jeudi, mai 26, 2022

Daily Archives: Avr 18, 2014

Emeutes à Tuviret – Urgent : des arrestations à Chorfa

Nous venons d'apprendre l'arrestations de 23 jeunes ce soir à Chorfa (Tuviret). Les émeutes continuent. Des blessés sont à dénombrés. On nous signale que...

Avec un score de plus de 82 % de réussite, Bouteflika réélu président à la soviétique

ALGERIE (Tamurt) - L’enfant de Oujda, Abdelaziz Bouteflika, est annoncé réélu de nouveau président de l’Algérie pour un quatrième mandat avec un taux de réussite de 81 %, soit plus de 8 millions d’Algériens ont voté pour lui. Un taux qualifié de la soviétique. Un résultat sans surprise connaissant les tenants du pouvoir.

Tizi-Ouzou – Mort par noyade d’un adolescent à Draa El Mizane

Les habitants de ce village ont essayé de le sauver, mais sans succès. «La retenue était très profonde», ajoute notre source. Les services de la protection civile, qui sont intervenus tardivement comme à leur habitude, n’ont même pas pu repêcher le corps de la victime. Ils ont passé plusieurs heures pour le retrouver sans vie.

Emeutes en Kabylie – 96 manifestants blessés

Le pire a été évité par des sages et des militants du Mouvment pour l'Autodétermination de la Kabylie (MAK) qui sont intervenus pour calmer les esprits et appeler les jeunes à la sagesse. Les gendarmes ont arrosé des manifestants de bombes lacrymogènes pour les disperser.

Présidentielles en Algérie : Faible participation et émeutes en Kabylie

KABYLIE (Tamurt) - Le candidat-président Abdelaziz Bouteflika a été réélu par 76% des électeurs alors que les voix restantes ont été partagées entre les cinq autres candidats dont Benflis avait récolté les voix de 15% du nombre global des électeurs. En Kabylie, la participation a été très faible et d’ailleurs la wilaya de Tizi Wezzu a été classée dernière avec 20 % alors que Bgayet, avant dernière, a enregistré 23 % de taux de participation.

Réélection de Bouteflika : Ali Benflis rejette les résultats

ALGERIE (Tamurt) - Rien n’augure de bon pour l’Algérie. L’annonce avant même le début du dépouillement de la réélection au premier tour du candidat fantôme, Bouteflika, pour un quatrième mandat consécutif a fait réagir son principal rival, Ali Benflis. Ce dernier, contrairement à 2004, ne compte pas se laisser faire. Benflis menace d’investir la rue pour dénoncer la fraude à grande échelle en faveur de Bouteflika.
- Advertisment -

Most Read