Contribution : Al Qaeda en Kabylie, c'est le régime algérien !

6
245

CONTRIBUTION (Tamurt) – L’exécution d’Hérvé Gourdel, kidnappé dans le Djurdjura peut s’avérer être l’œuvre des services algériens. Quand on sait que 30% des forces armées algériennes sont stationnées sur le territoire kabyle on se demande comment un groupe terroriste a-t-il pu kidnapper, filmer et exécuter un otage français.

Quand on voit le nombre de barrages militaires et le nombre de Kabyles kidnappés ces dernières années, une centaine, on se demande à quoi sert la surmilitarisation de la Kabylie et pourquoi elle favorise l’insécurité au lieu de la combattre? Pourquoi cette occupation militaire de la Kabylie est-elle un sauf conduit des terroristes, leur protection ? Les services algériens ont-ils fait de la Kabylie un terrain pour leurs opérations clandestines ?

Si nous n’avons pas les moyens pour prouver l’implication des services algériens dans la planification et la gestion de l’insécurité, on peut au moins prouver par défaut que l’Etat algérien est dans l’incapacité de garantir la sécurité des citoyens sur le territoire kabyle.

L’importation et l’implantation du terrorisme sous la bannière du Khalifa islamique connu pour sa barbarie ouvrent-ils la voie à de futures atrocités en Kabylie ? Les services algériens seraient-ils sur le point de planifier des massacres en Kabylie sous couvert de l’Etat Islamique ?

Afraniman Ifettiwjen

6 COMMENTS

  1. Ça va arriver ça c’est une certitude! Et ce d’autant que les Kabyles d’aujourd’hui préfèrent tendre l’autre joue ,se soumettre et se coucher devant l’ennemi et jouer aux rêveurs pacifistes idéalistes et bien pensants que de combattre lutter, et de résister comme le feraient nos ancêtres.

    • Azul,
      Pourrons-nous lutter sur cinq fronts ?
      En effet, 1) RCD FFS !
      2) Les KDS !
      3) La dictature d’alger !
      4) Les islamistes assassins !
      5) La France qui a donné notre pays aux bédouins-islamistes….

      Pour ma part j’adhère au constat que tu fais de la situation.
      Mais quand on sait que notre union est défaillante, HELAS, ce qui devait faire notre force, par le comportement de nos soeurs et frères, ne nous reste que faiblesse.

      Et pourtant, nous n’avons aucun autre choix pour sauver ce qu’il reste de notre KABYLIE.
      Quel autre choix ? Soumission ? Jamais ! Lutter OUI ! Comment ? avec des banderoles ? Est-ce suffisant ? NON ! Avec des armes ou sont-elles et sans UNION avec qui ?

      Pourquoi ne pas commencer à surveiller ceux qui nous surveillent, à commencer par les mosquées, les islamistes importés, financés, dirigés, vers la Kabylie trouvent leurs soutiens que dans les mosquées, cet islam imposé ne trouve refuge que dans les mosquées, puisque c’est le pain quotidien que nous a offert boutef…..Trop à écrire, à dire, à faire pour que revive la Kabylie de nos aïeux, de nos martyrs.

      VIVE LA KABYLIE LIBRE INDEPENDANTE.

  2. Votre analyse est intéressante. Pondérée, prudente (sauf le titre) elle est bien argumentée, mais je ne comprends pas le bénéfice que pourrait tirer le régime algérien de faire de la Kabylie le théâtre de ses opérations clandestines. En l’état, limage et l’avenir de l’Algérie portent le poids ce drame.

  3. Vous avez bien vu Mr le journaliste.La preuve quelques minutes apres la publication de votre article deux incidents se sont prouduits en kabylie ( tires de l,armée sur les jeunes kabyles a wassif ) et assassinat d’un jeune homme a Ain zaouia ( as nenhadar at nenttal s dghel agh dirjem wakal)

  4. Élqaida en Kabylie c est le terrorisme pédagogique .Tout le monde le sait on enttend déjà à Alger Constantine anaba les algériens arabophones chuchotaient que le terrorisme pédagogique va anéantir les kabyles qui s opposent toujours et encore au pouvoir de said bouteflika LE RÉGENT ils leur feront comme à rais béntalha mascara

  5. Il est tout a fait clair que le régime colonialiste algérois est en train de planifier notre extermination.

    Saga des Gemeaux

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here