Ahmed Arrad à Azazga à l’occasion de la journée du 17 octobre 1961 : « la reconquête de l’Algérie par la France relève de l’inacceptable ! »

15
288

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Comme tous les ans, à l’occasion de la commémoration de la sanglante journée d’octobre 1961, Ahmed Arrad, ex-cadre de la Fédération FLN de France et spécialiste de l’histoire de la guerre d’indépendance de l’Algérie, sillonne les wilayas du pays pour donner des conférences.

Cette année, l’homme, qui a fait et vécu cette guerre la plus sanglante de tout le 20ème siècle, après la Grande Guerre et la Seconde guerre mondiale, a choisi Azazga pour l’entame de sa série de conférences sur ces journées d’octobre 1961 connues également sous l’appellation de « Massacres d’Algériens à Paris ».

C’est plus exactement au lycée Sahoui Aldjia, devant une assistance nombreuse composée de Moudjahidines et de naturellement de lycéens que Ahmed Arrad fit, hier, sa conférence intitulée « ce jour-là à Paris…Au pays des droits de l’Homme, nous dit-on, massacres à ciel ouvert ».

Disons-le tout de suite, le conférencier a voulu surtout cibler les jeunes gens et jeunes filles fréquentant l’établissement éducatif Sahoui Aldjia. L’angle d’attaque de sa conférence le précise. Le voici : « Dans moins de 24 heures, ça fera exactement 53 ans depuis l’éclatement de la grande manifestation pacifique de la communauté algérienne vivant en France. Pour celles et ceux ayant vécu cette journée sanglante, et qui sont encore de ce monde peuvent fort bien appuyer le bien-fondé de la loi de la relativité mise au point par le physicien américain d’origine suisse, Albert Einstein. Car, pour ces femmes et ces hommes, ces vielles et ces vieux ainsi que, bien sûr, ces filles et ces garçons ayant vécu dans leur chair et leur âme ces moments terribles, la journée du 17 octobre 1961 ne daterait que d’hier ». De là, le conférencier met en avant la dimension et la portée politiques de cette journée sanglante.

L’assistance, notamment les jeunes gens et jeunes filles, devant-nous rappeler, apprendra que « la manifestation historique du 17 octobre 1961 à Paris avait un seul message, adressé directement aux Français et au reste de la communauté internationale : Algérie algérienne et le Front de Libération Nationale était son seul et unique guide ». De sa voix chaude, Ahmed Arrad poursuit : « D’aucuns n’ignorent les retombées directes et indirectes de cette action puisque six mois plus tard, le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne réussit à imposer face à la 5ème République française un cessez-le-feu, soit le 19 mars 1962 et trois mois et demi après que les canons et les mitrailleuses se furent tues, l’indépendance ».

Le conférencier précisera que l’action du 17 octobre 1961 n’était en réalité qu’une succession de luttes des Algériens contre l’envahisseur, soit depuis l’année 1830. « Cependant, renseigne l’ex-cadre de la fédération FLN de France et spécialiste de l’histoire de la guerre de l’indépendance de l’Algérie, la guerre de libération nationale, dans laquelle s’inscrit la grande manifestation du 17 octobre 1961, a été réfléchie et conçue par les Algériennes et les Algériens selon des concepts modernes ».
Pour démontrer la modernité les concepts modernes avec lesquels le FLN a mené sa guerre contre la France coloniale, Ahmed Arrad mettra l’accent sur les progrès technologiques apportés par le XXème siècle, lesquels progrès ont entraîné le changement des mentalités. Les anciens schémas et modes de pensée ont cédé le pas aux idées nouvelles d’inspiration marxiste et léniniste.
L’école française, syndicale notamment, et ce par l’émigration algérienne en France métropolitaine, a permis à de nombreux hommes et femmes de connaître les droits de l’Homme et les droits des peuples. « Des syndicats comme la Centrale Générale Syndicale (CGT), a insisté le conférencier, étaient de grandes écoles au cours des premières années du début du XXème siècle ».
L’assistance apprendra que les émigrés algériens tireront un grand enseignement de la révolution ouvrière française puisque celle-ci prendra sa revanche sur l’histoire. En effet, la Révolution française de 1789 a consacré dès 1791 le droit à la formation syndicale et le droit à la grève mais ces droits en question ne furent reconnus qu’en 1864 pour le premier et vingt ans plus tard, soit en 1884, pour le second. Le conférencier apprendra également à l’assistance que « par ailleurs, la Grande Guerre (1914 – 1918), même si elle a fauché la vie à des milliers des siens, a été quand même fort profitable pour le peuple algérien ». « En effet, poursuit Ahmed Arrad, cette même France qui a opprimé le peuple algérien justifiait les centaines de morts par jour sur le front de Verdun par le droit « inaliénable » d’un peuple à vivre dans la liberté et la dignité dans son sol ».

