Tizi-Ouzou : Deux terroristes abattus et un militaire blessé dans la région de Michelet

5
160

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les militaires de l’armée algérienne, fortement présente en Kabylie, ont réussi à mettre hors état de nuire deux terroristes dans la région de Michelet, 50 km au sud –est de Tizi-Ouzou. Les militaires ont tendu une embuscade dans les maquis de la localité d’Ath Yahia hier soir. Le groupe d’individus embusqués était au nombre indéterminé, mais deux d’entres eux ont été éliminés par les militaires. Les autres terroristes ont réussi à prendre la fuite en faveur de la nuit.

Deux armes de guerre ont été récupérées sur les corps des deux terroristes qui n’ont pas été identifié pour le moment, précise notre source.

Les deux corps ont été acheminés, le soir même de l’attentat, vers le CHU de Nadir Mohamed de la ville de Tizi-Ouzou. L’accrochage entre les militaires et le groupe de terroristes aurait duré presque plus d’une heure.

La population de la région de Tizi-Ouzou se demande comment des terroristes étrangers à la région ont pu s’installer en Kabylie. Les militaires sont soupçonnés de simuler l’élimination de terroristes, par ci par là en Kabylie, pour justifier leur présence sur ce territoire.

Comme nous l’avons signalé dans nos éditions précédentes, à la morgue du CHU de Tizi-Ouzou, des responsables ont affirmé qu’aucun corps de terroristes n’a été reçu, alors que le ministère de la défense annonçait l’élimination de plus de 10 terroristes à Aghriv et à Sid Ali Bounab le mois dernier.

Des zones d’ombres persistent sur ces histoires d’éliminations de terroristes en Kabylie en nombre important durant cette campagne électorale !

R.Moussaoui

5 COMMENTS

  1. Quelqu’un a t il verifier que le CHU de Nadir Mohamed de la ville de Tizi Wezzu a recu ces deux corps. La derbiere fois que il ya eu une histoire d’abattage de ces coupeurs de tete il n y avait aucune trace de corps dans les hopitaux.

    • Franchement les gens du pouvoir prennent les Kabyles pour des idiots .
      Depuis que la Kabylie est grandement occupée en surnombre par des militaires ,des gendarmes et autres la police ,les voilà qu’ils justifient cette occupation par la présence des TERRORISTES .
      Voici comment est programmé le plan du complot depuis les services du DRS : 1) Un groupe de militaires de 8à10 membres doit se déguisé en Afghans,militaires ,en panaché,et 2 ou 4 barbus fortement et ce groupe doit circuler à travers champs et collines d’un endroit désigné en Kabylie pour faire semblant que c’est réellement un groupe de terroristes qui se déplace .
      Le lendement ou le surlendemain des militaires viendront là où étaient aperçu le groupe déguisé y’a quelques jours et ces mêmes militaires feront des tirs en l’air et juste pour faire entendre le bruit des armes aux villageois kabyles qui se tairont chez eux .
      Ensuite c’est à la presse algérienne de prendre le relais par diffusé la dépêche reçue dans leur rédaction qui sera écrite comme suit : Hier soir ou matin 2 militaires sont tués en Kabylie par des militaires suite à des renseignements fournis par des citoyens ,les autres terroriste se sont enfuis . Les 2 terroristes éliminés sont à remis l’hôpital X pour leur identification .
      Toujours 2 terroristes tués ,les autres toujours ont fuit,JAMAIS aucun ne sera blessé et JAMAIS aucun terroriste ne sera capturé en Kabylie .
      C’est une vraie manipulation des esprits et c’est aussi une mystification pour détruire la Kabylie .

  2. {{Du Terrorisme d état en général et du terrorisme « misssionné en particdulier « }}

    {{Le terrorisme d’État est à l’origine une variante du terrorisme. Or la notion même de « terrorisme » est issue de l’histoire révolutionnaire française et du régime de la Terreur. Comme le remarque Jean-François Gayraud2, il y eut une expérience concrète avant qu’apparaisse le terme. Selon ses mots, il s’agit « d’une vaste machine politique » qui a organisé des assassinats et des exécutions, soutenue par le pouvoir judiciaire puisque le pouvoir politique avait voté des lois d’exception}}

    L’essayiste Webster G. Tarpley définit ainsi le terrorisme d’État moderne : «{{ [il est] le moyen par lequel les oligarchies mènent contre les peuples une guerre clandestine qu’il serait politiquement impossible de mener ouvertement » L’EXEMPLE DE LA KABYLIE ET DU M ZAB sont édifiants !!!!!}}

    John Rawlings Rees (1890-1969), psychiatre et directeur du Tavistock Institute of Medical Psychology à Londres en 1932, a développé une théorie de contrôle psychologique des masses fondée sur la formation délibérée de névroses. Selon lui, il était possible d’imposer à une population adulte un état {{émotionnel comparable à celui d’enfants névrosés.COMME EN KABYLIE}} Amnesty International signale qu’en 2003, dans 132 pays la torture a été pratiquée par des membres des forces de sécurité, de la police ou d’autres agents de l’État.

