Les maquis de Kabylie, de nouveau infestés par des terroristes

24
201

KABYLIE (Tamurt) – Les maquis de Kabylie sont de nouveau infestés par des terroristes. Dans certains villages reculés ou se trouvant à la lisière des bois, les terroristes font preuve même d’audace puisqu’ils ne prennent aucune mesure de précaution dans leurs déplacements.

Certains d’entre eux poussent même l’outrecuidance jusqu’à recommander aux villageois qu’ils rencontrent sur leur passage de « se coudre la bouche et de se boucher les oreilles ». « Vous ne voyez rien et vous n’entendez rien ! De notre côté, aucun mauvais vent ne vous parviendra. Le respect d’un tel deal sera bénéfique aussi bien pour vous que pour nous. ». Telles sont les « conseils » qui ne sont en réalité que des menaces ou du moins des ordres donnés par ces groupes d’hommes armés aux villageois qu’ils rencontrent, de jour comme de nuit.

Et jusqu’à présent, ce « deal » semble être respecté. Toutefois, les populations sont terrorisées par ces va-et-vient incessants de ces hommes armés et inconnus de la région.

Qui sont-ils ces hommes armés qui semblent avoir totale confiance en eux-mêmes ? Que font-ils dans les rues de nos villages ? Quel mauvais coup préparent-ils encore ? Pour combien de temps seront-ils devant nos portes ? Qu’adviendra-t-il de nous si les services de sécurité venaient à les accrocher dans notre village ?
Telles sont les principales questions que se posent les habitants de chaque village par où transitent presque au quotidien ces hommes armés dont la démarche et le comportement ne ressemblent guère aux éléments des services de sécurité ?

Et ce qui semble curieux, c’est que ces hommes armés sont décrits de la même façon par tous ceux qui les ont vus. En effet, dans les localités d’Akbil (daïra de Aïn-El-Hammam), Ath-Douala, Ath-Zemzer, Sidi-Ali Bounab, Akouren, Mizrana pour ne citer que ces parties réputées comme zones forestières et
maquisardes, les groupes d’hommes armés sont décrits de la même façon par les citoyens qui les ont rencontrés ou vus de près ou de loin. Une telle réalité tend fort bien à suggérer qu’il est encore trop tôt d’affirmer que le pire est derrière nous. En tout cas, l’expression « le terrorisme est à son état résiduel » ne sied pas encore au discours officiel sur la lutte contre le terrorisme.

Addenda: Dans les milieux avertis de Tizi-Ouzou, l’on fait une corrélation entre cette soudaine forte présence « terroriste » dans les maquis de Kabylie et le fameux rapport de la Banque Centrale d’Algérie sur la situation financière peu reluisante de l’Algérie. Si M. Mohamed Laksaci, gouverneur de la Banque d’Algérie et Karim Djoudi, argentier du pays ont utilisé des termes techniques et scientifiques dans leurs déclarations respectives, il n’en demeure pas moins qu’en termes clairs, les fameux matelas de dollars, dont Abdelaziz Bouteflika s’est longuement vanté avoir gagné par sa politique « prophétique », se sont volatilisés. Autrement dit, le citoyen, toujours le dindon de la farce malgré lui, au lieu de chercher les auteurs de ces détournements et la destination finale de l’argent volé, il ne chercherait qu’à sauver sa vie. Après tout, il serait préférable, et mille et une fois mieux, d’être volé et trahi que de mourir.

24 COMMENTS

  1. H. Clinton soutient l’intervention d’Israël à Gaza

    L’ancienne secrétaire d’Etat critique Obama sur la Syrie

    L’ancienne secrétaire d’État et probable candidate à la présidentielle américaine de 2016, Hillary Clinton, a fermement soutenu l’intervention d’Israël dans la bande de Gaza et estimé que le Hamas était le principal responsable du conflit actuel.

    « Je pense qu’Israël a fait ce qu’il devait faire pour répondre aux attaques de roquettes », a-t-elle déclaré dans une interview au journal The Atlantic, parue dimanche sur son site internet.

    « Israël a le droit de se défendre. Les manoeuvres du Hamas pour cacher des roquettes, des centres de commandement ou des entrées de tunnels dans des zones civiles rendent la réponse d’Israël compliquée », a encore dit l’ancienne Première dame.

