Saison estivale à Bougie – Plusieurs noyés en une semaine à Bougie

3
136

Ils sont originaires des wilayas de Sétif, Bordj Bou Arreridj, Blida et Bougie, les premiers noyés dans les plages de la région de Bougie.
En l’espace d’une semaine, la mer a emporté, dans la wilaya de Bougie, cinq jeunes âgés entre 15 et 25 ans.

Parmi ces cinq victimes, deux ont été portées disparues durant deux journées.
Leurs corps ont été repêchés le lendemain par les plongeurs spécialisés qui se sont déployés, corps et âmes.

Pas moins de deux milles interventions ont été effectuées par les éléments de la protection civile depuis le début de la saison estivale.
Il semblerait, selon le chargé de communication de la direction de la protection civile au niveau de la wilaya de Bougie, que les pompiers en ont fait un demi-millier.

Toute période estivale est porteuse de difficultés pour les pompiers des communes côtières.

De Bougie, Amaynut.info

3 COMMENTS

  1. Azul fell-awen

    En tant que Bougiotes, durant ma tendre jeunesse, à Bougie, on attendait toujours jusqu’à ce que la mer englouti 7 personnes, pour nous libérer et nous éclater sans crainte de la mer le reste de l’été …

    Avant que ce nombre magique « réclamé par la mer » ne soit sacrifié « offert telle une vraie offrande au Dieu-Roi Ilel (Lebḥer)», car nous croyions que la mer en avait besoin pour qu’elle se calme, on en redoublait de vigilance.

    Plutôt c’est, plus on s’éclatait et sans crainte. Donc une fois informé à travers la protection civile ou le bouche à oreille – Bougie était jadis très petite – on se libérait.

    On chantonnait même, à peut près ceci :

    Anef-as i yilel (Lebḥer), anef-as ad yekker
    Anef-as i yixf-iw ad yennaγ yides

    Anef-as i yilel (Lebḥer), anef-as ad yekker
    Anef-as i Tichy ad tečč / tawi Aṣṭayfi

    À vos gardes les enfants! Soyez vigilants !

    Il est évident que toute perte humaine est regrettable, mais en tant qu’enfants nous devrions faire appel à notre imagination pour nous libérer de la peur …

    P.-S. : La majorité des Bougiotes de cette époque se baignaient exclusivement soit aux « Aiguades » y compris la « Corniche », mais très rare ceux qui s’aventuraient jusqu’à « Tamellaḥt »; Sidi Σbeqader (Rocher noir); Phare-rouge, La Passe, Bougie-Plage, Tichy, … vers l’Est.

    Rare étaient par contre, même parmi les Bougiotes, à l’exception « des Imezzayen » ceux qui connaissaient la côte Ouest : Sahel, Tajebbujt, Jerba, Lεec n Lbaz, Tala n Yilef, Ssaket, …

    Avec un Plongeon Départ du 7ème « aux Aiguades » je vous dis :

    Bien à vous

    • Les kabyles n’ont aucune relation avec la mer ou la pêche ce n’est qu’à partir de la fin des années 60 et début 70 qui commençaient a aller a la mer en groupe .c’est pour cela que nous n’avons pas de civilisation a l’instar des grec,égyptiens,perses etc….ces peuples ont utilises leur mers ou fleuves pour se déplacer.

  2. je crois qu.il faut une vraie politique d.education.ca se passe a l’ecole , une fois par semaine les cours de natation ,je crois au niveau d’une sous-prefecture que c’est possible de collecter de l’argent
    pour constreuire une piscine .
    soyez prudents pour vos enfants
    thannemirthe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here