    {{Assassinats}}

    {Mameri,Mekbel, ,Djaout,Matoub,Meziane m’heni…….qui les a assassinés ?}

    {{Les assassinats ou meurtres politiques ont lieu quand des agents de l’État tuent des citoyens jugés {comme des menaces, ou pour intimider des communautés. Ils peuvent être réalisés par des militaires, les services de renseignement, les forces de polices ou des milices paramilitaires (type « escadrons de la mort »). Dans ce dernier cas, il peut y avoir des liens étroits entre eux et les forces officielles, avec des participations communes et/ou une absence de poursuites. Ces escadrons de la mort, agissant dans un cadre national, attaquent souvent les faibles (socialement), les minorités religieuses ou ethniques, ou les citoyens désignés comme subversifs. Leurs cibles incluent typiquemen , les leaders de syndicats, les peuples indigènes ET AUTOCHTONES}}({{kabylie ,mzab)}} les religieux, les activistes, les journalistes et les universitaires.{{ Ces escadrons protègent généralement leurs donneurs d’ordre par l’illusion d’une criminalité spontanée. Souvent, les corps sont dissimulés, augmentant la détresse des familles et des communautés} }}. Ces cas sont connus sous le nom de « disparitions forcées » Le « Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires » de l’ONU a été créé en 1980 pour enquêter sur le phénomène global des disparitions inexpliquées.

    L’élimination d’opposants politiques, s’ils se déroulent à l’étranger, est en règle générale organisée, directement ou indirectement, par les services secrets de l’État incriminé. Georgi Markov, dissident bulgare, auteur de romans et de pièces de théâtre a été assassiné en 1978 par les services secrets bulgares à l’aide du parapluie bulgare.

    Alkapeca

    • Merci @Idir pour ton message très instructif.
      C’est très juste que le terrorisme en Kabylie est une création-manipulation du pouvoir d’Alger .
      Les militaires se baladent chez nous et après ils donnent des instructions aux journalistes pour annoncer ,la mort de toujours de 2terroristes et aucun ne sera pris vivant ,ni blessé ,car les terroristes algériens n’ont pas de visages,ils n’ont pas de noms,et ils n’ont pas d’adresses. Ils n’ont pas aussi de revendications ,rien de tout ceci Les terroristes du pouvoir ne revendiquent rien car dans la réalité y’a aucun terroriste en kabylie .
      c’est de l’intox et de la manipulation des esprits que veut faire le pouvoir .

  3. {{Du Terrorisme d état en général et du terrorisme « misssionné en particulier « }}

    Le terrorisme d’État est à l’origine une variante du terrorisme. Or la notion même de « terrorisme » est issue de l’histoire révolutionnaire française et du régime de la Terreur. Comme le remarque Jean-François Gayraud2, il y eut une expérience concrète avant qu’apparaisse le terme. {{Selon ses mots, il s’agit « d’une vaste machine politique » qui a organisé des assassinats et des exécutions, soutenue par le pouvoir judiciaire puisque le pouvoir politique avait voté des lois d’exception}}

    L’essayiste Webster G. Tarpley définit ainsi le terrorisme d’État moderne : « {{[il est] le moyen par lequel les oligarchies mènent contre les peuples une guerre clandestine qu’il serait politiquement impossible de mener ouvertement » L’EXEMPLE DE LA KABYLIE ET DU M ZAB sont édifiants !!!!!
    }}
    John Rawlings Rees (1890-1969), psychiatre et directeur du Tavistock Institute of Medical Psychology à Londres en 1932, a développé une théorie de contrôle psychologique des masses fondée sur la formation délibérée de névroses. {{Selon lui, il était possible d’imposer à une population adulte un état émotionnel comparable à celui d’enfants névrosés.COMME EN KABYLIE}} Amnesty International signale qu’en 2003, dans 132 pays la torture a été pratiquée par des membres des forces de sécurité, de la police ou d’autres agents de l’État.

    {{Assassinats}}

    {Mameri,Mekbel, ,Djaout,Matoub,Meziane m’heni…….qui les a assassinés ?}

    {{Les assassinats ou meurtres politiques ont lieu quand des agents de l’État tuent des citoyens jugés comme des menaces, ou pour intimider des communautés. Ils peuvent être réalisés par des militaires, les services de renseignement, les forces de polices ou des milices paramilitaires (type « escadrons de la mort »). Dans ce dernier cas, il peut y avoir des liens étroits entre eux et les forces officielles, avec des participations communes et/ou une absence de poursuites. Ces escadrons de la mort, agissant dans un cadre national, attaquent souvent les faibles (socialement), les minorités religieuses ou ethniques, ou les citoyens désignés comme subversifs. Leurs cibles incluent typiquemen , les leaders de syndicats, les peuples indigènes ET AUTOCHTONES(kabylie ,mzab)}} les religieux, les activistes, les journalistes et les universitaires.

    {{Ces escadrons protègent généralement leurs donneurs d’ordre par l’illusion d’une criminalité spontanée. Souvent, les corps sont dissimulés, augmentant la détresse des familles et des communautés}} . Ces cas sont connus sous le nom de « disparitions forcées » Le « Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires » de l’ONU a été créé en 1980 pour enquêter sur le phénomène global des disparitions inexpliquées.

    L’élimination d’opposants politiques, s’ils se déroulent à l’étranger, est en règle générale organisée, directement ou indirectement, par les services secrets de l’État incriminé. Georgi Markov, dissident bulgare, auteur de romans et de pièces de théâtre a été assassiné en 1978 par les services secrets bulgares à l’aide du parapluie bulgare.
    Alkapeca

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here