Alger veut cerner la Kabylie militairement : Une unité du GIR de la gendarmerie et une école des cadets à Bougie

5
362
Les militaires algériens en Kabylie
Les militaires algériens en Kabylie

BOUGIE (Tamurt) – Après le projet de réalisation d’une unité du Groupement d’Intervention Rapide de la gendarmerie (GIR) à Il Maten, c’est au tour du chef-lieu de wilaya d’être ciblé par l’armée. La militarisation de la Kabylie est entamée. A l’intérieur de la caserne des quatre chemins, du côté de la route des concessions, les travaux de construction de l’école des cadets de la nation de Bougie ont atteint un taux de réalisation avancé.

Ouvert depuis peu, le chantier est en phase d’achèvement. L’entreprise réalisatrice a été choisie parmi les ténors de la construction dans la région. L’installation de plusieurs campements militaires en Kabylie confirme l’intention du pouvoir d’Alger de cerner militairement la Kabylie.

Après l’indépendance, l’Algérie a ouvert trois écoles des cadets de la révolution à Guelma, El Koléa et Oran où on engageait des jeunes pour une formation dans les cycles « moyen et secondaire ». Après le Bac ou la troisième année secondaire, pour ceux qui échouent, l’orientation se fait vers les écoles supérieures pour une formation d’officiers, lieutenants et sous-lieutenants.

Quelques années plus tard, après leur transformation juridique en écoles des cadets de la nation, les services du ministère de la défense algérien ont décidé de l’ouverture d’une dizaine d’autres établissements militaires. Bien entendu, la wilaya de Bougie fait partie du lot.

Amaynut

5 COMMENTS

  1. Azul a tamurt iw aazizen,

    Mon cœur bat la chamade a chaque attaque venant du régime,la Kabylie a besoin d’investissements économiques et une pression internationale est plus que d’actualité, ce régime ne peut plus continuer a nous traumatiser,nous étouffer, a défaut d’autoriser les dizaines d’entrepreneurs kabyles installés en Europe de venir investir chez eux, il nous embrigadent ou par l’islamisme ou par l’armée, une chose devient claire la Kabylie reste un os en travers de la gorge du régime, et elle le restera a jamais!

  2. azul
    c bien ca comme ca tous les kabyles seront des militaires et on aura notre lobby et on exige tamazight comme langue officiel bien sure apres que les experts mettent cette langue comme langue vivante et une langue sans un mot de francais dedans..

    • Sauf que ce n’est pas pour former des kabyles qu’ils construisent cette école, ce sera pour te noyer dans un magma arabomusulman qui viendra de toutes les autres régions et qui transformera vgayet en une ville arabe. Ils veulent changer la composante humaine de la kabylie d’ici une ou deux générations.Tu auras des chaambas en plein centre de vgayet qui viendront bruler nos maisons et violer nos femmes.

  3. normalement le réseau ANAVAD doit mettre en œuvre un programme d’action(plate-forme) a faire en sorte de participer tous les kabyles qu’il soit dans le pays ou a l’étranger et que chacun de nous contribue par son savoir faire dans ce programme pour donner un concept claire a nos valeurs culturelles et intrinsèques et du coup on va pas se tremper une autre fois dans l’avenir
    il est très utile de convoquer toutes les personnalités kabyles afin de les consulter et chacun d’eux peut donner ses motivations.
    désormais; la situation est vraiment grave et dangereuse ce pouvoir maffieux on sait pas encore qu’est ce qu’il nous prépare il est capable de tout faire pour nous ruiner, il nous souhaite que du malheur

  4. La garde spécial du régime!, avec sa simplicité de formation(cache mentale sur la tete et kalachinkov sur l´epaule) au coté des mosqués unitile sont les deux points fort du régime extra-trestre en kabylie, dans les autres demains plus important que cea, sont tout simplement des femelles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here