Tizi-Ouzou – Un jeune se donne la mort à Ath Ouaguenoun

1
97

Le drame qui ronge la jeunesse Kabyle est plus profond qu’on le croit. Le phénomène de suicide l’atteste. Les jeunes sont livrés à eux même et devant le désespoir qui perdure, le suicide s’avère être leur seule échappatoire devant le marasme de notre société.

Un jeune âgé à peine de 27 ans, chômeur de son état, a préféré se suicider ce matin à Ihdiqiwen, région d’Ath Waguenoun. Le jeune homme a été retrouvé, par ses proches, allongé sur son lit à l’intérieur de sa chambre. Son corps était sans vie. Il aurait apparemment consommé une grande quantité de médicaments. Sa famille est sous le choc. Rien ne laissait présager un tel drame.

Le suicide devient monnaie courante à Tizi-Ouzou. Chaque semaine, des cas sont répertoriés. Aucune région n’est épargnée par ce phénomène qui en dit long sur la situation sociale en Kabylie, alors que les officiels ne cessent d’affirmer le contraire. D’ailleurs, depuis l’augmentation de ce fléau vers la fin des années 1990, aucun responsable n’a daigné en parler.

L’avenir incertain, le déni identitaire, le chômage, la corruption, l’inégalité sont les principales causes qui poussent les jeunes à commettre l’irréparable.

Saïd F.

1 COMMENT

  1. D’abord que dieu ait son âme.
    En Kabylie il y a beaucoup de cas de suicide des jeunes dont la responsabilité est directement parentale.
    D’où est venue cette différenciation entre enfants jusqu’à enrichir le benjamin et appauvrir l’aîné?
    D’où est venue cette culture de privation jusqu’à bloquer ses enfants de réalisation de leur rêve,à titre d’exemple de leur financer des cycles d’études,de leur céder un carré de terrain pour réaliser un petit projet manufacturier,agricole,culturel..ect. jusqu’à devenir sous-traitant misérable au sud (s’il y a moral fort)malgré que ces parents savent bien que l’état algérien fait tout pour bloquer les kabyles et la kabylie.
    D’où est venue cette mentalité qui poussent des parents jusqu’à bloquer un coup de foudres à un enfant?
    En tout cas la liste des exemples est longue et c’est parmi les exemples qui ont déjà causé beaucoup de suicides par rapport au manque de souplesse ou de déni de liberté de la part des parents.
    Inayas Lounis: serh iwaman adelhun.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here