Hend Sadi à Bougie : Mammeri et la colline oubliée réhabilités

8
133

CULTURE (Tamurt) – Après une lecture de deux textes choisis du roman « La Colline Oubliée», devant une salle pleine comme un œuf, Hend Sadi n’y est pas allé par quatre chemins pour charger les « traqueurs » de Mammeri.
Remontant les faits chronologiquement, il évoquera en premier Amar Ouzegane. Ce dernier lancera « l’alerte » et préparera le terrain pour une attaque orchestrée par les fidèles de l’arabo-islamisme.
Mohand Cherif Sahli n’a « pas voulu entrer dans l’analyse de ce roman  » (Colline Oubliée ndlr.) Cette phrase nous renseigne sur la personnalisation des attaques. M. Sahli repose ses reproches sur le fait que Mammeri avait du succès auprès des critiques littéraires colonialistes de l’époque.

Dans son article Mohand Cherif Sahli fera des citations mensongères et alimentera la rumeur et la polémique. Il appelera d’autres « plumes » à enrichir le « débat d’idées », alors que l’isolement et la mise à mort d’une œuvre capitale qui se revendique berbère était déjà mise en scène.

C’est ainsi qu’au lendemain de l’unique réponse de Mammeri, la campagne de dénigrement sort sa plus belle plume pour donner un coup dur à l’auteur de la Colline Oubliée. En effet, Mostefa Lachref publiera une longue étude sur ce roman, des trois « intellectuels organiques » seul M. Lachref lira le roman, de ce fait il se placera au-dessus de la mêlée et se réjouit de ces querelles tant ça oppose deux kabyles.

Un intervenant fera une remarque très nourrie par les applaudissements de l’assistance, » Dib n’a jamais été inquiété tant qu’il ne se revendiquait pas berbère. » C’est cette règle de deux poids deux mesures qui poussera Hend Sadi à écrire le livre et rétablir la vérité dans son contexte en y offrant tous les documents nécessaires au lecteur.

L’invité du Café Littéraire s’est indigné devant le fait que d’autre critiques issues d’autres horizons se retrouvent dans le premier roman de Mouloud Mammeri, tel que Taha Hossein qui se dit « fasciné », et que des « nationalistes » de surcroît kabyles se sentent dépayser.

M. Sadi a suscité la curiosité des lecteurs. Une séance de vente dédicace a suivi le débat.

A noter une présence inhabituelle des agents de la police, un des policiers en civil, qualifiant la rencontre littéraire de « rassemblement » nous dira  » où il y rassemblement de deux personnes je suis le troisième ».

Ikhtus

8 COMMENTS

  1. la doxa des tenants de l’arabo-intégrisme est toujours la même. Elle date depuis toujours en ADN et singulièrement dès le début du Mouvement national.

    Le même arsenal a été déployé contre les militants berbéristes en 1949 – alors même et sans doute à cause de cela – qu’ils étaient tous partisans convaincus de l’indépendance du pays. Alors que leurs adversaires, notamment ceux qui se font appeler « les Ulémas », demandaient ouvertement l’assimilation à la France à la seule condition qu’on leur laisse les mosquées.

    Amar Ouzegane, Mohand Chérif Sahli, un pseudo communiste et un islamiste déguisés en clowns se sont portés volontaires pour pourfendre Mammeri dont ils n’ont même pas lu le livre.

    Aujourd’hui, ce sont les Ouyahia, les Amara, les Khalida, les Ould-Ali, les Hanachi, etc. qui prennent le relais.

    Mais hier comme aujourd’hui, ils n’auront que l’approbre comme récompense de leur forfaiture car Mammeri était et reste un monument tandis que pratiquement personne n’entend parler de Ouzegane et encore moins de Sahli.

    • Tant que les esprits lucides travaillent pour éclairer les patriotes toutes les forfaitures,lâchetés et trahisons finiront dans la poubelle de l’histoire..La famille qui avance les enterrara tous..IL faut juste que les esprits sains fidéles aux idéaux de la nobesse se donne la main pour prendre le gouvernail..

      La main dans la main pour une kabyle éternelle qui j’en certain ,une fois libre sera à la haine de ses ancêtres hommes libres pour reprendre leur flambeau civilisationnel..Le modèle kabyle rétabli ,fera des jaloux et de envieux.c’est tout le mal que je souhite à l’humanité.
      Les Kabyles sont à une période charinière mal la négociée sera notre mort certaine.
      Tous pour une kabylie libre !! Bien entendu, je parle aux patriotes .