    Interrogée sur le fait de savoir si Israël avait pris assez de précautions pour éviter les morts de civils, Mme Clinton a estimé que Tsahal, « tout comme nous essayons de le faire, a tenté de faire le plus possible attention aux civils en visant ses cibles ».

    « Nous ne connaissons pas une seule nation, peu importe ses valeurs (…) qui n’aient pas commis d’erreurs, mais au final la responsabilité de tout ça en incombe au Hamas », a-t-elle affirmé.

    Ce soutien inconditionnel d’Hillary Clinton à Israël peut sembler inattendu, l’ancienne secrétaire d’État ayant souvent eu des divergences assez marquées avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

    « Il est impossible de savoir ce qui se passe à travers le brouillard de la guerre. Selon certains rapports, peut-être que ce n’était pas exactement une école de l’ONU qui était visée, mais juste l’annexe de l’école d’où ils tiraient des roquettes, a repris Mme Clinton, en référence à plusieurs établissements de l’ONU touchés par des bombardements.

    eIl n’y a aucun doute dans mon esprit que le Hamas a initié ce conflit », a-t-elle encore affirmé.

    De manière plus générale, Hillary Clinton a pointé du doigt l’antisémitisme croissant, notamment en Europe.

    « On ne peut jamais ignorer l’antisémitisme, spécialement quand on voit ce qui se passe en Europe aujourd’hui. Il y a infiniment plus de manifestations contre Israël qu’il n’y en a contre la Russie qui se saisit d’une partie de l’Ukraine et abat un avion de ligne », a-t-elle encore constaté.
    Critiques de la politique d’Obama sur le conflit syrien

    Hillary Clinton a reproché à Barack Obama, dont elle a été la diplomate en chef pendant quatre ans, d’avoir laissé en Syrie un vide « rempli par les djihadistes », faute d’avoir aidé militairement l’opposition anti-Assad.

    « Le fait de ne pas aider à bâtir une armée crédible avec ceux qui ont été à l’origine des manifestations contre (le président Bachar ql) Assad –il y avait là des islamistes, des laïques et tout ce qui se trouvait entre les deux–, a créé un vide que les djihadistes ont aujourd’hui rempli », a déclaré Mme Clinton à l’hebdomadaire The Atlantic.

    Cet entretien a été réalisé avant que le président américain n’annonce des frappes contre l’Etat islamique en Irak mais publié seulement dimanche.
    Elle a aussi reproché au président l’absence d’une véritable doctrine de politique internationale, en se référant à un slogan d’Obama: « Ne pas faire des choses idiotes ».
    « Les grandes nations ont besoin de principes directeurs, et ne pas faire des choses idiotes n’est pas un principe directeur », a-t-elle fait remarquer.

    Selon plusieurs chroniqueurs politiques, il s’agit là de la critique publique la plus sévère de Mme Clinton à l’encontre de Barack Obama depuis qu’elle a quitté son poste en 2011 et alors qu’on lui prête généralement l’intention de se présenter à la primaire démocrate pour l’élection présidentielle de 2016.

    « L’une des raisons pour lesquelles je m’inquiète de ce qui se passe au Moyen-Orient en ce moment, c’est cette capacité qu’ont les groupes de djihadiste d’essaimer, et cela pourrait affecter l’Europe et affecter les Etats-Unis » a déclaré Mme Clinton, dont les propos et les arguments semblent rejoindre ceux de certains influents élus républicains comme John McCain ou Lindsey Graham.
    « Les groupes de djihadistes tiennent un territoire, mais ils n’en resteront jamais là. Leur but c’est de s’étendre. Leur raison d’être c’est leur opposition à l’Occident, aux croisés, à… Je vous laisse remplir les trous, nous rentrons tous dans une de leurs catégories », a-t-elle affirmé.
    Elle a dit beaucoup réfléchir à l’endiguement (une doctrine américaine de la guerre froide pour contenir l’expansion de l’Union soviétique ndlr), à la dissuasion et à la défaite.
    Au regard de la menace des extrémistes islamistes, Mme Clinton a laissé entendre que l’Amérique réussissait quand elle avait un plan général avec un but clair en citant l’exemple de la chute de l’Union soviétique et la défaite du communisme.

    • @ Afrikanisch : Hallo,

      1. ich hätte gern gewusst, was mit « Afrikanisch » gemeint ist!

