Le stress chez les enseignants

5
316
Concours de recrutement de nouveaux enseignants tamazight exclue
Concours de recrutement de nouveaux enseignants tamazight exclue

CONTRIBUTION (Tamurt) – Plusieurs maladies peuvent être provoquées par le contexte professionnel. Le stress est l’un des plus grands troubles que génère le climat professionnel comme l’explique ce passage Dr M. BOUDARENE[1]« le travail est sans aucun doute une source de stress, et si dans certaines circonstances il permet l’épanouissement et l’accomplissement personnel, il est souvent à l’origine de tracas et de tensions quand il n’est pas générateur de conflits graves qui mettent en difficultés la santé du sujet ».

Le stress au travail représente le souci majeur dans une grande partie du monde. A propos des coûts du stress au travail et de ses conséquences pour les caisses des états, l’agence européenne a publié en 1999 un rapport qui parle de 2O Milliards d’euro par an comme coût du stress d’origine professionnelle. En Algérie on parle de 8 Milliards de Dinars comme coût social lié au travail.

Ces dernières années, l’Algérie a connu des perturbations et un état d’instabilité et d’agitation au niveau des différents cycles d’enseignements. Des séries de grèves et de protestations ont été enclenchées dans beaucoup de régions du pays. Le système éducatif a échoué dans sa mission qui consiste à préparer les futures générations aux enjeux du monde actuel (sociaux, professionnels, citoyens, culturels et technologiques). Dans toute cette trame, l’enseignant est désigné comme bouc émissaire de cette délicate conjoncture que traverse l’enseignement en général. Il se sent de plus en plus désabusé et mal vu. L’enseignant qui travaille pour assurer sa vie, est aussi l’objet de grandes pressions et son comportement journalier peut nous renseigner sur sa souffrance quotidienne (absentéisme, tabagisme, conduites parfois agressives à l’égard de ses élèves et collègues de travail).

Dans toute cette conjoncture, la vulnérabilité des enseignants face au stress devient plus grande, mais nous devons parler, en premier lieu, du stress comme trouble, avant, de parler des facteurs et de ses conséquences sur les enseignants.

On peut définir le stress comme une pression émanant de l’environnement externe et qui menace l’équilibre interne de l’individu. Il est, aussi, un état de perte de contrôle face à un événement qui met l’individu dans un état de débordement psychique. Norbert SYLLAMY[2] donna au stress la définition suivante: « mot anglais utilisé depuis 1936, par Hans SELEYpour designer l’état dans lequel se trouve un organisme menacé de déséquilibre sous l’action d’un agent ou de conditions qui mettent en danger ses mécanismes homéostatiques ».

Hans SELLEY était le premier a élaboré une théorie sur le stress vers les années 30/40. D’après lui le stress est un mécanisme d’adaptation ; c’est une réponse non spécifique que donne le corps à toute demande qui lui est faite et qui passe par trois phases. Les deux premières phases s’appellent respectivement, « alarme » et « résistance » ; elles sont considérées comme normales. La dernière phase s’appelle « épuisement » ; elle est considérée comme pathologique.

On peut citer deux facteurs qui peuvent être derrière le déclenchement du stress : facteur émanant de l’environnement physique et un facteur émanant de la sphère sociale. Premièrement, la chaleur, le froid, la pollution, les bruits dans les usines et les villes sont autant de facteurs physiques qui provoquent un état de stress. Deuxièmement, le facteur de l’environnement social, comme dans le milieu du travail, qui n’échappe pas aux multiples formes de conflits (hiérarchiques, générationnels, d’intérêts…etc.). Le stress est, aussi, à l’origine de plusieurs maladies qui prennent des formes et des natures diverses : des pathologies fonctionnelles dont la science médicale n’a pas émis de causes organiques telles que, la fatigue, la céphalée et les troubles digestifs. Des affections psychiques à travers lesquelles on peut confirmer l’existence d’une relation entre le stress et les maladies psychiques telles que, l’anxiété et la dépression.

L’enseignement est un métier très difficile et compliqué vu la lourde tache impartie à l’enseignant. Cela peut rendre sa vulnérabilité plus grande au stress. Parmi les facteurs qui l’augmentent chez l’enseignant, on peut citer le manque de reconnaissance par l’entourage social et celui du travail, car, la profession est dévalorisée et la société garde toujours un regard stéréotypé d’un métier facile.
On peut évoquer, aussi, la surcharge de travail, avec le volume horaire et des taches à effectuer en classe (expliquer, répondre, écouter, se déplacer, écrire, maintenir l’ordre, gérer la dynamique du groupe tout en étant attentif aux élèves…).