Plus loin, l’ex-cadre de la Fédération FLN de France parlera du concept de « frontières et de territoire » qu’apprendront à leur tour les Algériens d’où leurs vives interrogations sur la présence française en Algérie. « Dans ce cas alors, ce principe universel des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes et à jouir seul de leur territoire doit s’appliquer à nous aussi les Algériens », conclurent ces élèves algériens formés, bon gré mal gré à l’école française. Ce fut alors le début de leur combat politique et intellectuel. La Seconde guerre mondiale leur a été aussi une grande leçon sur le manichéisme. Et de fil en aiguille, le conférencier rappellera les événements par ordre chronologique jusqu’à l’indépendance.

Notons enfin que le conférencier a fustigé les partisans de la loi du 25 février 2005, aussi bien français qu’algériens. Car cette loi en question qui prône « le positivisme » colonial français n’est en fait qu’une incitation à un néo-colonialisme. « Et pour dire enfin les choses crûment, a déclaré avec véhémence Ahmed Arrad, la reconquête de l’Algérie par la France relève de l’I N A C C E P T A B L E ! ».

15 COMMENTS

  1. De plus en plus le site tamurt.info se watanize et se kassamanize, s´est qui Ahmed Arrad,et qu´il est son avis sur la démarche de la kabylie pour l´autodétermintion? il se contente uniquement d´etre temoin d´une époque révolue, meme si la brutalité la quelle la police Parisienne de cette epoque avait solutionné la démonstration des gens issu des pays nord africain qui réclame simplement plus de droit et l´abolution de leur statut indigène est condamnable!

  2. Tamurt est soudain devenu un organe du pouvoir ! Voila un article qui me parle de l’Algérie, des dates commémoratives du FLN et me sort tous les poncifs du discours du parti unique : la France diabolique et néocoloniale ou encore le choix du mot « Moudjahidin» terme arabe qui donne un coloration religieuse, pour évoquer les soldats de la « libération » : le mot est bien entre guillemets… Le nombres de victimes de ces fameuses journées d’octobre à Paris a été très largement exagéré par la propagande du FLN et la gauche française. Je ne m’attendais à voir un pamphlet à la gloire du FLN sur Tamurt .

    • Azul ! Il aurait justement été incorrecte que Tamurt ne relate pas cette triste et tragique journée pour la Kabylie. Il faut savoir que selon une étude à sortir en collaboration avec la préfecture de la Seine, au moins 95% des victimes étaient kabyles. Thanemirth .

  3. Dans tout ce long article je n’ai pas lu une seul fois le mot « Kabyle » ou « Kabylie ». Le reste c’est de la flagellation corporelle qui n’arrete pas depuis 1962. Priere d’utiliser le mot « patriote » et non « mudjahid », Je deteste ce mot ramene du lexique arabo-khoroto.

  4. L’ANEdjiri on s’en tape de son devenir !!! Mobilisons-nous enfin pournotre patrie LA KABYLIE !

    Fini le patriotisme anedjirien qui nous a tant humilié et trainés dan sla boue de l’histoire !

    la kabylie ne nous a jamais tiré dessus, humilié, assassiné ….

    l ANEdjiri a fait tout ca en 50 ans et prepare le pire pour la Kabylie et les Kabyles

    VIVE LE MAK GPK ! VIVE LA KABYLIE INDÉPENDANTE !!

  5. L’ANEdjiri on s’en tape de son devenir !!!

    Mobilisons-nous enfin pour notre patrie : LA KABYLIE !

    Fini le patriotisme anedjirien qui nous a tant humilié et trainés dans la boue de l’histoire !

    La Kabylie ne nous a jamais tiré dessus, ni humilié, ni assassiné , ni jamais nié ….

    L’ANEdjiri a fait tout ca en 50 ans et prépare le pire pour la Kabylie et les Kabyles

    VIVE LE MAK GPK ! VIVE LA KABYLIE INDÉPENDANTE !!

  6. azul

    votre histoire de la guerre ou revolution,ou liberation n’interressera personne. Mais la seule chose que les peuples d’algerie et le peuple kabyle en particulier ont eu de ces evenements d’algerie, est que nous sommes passés de l’indigenat a l’esclavage.

    le peuple kabyle et les peuples d’algerie actuellement ne travaillent pas pour leurs prosperité mais ils sont esclaves qui travaillent pour la prosperité des arabes de palestine,de l’arabie et….

    vous emmerdez les gens avec l’histoire des terroristes du fln. d’ailleurs l’Etat algerien est le premier etat terroriste du monde et regardez le resultat apres plus de 50ans d’un Etat terroriste.