      1.1. Ton pseudonyme est comme « Ccix n lkanun: ism-is yella, netta ulac-it. »

      2. Idem pour ton copier coller (ton intervention en l’occurrence)

      2.1. C’est quoi ce « coq-à-l’âne »? /
      2.2. Was soll diese ohne Zusammenhang-Gerede?
      3.3. D acu i yed-iwwin tamemt γer yiẓẓan?

      Ohne jeglichen Groll

      Ameksa

    • azul, toute facon tout musulman est un islamiste en puissance ,ils se disent moderés mais cela est faux ,le dogme subsiste et reste fort ,nous somme en pleine guerre de religion et l’occident chretien gagnera ,il reduira ces califats fanfarons .

    • @ Afrikanisch : Hallo,

      ich hätte gern gewusst, was mit « Afrikanisch » gemeint ist!
      Ce pseudonyme, ton pseudonyme en fait est comme

      « Ccix n lkanun: ism-is yella, netta ulac-it. »

      Idem pour ton copier-coller (ton intervention en l’occurrence) qui n’a aucune relation avec le sujet traité plus haut.
      C’est quoi ce « coq-à-l’âne »?
      Die ohne Zusammenhang-Gerede

      D acu i yed-iwwin tamemt γer yiẓẓan?

      Sans rancune
      Ohne jeglichen Groll

      Ameksa

  2. Encore une nouvelle fois :Echah fellanagh !!!!!!
    On a que ce qu’on mérite !!!!
    Puisque on aime jouer les pacifistes et tendre l’autre joue, et s’occuper prioritairement des causes et des combats des autres, qui n’ont jamais été les nôtres,genre faire de la charité d’abord aux autres avant les siens.Eh bien echah !!Les kabyles d’aujourd’hui sont indignes de leurs ancêtres!!!Continuons à nous lamenter et à jouer les victimes ou à pleurnicher comme des femmes,c’est tout ce qu’on sait faire désormais.Les kabyles de cette époque, de part leur pacifisme lâche qui n’a pas lieu d’être face à un ennemi qui ne craint et ne respecte que celui qui est plus fort que lui, et qui ne s’incline que devant la FORCE,ont choisi le suicide délibérément!De part notre passivité ,de notre indifférence et de notre lâcheté criminelle, on es entrain de creuser notre tombe de nos propres mains et de ce fait on mérite amplement ce qui nous arrive !!!!!

    • @Ukutamanei,

      Ok là tu viens juste de faire un constat sur une chose que tout le monde connait. Il me semble que le temps des constats est fini. Ce que tu fais là n’est pas different de ce que tu considére comme du pleurnichage. Maintenant nous avons besoin de SOLUTIONS!!!!!! PLUS DE CONSTATS SVP!!!!!
      Puis qu ‘on y est, qu’est ce que tu fais personnellement pour qu’on s’en sorte? Quand tu dis chah, qu’est ce que tu as proposé ou initier et que les kabyles ne t’ ont pas suivi?

      Avant que tu me repose la même question moi je vais te dire ce que je fais tous les jours pour sauver la kabylie. À l’heure actuelle sur la scène politique kabyle il n’ y a qu’une seule organisation qui lutte pour les droits du peuple kabyle. Et cette organisation s’appelle le MAK et son GPK. Et bien moi j’aide du mieux que je peux le GPK ne serait ce qu’on parlant tous les jours autour de moi pour sensibiliser les gens à la nécessité d’édifier un Etat kabyle car seul un Etat kabyle peut sauver notre culture, notre langue et notre mode vie.
      Alors mon frere si tu es daccoed avec moi fais comme je fais en parlant autour de toi sinon si tu n’es pas daccord alors là montre nous un autre chemin peut etre on te suivra si tu as mieux que ce que propse maintenant mas ferhat mehenni.

      • Mon frère amcic, je pense pour un objectif aussi colossal que l’indépendance, votre démarche de sensibilisation est saine mais reste assez insuffisante. On ne peut prétendre à notre liberté (notre ennemi n’est pas le Danemark, mais une horde de sauvage sans race ni foi) en se limitant à ça; Notre soutien pour le GPK/MAK est immuable, c’est notre organisation politique; seulement cette organisation a aussi besoin (pour se sentir forte) d’autres organisations telles que les scouts Kabyles, Mouvement des étudiants Kabyles, brigades d’autodéfense de la Kabylie, ligue des droits de l’homme Kabyles, police environnementale (protection du patrimoine et ressources Kabyles), etc. Je ne sais s’il y’a une cellule de communication au sein du MAK, qui recense les diverses idées ou approches des intervenants? C’est à partir des idées des uns et des autres qu’on peut avancer et créer cette dynamique d’avant indépendance. Sans rancune. Votre frère Kabyle.