On peut, aussi parler de problèmes socio-économiques, car certains enseignants vivent dans la précarité et ont des fins de mois difficiles, notamment, ceux qui ont en charge une famille nombreuse.

On peut ajouter, enfin, les problèmes avec les collègues de travail ou avec la hiérarchie. Ici, on parle, souvent, de conflits avec d’autres enseignants qui travaillent dans le même établissement scolaire. Il est, aussi, remarquable que les enseignants soient liés à une administration qui impose des règlements et une certaine autorité qui met une pression sur ces enseignants.

Cet état de stress peut avoir des répercussions sur les enseignants. On peut citer entre autres : des conséquences sociales là où l’enseignant peut rentrer en conflit avec son environnement social et familial. Sa mauvaise humeur le rend colérique avec sa famille et ses collègues de travail. Il devient, fréquemment, insatisfait de ses relations amicales, familiales et professionnelles. On peut avoir aussi des conséquences sur son rendement, l’enseignant se sent abattu et dans l’incapacité d’accomplir sa mission convenablement. Cet abattement de l’enseignant va se répercuter, inévitablement, sur les élèves qui seront des victimes collatérales de cet abattement. On se doit d’évoquer les conséquences sur la santé physique et psychique, là où l’enseignant peut avoir des maux de tètes, perte de poids, dysfonctionnement intestinal, fatigue et susceptibilité aux infections virales. Sa santé psychique peut se dégrader en ayant un état d’angoisse et de d’anxiété.

La vie de l’enseignant est très difficile. L’enseignant vit un malaise et cela se manifeste dans sa santé psychique détériorée. Donc, l’enseignant doit être pris en considération comme un élément sensible et exposé aux problèmes et aux tracas de la vie quotidienne. C’est pour cela que les responsables doivent intervenir pour assurer une meilleure prise en charge de l’enseignant et revaloriser son statut.

Amar BENHAMOUCHE :

Étudiant en psychologie clinique, psychopathologie et santé mentale,
Montpellier3

Master 2 en psychologie clinique université de BEJAIA session Juin 2012.

[1]-M.BOUDARENE. , le stress entre bien être et souffrance, BERTI éditions, Alger, 2005(p 101).

[2]-N. SYLLAMY, Dictionnaire de psychologie, Larousse, Paris, 2004. (page253).

5 COMMENTS

  1. il ya aussi le programme trop chargé avec des matières inutiles comme l’éducation religieuse , l »arabisation totale des matières due à l’idéologie arabo-islamique , l’exclusion du français du système éducatif qui reste la langue de travail dans le domaine économique et autre,l’enseignant reste otage des rivalités politiques et idéologiques au détriment d’un système d’enseignement authentique et universel .
    ajouter à cela le mauvais comportement de quelques parents qui menacent surtout les enseignantes en cas d’échec de leurs enfants à l’école .

  2. Vous venez de mettre le doigt sur la plaie !!!!!
    L’action négative sur toute la ligne du personnel de l’Académie de BEJAIA ,notamment le DIRECTEUR et les pszeudos chefs de services et de bureaux,met journellement en danger cles mécanismes homéostatique de tout le personnel enseignant du secteur de l’éducation de la wilaya de Bejaia.
    Il n y a pas un seul enseignant sur tout le teriitoire de la wilaya qui ne pointe pas du doigt les tares de cette institution qui est leur tutelle directe.
    Non seulement le niveau de l’encadrement de cette institution est très très bas,ça va dub certificat d’études primaire au niveau 4 eme année moyenne ou tout au plus niveau terminal après avoir été exclus du lycée ,donc incompétents dans le travaiol,mais plus grave encore,ils versent dans des pratiques malsaines,vilaines et obscènes,dignes de voyous.La presse en a fait son écho,et malheureusement,jusqu’à l’heure aucun nn’est ni écarté,ni radié,ni emprisonné,malgré des preuves tangibles.
    Pourtant meme les autorités centrales sont avisées !Les autorités locales sont au courant et nous pensons qu’elles approuvent ces pratiques graves pourtant pour la stabilité de la région qui est très sensible.
    Nous pensons meme que c’est fait sciemment pour saboter les élèves de notre régions.Ils envisagent probablement d’en faire des cancres.
    Sinon ncomment expliquer le fait de peupler une académie de personnel cancre,complétement à coté de la plaque.Ils sont intrus à l’éducation et à l’enseignement.
    On y trouve meme ceux qui ne savent ni lire ni écrire.
    Ouvrez leurs dossiers,vous ne trouverez aucun diplôme qui leur permet d’etre sur ces postes sensibles.
    Résultats,tous les enseignants du secteur sont stressés.Ilo veulent tous partir en retraite prématuremment.Ils ne songent qu’à ça.Remarque,quand vous etes au courant que votre dossier de carrière et entre les mains de voyous,d’où pourait venir la volonté et la confiance pour travailler ?
    Qui peut faire confiance aux irresponsables,nulards,sans aucun niveau,qui mentent ,volent,détournent les budgets du secteur…
    Voilà la première cause du stress et du découragement total des enseignants du secteur dans notre wilaya.
    Sans la radiation et la traduction en justice de ces malfrats qui nont souillés les valeurs de l’éducation dans notre wilaya,aucun enseignant n’aura plus jamais la volonté de se mettre au travail.
    Aucun enseignant qui se respecte ne souhaiterait ni voir,ni rencontrer,ni meme croiser des yeux un fonctionnaire de l’Académie.
    La preuve en est que meme pour les postes de Proviseur et autre poste de promotion,personne ne voudrais se présenter.
    Il parais qu’ils ont du mal à trouver des gens crédibles pour occuper un poste de responsabilité à l’académie.Tous voudrais y travailler,mais à condition de renvoyer toute la racaille qui s’y trouve.
    Pour préserver la santé des braves enseignants,il est temps de nettoyer cette institution,financée par le contribuable ,de la racaille qui la peuple.

