Bougie : Accrochages entre les habitants du quartier Seghir et les étudiants

13
126

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Dans la soirée du mercredi, des accrochages ont eu lieu entre les étudiants de la résidence « La pépinière » et les habitants de la cité « Quartier Seghir » de la ville de Bougie. Des renforts de police et de l’armée ont été appelés à la rescousse pour disperser les antagonistes.

La situation a failli dégénérer si ce n’était la sagesse de certaines personnes présentes sur les lieux. Cette rixe est intervenue au lendemain de la manifestation des étudiants qui avaient, la veille, organisé une marche pour fêter la qualification de l’équipe algérienne de football au mondial brésilien. Mécontents des slogans scandés par ces derniers, jugés portant atteinte aux moeurs, les habitants du dit quartier se sont dressés face au groupe d’étudiants pour leur demander de respecter l’entourage.

En position de force par leur supériorité numérique, les étudiants ont forcé les habitants du quartier à se réfugier chez eux. Ayant appelé, le lendemain, en renfort les habitants des autres quartiers limitrophes, ces derniers ont assiégé la résidence universitaire. Fort heureusement, il n’y a pas eu de bataille rangée comme souhaité par les plus virulents des deux parties.

Amaynut

13 COMMENTS

  1. Les itidione baltagias qui a la fin de leur étude ferons tout pour partir du pays qu il font semblant d aimer.

  2. …C’est quoi au juste svp, ces slogans scandés par des étudiants, jugés portant atteinte aux moeurs?

  3. azul,
    je suis un ex etudiant de bejaia et jai residé dans la cité sghir pendant les annees 98-2000 en residense unoversitaire pepiniè pepinière et entre 2005-2008 apres avoir eu un seconc bac.
    alors, a cette epoque là nous n’avions jamais ce genre d interaction entre les riverains et les residents universitaires.
    je vous ecrit d un pays etranger, mais j ai constaté ces bernieres 2 annees qu il y a eu des affrentment entre les etudiants et le voisinage d apres les mediyas que je consulte regulièrement, ce qui est etrange pour moi car j ai été resident pour au moins cinq (5) annees non consecutives du meme quartiers en rezidense universitaire et à cette epoque on a vecu avec simbiose avec le quartiers sghir.je ne sais vraiment ce qui ce passe mais on dirait qu il y a eu degradation continuelle dans les moeurs et la société en general lorsque je consulte les journaux en ligne.
    certe à l epoque nous avions afair avec des extras universitaire qui souhaitaient entrer parfois en force dans les residence universitaires, souvent pour voir une petite amie ou juste d essayer de penetrer la residence pour draguer, mais on est pas allé jusqu au point de s affronter avec les riverain et voisinage, ça ne s est jamais arrivé.quoi que j ai vecu un cas de colère de voisinage d un quartier prés d une residense univ à ben aknoun oú les voisin on exprimé leur colere en cassant le poste de securité à l entee de la cité universitaire en 2004-2005 si mes spuvenirs sont bons.mais maintenant on dirait que les choses se sont vraiment degradées, deteriorées et agravées à bougie meme car, avant il y avait la paix mutuelle.cependant, je metterai ces afrontments dans l image de l algerie meme qui vie une degradation effrenée et continuelle, quand on la voie d un pays etranger.
    esperons une meilleure prise en charge des elus du system algerien en general, ça reste un souet personnelle mais pour le realiser c est tout une autre histoir.
    tanmirt

    • En Algérie la manipulation et un art, tanpis pour les ignorants qui cherchent les facteurs ailleurs.
      Franchement des étudiants qui manifestents et qui accrochents les gens, quel degres d’intélligences !!!
      pour ces furures pilliers du pays qui au mondre occasion fuirrons a l’étranger.