  3. Les Arabes : « Toutes les fois qu’ils jettent leurs regards sur un beau troupeau, sur un objet d’ameublement, sur un ustensile quelconque, ils l’enlèvent de force. Si, par la conquête d’une province par la fondation d’une dynastie, ils se sont mis en état d’assouvir leur rapacité, ils méprisent tous les règlements qui servent à protéger les propriétés et les richesses des habitants. » Ibn Khaldoun, « Les Prolégomènes » – tome I

    • le journalisme ce sont des faits , des informations precises. on ne trouve rien de tout ca dans cet « article ». ou , qui , quand , pourkoi , aucune reponse à ces questions de base pour apprenti journaliste

  4. « « se coudre la bouche et de se boucher les oreilles ». « Vous ne voyez rien et vous n’entendez rien ! De notre côté, aucun mauvais vent ne vous parviendra. Le respect d’un tel deal sera bénéfique aussi bien pour vous que pour nous.» »
    ==============
    j’espère que les kabyles se le tiendront pour dit et qu’ils comprendront que ces égorgeurs sont là pour crever l’État ângérien. ils n’en ont rien à cirer de la Kabylie qu’ils considèrent comme un gros ZÉRO !

    il n’y a que la presse ângérienne (y compris ce site) qui fait semblant de l’ignorer.

  5. Je suis stupéfié de lire des phrases telles que : leur démarche est différente de celle des services de sécurité ! … Vous soulignez également leur AUDACE ,de circuler sans crainte. A partir de ces indices on retiendra que ce sont en réalité des groupes des services de sécurité qui se déguisent comme TERRORISTES .
    Sachez que tous les vrais terroristes des années 1990,se sont tous recyclé dans le grand bisnes de l’import et donc ils sont tous de grands milliardaires .
    La Kabylie frondeuse gêne énormément le pouvoir ,d’où la désinformation ,l’intox et toutes sortes de sabotages .
    Impossible de saboter quoi que se soit en Kabylie occupée militairement sans l’aval des services de sécurité . Cela fait partie du programme élaboré depuis Alger .

    • Tout a fait d’accord avec toi l’ami. Je qui m’attriste est de realiser, que logiquement donc, s’il n’y avait pas ces actionnements d’Alger, les Kabyles quand a eux prendraient une eternelle sieste…

      La question qui se pose alors est, qu’en serait-il, si tout mangeait bien, bougeait du Q bien, la jsk championne, etc., etc. Decidemment, parfois il n’y a que la cravache qui marche.

    • Heureusement que ce n’est pas mon vrai nom – Vous venez de l’userper tout en censurant mon commentaire. Comme je sais qui est qui dans ce bordel de tamurt – J’offre 24 hrs pour rectification. A tes riques et perils fils de pute – et il n’y aura pas d’avertissement.

    • LA VIOLENCE n ‘a jamais fait avancer les choses!
      Pacifiquement ,rejoignant tous ces mouvements pacifistes tel le MAK et contribuons à ce qu il prospére et devienne incontournable.

      Divisés ,les kabyles ne s’en sortiront jamais,UNIS sous une même banniere qui defend notre identité,notre territoire linguistqiue,humain et environnemental nous serons forts!

      Laissons les fusils et les armes de destruction aux arabes ,remplaçant les par le SAVOIR,LA PLUME ET L union!

      Portant et diffusant à travers le monde notre combat identitaire libérateur.Un passage sur CNN,SUR LA BBC…..et autres médias pour expliquer au monde notre comabt pacifique vaut mieux que toutes les divisions armees du monde !

  6. adharwun le mot : le Machaa-allah !!!!!!!!!!! ( des suppositoires distribuer aux femmes kabyles avec le hijab et aux hommes kabyles avec le kamis ) et eux nous vise avec une mort à petit feu ( notre culture ,
    langue , notre pauvre économie , notre territoire , les richesses naturelle ….ect ) comme un ali baba et 40 voleurs .

