Tizi-Ouzou : La police tolère la vente de drogue à Larvaa Nath Irathen

8
129

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La vente de drogue et de psychotropes se banalise dans la ville de Larvaa Nath Irathen, une localité distante de 20 km vers le sud-est de Tizi-Ouzou.

Les dealers agissent et écoulent leurs marchandises sans aucun soucis et ne sont jamais inquiétés par les services de sécurité. Ni les gendarmes ni la police ne daignent bouger le petit doigt et mettre un terme à ce commerce qui prolifère dans cette ville qui a enfanté tant d’intellectuels et d’artistes.

Les jeunes et même les moins jeunes tombent de plus en plus dans les engrenages de la drogue et d’autres fléaux sociaux dévastateurs. Le comble, selon certains habitants de cette ville qui ont dénoncé ce laxisme gravissime, certains services de sécurité rôdent matin et soir avec des dealers. « Les premiers consommateurs de drogue sont les policiers, les gendarmes et les militaires. Le problème est justement là », nous a déclaré un jeune de de cette région.
« Les services de sécurité, notamment la police, sont soupçonnés de complicité dans les réseaux de vente de drogue. Sinon comment expliquer qu’aucun dealer n’a été arrêté alors que les lieux de vente de drogue et les revendeurs sont connus par tout le monde à Larvaa Nath Irathen ? », de demande un commerçant de la ville de Fort National.

La délinquance prend des proportions alarmantes dans cette localité montagneuse naguère havre de paix. Les autorités locales, notamment les élus, ne peuvent pas réagir. L’administration algérienne est centralisée. Un commissaire de police a plus de pouvoir qu’un maire élu par la population. Un système colonial hérité des autorités Françaises. « On ne peut pas rester les bras croisés et voir nos enfants perdre leur avenir dans la drogue.Les utoritées doivent réagir pour remettre de l’ordre dans la ville sans cela nous nous en occuperons nous-même », nous déclaré un habitant de cette ville.

Saïd F

8 COMMENTS

  1. C’EST LA  » STRATEGIE DELIBEREE  » du DRS pour CASSER LA KABYLIE : LA  » MAROCANISATION  »

    Drogues tolérée, rostitution, proxénétisme, débauche, alcool à gogo, trafics en tous genres, corruption généralisée, kidnappings, etc. :  » la marocanisation  » (pardon !). Tout y est pour casser complètement la région, et ce depuis longtemps déjà ! Le Pouvoir militaro-mafieux a déployé toute cette panoplie, une boite-à-outils pour embrigader complètement la population, contrer toute velléité de résistance et d’opposition contre la Dictature militaire en place depuis 1962 !

    Lesbarons de la drogue et tenanciers des ces lieux de débauche sont réputés  » intouchables « , car se sont des gens appartenant au DRS, cette gestapiste de  » Police politique  » du Régime militaire, aujourd’hui  » muée en mafia tentaculaire  » qui a tissé ses mailles dans tous les secteurs et domaines d’activités économiques, politiques, sécuritaires…..et infiltrée à tous les échelons et échelles !

    Drogues et débauches vont ensemble généralement….Le Régime militaire les favorise et les stimule : pour vue qu’il n’ y’ ait pas de de contestation politique, de protestation, d’opposition ! Et puis, et puis, la drogue, la prostitution et l’alcool rapportent énormément d’argent pour les réseaux militaro-mafieux qui sont les promoteurs. D’une pierre, deux coup ! L’argent à gogo, et la neutralisation de la contestation…..

    Les campus sont gangrénés : Facs, Instituts, Centres (…) sont  » remplie  » à 75% de filles, donc  » ultra-féminisés  » dans le but de  » dépolitiser  » les campus, car quoi qu’on pense, hélas, elles rares les filles qui  » font de la politique  » ! La Sécurité militaire et les Services du protocole ont décidé d’un commun accord dès les débuts 80, d’intégrer énormément de filles dans les Universités. Pour la dite Police politique, il s’agit de contrer l’agitation contestataire, protestataire. Pour le Protocole, il était temps de trouver des épouses lettrées pour les Diplomates, Ministres, Officiers….comme c’est le cas partout ailleurs. Mais au Bled de la démesure et du khalouta, les dirigeants ont optés pour la  » totale  » : gonfler les notes pour accorder les  » bacs cadeaux « , et c’est le fait accompli pour les parents et la société en générale, contrainte d’accepter l’inscription de leurs filles, memes on sachant qu’elles sont en réalité médiocres, le niveau au plus bas….et c’est le bordel à la Fac !

