Tizi-Ouzou : Les personnels affiliés à la coordination des finances en grève de 3 jours

0
359

Les personnels affiliés à la coordination syndicale des finances de Tizi-Ouzou, à savoir ceux évoluant dans les secteurs des impôts, les domaines et la conservation foncière, le trésor, le budget et le cadastre lesquels se reconnaissent à travers l’UGTA sont depuis aujourd’hui en grève de trois jours.

Ce mouvement de débrayage n’est autre que la mise à exécution de la décision arrêtée par la coordination des finances de la wilaya de Tizi-Ouzou lors de sa réunion tenue le 16 du mois en cours. Quant aux raisons de ce mouvement de protestation, selon la coordination de l’UGTA, elles sont au nombre de 14, entre autres la révision des régimes indemnitaires (corps techniques et corps communs), le rehaussement de la prime de rendement jusqu’au seuil de 40%, la suppression de l’article 87 bis, la définition du statut juridique du cadastre en associant le partenaire social, le libre exercice du droit syndical…

La déclaration des grévistes note également que cette grève de trois jours sera suivie par une grève de la même durée à partir du mois prochain, plus exactement les 13, 14 et 15 janvier 2014.

Dans une deuxième déclaration signée par la section syndicale de la trésorerie de la wilaya de Tizi-Ouzou, affiliée à l’UGTA, on peut lire que « suite à l’appel lancé par le SNTT pour l’observation d’une journée de grève le 02-01-2014, les travailleurs de la Trésorerie de la wilaya de Tizi-Ouzou, à l’instar d’autres Trésoreries, répondent négativement à ce dernier, en raison que la journée de grève initiale a été décidée en assemblée générale extraordinaire du 06-12-2013 à l’ENI de Koléa, pour la date du 30-12-2013 ».

« Cette décision, précise la section syndicale de la trésorerie de la wilaya de Tizi-Ouzou, ne peut être remise en cause par le bureau du SNTT puisqu’elle émane de l’assemblée générale qui est une instance supérieure ».

En dernier, il y a lieu de noter que la rue Bouaziz de Tizi-Ouzou, adresse du siège du trésor de la wilaya de Tizi-Ouzou, a présenté hier un aspect particulier. Etant donné que la rue Bouaziz est fréquentée, les banderoles annonçant la grève de trois jours, a suscité beaucoup de curiosité citoyenne. C’est pourquoi, la mission du policier en faction devant l’institution financière a été loin d’être une sinécure pour cette première journée de grève.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here