  7. azul

    La question,alors qui sont -ils ces gens là? L’accord entre l’ais terroriste et l’anp heritiere de l’aln terroriste commencent a etre divulguer. Cette accord est là pour renforcer l’ideologie du baath partagée par tout les islamistes et arabes oû qu’ils se trouvent ,en afrique du nord,au moyen orient,en europe ,au usa.
    c’est que le monde entier doit savoir que cette ideologie est l’essentiel des hitleriens et des nazis qui veulent exeterminer les juifs et tout ce qui ne parle pas arabe la langue du dieu allah el arabi.

    Ces terroristes qui circulent aujourdhui avaient deja circuler au debut des années 60 en kabylie,ils sont armés et financés par l’armée nationale populaire de grand terroriste gaid salah.

    Ce gaid salah avait dit : quand on termine avec les gens du fis politique et leur base « nous savons tous ce qui s’est passé avec plus de 200 000 morts assassinés par l’ANP et quelques uns par quelques islamistes »,nous allons retourner sur la kabylie et les kabyles.

    La seule politique de l’anp heritiere de l’ALN « militaire et politique  » est de soumettre les autres . la soumission esclavagiste du regime de l’ALN n’est pas reformable et non evolutif dans le tems et dans l’espace.

    Pour les kabyles qui veulent taper sur le kabyle « que c’est notre faute » ,ils jouent la meme manipulation que ce pouvoir narco-arabo-islamo-terroriste. Pour les gens qui attendent la solution de l’etranger,cette manipulation est venue du pouvoir qui veut que ça ne bouge pas à l’interieur. Le monde entend avec des oreilles et voit avec des yeux, donc pour bouger nous avons besoin de vous entendre et de vous voir.

  8. Au lieu de squatter la kabylie ils n’ont qu’à y aller se battre ailleurs chez leurs frères.
    Il n’y a pas de place pour ces cafards en kabylie.

  9. Tout est dans la phrase suivante je cite  » ces hommes armés dont la démarche et le comportement ne ressemblent guère aux éléments des services de sécurité  » . Vouloir blanchir les services de sécurité sans avoir fait la moindre enquête cela pue les méthodes de manipulations usitées par le DRS depuis toujours. Qui peut circuler et se prévaloir de l’impunité totale à part les escadrons de la mort formés par le DRS depuis la décennie noir. Il est regretable que le journal thamourth serve de relais et repercute ce genre de manipulations. Et ce  » journaliste tissegouine » est il en service commandé?
    La Kabylie ne se relevera jamais si elle ne constitue pas ses propres services de sécurité formés par ses propres enfants. Le MAK devrait réflechir à lancer la formation de jeunes qui demain pourrait servir à constituer l’ossature de notre propre police comme font les kurdes qui devraient bien nous inspirer.

  10. Le point de vue de Wafa Sultan

    Gaza, ou l’hypocrisie inégalée

    La célèbre sociologue d’origine syrienne, Wafa Sultan, vient de publier l’un des points de vue le plus cinglants concernant la situation à Gaza. Elle plonge aux origines de l’islam pour expliquer le conflit entre deux conceptions diamétralement opposées : la culture de la vie contre la culture de la mort et du martyre. Elle s’appuie sur des exemples de l’histoire récente pour dénoncer une religion, une culture et une idéologie barbares

    Puisqu’il m’importe peu de satisfaire les uns, de défendre les autres ou d’éviter la colère des troisièmes, je peux dire que le Hamas n’est qu’une sécrétion islamique terroriste dont le comportement irresponsable à l’égard de sa population l’empêche de se hisser au niveau du gouvernement. Mais ceci est conforme à l’habitiude, puisque, à travers l’histoire de l’islam, jamais une bande de criminels islamistes n’a respecté ses adminsitrés. (…) Je ne prétends pas défendre Israël, puisque les Juifs ne m’ont pas demandé mon avis quant à leur terre promise. S’ils me demandent mon avis, je leur conseille de brûler leurs livres sacrés et de quitter la région et de sauver leur peau. Car les musulmans constituent une nation rigide exempte de cerveau. Et c’est contagieux. Tous ceux qui les fréquentent perdent la cervelle…

    Avant la création de l’Etat d’Israël, l’histoire n’a jamais mentionné une guerre impliquant les Juifs, ni qu’un Juif ait commandé une armée ou mené une conquête. Mais les musulmans sont des combattants, des conquérants et leur histoire ne manque pas d’exemples et de récits de conquêtes, de morts, de tueries, de razzias… Pour les musulmans, tuer est un loisir. Et s’ils ne trouvent pas un ennemi à tuer, ils s’entretuent entre eux.

