller du cote d’Alger, il font un gros effort pour construire des routes mais toujours est il c’est du travail khoroto. A ce Mohand qui clame que tout vas bien en haut de la Kabylie !!! Quel menteur. Aller le long de la vallee de la Soummam et voyer le’tat de la route, indigne d’un pays qui pompe le petrole a longueur de journee. La Kabylie est la seule region laisse a son sort par ces pourris qui controlent le pays . Et ils nous construisent une mosquee a 2 Milliards de dollars !!!!! Crminel c’est le mot.

    • Tout a fait a y izem, lorsque j’ai rendu visite avec ma bourgeoise a na ouiza, la maman de Ferhat, en passant par Bouzeguene pour finir a Illula, les routes étaient dans un piteux état…Et même l’environnement est a l’abandon, histoire de faire payer a cette région le soutient qu’elle prodigue a son héros.

  12. issaad est un industriel, un expert dans l economie des entreprises, lui il ne se soussi pas du politique poulet frites, il est juste un capitaliste, donc pas la peine de le mettre dans les debats amazigh-arabo-islamique.
    tanmirt

  13. AZUL FELL-AWEN
    bon pour ceux qui disent que Issad Rebrab a une dette envers Matoub et les filles de haroun et medjber et les martyrs du printemps noir vous devez savoir une chose que issad rebrab ne parle pas quand il fait un don pour aider un militant berbériste et pour ceux qui lui demandent de l’argent pour développer tamazight je teins a vous informer qu’un écrivain kabyle sans que je cite son nom a fait fortune vu que c’est lui qui paye tous ses livres et c’est la même chose pour tous ceux qui le sollicitent dans ce sens je le sais bien
    pour ce qui est des actions humanitaires dans son village y a des dizaines de personne entre chômeur et malade a qui il offre une pension mensuelle sans compter l’aide qu’il accorde aux activités du village comme timecret … je ne rentre pas dans les détails, mais bon si bouteflika se dit qu’il n’a pas besoin d’un berlusconi en Algérie moi personnellement je vous dirai que la Kabylie a besoin d’une dizaine ou plus d’hommes d’affaires comme rebrab pour ce qui est du sindicalime au sein de cevital c’est normal et c’est la même chose dans toutes les sociétés du monde

  14. {{ {{Issaad Rebrab, l’homme le plus riche en Algérie après}} :}}les généreux, le prisident de la république, les ministres, les députés…etc

  15. ZAAMA REBRAB DHE ZAIM
    Il ‘a fait un crédit a ses salariés pour l’achat de véhicules, malheureusement pour eux, c`est que ils ont versés de l`argent depuis le mois de septembre a ce jour pas de véhicules.
    De plus ils se sont fait arnaquer vu les remises importantes non applicables aux ouvrier de CEVITAL.
    Encore, il faut rouler au nom de CEVITAL pendant 5 ans le temps qu’`il faut pour l’amortissement du véhicule «de service» monsieur rebrousse son argent et encore plus, la taxe sur le véhicules neuf à la charge de l`ouvrier ……
    A suivre…..
    ZAAMA ZAAMA REBRAB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here