Tizi N’Berber/ Non retenu dans la liste des bénéficiares de logements sociaux – Un citoyen et sa famille ont tenté une immolation collective

2
282

Il s’était aspergé le corps ainsi que ceux de sa femme et de ses deux enfants d’essence avant de tenter d’y mettre le feu à l’aide d’un briquet.
La prompte intervention des citoyens présents et des policiers et pompiers, appelés à la rescousse, a permis, fort heureusement, d’éviter le pire.

C’est pour demander un logement que ce dernier est arrivé à cette action de désespoir.
N’ayant pas été retenu dans la liste des bénéficiaires des logements sociaux, attribués la veille dans la commune rurale de Tizi N’Berber, le jeune père de famille, un néo-retraité de l’armée, avait fait un tapage, dans la matinée de la même journée, devant le siège de la mairie de Tizi N’Berber avant de descendre en famille au siège de la daïra d’Aokas.

Il semblerait, selon les témoignages de ses voisins, que ce dernier serait parmi les demandeurs nécessiteux mais que la commission d’attribution n’avait pas apprécié du même œil son statut.

Cette situation peut se reproduire dès l’affichage de la liste des bénéficiaires de la commune voisine d’Aokas dont les demandeurs attendent avec impatience l’attribution des 320 logements sociaux achevés et non encore distribués.

La vox-populi parle d’une cinquantaine de pré-bénéficiaires n’ayant pas les cinq années de résidence dans la commune exigées par la loi et d’autres qui auraient « glissé » une enveloppe pour figurer parmi les heureux bénéficiaires alors que les véritables nécessiteux auraient été occultés.

De Bougie, Amaynut.info

2 COMMENTS

  1. Le  » SEUIL D’INTOLERABLE  » est dépassé ! La société ne s’émeut plus !

    Tant de misère,de morts, de violence, de souffrances, d’égorgements, de corps déchiquetés, de rapts et kidnappings, de’assassinats et massacres de masse, d’incursions et accrochages, toutes sortes d’épreuves, toutes formes de répression, toutes les méthodes de tortures, toutes les mises à morts inimaginables, toutes et les horreurs et cruautés…..que la socités a connues, et ne s’ameut plus après ! Voilà pourquoi les suicides, les immolations et autre souffarnces . C’était fait sciement, volontairement, stratégiqquement par le Régime militaire, en l’occurence par les  » chevaliers de l’Apocalypse  » que sont les Maitres  » gestapistes  » de la SM-DRS……

    Le Régime militaro-mafieux joue les prolongations, et mise sur la lassitude totale de la population !

    Les Maitres du DRS jouent l’exacérnbation des conflits et le pourrissement de la situation, les manipulations et les provocaations, l’instrumentalisation des extrémismes de tous bords, la violence extrême…..pour induire le défaitisme, le relachement total, l’abandon des luttes, la neutralisation de l acontestation, l’effritement des rangs….et toutes pratiques diaboliques et criminelles, qui n’ont rien à enviers à la Gestapo hitlérienne…..

    • L’arbitraire, les injustices, la misère et l’autoritarisme du Pouvoir dictatorial….

      C’est le lot quotidien de la population, écrasée, meurtrie, éprouvée, dominée par un Pouvoir dictatorial, ultra-autoritaire, hégémoniste, écrasant, pratiquant-manipulant la violence, la répression et la surveillance permanentes, les manipulations et les provocations, la corruption généralisée, la gabegie et le pillage, le népotde toutes les isme et le clientélisme, etc. etc.

      La société écrasée, lassée, fatiguée…..ne réagit pas, ne s’émeut pas !

      La  » guerre interne  » (1991-2014) qui continue, a paralysé la population par tant de traumatismes, du fait aux cruautés et horreurs vues , aux corps déchiquetés, aux égorgement, aux différentes mises à mort, aux tortures, aux incursion, à la terreur d’Etat et le terrorisme islamiste, et semble pour l’heure résignée, d’autant plus qu’le est gagnée par la désaffection à ‘égard de la classe politique, ne croi plus, en plus rien….et que rien ne peut l’émouvoir, la faire réagir, ni même les immolations, es arrestations, les suicides ou autres épreuves et souffrance……

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here