    Il est impossible pour une nation qui éduque ses enfants sur la mort et le martyre, pour plaire à son créateur, d’enseigner en même temps l’amour de la vie. La vie a-t-elle une valeur pour une société qui inculque à ses enfants qu’ils doivent tuer ou être tués pour aller au Paradis ?

    Depuis le début de l’opération israélienne contre Gaza, je suis bombardée de courriers électroniques venant de lecteurs musulmans qui me demandent mon avis sur ce qui se déroule à Gaza. Je ne suis pas concernée par ce qui s’y passe, mais je suis intéressée par les motivations qui animent ceux qui m’écrivent. Je suis convaincue que ce qui les motive n’est pas la condamnation de l’horreur, ni la condamnation de la mort qui sévit à Gaza. Car, si la motivation était réellement la condamnation de la mort, ces mêmes lecteurs se seraient manifestés à d’autres occasions où la vie était menacée.

    —————————————————————————————————————————————
    Ceux qui condamnent le massacre de Gaza, par défense de la vie en tant de valeur, doivent m’interroger sur mon avis à chaque fois que cette vie-valeur était menacée. Plus de 200.000 musulmans Algériens ont été massacrés par d’autres musulmans Algériens ces quinze dernières années, sans qu’aucun musulman ne s’en émeuve. Des femmes Algériennes violées par les islamistes ont témoigné et raconté que leurs violeurs priaient Allah et imploraient son Prophète avant qu’ils ne violent leurs victimes. Mais personne ne m’a demandé mon avis.
    —————————————————————————————————————————————

    Plus de 20.000 citoyens syriens musulmans avaient été massacrés par les autorités (Hamas en 1983) sans qu’aucun musulman ne réagisse et sans qu’aucun ne me demande mon avis sur ces massacres étatiques. Des musulmans se sont fait exploser dans des hôtels jordaniens tuant des musulmans innocents qui célébraient des mariages, symboles de la vie-valeur, sans qu’aucune manifestation ne soit organisée à travers le monde, et sans qu’on ne me demande mon avis. En Egypte, des islamistes ont récemment attaqué un village copte et ont massacré 21 paysans, sans qu’un seul musulman ne dénonce ce crime. Saddam Hussein a enterré vivant plus de 300.000 chiites et kurdes, et en a gazé beaucoup plus, sans qu’un seul musulman n’ose réagir et dénoncer ces crimes.

    Au plus fort des bombardements de Gaza, une femme musulmane, fidèle et pieuse, s’est fait exploser en Irak dans une mosquée chiite, tuant une trentaine d’innocents, sans que les médias ou les musulmans ne s’en émeuvent. Il y a quelques mois, le Hamas avait aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne, accusés d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient
    organisées en Europe ou dans le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.

    Ainsi, la vie n’a pas de valeur pour le musulman. Sinon, il aurait dénoncé toute atteinte à la vie, quelle qu’en soit la victime. Les Palestiniens et leurs soutiens dénoncent les massacres de Gaza, non pas par amour de la vie, mais pour dénoncer l’identité dues tueurs. Si le tueur était musulman, appartenant au Hamas ou au Fatah, aucune manifestation n’aurait eu lieu.

    (…) CNN a diffusé un documentaire sur Gaza montrant une femme palestinienne qui se lamente et crie : mais qu’on fait nos enfants pour être tués comme ça ? Mais qui sait. Peut-être qu’il s’agit de la même palestinienne qui se réjouissait il y a deux ans quand l’un de ses fils s’était fait exploser dans un restaurant de Tel-Aviv et qui disait souhaiter que ses autres enfants suivent le même exemple et devenir martyrs.

    Mais quand l’idéologie et l’endoctrinement sont d’une telle bassesse, il devient normal que cette palestinienne perde toute valeur à la vie. Sinon, elle pleurerait ses enfants de la même façon qu’ils se tuent dans un attentat suicide à Tel-Aviv ou sous les bombes israéliennes. Car, la mort est la même qu’elle qu’en soient les circonstances, et elle demeure rejetée, et au contraire, la vie mérite d’être vécue et pleurée.