  7. Non mais je rêve !Sommes-nous sur un site kabyle ou sur un site ânegérien?Vous faites de la pub maintenant à un « pays » raciste et hystériquement anti-kabyle??Ce que vous ne comprenez toujours pas apparemment,c’est que on a rien à cirer de l’Ânegérie et des Izz’Ânegériens qui ne sont ni nos « frères »et encore moins nos « compatriotes »!On est très différent d’eux pour qu’on reste ensemble,et ne nous partageons rien en commun avec ces gens-là qui nous haïssent au point de vouloir nous exterminer,ces énergumènes parasites,et fainéants bras cassés qui au lieu de retrousser leurs manches et d’aller travailler et développer leur maudit « pays » de misère et de malheur ,préfèrent passer tout leur temps sur les réseaux sociaux a cracher jour et nuit sur les Kabyles ,et à essayer de nous faire porter le chapeau de tous leurs échecs, et à nous rendre responsables de tous les malheurs et tragédies qui s’abattent sur eux.Surtout qu’on arrêté de nous bassiner la tête avec une certaine « guerre d’indépendance »dans laquelle les Kabyles ont creusé leur tombe de leurs propres mains.Ce qui nous préoccuper à présent ,c’est uniquement et seulement notre pays la Kabylie et rien de plus!La kabylie constitue un pays et un peuple à part entière.Alors laissons les ânegériens avec leurs problèmes et leurs contradictions à l’infini,comme ça une fois entre-eux(Une fois que le Sahara sera aussi à son tour indépendant, cette terre qui n’a jamais appartenu à l’Algérie dans l’histoire avant l’arrivée des Français),quand il n’y aura plus de kabyles ils vont retourner leur délire haineux entre-eux genre une guerre Est -Ouest, ils vont s’entretuer et s’exterminer amicalement et cette fois-ci j’espère jusqu’au dernier!

    • Le conférencier est une personne que je connais , comme tous les fabulateurs il a tendance à revisiter l’histoire à sa convenance ;

      Avec le recul et la disparition des acteurs qui ont vécus et fais les événements , les survivants souvent étranger aux faits se tressent des lauriers , et falsifient l’histoire . A plus forte raison quand , ils emmargent à la gamelle du pouvoir …

  8. en Algérie en une journée ils ont tirés sur la foule et tuer 500 personne en 1988
    en 2001 dans la Kabylie 128 personnes assassinées
    au cours de dix-ans 200.000 personnes assassinées

    l’Algérie ‘est ,pire que l’ennemi pendant la révolution et plus un silence des agneaux

  9. Apprendre des erreurs des autres et surtout retenir les leçons faute de revivre sans cesse les mêmes déboires..
    si la jeunesse de 2014 doit retenir quelque chose de l’histoire de tamazgha de leurs ancêtres et des guerres successives dont notamment celle de koceila et Kahina qui ont été les vaillants combattons des envahisseurs arabo-musulmans .On ne peut pas dire autant de leurs frères soumis et devenus des serviteurs des colonisateurs …et le plus terrible même au moment ils pouvaient s’affranchir d’eux surtout à l’occasion de la Reconquista où une grande partie d’imaghens zombifiés à regagner tamazgha dont leurs héritiers comme les oulémas ben badis et tant d’autres continuent à détruire leur culture et identité tout en servant les intérêts et cause de nos ennemis . ils ont non seulement continuer leur soumission aux bédouins au nom de l’islam dévastateur qu’ils ont participer à la ruine et l’occupation de tamazgha et de ses citoyens .Ces lâches ont même fait venir des bédouins comme au Maroc pour perpétuer leur servitude et leur offrir les clefs de tamazgha. On peut dire que de Massinissa à koceila et Kahina imazighens c’était des vaillants hommes libres qui ont rejeté et combattus tout envahisseurs…et ceux d’après des islamisés bédouinisés devenus de vrais soumis qui font honte.
    Pour revenir à la Kabylie la jeunesse doit savoir aussi que si kabyles ont été de vaillants hommes libre de la lignée de MASSINISSA ils doivent se rendre compte que leurs aînés se sont fait avoir et ce tromper lourdement et c’est ce qu’elle pays aujourd’hui. D’où une réflexion dont elle doit en tirer toutes les conséquences pour ne pas continuer à tourner encore après 50 ans en derviche tourneur.. Une autre stratégie doit être adopter pour se libérer définitivement et pour cela le MAK vient de lui montrer la voie. Si justement ,nos aînés avaient retenu la leçon de la conquête espagnole où une fois la victoire acquise sur les visigothes avaient été réduits à leurs esclaves et ce n’est qu’après avoir livrer bataille contre l’aristocratie bédouine et l’avoir vaincue qu’ils ont pu édifier l’Andalousie dont les arabo-islamiques se revendiquent en faisant fi de la réalité amazighe. Et dire que nos aînés pris dans leur culture islamique ont sacrifié des patriotes visionnaires car il voulaient défendre leur identité et culture. Toute erreur surtout politique se paie cash. Malgré tout ce passé négatif d’imazighens et des kabyles les aliénés et opportunistes continuent de croire au mirage arabo-islamique

