samedi, octobre 1, 2022

Daily Archives: Mai 3, 2014

Journée de la presse : Hommage aux journalistes Saïd Smaïl, Ramdane Sadmi et Ramdane Temzi

TIZI WEZZU (Tamurt) - A l’occasion de la journée internationale de la presse, un vibrant hommage a été rendu hier à Tizi-Ouzou à trois hommes qui ont consacré toute leur vie au service du lectorat. Il s’agit de Saïd Smaïl, Ramdane Sadmi et Ramdane Temzi. Celui-ci est décédé à quelques jours seulement de cette journée mondiale de la presse. Sa dépouille devait arriver hier à l’aéroport international Houari Boumediène. L’enterrement est prévu pour aujourd’hui au cimetière d’El Alia (Alger).

Le drapeau Kabyle interdit en Algérie

ALGÉRIE (Tamurt) - L’emblème amazigh est interdit en Algérie. Les services de sécurité ont été instruits d’ôter ce drapeau qui symbolise la Kabylie et toute la région de Tamazgha. La dernière rencontre du club Kabyle avec son homologue de MCAlger à Blida jeudi dernier a été marquée par le retrait de tous les drapeaux aux couleurs de la Kabylie, pourtant auparavant son port était toléré. Une attitude qui a provoqué d’ailleurs la colère des supporters Kabyles qui ont tourné le dos et ont sifflé lors de l’hymne national algérien avant le début du match de la finale de la coupe d’Algérie.

Des camionneurs se confient à Tamurt-Info – « Des gendarmes exigent des pots-de-vin pour l’exploitation du sable »

«Je passe le plus normalement du monde devant les barrages des gendarmes et avec de sable. Quelques-uns me saluent même. Mon patron paye pour cela et je ne suis guère inquiété. Les gendarmes ont une liste de camions qu'ils ne doivent jamais arrêter, tout le monde doit se plier à leur diktat et ce n’est pas la peine d’essayer de les dénoncer, car personne n'écoutera», nous a confié un camionneur qui travaille dans le transport de sable à partir de la rivière de Sébaou vers les chantiers de la région.

Des camionneurs se confient à Tamurt-Info – « Des gendarmes exigent des pots-de-vin pour l'exploitation du sable »

«Je passe le plus normalement du monde devant les barrages des gendarmes et avec de sable. Quelques-uns me saluent même. Mon patron paye pour cela et je ne suis guère inquiété. Les gendarmes ont une liste de camions qu'ils ne doivent jamais arrêter, tout le monde doit se plier à leur diktat et ce n’est pas la peine d’essayer de les dénoncer, car personne n'écoutera», nous a confié un camionneur qui travaille dans le transport de sable à partir de la rivière de Sébaou vers les chantiers de la région.

Journée internationale de la liberté de la presse : La presse Kabyle se libère du joug d’Alger

KABYLIE (Tamurt) - Etant donné que la presse sous un régime comme celui de l'Algérie ne sera jamais vraiment libre et indépendante, la Kabylie a compris que la marche vers sa liberté commence par la libération de sa parole. Des femmes et des hommes dévoués pour une presse Kabyle indépendante ont lancé des journaux électroniques et des radios un peu partout dans le monde afin que la voix de la Kabylie soit entendue aux quatre coins de la planète. Le manque de moyens n’a en rien altéré la volonté des militants de la cause Kabyle de relever le défi. La presse du régime est contrecarrée. Les événements du 20 avril dernier ont démontré combien la presse kabyle est utile et le rôle prépondérant qu’elle joué pour se démarquer de ce régime.
- Advertisment -

Most Read