    Dans ce cas, comment puis-je me solidariser avec une femme qui lance les youyous de jouissance quand l’un de ses enfants se fait exploser contre les juifs, et elle pleure quand les juifs tuent ses autres enfants ? Mais l’idéologie enseigne aux musulmans que tuer ou être tué permet au fidèle de gagner le paradis. Dans ce cas, pourquoi pleurer les Gazaouis alors qu’ils n’ont pas bougé le petit doigt pour les Irakiens, les Algériens, les Egyptiens ou les Syriens pourtant musulmans ?

    (…) Après ce qui précède, je suis certaine que ceux qui m’écrivent et me demandent mon avis sur ce qui se passe à Gaza cherchent à me faire dire ce qu’ils peuvent utiliser pour m’incriminer et me condamner, ou pour me faire dire ce qu’ils ne peuvent exprimer eux-mêmes.

    (…) Borhane, un jeune palestinien de 14 ans, a perdu il y a une dizaine d’années ses bras, ses jambes et la vue dans l’explosion d’une mine en Cisjordanie. La communauté palestinienne aux Etats-Unis s’est mobilisée pour lui venir en aide et financer son hospitalisation dans l’espoir de sauver ce qui pouvait l’être. Lors d’un diner de bienfaisance organisé à son profit en Californie, la plus riche palestinienne des Etats-Unis s’est présenté en grande fourrure, et a qualifié Borhane de héros. Elle s’est adressée à ce bout de chair immobile et inerte : Borhane, tu es notre héros. Le pays a besoin de toi. Tu dois retourner dans le pays pour empêcher les Sionistes de le confisquer… Mais l’hypocrisie de la palestinienne la plus riche des Etats-Unis l’empêche d’envoyer ses propres enfants défendre la Palestine contre les Sionistes. Exactement à l’image des chefs du Hamas qui demandent les sacrifices à Gaza, mais restent à l’abri à Damas et à Beyrouth.

    (…) La guerre contre Gaza est certes une horreur. Mais elle a le mérite de dévoiler une hypocrisie inégalé dans l’histoire récente de l’humanité. Une hypocrisie qui distingue les Frères Musulmans syriens qui annoncent abandonner leurs activités d’opposition, pour resserrer les rangs contre les sionistes. Mais ces Frères musulmans ont-ils le droit d’oublier les crimes du régime commis contre les leurs à Hama, Homs et Alep ? Avant de se réconcilier avec le régime pour lutter contre les sionistes, ces Frères musulmans ont-ils dénoncé les crimes commis par leurs alliés et partenaires (dans la confrérie) en Algérie et en Irak ? Ont-ils dénoncé la mort de centaines de milliers de chiites en Irak sur le pont des oulémas à Bagdad, pulvérisé par l’un des vôtres conformément aux enseignements de votre religion de la paix et de la miséricorde ? Avez-vous une seule fois dénoncé les exactions contre les chrétiens en Irak ? Ou contre les coptes en Egypte ? Votre hypocrisie nous empêche de croire vos sentiments à l’égard des enfants de Gaza, puisque vous êtes responsables du pire.

    (…) Essayons d’imaginer ce que le Hamas aurait fait du Fatah, et des autres, s’il possédait la technologie et les armes d’Israël ? Essayons d’imaginer ce que l’Iran aurait fait des sunnites de la région, s’il détenait les armes modernes que possède Israël ? Ce serait sans doute le massacre garanti.

    (…) J’ai récemment rencontré un religieux hindou en marge d’une conférence consacrée à la guerre contre le terrorisme. Il m’a dit : « toutes les guerres se sont déroulées entre le bien et le mal. Sauf la prochaine, elle doit se dérouler entre le mal et le mal ». N’ayant pas compris ses propos, je lui ai demandé des explications. Il m’a dit : « Je suis contre la présence américaine en Irak et en Afghanistan. Si les Etats-Unis veulent gagner la guerre contre les islamistes, ils doivent se retirer et laisser les deux pôles du mal s’entretuer. Les sunnites et les chiites étant nourris sur la haine, vont se battre et se neutraliser ».