  2. IL Y’AVAIT AUSSI CEUX QUI AVIENT INSULULTE MAMMERI en 1989…

    …..quand en 1989, il s’était opposé au  » poker menteur  » ou  » façonnage artificiel du champ politique et médiatique  » promu par le Régime militaire, la SM en l’occurence, qui instigua des partis-officines, des associations-relais et des journaux-propagandistes, en guise  » d’ouverture « . Mammeri tenait à ce quye le MCB demeure le mouvement fédérateur en Kabylie et dans le monde amazygh en général. M. Mammeri, car celui-ci avait refusé d’apporter sa caution morale à la création du RCD, un  » parti  » instigué par le Clan Belkheir-Ayyat-Belkaid-Khediri-Megueddem), le Clan fort à l’époque, car fortement amarré à la SM….Deux dirigeants du RCD avaientalors insulté Mammeri. 11 Animateurs du MCB à qui Mammeri s’était plain, avaient alors co-signé une Déclaration dénonçant la création de ce parti-officine par la SM…. Ces animateurs : Dr Fali, R. Achab, M. Stiet, A. Taleb, S. Khellil….

    Bien sur, il faur parler de 1949, de 1956, de la Colline oubliée, mais aussi de 1989… et de l’assassinat du célèbre écrivain, grammairien et amazghiste humaniste M. Mammri.

    • Il faut parler aussi de son assassinat par la SM, et…

      …effectivement revenir sur cet épisode de 1989 où Mammeri avait refusé d’apporter sa caution morale à la création  » avant termes  » (avant même la constitution pluraliste) du RCD, par le Clan Belkheir-Ayyat ( accroché à la SM) , et la casse du MCB….sur ordre de la SM !  » Le MCB est mort « , scandaient fougueusement, les dirigeants du RCD ! Or, c’est toute la Kabylie qui était visée à travers ce Grand mouvement  » fédérateur et rassembleur  » ou  » Front uni/taire  » qu’était le MCB. Mais, c’est bien précisément parce le MCB était  » fédérateur, rassembleur, unitaire  » que la SM (Centre névralgique de la Junte militaire ) ne pouvait le laisser en vie, et avait tout fait pour obtenir sa  » mise à mort  » , et ce fut fait, réussi, malheureusement……Par principe, la SM (le Régime militaire ) ne peut laisser libre  » un mouvement ou un opposant fédérateur , rassembleur « , car là, et c’est là seulement, il devient vraiment et véritablement dangereux pour le Pouvoir militaire, sinon un parti ou un opposant à lui seul, quelle que soit son aura ou son champ d’audience réelle, ne peut rivaliser avec ce terrible Régime dictatorial militaire, aussi fort et puissant ( militaire et mafieux, pillant les milliards du pétrole et du gaz, et soutenu par l’Occident, l’opposition neutralisée, la population traumatisée….bref.

      De son assassinat par la SM, en 1989, il faut en parler aussi, aider à la manifestation de la vérité, et exiger la vérité et l’établissement de la justice dans cette scabreuse affaire de meurtre politique, faire appel aux témoignages, aux juristes, aux organisations des droits de l’homme…..

      Car, le faux prétexte du tronc d’arbre tombé sur sa voiture, personne n’y croit, connaissant la tradition criminelle et sanguinaire du Pouvoir militaire algérien……

      Saadi ne parlera évidemment pas de tout celà, et nous savons pourquoi…..

      • Propagande de bas étage distillée par ceux qui n’ont que l’échec et le destruction pour travail !! Propos sans relief que mêmes nos vieilles ne peuvent écouter !!

  3. Matoub disait:  » Cherchez la racine du mal, elle est peut être parmi vous, trouvez la avant que ça ne soit trop tard… »
    C’est qui Hend Saadi?
    Il n’est autre que le frère de Said Saadi l »EX » président du RCD (Relais et Chiens du Drs) en Kabylie. Hend Saadi est aussi le président du RCD de France, va comprendre?!!!
    Son frère écrit un livre sur le héro de la révolution algérienne, Amirouche et maintenant c’est lui qui parle de Mammeri qu’est ce qui se trame? Le pouvoir fait appel et ces vrais lieutenants afin de contrer l’avancé du MAK? Comme l’avait fait avec le FFS à son époque, créer le RCD était la seule solution afin de contrecarrer l’opposition Kabyle ?
    plein de questions de ce genre ce posent quand ces deux truands utilisent les figures emblématiques des mouvements kabyles.

    • C’est exactement ça !

      Bien sur, il faut écrire et écrire encore sur la crise antiberbère de 1989, sur ces détracteurs de Mammeri et le mal qu’ils avaient inséminé. Mais, il ne faut pas oublier les derniers temps de la vie de cet immense écrivain, littérateur, grammairien, humaniste et chercheur. L’épisode de 1989, son assassinat par les criminels de la SM, son opposition à la stratégie de neutralisation de la Kabylie d’avant et après le massacre d’Octobre 88 ( perpétré par les Généraux), et son refus de donner sa caution à la création des  » partis-officines  » de la SM : RCD, FIS, MSP, PRA, PSD, FFD, etc. Suite à quoi, il a été assassiné, puis vint le tour de D’août, puis Matoub : une même cause, leur opposition au RCD, succursale de la SM en Kabylie……

      La crise 1949 et ses suites ne doivent/peuvent pas effacer 1989 et leurs suites…..Ni même le livre en question ici ! Ou autre manouvre, manipulation ou diversion….Soyons vigilants, car Le Régime militaire et ses alliés sont toujours en guerre contre la population civile…..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here