    • a mon ami en voila tafranssiste d’un universitaire et qui se prend pour un étranger qui nous écrit d’outre mer, c’est le genre d’étudiants analphabètes comme toi qui dérange, vous étes des tigres dans vos villages et des sangliers a Béjaia, c’est une réalité, el harma vous la laissez chez vos parents parce que elle est sacrée dans nos habitudes et traditions et a Béjaia tous est permis, sans parler de la junte féminine, une catastrophe, je ne généralise pas mais y’a une réalité qu’on ne peut cacher et qui nuis même aux filles sincères et éduquées, cette génération frou frou nous fait souffrir a Béjaia et je suis parmi les gens qui partage l’idée « une université dans chaque village », les magasins de boissons alcoolisé ne choment pas chez nous, vraie ou faut? ah ya el ghayta!

  4. Azul ! Ne qualifiez pas « d étudiants » ces voyous qui n’ont aucune valeur. Des voyous qui sous prétexte qu’une équipe vaincue d’avance a gagné un match, investissent la rue en criant des obscénités que les valeurs kabyles la morale n’acceptent pas. Dites plutôt des drogués irrespectueux de l’université et des connaissances qui y sont distillées.

    • Azul je suis un habitant de vgayet chose qui est bizarre de ces étudiants; pour quoi ils organise pas une marche contre la misère et ce régime mafieux ?! ce que en a compris que c des étudient affilié ou régime et pour le soutien de boutef le malheur de l Algérie . En ce laisse pas faire ,c étudiants qui sort dans la rue juste pour une affaire de la bouf ou d autre futilités. vive avgayet fidèle ou combat de 80.

      • c’est une petite minorité étudient DE SETIF ET JIJEL qui manipule a l’intérieure de l’université EN FAVEUR DE BOUTEFLIKA

    • azul felawn,
      non il faut pas acuser ls etudiants de voyous, mais plutot il fautan alyser la situation d une maniere generale.
      1rment les residences univ a bougie sont toutes mixtes a l ecception de celle d ihedaden.il y a bocoup d extras univ qui habitent meme dans ces rresidences.il y a bocoup d extras qui ont des petites amies etudiantes qui viennent chaque jour les prendre en voiture et sortir.au contraire ls etudiants sont meme frustrés et marginalisé car ils ont rien dans les poches, les filles en general prefernent sortir avec ceux qui ont les poches pleines avec voiture.les etudiant n ont rien gagné, ils sont spectateur.moi je crois que il y a une amalgamme.le voisinage croient en voyant les fille sortir parfois jusye à coté du voisinage, que ce sont les etudiants qui sortent avec les filles, alors qu en realité la majorité ce sont des extras univ qui sortent ces filles, puis il y a une sorte d jalousie, ou disons un certain rappel a l ordre en utilisant la violence . d un coté ils on.taison car parfois ils depassent toutes les limites de l ethique.mais tort d un otre coté car la violence engendre la violence.autre chosr ces affrontment ont commencé par des jeunes extras univ j en sui sûr qui sont au chômage qui n ont rien a fair que ds creer des problems car jaloux parfois ignorant.

  5. Les étudiants ont cessé depuis longtemps d’être l’avant garde de la société kabyle, il ne pouvait pas en être autrement avec cette arabisation criminelle !! Mais dans cette histoire, c’est clair qu’a l’université de cette ville, les étudiants d’autres régions sont des chevaux de troie de ce régime inculte !! Car les Kabyles de Vgayet ont démontré depuis longtemps leurs amour et leurs attachements à tout ce qui est kabyle !!

  6. ne pas généraliser,les quelques étudiants qui sont à l’origine des troubles doivent être démasqués ,ce qui s’est passé à la cité universitaire a touché les étudiants paisibles et ça c’est vraiment dommage.
    j’espère que ce genre de dérapage ne se reproduit plus .
    thanmirht

  7. ne pas généraliser,les quelques étudiants qui sont à l’origine des troubles doivent être démasqués ,ce qui s’est passé à la cité universitaire a touché les étudiants paisibles et ça c’est vraiment dommage.
    j’espère que ce genre de dérapage ne se reproduit plus .
    thanmirht

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here