    Tirant la conclusion de ces mots remplis de sagesse, on peut dire qu’Israël contribue aujourd’hui, inconsciemment, au succès de l’islam. En s’attaquant à Gaza, Israël pousse les musulmans à se solidariser et à surpasser leurs divergences. Et septembre noir en Jordanie est encore dans tous les esprits (…). Les exactions dont sont capables les arabes et les musulmans dépassent toute imagination. Un char jordanien avait écrasé un palestinien, puis le conducteur du char est descendu de son blindé et a bourré la bouche de sa victime avec un journal… Un comportement qu’aucun militaire israélien n’a eu à Gaza. Aussi, pendant les massacres de Hama en Syrie, des militants des Frères musulmans trempaient leurs mains dans le sang des victimes pour écrire sur les murs : Allah Akbar, gloire à l’islam. Je n’ai jamais entendu qu’un juif ait écrit avec le sang d’un autre juif des slogans à la gloire du judaïsme. Je le dis avec un pincement au cœur : pour sauver l’humanité du terrorisme, il faut que le monde libre se retire et qu’il laisse les musulmans s’entretuer.

    (…) Je me souviens quand j’étais étudiante à l’université d’Alep, et quand l’ancien ministre syrien de la Défense Mustapha Tlass était venu nous rencontrer. Dans un élan d’hypocrisie, Tlass nous avait dit qu’« Israël craint la mort et la perte d’un de ses soldats lui fait peur et mal. Mais nous, nous avons beaucoup d’hommes et nos hommes ne craignent pas la mort ». Là réside la différence entre les deux conceptions et les deux camps, et le témoignage de Tlass semble avoir inspiré les dirigeants du Hamas aujourd’hui.

    Ainsi, l’extermination de tous les enfants de Gaza importe peu aux dirigeants islamistes et du Hamas, la vie n’ayant aucune valeur pour eux. Ils se réjouissent simplement de la mort de quelques soldats israéliens. Pour les islamistes, l’objectif de la vie est de tuer ou de se faire tuer pour gagner le paradis. La vie n’a donc aucune valeur.

    (…) Si le Prophète Mohammed savait que le Juif allait voler un jour à bord des F-16, il n’aurait pas commandé à ses disciples de tuer les juifs jusqu’au jour dernier. Mais ses disciples doivent modifier cette idéologie par pitié pour les générations futures, et pour sauver leur descendance et lui préparer une vie meilleure, loin de l’idéologisation de la mort.

    Les musulmans doivent commencer par se changer, pour prétendre changer la vie. Ils doivent rejeter la culture de la mort enseignée et véhiculée par leurs livres. C’est seulement quand ils y parviendront qu’ils n’auront plus d’ennemis. Car, celui qui apprend à aimer son fils plus qu’à haïr son ennemi appréciera mieux la vie. Aussi, jamais la terre ne vaut la vie des personnes, et les Arabes sont le peuple qui a le moins besoin de la terre. Mais paradoxalement, c’est le peuple qui déteste le plus la vie. Quand est-ce que les Arabes comprendront-ils cette équation et commenceront-ils à aimer la vie ?

  11. Aux diables humains ces terroristes Qaida Aqmi de poser leurs armes pour éviter la mort par balle et violent feu de forêt après l’avertissement d’ALLAH ce séisme a Béjaia aux kabyles d’appliquer l’héritage islamique pour les femmes de fermer les bars surtout Béjaia Tizi ouzou et Azazga et de mettre fin en nudisme sur les plages et de mettre fin en christianisme et disc jocky en Kabylie aujourd’hui pour éviter ces punitions d’ALLAH en Kabylie glissement de terrain tsunami les séismes les inondations grêlon les foudres les accidents de la route de train crash d’avion et les virus sida Ebola H1N1 feu de forêt et leurs animaux par la fièvre aphteuse si la fin du monde pour éviter l’enfer et pour éviter Henry Levy et les franc maçons les architectes de 11.9 les attentats de Toulouse de Bruxelles Boston Madrid les révoltes arabes et la guerre en Ukraine et leurs marionnettes Qaida Aqmi Boko Haram Daash a l’enfer et pour éviter les meilleurs amis de satan depuis Adam et les vrais ennemis de l’islam les chiites et les wahabiites surtout leurs imams et muphti ANIDAZ AZRYAN AFDOUNITH si la fin du monde c’est bon thadaz thafraz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here