  10. Azul merra

    Il est vrais comme dit notre camarade plus haut que 95 pour cent étaient des victimes kabyles. Cette article reflett et caressera dans le sens du poil nos pire ennemis a savoir les arabo baathistes algériens. Rappeler le printemps amazigh de 2014 comment la politique de cet État que nous kabyles nous avons contribuer à créer puisse devenir une arme entre les mains de nos ennemis. Revoyez la vidéo, et encore et encore pour vous armer de conviction et de déterminisme que : ces individus, cette police, cet État est un État pire que celle de l’ancien colonisateur la France. Que la police française se conduise comme elle l’avait fait, je l’accepte volontiers même si les limites étaient dépasser, mais des policier d’un Etat que nous avons grandement contribuer à naitre, est inconcevable, inimaginable !
    L’état algérien est un État arabe, donc anti-kabyle, anti amazigh en général. Nos parents et nos grands parents étaient pour la création d’un nouveau territoire arabe.. Ils étaient mort pour rien ! Oui, ils étaient pour libérer les arabes algériens et ajouter l’Algérie a une autre province des Émirs arabes. Pour l’instant beaucoup de Kabyles ne comprennent pas cela, car c’est pas facile d’admettre d’être le dindon de la farce des Arabes ou des Arabophones. Les anciens étaient naïfs au point de se faire avoir par ces Arabes algériens. Pendant que nous défoncions à fond pour libérer ce territoire qu’est l’Algérie, les Arabes se préparer pour nous recoloniser. Tout ceci est dû parce que nos compatriotes kabyles ignoraient complétement notre histoire et ils s’étaient seulement accroches a l’islam qui est un dogme des Arabes durant des siècles. Maintenant il faut penser comme nous en sortir car ils n’ont qu’une chose en tête, c’est de nous aneantir, nous faire disparaitre.
    Des Kabyles comme Mas Saïd Tissegouine, il y en n’a des tas partout où les Kabyles se battent pour se libérer du joug arabe algérien.

  11. Puis-je me permettre de vous suggérer de renoncer à ces vieilles rengaines qui fatiguent lecteurs et citoyens:
    la france a, aujourd’hui, d’autres objectifs que de reconquérir l’Algérie! Qu’en ferait-elle ? récupérer 38 millions d’individus dont une belle majorité a renoncé à chercher du travail et qui a appris avec talent à vivre des subsides de l’Etat. Installer sur la Côte d’azur les quelques milliers de généraux, galonnés lors des batailles d’El Mouradia, qui n’y sont pas encore ? s’offrir les services de MM.Khelill ou Saadani qpour développer les technologies de la science corruptive qui fait florès ici ?
    Alors, économisez votre belle voix chaude (!), et essayez de m’expliquer pourquoi la colonie algérienne a plus que quadruplé depuis la lumineuse journée du 5 juillet 1062.

    • Mouloud Feraoun a écrit ceci dans son journal 1955-1962  » pauvres paysans , pauvres ouvriers , pauvres jeunes gens , pauvres étudiants vos ennemis de demain seront pires que ceux d’aujourd’hui » . Nous y sommes depuis le 3 juillet 1962. Tout le reste n’est que verbiage de trés mauvais goût . »la reconquête de l ‘algérie par la france serait inacceptable » , comme le disent si bien les islamo-araboïdes racistes anti kabyles « , ya saadak ya letrach  » autrement dit « heureux le sourd ». Toute cette génération à laquelle a appartenu mon grand-père a été utilisée comme chair à canon . Je suis effaré de les voir encore revendiquer ce rôle. Ne dit on pas que la connerie humaine est insondable. La kabyle, elle atteint des niveaux indicibles .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here