Tuβiret : Les fusils confisqués aux citoyens au début des années 1990 volatilisés !

6
182

TUVIRET (Tamurt) – C’est un véritable pavé dans la mare que viennent de jeter des villageois de la région de Hizer, département Tuβiret. Des centaines de fusils de chasse confisqués aux citoyens à Tuβiret se sont volatilisés et aucune trace de ces armes n’a été retrouvée pour les restituer à leurs propriétaires, selon un collectif de citoyens de la région de Hizer qui a pris attache avec notre rédaction.

Les concernés affirment que les services de la gendarmerie leur ont fait savoir verbalement que leur fusils sont introuvables ! Où sont-ils passés ? Les citoyens concernés sont perplexes. Ils ne savent pas quoi faire. « On a entendu dire que nos fusils ont été vendus illégalement à des trafiquants d’armes, mais cette information nous semble invraisemblable. Mais à entendre ce que nous a signifié le commandement de la gendarmerie de Tuβiret cette semaine, il s’avère que cette information est vraie », nous laisse entendre un homme âgé de Hizer qui dit avoir laissé ses enfants dans la misère durant les années 1960 pour se permettre d’acquérir son fusil qui lui a été confisqué par les militaires aux débuts des années 1990, juste après l’avènement de terrorisme.

Tout porte à croire qu’effectivement un nombre important de fusils de chasse n’a pas été retrouvé par les services de sécurité dans les casernes afin de les restituer à leurs propriétaires. L’affaire est grave. Les citoyens soupçonnent les services de gendarmerie et les militaires d’avoir vendu les armes. C’est pour cette raison que des initiateurs de mouvements pour réclamer la restitution des armes ont été menacés de mort ce qui les a contraints à abandonner la contestation. « On nous a expliqué que peut être nos fusils ont été redistribués à des groupes d’autodéfense, mais si c’est le cas, il doit exister des documents ! », s’exclame notre interlocuteur.
« Nous allons sensibiliser la presse et nos députés pour faire au moins du bruit et nous exigeons la restitution de nos armes et pas des miettes d’indemnisation », nous indique un citoyen de la région de Hizer outré par cette nouvelle que les gendarmes leurs ont lancé à la figure lundi dernier.

Saïd F

6 COMMENTS

  1. Vous faites les naïfs où vous faite semblant de ne pas voir ce qui ce passe?
    Pourquoi pensez vous que le pouvoir mafieux a confisquer les armes des Kabyles, c’est pour qu’ils ne puissent pas les retourner contre ce même pouvoir un jour.
    Le terrorisme n’est qu’une excuse de la part des services de l’insécurité, c’est eux même qui ont implantés le terrorisme en Kabylie et lorsqu’ils ont vue que les villageois ont constitués des groupes d’auto défense armé, ils ont pris peur et leur ont confisqués leurs fusils.
    Il est inutile de demander au pouvoir raciste de restituer les armes, ils les ont surement revendue aux terroristes en faisant de la contrebande, il vaut mieux vous réunir avec les comités de villages pour voir comment en racheter d’autre (en faisant appel à la diaspora à l’étranger par exemple, c’est leur région, leur biens , leur maison aussi que vous aller protéger) mais surtout sans rien demander à ce pouvoir mafieux, regarder en Syrie, en Irak, en Libye, dans les maquis de Kabylie…les terroristes eux réussissent à avoir des tonnes d’armes sans problème alors vous attendez quoi?

  2. Cette histoire des fusils: si nous avons fais comme les Touaregs, c’est à dire ne pas remettre les fusils,alors jamais il y aurait cette histoire d’influence du pouvoir d’Alger contre la kabylie. Le pouvoir avait précipité des récupérer les fusils en kabylie parce qu’il s’est senti en position de grande faiblesse à l’époque contre les islamistes,et c’est la raison pour laquelle il leur a accordé des avantages faramineux. Mais en kabylie c’est autre chose. Imaginons une rebellion armée contre un état aux caisses du trésor vides et sous une pression islamiste ou autre,alors les jours de ce pouvoir seront comptés. Et c’est pour cela qu’il a eu l’idée de récupérer les fusils des kabyles soit-disant pour protéger contre l’attaque des islamistes. Toz Toz, il s’est avéré finalement que ceux qui attaquaient les villages kabyles pour récupérer leurs fusils étaient des agents du DRS. Hélas nous avons été induits en erreur par cette classe kabylo-politicarde soit disant laico-démocratoz qui a réussi à convaincre des villages à créer ce qu’ils appelaient GLD pour défendre leur honneur et puis il ont constaté finalement que c’est pour défendre la mafia. voyons maintenant la suite. Humiliation totale contre la kabylie par l’union pouvoir- islamistes.

  3. A l’époque, cette confiscation de fusils équivalait à un rasage de moustache en règle ! Ou bien au passage de la lame à chute verticale de la guillotine à nez…

    ….Pleurons maintenant.

  4. Et bien tant pis pour eux, je me demande comment des personnes puissent faire confiance au pouvoir, en fournissant leurs propres armes a ce pouvoir qui les maltraites depuis 1962.

    • ET MAINTENANT IL NOUS RESTE DES PIERRES OU DES ARMES BLANCHE POUR NOUS DÉFENDRE DE CES TERRORISTE DE L ETAS HACHWA HACHWA HACHWA ON DONNE DES ARMES POUR QUI NOUS TUE…………………………IL DOIT Y AVOIR UNE SOLUTION POUR CE PAY

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here