  3. Vous venez de mettre le doigt sur la plaie !!!!!
    L’action négative sur toute la ligne du personnel de l’Académie de BEJAIA ,notamment le DIRECTEUR et les pszeudos chefs de services et de bureaux,met journellement en danger cles mécanismes homéostatique de tout le personnel enseignant du secteur de l’éducation de la wilaya de Bejaia.
    Il n y a pas un seul enseignant sur tout le teriitoire de la wilaya qui ne pointe pas du doigt les tares de cette institution qui est leur tutelle directe.
    Non seulement le niveau de l’encadrement de cette institution est très très bas,ça va dub certificat d’études primaire au niveau 4 eme année moyenne ou tout au plus niveau terminal après avoir été exclus du lycée ,donc incompétents dans le travaiol,mais plus grave encore,ils versent dans des pratiques malsaines,vilaines et obscènes,dignes de voyous.La presse en a fait son écho,et malheureusement,jusqu’à l’heure aucun nn’est ni écarté,ni radié,ni emprisonné,malgré des preuves tangibles.
    Pourtant meme les autorités centrales sont avisées !Les autorités locales sont au courant et nous pensons qu’elles approuvent ces pratiques graves pourtant pour la stabilité de la région qui est très sensible.
    Nous pensons meme que c’est fait sciemment pour saboter les élèves de notre régions.Ils envisagent probablement d’en faire des cancres.
    Sinon ncomment expliquer le fait de peupler une académie de personnel cancre,complétement à coté de la plaque.Ils sont intrus à l’éducation et à l’enseignement.
    On y trouve meme ceux qui ne savent ni lire ni écrire.
    Ouvrez leurs dossiers,vous ne trouverez aucun diplôme qui leur permet d’etre sur ces postes sensibles.
    Résultats,tous les enseignants du secteur sont stressés.Ilo veulent tous partir en retraite prématuremment.Ils ne songent qu’à ça.Remarque,quand vous etes au courant que votre dossier de carrière et entre les mains de voyous,d’où pourait venir la volonté et la confiance pour travailler ?
    Qui peut faire confiance aux irresponsables,nulards,sans aucun niveau,qui mentent ,volent,détournent les budgets du secteur…
    Voilà la première cause du stress et du découragement total des enseignants du secteur dans notre wilaya.
    Sans la radiation et la traduction en justice de ces malfrats qui nont souillés les valeurs de l’éducation dans notre wilaya,aucun enseignant n’aura plus jamais la volonté de se mettre au travail.
    Aucun enseignant qui se respecte ne souhaiterait ni voir,ni rencontrer,ni meme croiser des yeux un fonctionnaire de l’Académie.
    La preuve en est que meme pour les postes de Proviseur et autre poste de promotion,personne ne voudrais se présenter.
    Il parais qu’ils ont du mal à trouver des gens crédibles pour occuper un poste de responsabilité à l’académie.Tous voudrais y travailler,mais à condition de renvoyer toute la racaille qui s’y trouve.
    Pour préserver la santé des braves enseignants,il est temps de nettoyer cette institution,financée par le contribuable ,de la racaille qui la peuple.