  2. un droguer est un danger pour lui meme et les autres . C’est bien connu , c’est une arme de guerre extremement redoutable .Pauverauté drogue = individu qui ne sert à rien = vaut-rien.A mesure qu’on aprend de la réalité algerienne= la Kabylie ne doit compter que sur elle-meme. L’organisation , la quete scientifique et la force de notre heritage culturel sont remplacé par l’anarchie et sont constament attaqués par toutes sortes de poisons naturels et idéologiques.Il ne s’agit nulement de culpabiliser ou de pleurer, c’est un diagnostique d’un esprit qui se veut scientifique, et motivé par un grand espoir de voir notre cher Kabylie libre et bien-heureuse.

  3. La libre importation des produits destructive de la nation , l´aveuglement de jeunesse , rendre la société plus consomatrice de leur produits , en informel les monopologues qui détient le commerce internationale font durcir et muraillé leur circuit On imposant des licences pour l´importation et l´exportation dont la complicité du chef de l´UGTA et Oncle d´Aigle Azur ( acheteur des appareilles de Khalifa airways ) ainssi le présidente du PT , propriétaire des chaletiers maritime exportatrice du poisson Algerie ( le poisson qui fait rare au marché et trop cher pour le smig d´Algerien ) ainssi de concentrer pour un Dinar fort ??? ils nous imposent des lois d´indigeanats !!!!!!!!!!!!!! en coopération et la complicité de la puissance neo coloniale .

    voila le nouvelle loi du patron des investissements privé à Boudouaou et est d´Alger , une imprimerie sofistiqué , des Agences de voyages ……………..ect .

    L’Algérie veut réintroduire les licences d’importation. Le ministre du Commerce, Amara Benyounes, a annoncé ce mardi 16 septembre à Alger que la révision prochaine de la loi sur l’importation et l’exportation prévoit la restauration d’autorisation d’importation pour protéger certains produits stratégiques.

    Dans le cadre de la révision de la loi sur l’importation et l’exportation dont le projet devrait être présenté prochainement au gouvernement, « on va introduire des licences d’importation automatiques et non automatiques », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse en marge d’une réunion d’évaluation de son secteur, rapporte l’agence APS.

  4. Si nous sommes dans cette situation catastrophique,c’est que nous avons lâché prise et notre bravoure a pris un sacré coups.
    Ce lamenté,pleurniché et crié notre indignation face a l’injustice imposé par les forces du mal qui cherche depuis fort lontemps a nous nuire et salir notre honneur ne servira a rien, si sur le terrain aucune action n’ait entrepris par la population saine pour stopper la vermine.
    La force d’un peuple réside dans sa capacité a combattre toutes forme d’agressions qui vise a détruire ses fondations sacrées et ne reculera devant rien pour passer a l’action quitte a
    user de la force pour son intérêt.
    Une prise de conscience général est nécessaire et primordiale,sinon la place encore une fois de l’aventure prendra le dessus et finira par étrangler toutes actions salutaire et pleine de bon sens.
    Revenir aux traditions ancestrales de gestion de nos village,est indignablement salvateur et même primordial,car la vermine n’a aucune chance et aucun pouvoir pour entreprendre ses dessins diabolique .

    • Bravo agma, vous avez tout résumé.Merci pour ce ccommentaire réaliste, pragmatique et lucide, franchement bravo! Oui c’est nous, qui avons permis à des poules de devenir des lionnes,et si nous sommes là où nous sommes aujourd’hui, c’est principalement de notre faute hélas.

  5. Azul ! Ceux qui se droguent sont des déchets, que peut faire la société kabyle avec des déchets? Alors ceux qui se droguent, qu’ils aillent au diable.

    • la marché de la drogue natamment aprés la fin de la guerre froid s´est progréssé trés vite dans l´economie mondial, son rendemant en devise est plus importante que cel du blé, alors que par le passé la consomation de ces poisons est trés limité à une petite quantité de gens dont eux meme sont les producteurs, ils implantent le kif en fonction de leur consomation, ses dernieres années vu que le marché est inondé par ces drogues, cea consomation devenu facilement accessible par des prix abordable pour bcp de gens!

      Donc fumez-vous avec plaisir aussi tot que les stocks ne sont pas épuisé!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here