    • A l’ère du téléphone cellulaire 4 G ,l’Académie de Bejaia est gérée par des personnes à mille lieux de la science et du progrès.
      NOUS ENSEIGNANTS DE LA WILAYA SOMMES STRESSES ET AU BORD DU PRECIPICE !
      Est-ce que les autorités sont au service de leur peuple ou sont entrain de le terroriser ?
      Qu’attendent-elles pour nettoyer cet Académie de sa racaille ?
      Vous avez raison !A croire que des personnes diaboliques en veulent à nos enfants,qu’on jalouse meme par rapport à leur réussite prouvée eb tout temps !
      Qui veut saboter notre wilaya ?
      C’est la panique générale dans tout le territpoire de la wilaya.Tout le monde songe à emmener son fils à l’étranger ou ailleurs pour suivre sereinement sa scolarité.
      Les gens de l’académie de BEJAIA sont entrain d’opérer un massacre en règle dans le secteur.
      Aucun cadre n’est sur un poste quelconque dans cette institution !Que des caporaux,à commencer par le DIRECTEUR nommé pourtant par decret présidentiel.Donc ils savent ce qu’ils font,ils savent aussi qu’il est adjoint des services économiques de grade d’origine,donc rien à voir avec la pédagogie,ça doit etre du chinois pour lui.
      Un service du personnel,à sa tete un ouvrier menuisier dans la célèbre menuiserie communale sise à l’arrière port,secondé pseudos chefs de bureaux des PEP(profs du primaire) de niveau 3 eme année moyenne et aux mœurs très douteuse,meme choses pour celui des PES (profs du secondaire)exclu du lycée pour mauvais résultats scolaires aux mœurs douteuses aussi,l’autre du contentieux de meme niveau.
      Un service de la scolarité géré par qqn qui n’a meme le niveau moyen.Un autre service très important de l’inspection,géré par un piètre personnage,qui as juste la carrure d’un vendeur de sardine à la criée.Un cancre en somme.Un bureau de l’inspection qui reçoit les rapports confidentiel sur l’évaluation du travail des Proviseurs,des PES,des Intendants de la part des inspecteurs généraux,confié à qqn qui est exlu du système éducatifs pour mauvais résultats scolaires.meme chose pour les autres services.
      En plus,ces personnes sont décriées de partout pour mauvaises mœurs et comportements contraires à la morale.La presse les a dénocé pour vol et détournements de budgets divers,pour corruption,pour falsification de résultats des examens divers,pour harcellement sexuel de jeunes enseignantes et autres cabdidates aux concours divers,pour faux et usage de faux et la liste est longue.
      Magré cela,ils sont tjrs en poste et personne n’est inquiété.Ils ne sont non plus pas traduits en justice pour des faits avérés et très très grava quand ça se passe dans l’éducation.
      Nous n’avons plus envie de travailler.Nos chefs comme vous le constatez sont des nuladrs et des vilains.Nous sommes découragés.C’est l’impunité totale.Meme les élèves nous racontent ce qui se passe dans cette ACADEMIE ,au sein de laquelle toutes les obsénités ont élues domicile.
      Serions nous entendus enfin ?Existe-t-il un représentant de l’état qui porte l’Algérie dans son cœur,qui va sauver nos enfants de la déroute,car personne n’as le cœur pour se mettre serieusement au travail,tant que l’académie n’est pas débarassée cette calamité qui la peuple et qui freine tout le secteur éducatif dans notre wilaya ?
      Attendons pour voir !
      Personne ne veut entendre parler de ces gens !des VOYOUS EN SOMME !!

      • ce que vous dites est juste à tous les regards, et c est pas seulment bejaia qui dans cett situation, c est toutes ls wilaya, c est tout le pays qui est gouverné par des voyous, et ce n est pas un abus de language mais juste une realité aberante. nous sommes gouverné par des voyous sur tout les niveaux, on dirait qu’ils ont fait expret afin de maintenir le pouvoir en place, ils nomment des personnes de tres bas niveau qui n’ont aucune relation avc le poste qu ils occupent, c’est une politique d’etat afin de crééer un climat de stress permanant chez les employés, et de sorte qu’il ne pensent qu’à regarder l’heure et aller chez lui, et aussi pr créer des conflits internes entre les composantes hyerarchique des emplyés, des institutions gouvernmental, et tou les niveaux, ils veulent que chaqu un met la pression sur l’autre jusqu’à arriver aux eleves et etudiants qui payera par des giffles ou des insultes. ils veulent maintenir ce system pr que les gens soient incomfortables partout oú ils travaillent, le but est machiavelique, maintenir le pouvoir c’est tout.
        ce genre de system autoritaire, dictatoriale, meprisant et egoiste n’a pas d’avenir, il ne peut pas se maintenir à vie, viendra un jour oú sonnera sa fin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here